Publié le 28 février 1980

INTERVIEW ACCORDEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL KOWEITIEN "AL QABAS" A L'OCCASION DE SON VOYAGE AU PROCHE-ORIENT, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 28 FEVRIER 1980

INTERVIEW ACCORDEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL KOWEITIEN "AL QABAS" A L'OCCASION DE SON VOYAGE AU PROCHE-ORIENT, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 28 FEVRIER 1980

28 février 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW ACCORDEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL KOWEITIEN "AL QABAS" A L'OCCASION DE SON VOYAGE AU PROCHE-ORIENT, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 28 FEVRIER 1980 - PDF 394 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- M. LE PRESIDENT, NOUS CONNAISSONS FORT BIEN VOS POSITIONS VIS-A-VIS DE LA CAUSE ARABE. POUVEZ-VOUS NOUS PRECISER L'ESPRIT DANS LEQUEL S'EFFECTUE VOTRE VISITE AU KOWEIT ET DANS CERTAINS PAYS DU GOLFE `PERSIQUE` ? QUEL EST LE MESSAGE QUE VOUS DESIREZ TRANSMETTRE, A L'OCCASION DE CETTE VISITE, AUX PEUPLES ET PAYS DE CETTE REGION ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE COMME VOUS L'AVEZ VOUS-MEME RELEVE, RESTE L'AVOCAT DETERMINE DU DIALOGUE ET DE LA COOPERATION. C'EST DANS CET ESPRIT QUE JE ME RENDS A KOWEIT ET DANS LES AUTRES EMIRATS DU GOLFE.
- L'OBJECTIF QUE JE POURSUIS EST DE RENFORCER LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LES PAYS DU GOLFE ET DE MANIFESTER L'INTERET QUE NOUS PORTONS AU DEVELOPPEMENT DE NOS RAPPORTS AVEC L'ENSEMBLE DU MONDE ARABE. MA VISITE SERA L'OCCASION D'ENTRETIENS POLITIQUES SUR LES PROBLEMES QUI PREOCCUPENT NOS PAYS DANS UNE PERIODE DIFFICILE, MARQUEE PAR DE GRAVES TENSIONS. ELLE ME PERMETTRA AUSSI D'EXAMINER AVEC S.M. CHEIKH JABER, COMME AVEC LES AUTRES EMIRS, LES MOYENS DE RENFORCER UNE COOPERATION DEJA SUBSTANTIELLE ET QUI SE DEVELOPPE POUR NOTRE INTERSET MUTUEL.
- JE SUIS CONVAINCU QUE, SUR CES DIVERS PLANS, MA VISITE TEMOIGNERA DE LA QUALITE DES RELATIONS AMICALES ET CONFIANTES QUE NOUS AVONS ETABLIES ET QU'ELLE OUVRIRA DE NOUVELLES PERSPECTIVES AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION ENTRE NOS ETATS ET ENTRE L'EUROPE ET LE GOLFE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- VOUS AVEZ SOUVENT DECLARE QUE C'EST UNE ERREUR D'ETABLIR DES RELATIONS AVEC LES ARABES AU MOYEN DE MENACES. QUELLE SERAIT L'ATTITUDE DE LA FRANCE (ET DE L'EUROPE EN-GENERAL) SI LES PAYS DU GOLFE `PERSIQUE` ETAIENT EXPOSES A UNE AGRESSION ETRANGERE ?
- LE PRESIDENT.- IL APPARTIENT A CHAQUE ETAT DE DETERMINER LES MOYENS D'ASSURER SA SECURITE. IL S'AGIT D'UN DES ATTRIBUTS ESSENTIELS DE LA SOUVERAINETE. JE SAIS COMBIEN LES ETATS DU GOLFE SONT ATTACHES AU RESPECT DE CE PRINCIPE. C'EST DONC A EUX ET A EUX SEULS DE METTRE EN_OEUVRE LES MOYENS D'ASSURER CETTE SECURITE. DANS LA MESURE OU ILS LE SOUHAITERAIENT, LA FRANCE EST DISPOSEE, COMME ELLE L'A DEJA FAIT, A LEUR FOURNIR LES MATERIELS `ARMES` DONT ILS ESTIMENT NECESSAIRE DE SE DOTER.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- AU DEBUT DE 1977 VOUS AVEZ DECLARE QUE CETTE ANNEE SERAIT "L'ANNEE DE LA PAIX" AU MOYEN-ORIENT. QUE PENSEZ-VOUS DES DEVELOPPEMENTS QUI SE SONT PRODUITS DEPUIS CETTE EPOQUE ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE S'EST TOUJOURS PRONONCEE EN_FAVEUR D'UN REGLEMENT GLOBAL QUI SERAIT SEUL DE _NATURE A APPORTER AUX ETATS ET AUX PAYS DU PROCHE-ORIENT LA PAIX DURABLE A LAQUELLE ILS ASPIRENT. ELLE ENTEND PAR LA, UN REGLEMENT AUQUEL SOIENT ASSOCIEES TOUTES LES PARTIES AU CONFLIT QUI APPORTE UNE SOLUTION A L'ENSEMBLE DES PROBLEMES QUI LES DIVISENT.
