Publié le 16 juin 1979

INTERVIEW DE M. GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL JAPONAIS ASAHI SHIMBUN, AVANT LE SOMMET DE TOKYO, PARIS, 16 JUIN 1979

INTERVIEW DE M. GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL JAPONAIS ASAHI SHIMBUN, AVANT LE SOMMET DE TOKYO, PARIS, 16 JUIN 1979

16 juin 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL JAPONAIS ASAHI SHIMBUN, AVANT LE SOMMET DE TOKYO, PARIS, 16 JUIN 1979 - PDF 801 Ko
QUESTION.- DANS UNE SOCIETE HAUTEMENT INDUSTRIALISEE, OU EN D'AUTRES TERMES DANS UNE SOCIETE POST-INDUSTRIELLE, LES JUGEMENTS DE VALEUR DES MEMBRES QUI LA COMPOSENT SE DIVERSIFIENT DE PLUS EN PLUS, ET LEURS RECLAMATIONS ENVERS L'ETAT SE MULTIPLIENT ET SE COMPLIQUENT £ DANS CETTE SITUATION, QU'EXIGE-T-ON D'UN HOMME POLITIQUE AFIN DE MAINTENIR ET DE DEVELOPPER LE REGIME DEMOCRATIQUE ET QUELLE SERA SA POLITIQUE ?
- REPONSE.- LES SOCIETES OCCIDENTALES NE SONT PAS ENCORE REELLEMENT ENTREES DANS LA SOCIETE POST-INDUSTRIELLE. LEURS BESOINS PRIMAIRES SONT LOIN ENCORE D'ETRE SATISFAITS. LA SITUATION ACTUELLE SOULIGNE EN_OUTRE A QUEL POINT NOS ECONOMIES DEMEURENT TRIBUTAIRES D'ACTIVITES PRODUCTRICES D'UN TYPE ECONOMIQUE, C'EST-A-DIRE A HAUTE DEPENSE D'ENERGIE.
- IL N'EN EST PAS MOINS VRAI QUE L'ON VOIT SE PROFILER A L'HORIZON LES PREMIERES LUEURS DE LA SOCIETE POST-INDUSTRIELLE. QUELLES SERONT LES RECLAMATIONS DES CITOYENS A L'EGARD DE L'ETAT DANS UNE TELLE SOCIETE ? IL N'EST PAS EVIDENT QU'ELLES SERONT PLUS MASSIVES. IL EST CERTAIN EN REVANCHE QU'ELLES SERONT D'UNE _NATURE DIFFERENTE. ELLES NE CONCERNERONT PLUS DE FACON PRIORITAIRE LA REPARTITION DES BIENS MATERIELS MAIS L'ACCES A DES BIENS INTELLECTUELS TELS QUE L'INFORMATION OU LA CULTURE
-\
`REPONSE` UNE SOCIETE POST-INDUSTRIELLE DEVRA NAVIGUER ENTRE DEUX ECUEILS : CELUI D'UN EMIETTEMENT DE STYLE INDIVIDUALISTE QUI DETRUIRAIT L'UNITE DE LA SOCIETE, ET CELUI DE MONOPOLES QUI IMPOSERAIENT UN CONFORMISME DESTRUCTEUR DE LA LIBERTE. LA FONCTION DE L'ETAT ET LE ROLE DE L'HOMME POLITIQUE NE SERONT PAS FONDAMENTALEMENT CHANGES. IL S'AGIRA PLUS QUE JAMAIS DE DEGAGER UN CONSENSUS TOUT EN PRESERVANT LE PLURALISME. MAIS LA TACHE SERA BEAUCOUP PLUS COMPLIQUEE. L'AUTORITE DE L'ETAT SERA NECESSAIRE POUR EVITER DE TOMBER DANS UNE SOCIETE ROBOTISEE GOUVERNEE PAR DES PUISSANCES ANONYMES. L'HOMME POLITIQUE DEVRA ETRE ASSEZ SAGE ET ASSEZ FORT POUR RESISTER A LA TENTATION DE REUNIR ENTRE LES MAINS DE L'ETAT LES INSTRUMENTS NOUVEAUX DU POUVOIR. SON PROBLEME SERA DE PROPOSER UNE VISION ASSEZ HAUTE DES BUTS DE LA SOCIETE POUR QU'ELLE RALLIE DES ESPRITS LIBRES SANS LES ENCHAINER.
- LA DEMOCRATIE ET LA SOCIETE POST-INDUSTRIELLE DEVRONT PROGRESSER DU MEME PAS, FAUTE DE QUOI IL EST A CRAINDRE QU'ELLES NE PERISSENT ENSEMBLE
-\
QUESTION.- SELON UN CERTAIN POINT_DE_VUE, LE MONDE EST ENCADRE AUTOUR DES TROIS PUISSANCES ETATS-UNIS, CHINE ET URSS. DANS LE CONTEXTE DE CES RAPPORTS DE FORCES, QUELS SONT LE ROLE ET LA POSITION DE L'EUROPE, OU PLUS EXACTEMENT DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` ?
