Entretien du Président de la République avec Bill Gates et Bono

Le Président de la République a reçu conjointement cet après-midi, au Palais de l'Elysée, M. Bill GATES, co-président de la fondation « Bill et Mélinda Gates », et Bono, co-fondateur de l'organisation non gouvernementale « ONE ». Le ministre délégué chargé du Développement, M. Pascal CANFIN, a participé à l'entretien.

Cette rencontre a permis un échange approfondi sur les défis à relever dans le domaine du développement et de la solidarité internationale, notamment en Afrique où le Président de la République effectuera vendredi et samedi son premier déplacement depuis son investiture.

La fondation « Bill et Mélinda Gates » est devenue en vingt ans un acteur incontournable du développement, intervenant dans les pays les plus pauvres sur des secteurs tels que l'agriculture et la santé. « ONE » est une organisation qui mène une action de conviction auprès des gouvernements et des opinions publiques pour la lutte contre l'extrême pauvreté et les grandes pandémies, tout particulièrement en Afrique.

Le Président de la République a réaffirmé l'engagement de la France en faveur de la solidarité internationale, avec un effort d'aide publique au développement préservé malgré le contexte économique et budgétaire. En 2012, selon les premières estimations, la France a consacré 0,46% de son revenu national brut (RNB) à l'aide publique au développement, soit 9,35 milliards d'euros. Cet effort, qui fait d'elle le 4ème contributeur mondial, sera maintenu. La France contribue significativement au Fonds européen de développement (FED) de l'Union européenne.

L'entretien a également porté sur la nécessité de recourir à des financements innovants pour le développement, en particulier par la mise en place d'une taxe sur les transactions financières. Cette taxe existe depuis août en France. Elle devrait voir le jour rapidement au niveau européen, maintenant que onze Etats membres de l'Union européenne se sont prononcés en faveur d'une coopération renforcée pour l'instaurer.

L'entretien a permis de constater une convergence de vues sur les mesures fortes destinées à améliorer la transparence financière et lutter contre la corruption. Dans la négociation engagée à Bruxelles et à Strasbourg, la France soutient activement l'adoption d'une directive européenne ambitieuse visant à renforcer les obligations de transparence des comptes des industries extractives et forestières.

Le Président de la République et M. Bill GATES se sont félicités du partenariat qui existe entre la France et la fondation depuis plusieurs années. Ils sont convenus de renforcer cette coopération au sein des différentes enceintes internationales (G8, G20, Nations Unies) ainsi qu'à travers la mise en œuvre de projets concrets sur le terrain, notamment en Afrique de l'Ouest et dans la région du Sahel.

La France et la fondation « Bill et Mélinda Gates » poursuivront leur implication commune au sein du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, de l'Alliance mondiale des vaccinations (GAVI) et d'UNITAID.

Restez connecté