- NOTRE ATTITUDE A L'EGARD DES NEGOCIATIONS ISRAELO - EGYPTIENNES EST FONDEE SUR NOS DOUTES QUANT A LA POSSIBILITE QU'ELLES CONDUISENT A UN REGLEMENT GLOBAL, C'EST-A-DIRE A LA PAIX DANS LA REGION.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- QU'EST DEVENUE VOTRE PROPOSITION DE FEVRIER 1979 `DATE` SUR L'ETABLISSEMENT D'UNE COOPERATION EN-MATIERE DE SECURITE ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE LES PAYS ARABES, L'EUROPE ET L'AFRIQUE ?
- LE PRESIDENT.- J'AI EN EFFET PROPOSE, VOICI UN AN ENVIRON, AUX GOUVERNEMENTS DU MONDE ARABE, TEL QU'IL SE DEFINIT A TRAVERS LA LIGUE ARABE, AUX GOUVERNEMENTS AFRICAINS REGROUPES PAR L'OUA AINSI QU'AUX GOUVERNEMENTS D'EUROPE OCCIDENTALE DE DONNER UNE EXPRESSION POLITIQUE AUX MULTIPLES SOLIDARITES QUI UNISSENT CES TROIS REGIONS DU MONDE. EN EFFET, IL NE S'AGIT PAS SEULEMENT DE COMPLEMENTARITES ECONOMIQUES, COMMERCIALES OU FINANCIERES, IL S'AGIT SURTOUT DE SOLIDARITES, ISSUES DE LA GEOGRAPHIE, DE L'HISTOIRE, DE LA CULTURE, C'EST-A-DIRE DE SOLIDARITES PERMANENTES.
- L'OBJECTIF DU TRILOGUE APPARAIT AINSI DE _NATURE ESSENTIELLEMENT POLITIQUE : IL VISE A ASSURER AUX UNS ET AUX AUTRES, LES CONDITIONS D'UNE MEILLEURE SECURITE DE L'ENSEMBLE.
- EN CONSACRANT NOTAMMENT L'IDEE DE LA "SECURITE PAR LE DEVELOPPEMENT" QUE POURRAIT ILLUSTRER UNE "CHARTE DE SOLIDARITE", LE TRILOGUE CONTRIBUERA AU GRAND REAMENAGEMENT EN-COURS, DES RELATIONS INTERNATIONALES.
- UN TEL PROJET NE SAURAIT ETRE PRESENTE COMME UNE ALTERNATIVE AU DIALOGUE_NORD-SUD, MAIS COMME UNE MODALITE ET COMME UNE ETAPE EXEMPLAIRE DE CE DIALOGUE. C'EST LE SENS PROFOND DE CETTE INITIATIVE QUE JE SUIS VENU EXPOSER A MES INTERLOCUTEURS DU GOLFE `PERSIQUE`.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- QUEL EST LE VRAI ROLE QUE JOUE LA FRANCE EN AFRIQUE NOIRE ? EST-CE QU'ELLE ASSUME, APRES ENTENTE AVEC LES ETATS-UNIS, LE ROLE DE GENDARME COMME ON LE REPETE ?
- ON DIT PAR EXEMPLE QUE L'INTERVENTION FRANCAISE AU ZAIRE A EU _LIEU APRES UN CONTACT TELEPHONIQUE D'UNE DEMI-HEURE ENTRE VOUS ET LE PRESIDENT CARTER ?
- ON DIT AUSSI QUE DES AVIONS FRANCAIS, PARTANT DE LEURS BASES AU SENEGAL, EFFECTUENT EN COORDINATION AVEC LE MAROC DE NOMBREUSES MISSIONS, DU SAHARA AU MAGHREB ?