- REPONSE.- UN MONDE QUI SERAIT ENCADRE PAR LES TROIS PUISSANCES QUE VOUS INDIQUEZ SERAIT DANGEREUX. CE QU'IL Y A DE COMMUN ENTRE LES ETATS-UNIS, LA CHINE ET L'URSS C'EST QU'ELLES SONT DES PUISSANCES CONTINENTALES. ELLES DISPOSENT DE L'ESPACE ET DU NOMBRE. COMME ELLES SONT LARGEMENT AUTO-SUFFISANTES ET QU'ELLES SONT SUR-PUISSANTES, ELLES PEUVENT ETRE TENTEES TANTOT PAR LE REPLIEMENT ET TANTOT PAR L'HEGEMONIE.
- L'EUROPE MEME ORGANISEE NE SERA JAMAIS COMPARABLE A CES BLOCS CONTINENTAUX. ELLE AURA TOUJOURS BESOIN DE S'APPROVISIONNER ET DE VENDRE A L'EXTERIEUR. HISTORIQUEMENT ET CULTURELLEMENT, ELLE EST LIEE A D'AUTRES NATIONS SUR TOUS LES CONTINENTS. ELLE EST A CET EGARD UNE EUROPE SANS RIVAGES. SA VOCATION EST CELLE DE L'ECHANGE ET DU DIALOGUE. SON ROLE, DES LORS, N'EST PAS DE DEVENIR UNE AUTRE AMERIQUE OU UNE AUTRE CHINE. IL EST EN PREMIER _LIEU DE DONNER ELLE-MEME L'EXEMPLE D'UNE ORGANISATION CAPABLE DE CONCILIER PLURALISME ET UNITE. IL EST EN SECOND _LIEU D'APPELER D'AUTRES NATIONS OU D'AUTRES ENSEMBLES DE NATIONS A S'ORGANISER POUR ETRE EUX AUSSI DES POLES D'EQUILIBRE ET D'ECHANGES AUTOUR DESQUELS PUISSE S'ARTICULIER UN MONDE A LA FOIS PLURALISTE ET OUVERT
-\
QUESTION.- CONCERNANT LES RESSOURCES NATURELLES, L'ENERGIE ET LA NUTRITION, QUI DETERMINENT NOTRE NIVEAU_DE_VIE DANS L'AVENIR, LES PERSPECTIVES RESTENT INCERTAINES ET DIVERS PLANS ONT DEJA ETE PROPOSES. MONSIEUR LE PRESIDENT, QUELLES SONT A VOTRE AVIS LES MESURES PRIORITAIRES POUR UNE SOLUTION RAPIDE ? DANS QUELS DOMAINES UNE COOPERATION INTERNATIONALE EST-ELLE POSSIBLE OU EXISTE-T-ELLE DEJA ?
- REPONSE.- JE DOUTE QU'IL EXISTE A CES PROBLEMES DES SOLUTIONS RAPIDES. ILS DETERMINENT POURTANT, DE MANIERE FONDAMENTALE, L'AVENIR DE NOS SOCIETES. AUSSI, POUR Y FAIRE_FACE, LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DOIT-ELLE, DES A PRESENT, METTRE EN_OEUVRE DES POLITIQUES RESOLUES ET CONCERTEES.
- EN CE QUI CONCERNE LES RESSOURCES NATURELLES, LE PROBLEME IMMEDIAT N'EST PAS, COMME ON L'A CRU, CELUI DE LEURS LIMITES, MAIS CELUI DE LEUR EXPLOITATION RATIONNELLE. CELLE-CI APPELLE DES POLITIQUES D'ENCOURAGEMENT AUX INVESTISSEMENTS MINIERS ET AU DEVELOPPEMENT D'AUTRES RESSOURCES NATURELLES, AINSI QUE L'ETABLISSEMENT D'UN CLIMAT POLITIQUE, FINANCIER, ADMINISTRATIF, FAVORABLE A CES INVESTISSEMENTS.
- POUR ASSURER UNE CERTAINE STABILITE DES PRIX DES MATIERES PREMIERES - CONDITION PREMIERE A TOUTE VOLONTE D'INVESTISSEMENT - LA FRANCE A SOUTENU LA CREATION D'UN FONDS COMMUN ET LA NEGOCIATION D'ACCORDS DE PRODUITS. DE MEME, DANS-LE-CADRE DE LA RENEGOCIATION DE L'ACCORD DE LOME, QUI LIE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` A DIFFERENTS PAYS EN DEVELOPPEMENT, NOUS AVONS ENCOURAGE DIFFERENTES ACTIONS POUR PROMOUVOIR L'INVESTISSEMENT MINIER ET LA STABILISATION DES RECETTES D'EXPORTATION
-\
`REPONSE` PLUS QUE TOUT AUTRE, LE PROBLEME DE L'ENERGIE RECLAME UNE ACTION CONCERTEE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE, CAR IL N'EXISTE PAS DE SOLUTION EN DEHORS DE LA SOLIDARITE ET DE LA COOPERATION :
- SOLIDARITE ET NON COMPETITION ENTRE PAYS CONSOMMATEURS, CAR CEUX-CI DOIVENT ASSURER ENSEMBLE LA DIFFICILE TRANSITION ENTRE UNE ERE ENERGETIQUE BASEE SUR LE PETROLE ET UNE PERIODE, ENCORE LOINTAINE, OU DES ENERGIES RENOUVELABLES ASSURERONT LEUR CROISSANCE. CETTE SOLIDARITE, POUR LA FRANCE, DOIT S'EXERCER AUX DEUX NIVEAUX EUROPEEN ET MONDIAL POUR ABOUTIR A DES OBJECTIFS COMMUNS ET A DES MESURES D'APPLICATION CONCRETES.
