Publié le 17 juillet 1980

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de la présentation des Lettres de créance de M. Mohamed Sharif Mohamoud Abdurahman, ambassadeur de Somalie, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 17 juillet 1980

17 juillet 1980 - Seul le prononcé fait foi

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing à l'occasion de la présentation des Lettres de créance de M. Mohamed Sharif Mohamoud Abdurahman, ambassadeur de Somalie, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 17 juillet 1980

Télécharger le .pdf
`Politique étrangère ` relations franco - somaliennes`
- Il m'est particulièrement agréable de recevoir, aujourd'hui, les Lettres par lesquelles le Président de la République démocratique de Somalie vous accrédite, auprès de moi et du Gouvernement de la République française, en_qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, haut représentant de la République Démocratique de Somalie.
- Dans un passé récent la France et la Somalie ont su trouver ensemble la voie de l'amitié et de la coopération. Les efforts de votre gouvernement ont favorisé l'accession à l'indépendance de la République de Djibouti et cet événement a permis à nos deux pays d'approfondir leurs relations dans le sens d'une collaboration plus étroite.
- Il est plus que jamais nécessaire que les peuples soient solidaires et vous connaissez, monsieur l'ambassadeur, tout l'intérêt que la France porte aux populations somaliennes et les voeux qu'elle forme pour le développement harmonieux de votre pays. C'est pourquoi, dans cette région durement affectée par les tragiques événements qui troublent la paix, nous avons le souci constant de développer des relations amicales avec tous les Etats de la Corne de l'Afrique, et nous sommes persuadés qu'ils doivent trouver de façon pacifique, une solution à leurs différends. C'est dans cet esprit que la France a proposé la tenue d'une conférence régionale qui pourrait assurer, à ses yeux, une paix durable, née de la volonté commune des peuples et des Etats intéressés. Nous nous félicitons que votre gouvernement ait accueilli favorablement ce projet et nous souhaitons sincèrement qu'il puisse contribuer à assurer la paix dans cette partie du monde.\
`Politique étrangère ` relations franco - somaliennes`
- La France et la Somalie poursuivent un autre objectif commun : le développement économique et social qui permettra de construire un monde plus juste et plus humain. Récemment, la coopération franco - somalienne s'est accrue de façon notable et de nouvelles activités, notamment la recherche et les échanges de technologie sont venues compléter une collaboration plus ancienne en-matière de formation et de santé des hommes. Je suis convaincu, monsieur l'ambassadeur, que, dans les années à venir, la France et la Somalie pourront encore enrichir leur coopération et participer ainsi à l'édification d'un nouvel ordre international plus équitable.
- Je tiens à rendre hommage, en votre présence, au Président Siad BARRE qui a su, à travers les difficiles épreuves qu'a traversées la Somalie, diriger votre pays avec lucidité et compétence. Sa présence à la VIIème conférence franco - africaine, qui s'est tenue il y a deux mois à Nice, a contribué pour une large part à son succès et a permis l'instauration de liens personnels qui ne peuvent que conforter notre solidarité.
- Nous sommes donc heureux de vous accueillir aujourd'hui à Paris. Vous trouverez toujours auprès de mon Gouvernement et de moi-même l'aide qui sera nécessaire à l'accomplissement de la haute mission que le Président Siad BARRE vous a confiée.
- En vous priant de transmettre à Son Excellence, le Président Siad BARRE, mes remerciements pour ses voeux chaleureux et l'assurance de ma très haute estime et de mon amitié, je vous adresse mes voeux les plus sincères pour votre bonheur et la prospérité du peuple somalien.\

Voir tous les articles et dossiers