- ON PARLE D'UN ROLE JOUE PAR LA FRANCE EN TUNISIE, APRES LES EVENEMENTS DE GAFSA ? LE PRESIDENT.- JE VEUX D'ABORD METTRE LES CHOSES AU-POINT. LA FRANCE A APPORTE UNE AIDE A CERTAINS PAYS AFRICAINS AVEC LESQUELS ELLE ENTRETIENT DES RELATIONS TRADITIONNELLES DE COOPERATION ET D'AMITIE, A LA DEMANDE DE LEUR GOUVERNEMENT, LORSQUE CES PAYS AVAIENT A FAIRE_FACE A UNE MENACE DE DESTABILISATION EN PROVENANCE DE L'EXTERIEUR. CETTE AIDE FRANCAISE A TOUJOURS REVETU UN CARACTERE PONCTUEL ET LIMITE DANS LE TEMPS ET ELLE N'A MIS EN_OEUVRE QUE DES EFFECTIFS TRES RESTREINTS. JE VOUS DONNE UN EXEMPLE. AU SHABA, LA FRANCE A ENVOYE UNE UNITE DE 800 `NOMBRE` HOMMES, CETTE UNITE EST RESTEE 16 `DUREE` JOURS AU SHABA `ZAIRE`. JE VOUS LIVRE CES INDICATIONS QUI PEUVENT UTILEMENT ETRE RAPPROCHEES DE CELLES QUI CONCERNENT D'AUTRES INTERVENTIONS DANS LE MONDE `INTERVENTION SOVIETIQUE EN AFGHANISTAN`. EN_OUTRE, LES FORCES FRANCAISES, INTERVENANT A LA DEMANDE DES AUTORITES DU PAYS MENACE, N'ONT JAMAIS RENCONTRE UNE HOSTILITE DE LA PART DES POPULATIONS LOCALES. L'OBJECTIF DE LA FRANCE, DANS SES RELATIONS AVEC LES ETATS AFRICAINS, EST DE LES AIDER A SE CONSACRER, DANS LA PAIX, AUX TACHES DE DEVELOPPEMENT.
- UN DERNIER MOT SUR L'AFFAIRE DE GAFSA. AUCUNE FORCE FRANCAISE N'EST INTERVENUE EN TUNISIE. LA FRANCE A SIMPLEMENT MIS A LA DISPOSITION DES AUTORITES TUNISIENNES, A LEUR DEMANDE, DES MOYENS LOGISTIQUES TRES LIMITES PUISQU'ILS COMPRENAIENT DEUX AVIONS ET DEUX HELICOPTERES DE TRANSPORT. CES APPAREILS ONT DEPUIS LONGTEMPS REGAGNE LEURS BASES FRANCAISES.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- AVANT D'ETRE ELU PRESIDENT, VOUS ETIEZ EN TETE DE CEUX QUI RECLAMAIENT LA REALISATION D'UNE UNION EUROPEENNE, AFIN DE SE LIBERER DE LA DEPENDANCE DES ETATS-UNIS, SOIT POLITIQUEMENT, SOIT ECONOMIQUEMENT, SOIT EN-MATIERE DE DEFENSE. EN SIX ANS DE PRESENCE A LA PRESIDENCE, JUSQU'A QUEL POINT AVEZ-VOUS APPLIQUE CETTE POLITIQUE ?
- LE PRESIDENT.- LA CONSTRUCTION EUROPEENNE NE SE FAIT PAS EN REACTION CONTRE QUI QUE CE SOIT. ELLE A SES OBJECTIFS PROPRES QUI SONT DE RENFORCER LA SOLIDARITE ENTRE NOS NEUF PAYS AFIN DE LEUR PERMETTRE DE TENIR DANS LE MONDE UNE PLACE CONFORME A CE QU'ILS REPRESENTENT. C'EST EN EXISTANT PAR ELLE-MEME QUE L'EUROPE PEUT ETRE, POUR LES ETATS-UNIS, UN PARTENAIRE SOLIDE ET, POUR LE MONDE, UN FACTEUR D'EQUILIBRE ET DE PAIX. MA CONVICTION, A CET EGARD, N'A PAS CHANGE. JE DIRAI MEME QU'ELLE S'EST RENFORCEE.
- EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET L'OTAN, JE ME BORNERAI A VOUS DIRE QUE LA FRANCE EST MEMBRE DE L'ALLIANCE ATLANTIQUE DEPUIS L'ORIGINE ET QU'ELLE ENTEND RESTER FIDELE A SES ENGAGEMENTS. EN REVANCHE, DEPUIS 1967 `ANNEE`, ELLE EST SORTIE DE L'ORGANISATION MILITAIRE INTEGREE QUI AVAIT ETE MISE EN_PLACE PROGRESSIVEMENT ALORS QU'ELLE N'ETAIT PAS PREVUE PAR LE PACTE DE L'ATLANTIQUE NORD DE 1949. ELLE L'A FAIT POUR RECOUVRER LA LIBRE DISPOSITION DE SES MOYENS DE DEFENSE. IL EST HORS DE QUESTION QU'ELLE REVIENNE SUR CETTE DECISION QUI CONSTITUE UN ELEMENT ESSENTIEL DE SA POLITIQUE D'INDEPENDANCE NATIONALE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- ON A L'IMPRESSION QUE LES RELATIONS DE LA FRANCE AVEC L'URSS SE SONT ELOIGNEES, DANS UNE CERTAINE MESURE, DE LEUR _COURS TRADITIONNEL, APRES LES EVENEMENTS D'AFGHANISTAN. QUEL EST VOTRE COMMENTAIRE SUR CE SUJET ?