- COOPERATION ET NON AFFRONTEMENT AVEC LES PAYS PRODUCTEURS, CAR UNE GESTION RATIONNELLE DES RESSOURCES PETROLIERES NE PEUT SE REALISER QUE DANS-LE-CADRE D'UNE DISCUSSION D'ENSEMBLE ENTRE PAYS PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS. LA FRANCE POURSUIVRA, POUR SA PART, ACTIVEMENT SES ECHANGES_DE_VUES AVEC LES PAYS PRODUCTEURS, AFIN DE RECHERCHER LES BASES D'UNE ACTION CONCERTEE EN_VUE D'EQUILIBRER LE MARCHE ET D'EVITER LE GASPILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES
-\
`REPONSE` ENFIN, LA SITUATION ALIMENTAIRE. L'ALARMISME IRRAISONNE A FAIT PLACE A UNE MEILLEURE COMPREHENSION DE LA SITUATION. NOUS VOYONS MIEUX, AUJOURD'HUI, LA _NATURE DE CE PROBLEME ET LE TYPE DE SOLUTION QUI S'IMPOSE.
- LE PROBLEME NE RESIDE PAS DANS L'EPUISEMENT DES TERRES DISPONIBLES OU LE RALENTISSEMENT DES PROGRES TECHNIQUES AGRICOLES : DES CHERCHEURS ONT MONTRE QUE LES TECHNIQUES ACTUELLES PERMETTRAIENT DE MULTIPLIER LA PRODUCTION MONDIALE DE CEREALES PAR 30 `STATISTIQUES`. IL S'AGIT DE FAIRE ACCEDER A CES TECHNIQUES MODERNES LES PETITS AGRICULTEURS DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT. LES CONTRAINTES NE SONT DONC PAS D'ORDRE PHYSIQUE OU TECHNIQUE, ELLES SONT D'ORDRE SOCIAL, FINANCIER, ADMINISTRATIF, ET POUR CELA ELLES N'EN SONT PEUT-ETRE QUE PLUS DIFFICILES A SURMONTER.
- SEUL UN EFFORT SOUTENU DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT - ET UN SOUTIEN CONSTANT DES PAYS INDUSTRIALISES - PERMETTRONT LE DEVELOPPEMENT D'AGRICULTURES MODERNES TOURNEES VERS LES BESOINS DES POPULATIONS. CE QU'IL FAUT, C'EST UNE REORIENTATION DES POLITIQUES DE DEVELOPPEMENT DES PAYS A DEFICIT ALIMENTAIRE VERS LA SATISFACTION DES BESOINS NUTRITIONNELS DE LEURS POPULATIONS. MAIS ILS NE POURRONT LE FAIRE QUE SI NOUS, PAYS INDUSTRIALISES, SOMMES PRETS A SOUTENIR LEURS EFFORTS
-\
QUESTION.- LE SOMMET DE TOKYO SERA-T-IL LE SOMMET DE L'ENERGIE ?
- REPONSE.- ABSOLUMENT. J'AI D'AILLEURS ECRIT UNE LETTRE PERSONNELLE A M. OHIRA POUR LUI INDIQUER QU'A MON AVIS LE SUCCES OU L'ECHEC DE CE SOMMET SERAIT JUGE SUR SES RESULTATS DANS LE DOMAINE DE LA POLITIQUE DE L'ENERGIE.
- QUESTION.- QUELLE SOLUTION AU PROBLEME DE L'ENERGIE ?
- REPONSE.- LA SOLUTION NE PEUT PAS PROVENIR DU SIMPLE EFFET D'UNE LOI DE MARCHE. DANS UNE LOI DE MARCHE, LORSQU'UN PRODUIT EST RARE, IL DEVIENT CHER £ QUAND IL EST CHER, ON L'UTILISE MOINS : ON EST DONC PRIVE SEULEMENT DE CE BIEN. DANS LE CAS DE L'ENERGIE, LA DIMINUTION DE LA CONSOMMATION EN-RAISON D'UN PRIX ELEVE AURA POUR CONTREPARTIE DU CHOMAGE, C'EST PAR LE CHOMAGE QUE L'AJUSTEMENT RISQUE DE SE FAIRE ET NON PAS SIMPLEMENT PAR UNE MODERATION DE LA CONSOMMATION. IL S'AGIT DONC D'UN PROBLEME AUX CONSEQUENCES POLITIQUES, ECONOMIQUES ET SOCIALES CONSIDERABLES.
