Publié le 7 mai 1979

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARISTIDES ROYO, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU PANAMA, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LUNDI 7 MAI 1979

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARISTIDES ROYO, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU PANAMA, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LUNDI 7 MAI 1979

7 mai 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. ARISTIDES ROYO, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU PANAMA, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LUNDI 7 MAI 1979 - PDF 181 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - PANAMEENNES` MONSIEUR LE PRESIDENT,
- MADAME,
- MESSIEURS LES MINISTRES,
- MESDAMES ET MESSIEURS,
- VOUS AVEZ SOUHAITE, MONSIEUR LE PRESIDENT, DES LES PREMIERS MOIS DE VOTRE MANDAT, NOUER UN CONTACT PERSONNEL AVEC L'EUROPE ET, EN-PARTICULIER AVEC LA FRANCE. LAISSEZ-MOI VOUS DIRE COMBIEN JE SUIS SENSIBLE A VOTRE INITIATIVE. EN NOUS OFFRANT LE PLAISIR DE VOUS ACCUEILLIR A PARIS, EN COMPAGNIE DE MADAME ADELA ROYO, DES MINISTRES ET DE LEURS EPOUSES, ET DES HAUTES PERSONNALITES PANAMEENNES QUI VOUS ACCOMPAGNENT, VOTRE VISITE TEMOIGNE DES RAPPORTS D'AMITIE ET DE CONFIANCE QUI EXISTENT ENTRE LE PANAMA ET LA FRANCE.
- VOTRE PAYS, MONSIEUR LE PRESIDENT, OCCUPE UNE POSITION UNIQUE. LES DEUX GRANDS OCEANS DE LA PLANETE, LES DEUX MOITIES DU CONTINENT AMERICAIN S'Y REJOIGNENT. LES DONNEES NATURELLES LE PREDISPOSAIENT A SERVIR DE TRAIT D'UNION. C'EST AU CHOIX DE SES HABITANTS, DE LA VOLONTE DE SES DIRIGEANTS QU'IL DEPENDAIT CEPENDANT QUE L'ISTHME DEVINT UNE CHARNIERE AU_LIEU D'ETRE UN OBSTACLE, ET UNE VOIE DE PASSAGE AU_LIEU DE RESTER UNE BARRIERE. C'EST LE PEUPLE PANAMEEN QUI A TIRE D'UN PRIVILEGE DE LA GEOGRAPHIE LA VOCATION DE SON HISTOIRE
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - PANAMEENNES` CETTE VOCATION, LA FRANCE LA COMPREND D'AUTANT MIEUX QU'ELLE EST SEMBLABLE A LA SIENNE. ELLE LES A ASSOCIES, IL Y A UN SIECLE, DANS LA GRANDE _ENTREPRISE DONT LE NOM DE FERDINAND DE LESSEPS DEMEURE INSEPARABLE, MEME S'IL EST REVENU A D'AUTRES DE LA MENER A SON TERME. ELLE RESTE, POUR LE PANAMA, COMME POUR LA FRANCE, LE FONDEMENT SUR DE LEUR TRADITION D'ENTENTE ET DE COOPERATION.
- NOUS AVONS SUIVI AVEC ATTENTION ET SYMPATHIE LA NEGOCIATION MENEE, SOUS L'EGIDE DU GENERAL TORRIJOS, POUR DONNER UN CARACTERE EFFECTIF A LA SOUVERAINETE PANAMEENNE SUR LE CANAL. NOUS EN AVONS APPROUVE LES PRINCIPES, TELS QU'ILS FURENT ENONCES DANS VOTRE CAPITALE LORSQUE LE CONSEIL_DE_SECURITE DES NATIONS-UNIES S'Y EST REUNI EN 1973. J'AI EU MOI-MEME L'OCCASION DE DIRE A VOTRE PREDECESSEUR, QUE J'AI RECU ICI, COMBIEN LA FRANCE SE FELICITE DE SON HEUREUX ABOUTISSEMENT ET DE LA CONTRIBUTION QUE LES TRAITES DE WASHINGTON APPORTENT A L'ENTENTE ET A LA COOPERATION INTERNATIONALES. SACHANT LA PART QUE VOUS AVEZ PRISE PERSONNELLEMENT A CE SUCCES, MONSIEUR LE PRESIDENT, J'EXPRIME LE VOEU QUE L'ESPRIT QUI A PERMIS LA CONCLUSION DE CES TRAITES INSPIRE EGALEMENT LEUR APPLICATION.