- LA FRANCE BOYCOTTERA-T-ELLE LES JEUX OLYMPIQUES DE MOSCOU ?
- LE PRESIDENT.- LA POSITION DE LA FRANCE A L'EGARD DES EVENEMENTS D'AFGHANISTAN N'A PAS VARIE. ELLE A CONSISTE, DES L'ORIGINE, A AFFIRMER QUE L'INTERVENTION DES FORCES ARMEES SOVIETIQUES ETAIT INACCEPTABLE. CELA SIGNIFIE QUE NOUS N'ACCEPTONS PAS LE FAIT ACCOMPLI. VOUS RETROUVEREZ CETTE POSITION AUSSI BIEN DANS LES DECLARATIONS FAITES PAR LE GOUVERNEMENT FRANCAIS IMMEDIATEMENT APRES LES EVENEMENTS D'AFGHANISTAN QUE DANS LA DECLARATION COMMUNE FRANCO - INDIENNE ADOPTEE LORS DE MA VISITE A LA FIN DU MOIS DE JANVIER ET DANS LA DECLARATION FRANCO - ALLEMANDE DU 5 FEVRIER `1980 ` DATE`. NOUS EN TIRONS LA CONCLUSION QU'IL FAUT RETABLIR LA SITUATION QUI A ETE CELLE DE L'AFGHANISTAN PENDANT DES DECENNIES. TROIS CONDITIONS NOUS PARAISSENT DEVOIR ETRE REUNIES POUR Y PARVENIR : D'UNE_PART, LE RETRAIT DES FORCES MILITAIRES ETRANGERES, D'AUTRE_PART, L'EXERCICE PAR LES AFGHANS DE LEUR DROIT A DECIDER EUX-MEMES DE LEURS AFFAIRES, ENFIN, LA DEFINITION DE GARANTIES ASSURANT QUE L'AFGHANISTAN NE PUISSE ETRE NI UN ENJEU, NI UN INSTRUMENT DANS UNE RIVALITE ENTRE PUISSANCES ETRANGERES.
- EN CE QUI CONCERNE LES JEUX OLYMPIQUES DE MOSCOU, NOTRE POSITION EST CLAIRE : IL APPARTIENT AUX COMITES OLYMPIQUES NATIONAUX DE DECIDER DE LA PARTICIPATION A CES JEUX.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KOWEITIENNES` QUESTION.- LA FRANCE A-T-ELLE L'INTENTION D'ASSUMER, SURTOUT APRES LA DISPARITION DE TITO, UN ROLE DISTINCT ET DE DIRECTION DANS LE TIERS-MONDE ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE EST UN PAYS OCCIDENTAL ET UNE DES GRANDES PUISSANCES INDUSTRIELLES DU MONDE. ELLE N'APPARTIENT DONC PAS AU TIERS-MONDE BIEN QU'ELLE ENTRETIENNE AVEC LUI DE NOMBREUX LIENS DONT LES MOINDRES NE SONT PAS SES RAPPORTS TRADITIONNELS D'AMITIE ET DE COOPERATION AVEC LE MONDE ARABE ET LE CONTINENT AFRICAIN.
- LA FRANCE CONSIDERE QUE LES PAYS NON-ALIGNES APPORTENT UNE CONTRIBUTION POSITIVE A L'EQUILIBRE INTERNATIONAL. ELLE COMPREND AUSSI LES ASPIRATIONS DES PAYS DU TIERS-MONDE A PLUS DE JUSTICE DANS LA REPARTITION DES RICHESSES. ELLE EST DONC OUVERTE A LEURS PREOCCUPATIONS ET ELLE S'EFFORCE DE PROMOUVOIR UNE ORGANISATION DU MONDE QUI TIENNE_COMPTE DES REALITES NOUVELLES ET QUI CORRIGE LES INJUSTICES. C'EST NOTAMMENT LE SENS DES DIVERS DIALOGUES DONT ELLE A PRIS L'INITIATIVE ENTRE LE NORD ET LE SUD `DIALOGUE_NORD-SUD`, ENTRE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` ET LE MONDE ARABE ET DE SON PROJET DE TRILOGUE ENTRE L'EUROPE OCCIDENTALE, LES PAYS ARABES ET LES PAYS AFRICAINS.\

Voir tous les articles et dossiers