- IL FAUT PAR AILLEURS TRAITER A LA FOIS LE COURT TERME ET LE LONG TERME. SI L'IDEE S'ACCREDITE QUE LA SITUATION DU LONG TERME SERA CELLE DU DESEQUILIBRE, TOUTES LES SOLUTIONS A COURT TERME SERONT BALAYEES PAR LES ANTICIPATIONS DES PRODUCTEURS ET DES CONSOMMATEURS D'ENERGIE. IL CONVIENT DONC DE FAIRE APPARAITRE QU'ON SE DIRIGE VERS UNE SITUATION D'EQUILIBRE A LONG TERME. CECI SIGNIFIE UN PROGRAMME AUTHENTIQUE ET REALISTE DE MODERATION DE LA CONSOMMATION D'ENERGIE DANS LE FUTUR CE QUE J'APPELLE "LA CROISSANCE SOBRE". IL FAUT MONTRER, D'AUTRE_PART QUE TOUS LES PAYS ONT LA CAPACITE DE DEVELOPPER DES SOURCES ALTERNATIVES D'ENERGIE POUR REPONDRE AUX BESOINS DE LEUR FUTURE CROISSANCE. LES PRINCIPAUX PAYS INDUSTRIELS DEVRAIENT DONC S'ENGAGER, DE FACON PRECISE, A FOURNIR EUX-MEMES PAR DES TECHNIQUES NOUVELLES - ENERGIE NUCLEAIRE, ENERGIES DE REMPLACEMENT - LE SUPPLEMENT D'ENERGIE QUI SERA NECESSAIRE POUR LEUR CROISSANCE
-\
`REPONSE` SI CETTE PERSPECTIVE D'EQUILIBRE A LONG TERME APPARAIT NETTEMENT, LE PROBLEME DE L'EQUILIBRE DU MARCHE A COURT TERME PEUT ETRE TRAITE, COMME JE VOUS L'AI DIT, A DEUX CONDITIONS :
- PREMIERE CONDITION, UN EFFORT DES PAYS CONSOMMATEURS POUR DISCIPLINER LEUR CONCURRENCE DE MANIERE A EVITER LA HAUSSE DES PRIX SUR LES MARCHES LIBRES £
- EN CONTRE-PARTIE, UN EFFORT DES PAYS PRODUCTEURS POUR AUGMENTER LEUR PRODUCTION - DE LA QUANTITE ET PENDANT LA DUREE NECESSAIRES - JUSQU'A CE QU'INTERVIENNE L'EFFET DES ECONOMIES D'ENERGIE.
- TOUT CELA EST POSSIBLE. JE CROIS QUE LES DIRIGEANTS DES GRANDS PAYS PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS LE COMPRENNENT. JE SOUHAITE QUE LE SOMMET DE TOKYO SOIT L'OCCASION DE TRANSFORMER CE QUI EST POSSIBLE EN UNE VERITABLE VOLONTE POLITIQUE
-\
QUESTION.- SUR-LE-PLAN DE LA POLITIQUE A COURT TERME, QUE POURRA-T-ON OBTENIR A TOKYO ?
- REPONSE.- D'UNE_PART, L'ELIMINATION DE LA MESURE AMERICAINE DE PEREQUATION SUPPLEMENTAIRE DU PRIX DE L'ENERGIE £ D'AUTRE_PART QUE LES COMPAGNIES DE CERTAINS PAYS ACHETEURS CESSENT D'ACHETER A DES PRIX EXCESSIFS SUR LE MARCHE LIBRE, CE QUI CAUSE DES DETOURNEMENTS DE TRAFIC. JE CROIS QU'IL EST POSSIBLE D'OBTENIR A LA FOIS L'ACCORD DS ETATS-UNIS ET CELUI DES AUTRES PAYS CONSOMMATEURS SUR CES DEUX POINTS, A LA CONDITION QU'ILS SOIENT TRAITES EN MEME TEMPS
-\
QUESTION.- AGENCE INTERNATIONALE DE L'ENERGIE.
- REPONSE.- L'AIE, EN-RAISON DE L'ATMOSPHERE DANS LAQUELLE ELLE A ETE CREEE, A ETE CONSIDEREE PAR CERTAINS PAYS PRODUCTEURS COMME ETANT UN INSTRUMENT DE CONFRONTATION. LA SOLUTION QUE NOUS DEVONS RECHERCHER SE SITUE DANS UNE AUTRE ATMOSPHERE, CELLE DE LA RECHERCHE ENTRE PAYS PRODUCTEURS ET PAYS CONSOMMATEURS D'UNE GESTION RAISONNABLE DU MARCHE DE L'ENERGIE. QUEL SERA L'INSTRUMENT D'APPLICATION DE CETTE POLITIQUE ? ON LE VERRA APRES QUE LES ORIENTATIONS NOUVELLES AURONT ETE DEFINIES. JE VOUS L'AI DIT ET JE LE REPETE, LE SUCCES OU L'ECHEC DU SOMMET DE TOKYO - ET C'EST IMPORTANT POUR LA REPUTATION INTERNATIONALE DU JAPON - SERA JUGE SUR LE CARACTERE CONCRET DES DECISIONS PRISES EN-MATIERE D'ENERGIE
-\
QUESTION.- ENERGIE NUCLEAIRE - PROBLEMES DE SECURITE ET OPINION PUBLIQUE.
- REPONSE.- LES FRANCAIS ONT COMPRIS QUE NOUS N'AVIONS PAS DE SOURCE ALTERNATIVE D'ENERGIE. EN TOUT CAS POUR LES 15 OU 20 ANS A VENIR. DEVANT CE CHOIX ENTRE UN RALENTISSEMENT DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE OU LE DEVELOPPEMENT DE NOS RESSOURCES EN ENERGIE, L'OPINION FRANCAISE PREFERE LE DEVELOPPEMENT DE NOS RESSOURCES NATIONALES EN ENERGIE QUI SONT, A L'HEURE ACTUELLE, NUCLEAIRES.