- CET EVENEMENT OUVRE UN CHAPITRE NOUVEAU DANS L'HISTOIRE DU PANAMA. JE SOUHAITE QUE NOUS METTIONS A-PROFIT CES HEUREUSES CIRCONSTANCES POUR RESSERRER ENCORE LES RAPPORTS FRANCO - PANAMEENS DANS TOUS LES DOMAINES
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - PANAMEENNES` DEPUIS DEUX SIECLES, LA LANGUE ET LA CULTURE DE LA FRANCE N'ONT CESSE D'ETRE FAMILIERES AUX ELITES DE VOTRE PAYS. VOUS EN ETES VOUS-MEME, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA VIVANTE ILLUSTRATION. C'EST DANS SES EXPRESSIONS SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE, QU'IL NOUS FAUT AUJOURD'HUI VEILLER A RENFORCER NOTRE COOPERATION CULTURELLE SOUS L'IMPULSION DE NOS MINISTRES SI NOUS VOULONS REPONDRE AUX ASPIRATIONS D'UNE JEUNESSE DYNAMIQUE ET AUX EXIGENCES DE NOTRE TEMPS.
- SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE, NOUS SAVONS LA PLACE QUE LE PANAMA OCCUPE DANS LES RELATIONS COMMERCIALES, FINANCIERES, BANCAIRES INTERNATIONALES. NOUS MESURONS LES PERSPECTIVES QUI S'OUVRENT A L'ESSOR DE VOTRE PROGRES. NOUS Y VOYONS L'OCCASION DE DONNER UNE NOUVELLE IMPULSION A NOS ECHANGES DANS L'INTERET MUTUEL DE NOS DEUX PAYS.
- MAIS NOUS VOYONS AUSSI L'AVENIR DE NOS RELATIONS DANS UN CONTEXTE PLUS LARGE. LA FRANCE A LA VOLONTE DE RESSERRER LES LIENS QUI L'UNISSENT A L'AMERIQUE LATINE. ELLE EST, COMME LE PANAMA, DIRECTEMENT INTERESSEE A LA STABILITE ET AU PROGRES DE LA REGION DES CARAIBES. JE NE DIS PAS CELA SEULEMENT EN-RAISON DES EVENEMENTS QUI SE DEROULENT DANS LA REPUBLIQUE DU SALVADOR ET QUI SONT POUR MON GOUVERNEMENT ET POUR MOI-MEME UN SUJET DE PREOCCUPATION. ENTRE LA FRANCE EUROPEENNE ET LE PANAMA LATINO - AMERICAIN, IL Y A NATURELLEMENT PLACE POUR UN DIALOGUE POLITIQUE FONDE SUR L'ATTACHEMENT A UN MEME HERITAGE DE VALEURS, ET INSPIRE PAR LA MEME VOLONTE D'INDEPENDANCE ET DE PAIX.
- VOTRE VISITE, MONSIEUR LE PRESIDENT, EST POUR NOUS LE SIGNE QUE LE PANAMA CONCOIT COMME LA FRANCE LES VOIES NOUVELLES OU DOIT S'ENGAGER NOTRE COOPERATION. AUSSI EST-CE AVEC CONFIANCE DANS L'AVENIR DES RELATIONS DE NOS DEUX PAYS, QUE JE LEVE MON VERRE EN L'HONNEUR DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE PANAMA ET DE MADAME ADELA ROYO, ET EN L'HONNEUR DU PEUPLE PANAMEEN A QUI JE TRANSMETS LES VOEUX DE BONHEUR ET DE PROSPERITE DU PEUPLE FRANCAIS
-\

Voir tous les articles et dossiers