- D'AUTRE_PART, IL FAUT SE GARDER D'IDENTIFIER UNE BRANCHE DE LA SCIENCE A L'USAGE, ET NOTAMMENT L'USAGE MEURTRIER, QUI PEUT EN ETRE FAIT. L'INDUSTRIE CHIMIQUE N'EST PAS L'INDUSTRIE DES EXPLOSIFS, ET L'INDUSTRIE NUCLEAIRE N'EST PAS L'INDUSTRIE DES BOMBES ATOMIQUES. C'EST L'UTILISATION D'UN PHENOMENE PHYSIQUE DE LA MATIERE DONT ON PEUT RETIRER UNE SOURCE D'ENERGIE. MAIS IL EST FONDAMENTAL DE MONTRER QU'ON NE SACRIFIE PAS LES EXIGENCES DE SECURITE. L'OPINION PENSE NATURELLEMENT QUE LES TECHNICIENS OU LES SPECIALISTES DONNENT LA PRIORITE AU DEVELOPPEMENT DE LA TECHNIQUE. AUSSI FAUT-IL AVOIR UNE POLITIQUE DE LA SECURITE NUCLEAIRE INDEPENDANTE DE CEUX QUI ONT EN CHARGE LE DEVELOPPEMENT TECHNIQUE ET LA MENER AVEC UN SERIEUX IDENTIQUE.
- LA SECURITE NUCLEAIRE SUPPOSE DES PERSONNELS ET DES REGLES DE HAUTE TECHNOLOGIE. UN PEU COMME POUR L'ENTRETIEN DES AVIONS, IL DOIT S'AGIR DE PERSONNELS EXTREMEMENT QUALIFIES ET A TECHNOLOGIE AVANCEE. CECI POSE D'AILLEURS UN PROBLEME DANS LES PAYS OU DANS LES REGIONS OU CES CONDITIONS NE SONT PAS REMPLIES
-\
QUESTION.- LA COOPERATION INTERNATIONALE ET LA FUSION THERMO-NUCLEAIRE.
- REPONSE.- ACTUELLEMENT LA FUSION POUR LA PRODUCTION D'ENERGIE EN EST ENCORE AU STADE DES RECHERCHES DE LABORATOIRE. NOUS AVONS UN PROGRAMME DE RECHERCHES AVANCEES QUE NOUS MENONS EN COLLABORATION AVEC DE NOMBREUX PAYS EUROPEENS ET SPECIALEMENT L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA` ET LE ROYAUME-UNI. LES SOVIETIQUES ET LES AMERICAINS ONT EGALEMENT UN PROGRAMME IMPORTANT. CE N'EST QU'A LA FIN DES ANNEES 90 `1990` QUE L'ON POURRA ENVISAGER D'ENTRER DANS LA PHASE DES APPLICATIONS INDUSTRIELLES. EN ATTENDANT, NOUS DEVRONS FAIRE APPEL A LA TECHNIQUE DES SURGENERATEURS. AUSSI CONVIENT-IL QUE, PARALLELEMENT AUX EFFORTS DE RECHERCHE, DES DECISIONS INTERNATIONALES SOIENT PRISES CONCERNANT LA SECURITE DU CYCLE DU PLUTONIUM. NOUS NOUS SOMMES FIXE DES REGLES A CET EGARD ET NOUS SERONS AMENES A FAIRE SUR_CE_POINT DES PROPOSITIONS
-\
QUESTION.- COMMENT RESOUDRE LE "TRILEMME" DES TEMPS MODERNES :
- REPONSE.- CETTE ANNEE, CE "TRILEMME" EST LIE AU PROBLEME DE L'ENERGIE. S'IL N'Y AVAIT PAS EU LA FORTE AUGMENTATION DES PRIX DU PETROLE, LA PLUPART DE NOS PAYS AURAIENT EU UNE SITUATION ECONOMIQUE ASSEZ FAVORABLE, DU POINT_DE_VUE DE LA BALANCE DES PAIEMENTS, DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE ET DE L'INFLATION. CELA AURAIT ETE LE CAS DE L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`, DE LA FRANCE, JE CROIS DU JAPON, ET EGALEMENT A UN MOINDRE DEGRE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE. C'EST L'AUGMENTATION DU PRIX DE L'ENERGIE AVEC SES EFFETS SUR L'INFLATION ET SUR LES BALANCES DES PAIEMENTS ET, DE MANIERE INDIRECTE, SUR LE RALENTISSEMENT DES INVESTISSEMENTS QUI AMENE A RECONSIDERER LE "TRILEMME". LES PROBLEMES DE BALANCE DES PAIEMENTS NE SONT PAS LES PLUS DIFFICILES A RESOUDRE. NOS PAYS SONT, POUR LA PLUPART, EN_MESURE DE LES DOMINER. CONCERNANT L'INFLATION, L'OBJECTIF EST DE NE PAS ALLER AU-DELA DE LA REPERCUSSION AUTOMATIQUE DE L'AUGMENTATION DES PRIX DE L'ENERGIE DANS L'AUGMENTATION DES PRIX GENERAUX. QUANT AU NIVEAU D'ACTIVITE, NOUS PROPOSERONS QUE CHAQUE PAYS PRENNE LES MESURES INTERNES NECESSAIRES POUR COMPENSER DANS UNE PROPORTION DONNEE, LE FLECHISSEMENT D'ACTIVITE QUE RISQUE D'ENTRAINER L'AUGMENTATION DES COUTS DE L'ENERGIE
-\
QUESTION.- MIS A PART CERTAINS PAYS PRODUCTEURS DE PETROLE ET UN NOMBRE TRES LIMITE DE PAYS SEMI-DEVELOPPES EN VOIE D'INDUSTRIALISATION, L'ECART ENTRE LA PUISSANCE ECONOMIQUE ET LE NIVEAU_DE_VIE DES PAYS DU NORD ET DU SUD NE DIMINUE TOUJOURS PAS. POUR REPONDRE A CE PROBLEME, QUELLES MESURES VOUS SEMBLENT SOUHAITABLES ET DANS QUELS DOMAINES ? QUELLES DOIVENT ETRE LES CONCESSIONS DES PAYS DU NORD ET QUELLES CONDITIONS PEUT-ON POSER AU SUD ?
- REPONSE.- IL ME SEMBLE UTILE DE DISTINGUER ENTRE TROIS TYPES DE SITUATIONS :
- EN DEPIT D'UNE CROISSANCE EXCEPTIONNELLE DES PAYS EN DEVELOPPEMENT, L'ECART LES SEPARANT DES PAYS DEVELOPPES S'EST EFFECTIVEMENT ACCRU DEPUIS LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE £ L'ECART A L'INTERIEUR DU GROUPE DES PAYS EN DEVELOPPEMENT S'EST AUSSI ACCENTUE, AUX DEPENS DES PLUS DEMUNIS D'ENTRE EUX. ENFIN, DANS DE NOMBREUX PAYS DU TIERS-MONDE, LES COUCHES LES PLUS DEFAVORISEES N'ONT QUE PEU PROFITE DE LA CROISSANCE £ POUR CERTAINES CATEGORIES LA SITUATION S'EST MEME DEGRADEE.
- IL S'AGIT DONC, EN FAIT D'UN TRIPLE "ECART" QUI APPELLE, DE LA PART DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE, TROIS ORIENTATIONS DES POLITIQUES DE DEVELOPPEMENT :
- LES PAYS DU NORD DOIVENT ACCROITRE LEUR SOUTIEN AUX PAYS DU SUD £ CE SOUTIEN - ET PLUS PARTICULIEREMENT L'AIDE PUBLIQUE - DOIT ETRE REORIENTE POUR FAVORISER LES PAYS LES PLUS PAUVRES £ IL EST ENFIN SOUHAITABLE QUE LES PAYS DU TIERS-MONDE DONNENT LA PRIORITE AUX ACTIONS EN_FAVEUR DES CATEGORIES LES PLUS PAUVRES DE LEUR POPULATION
-\
`REPONSE` SANS ENTRER DANS LE DETAIL DES POLITIQUES ECONOMIQUES QUI S'IMPOSENT, CECI IMPLIQUE :
- POUR LES PAYS EN DEVELOPPEMENT, UNE ACTION ACCRUE DANS LE SECTEUR AGRICOLE OU SE TROUVE LA MAJORITE DES POPULATIONS DEMUNIES ET UN DEVELOPPEMENT DES TECHNIQUES A HAUTE INTENSITE DE MAIN-D'OEUVRE DANS TOUS LES SECTEURS £ POUR LES PAYS RICHES, ET NOTAMMENT CEUX DONT LES CONTRIBUTIONS SONT LES PLUS FAIBLES, UN ACCROISSEMENT DE LEUR AIDE PUBLIQUE QUI DEVRAIT BENEFICIER PRINCIPALEMENT AUX PLUS DEMUNIS DES PAYS DU TIERS-MONDE.
- JE VOUDRAIS SOULIGNER QUE S'IL EXISTE UNE INSUFFISANCE GLOBALE DE L'AIDE AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT, ON CONSTATE AUSSI UNE ASSEZ GRANDE INEGALITE ENTRE LES EFFORTS ACCOMPLIS PAR LES DIFFERENTS PAYS. LES ETATS-UNIS, AUTREFOIS EN TETE, SONT MAINTENANT ASSEZ LOIN EN ARRIERE £ IL EST INDISPENSABLE QU'ILS REPRENNENT UN EFFORT PLUS SOUTENU. LE JAPON, QUI EST ENTRE TARD DANS CETTE POLITIQUE D'AIDE AU DEVELOPPEMENT, A ENCORE UNE PROPORTION D'AIDE PAR-RAPPORT A SON PNB NETTEMENT INFERIEURE A CE QUE FONT LES PAYS D'EUROPE. IL ME PARAIT DONC HAUTEMENT SOUHAITABLE QU'IL L'ACCROISSE SENSIBLEMENT.
- CES DEVOIRS DES PAYS RICHES - CAR IL S'AGIT BIEN DE DEVOIRS - NE DOIVENT PAS ETRE SANS CONTRE-PARTIE POUR LES PAYS DU SUD. S'IL EST MORALEMENT ET ECONOMIQUEMENT JUSTIFIE QUE NOUS ACCORDIONS UN ACCES PRIVILEGIE SUR NOS MARCHES AUX PRODUITS DES PAYS LES PLUS DEMUNIS, LE PROBLEME SE POSE DIFFEREMMENT POUR LES EXPORTATIONS DE PAYS DONT LE NIVEAU DE DEVELOPPEMENT EST PLUS AVANCE : A L'OUVERTURE DE NOS FRONTIERES DEVRAIT REPONDRE UNE ACTION SIMILAIRE DE LEUR PART A L'EGARD DE NOS PRODUITS ET DE CEUX DES PAYS EN DEVELOPPEMENT LES PLUS PAUVRES. L'ACCEPTATION PAR LE NORD DE MESURES SPECIALES POUR LES PAYS LES PLUS DEMUNIS DEVRAIT DESORMAIS S'ACCOMPAGNER, POUR LES PLUS RICHES DES PAYS DU TIERS-MONDE, DE L'ACCEPTATION DE NOUVELLES RESPONSABILITES
-\
QUESTION.- FACE AU LARGE EXCEDENT DE SA BALANCE COMMERCIALE ET A SA POLITIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR, LE JAPON S'EST EXPOSE A CERTAINES CRITIQUES DES PAYS EUROPEENS £ MAIS LE JAPON AGIT PEUT-ETRE SELON LES NORMES DE SA PROPRE CULTURE ET TRADITION QUI DIFFERENT DE LA CONCEPTION OCCIDENTALE. QUELLE EST VOTRE OPINION A CE SUJET ? MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS SERIONS HEUREUX DE VOS CONSEILS POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DU JAPON DANS L'HARMONIE MONDIALE.
- REPONSE.- VOUS EVOQUEZ LES SEULS PROBLEMES DE _NATURE COMMERCIALE AU-SEIN DES RELATIONS ENTRE L'EUROPE ET LE JAPON. EFFECTIVEMENT LA QUESTION DES EXCEDENTS COMMERCIAUX DU JAPON A PRIS AU-COURS DES DERNIERES ANNEES UNE IMPORTANCE PARTICULIERE EN-RAISON DE L'ACCELERATION ET DE L'AMPLEUR DE CEUX-CI. ELLE EN VIENT A RELEGUER AU DEUXIEME PLAN LES AUTRES SUJETS D'INTERET COMMUN, CE QUE POUR NOTRE PART NOUS NE POUVONS QUE REGRETTER. IL SERAIT NEANMOINS ILLUSOIRE DE PENSER QU'IL S'AGIT D'UN PROBLEME RECENT ET PASSAGER. LES EUROPEENS ONT A DE MULTIPLES REPRISES ATTIRE L'ATTENTION DES AUTORITES JAPONAISES SUR_CE_POINT. JE CROIS D'AILLEURS QUE CELLES-CI ONT PRIS CONSCIENCE DE LA NECESSITE D'ORIENTER LEUR PAYS, DONT LA CROISSANCE EST TRADITIONNELLEMENT AXEE SUR LES EXPORTATIONS VERS UN DEVELOPPEMENT PLUS COMPLET DE L'ENSEMBLE DE SES ECHANGES AVEC L'EXTERIEUR
-\
`REPONSE` IL RESTE QUE LE JAPON DOIT AUGMENTER SENSIBLEMENT LA PROPORTION DE SES IMPORTATIONS PAR-RAPPORT A SON PNB. IL N'EST PAS NORMAL QU'UN PAYS QUI SE SITUE AU 3EME RANG DES EXPORTATEURS MONDIAUX CONTINUE A N'ACHETER A L'EXTERIEUR, EN-PARTICULIER AUX PAYS INDUSTRIALISES, QU'UNE PROPORTION AUSSI FAIBLE DE PRODUITS MANUFACTURES. DE CE POINT_DE_VUE, LE JAPON SE TROUVE AU STADE OU EN ETAIT LA FRANCE AVANT SON ENTREE DANS LE MARCHE_COMMUN.
- L'OPINION PUBLIQUE JAPONAISE S'ETONNE ET QUELQUEFOIS S'IRRITE DES CRITIQUES DONT LE SURPLUS DE LA BALANCE COMMERCIALE JAPONAISE FAIT L'OBJET DANS LE RESTE DU MONDE. AU FOND, LES JAPONAIS DOIVENT PENSER QUE, S'ILS SONT COMPETITIFS ET S'ILS SONT CAPABLES D'EXPORTER, ILS LE DOIVENT A LEURS EFFORTS ET A LEUR TRAVAIL ET QUE LES AUTRES N'ONT QU'A SUIVRE LEUR EXEMPLE. CETTE VUE SERAIT PLUS JUSTIFIEE SI LE MARCHE JAPONAIS ETAIT AUSSI OUVERT QUE LES AUTRES MARCHES. OR, CE QUI EST ANORMAL DANS LA SITUATION JAPONAISE C'EST, JE LE REPETE, LA PROPORTION DES IMPORTATIONS PAR-RAPPORT AU PNB. DANS LES PAYS EUROPEENS CETTE PROPORTION EST TRES SUPERIEURE. L'ACCES AU MARCHE JAPONAIS POUR CERTAINES PRODUCTIONS INDUSTRIELLES EST PRATIQUEMENT IMPOSSIBLE. J'EN AI FAIT L'EXPERIENCE £ J'AVAIS DEMANDE L'ANNEE DERNIERE AU SOMMET DE BONN QUE L'ACCES D'UN PRODUIT FRANCAIS QUE LES JAPONAIS ONT ENVIE D'ACHETER SOIT FACILITE. J'AVAIS EU LA PROMESSE QUE CE SERAIT REGLE. UN AN APRES, RIEN N'A ETE FAIT. JE CONSIDERE DONC QUE LE PROBLEME, C'EST L'ACCES DU MARCHE JAPONAIS DANS DES CONDITIONS D'OUVERTURE COMPARABLES A CELLES DES AUTRES PUISSANCES ECONOMIQUES. SI CES CONDITIONS ETAIENT REMPLIES, UNE PARTIE DES CRITIQUES CONCERNANT LA COMPETITIVITE JAPONAISE CESSERAIT D'ETRE JUSTIFIEE
-\
QUESTION.- DERNIERES QUESTIONS : AVENIR DE L'EUROPE, RELATIONS AVEC L'AFRIQUE ET PAYS ARABES. GRANDS DESSEINS.
- REPONSE.- POUR LA FRANCE, J'AI TROIS GRANDS DESSEINS. LE PREMIER, C'EST DE FAIRE QUE LA SOCIETE ET LA CIVILISATION FRANCAISES REPRESENTENT UN DES MODELES LES PLUS AVANCES DE NOTRE EPOQUE, COMPTE_TENU DE NOTRE CARACTERE, DE NOS CROYANCES, DE NOTRE TRADITION HISTORIQUE ET INTELLECTUELLE. DEUXIEMEMENT, QUE L'EUROPE SE DONNE UNE ORGANISATION LUI PERMETTANT DE JOUER UN ROLE INDEPENDANT, A LA DIMENSION DES PUISSANCES CONTINENTALES DE L'AN 2000. NOUS NE RECHERCHONS PAS UN SYSTEME DE TYPE UNIFICATEUR OU ASSIMILATIONNISTE COMME PAR EXEMPLE L'A ETE LE SYSTEME DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE. L'ORGANISATION DE L'EUROPE SERA ORIGINALE £ ELLE DEVRA ETRE COMPATIBLE AVEC LE MAINTIEN DE NOS PERSONNALITES HISTORIQUES ET NATIONALES. A CET EGARD, LES ELECTIONS QUI VIENNENT D'AVOIR _LIEU ONT CONSTITUE UN EVENEMENT EUROPEEN. NOUS NE CHERCHONS PAS UNE MODIFICATION DES INSTITUTIONS DE L'EUROPE, MAIS UN MEILLEUR FONCTIONNEMENT, UNE MEILLEURE UTILISATION DE CES INSTITUTIONS. C'EST CE QUI MARQUERA NOTRE ACTION DES PROCHAINES ANNEES
-\
TROISIEME GRAND DESSEIN : NOUS AVONS VECU CES DERNIERES ANNEES DANS UNE ORGANISATION HERITEE DE LA GUERRE, DE L'ESPRIT DE GUERRE. LES BLOCS ETAIENT DES BLOCS MILITAIRES £ LES ALLIANCES OU LES HOSTILITES ETAIENT HERITEES DU TEMPS DE LA GUERRE. IL FAUT AVOIR DESORMAIS UNE VUE TRES DIFFERENTE DES RELATIONS INTERNATIONALES ET RECHERCHER UNE ORGANISATION QUI SOIT FONDEE SUR LES BESOINS PACIFIQUES - EN-MATIERE DE DEVELOPPEMENT, D'AFFIRMATION DE LA PERSONNALITE - DE CERTAINS CONTINENTS, DE CERTAINS ETATS. CECI CONDUIRA A UN MONDE "MULTIPOLAIRE", C'EST-A-DIRE DANS LEQUEL UN PLUS GRAND NOMBRE PARTICIPERA A DES DECISIONS, ET OU LES RELATIONS BILATERALES OU MULTILATERALES SERONT BEAUCOUP PLUS DIVERSIFIEES. EN ASIE, DES PUISSANCES TELLES QUE LE JAPON FONT PARTIE EVIDEMMENT DE L'ORGANISATION DE CE MONDE MULTIPOLAIRE ET NOUS NOUS EN REJOUISSONS.
- L'ORGANISATION DE NOS RELATIONS AVEC L'AFRIQUE ET LES PAYS ARABES, RELEVE D'UN ESPRIT REGIONAL, UN PEU COMME VOUS AVEZ EN ASIE DES EFFORTS D'ORGANISATION REGIONALE. REGARDEZ UNE CARTE : NOUS SOMMES LES VOISINS DE L'AFRIQUE, ET, EGALEMENT, DES PAYS ARABES. NOS AVIONS MOYEN-COURRIERS Y VONT SANS ESCALE. NOUS AVONS UNE BONNE CONNAISSANCE LES UNS DES AUTRES ET DES SITUATIONS ECONOMIQUES COMPLEMENTAIRES. IL EST DONC NATUREL DE CREER UN SENTIMENT DE PROXIMITE ET DE SOLIDARITE ENTRE CES TROIS GROUPES DE PAYS. LES REACTIONS QUE J'AI OBTENUES ONT ETE BEAUCOUP PLUS POSITIVES QUE JE NE L'ESPERAIS A LA FOIS DE LA PART DES PAYS AFRICAINS ET DES PRINCIPAUX PAYS ARABES.
- POUR FINIR, SACHEZ QUE JE VIENDRAI A TOKYO POUR LA PREMIERE FOIS COMME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - JE M'Y SUIS RENDU DEUX FOIS COMME MINISTRE DES FINANCES - AVEC LE DESIR ET LA VOLONTE DE FAIRE DU SOMMET UN SUCCES. JE SOUHAITE QUE LES DIFFERENTS PARTENAIRES Y VIENNENT DANS LE MEME ESPRIT
-\

Voir tous les articles et dossiers