Publié le 15 mars 1979

ALLOCUTION DE M. GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE SON EXCELLENCE M. BETHUEL KIPLAGAT, AMBASSADEUR DU KENYA, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 15 MARS 1979

ALLOCUTION DE M. GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE SON EXCELLENCE M. BETHUEL KIPLAGAT, AMBASSADEUR DU KENYA, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 15 MARS 1979

15 mars 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE SON EXCELLENCE M. BETHUEL KIPLAGAT, AMBASSADEUR DU KENYA, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 15 MARS 1979 - PDF 122 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KENYANES`
- MONSIEUR L'AMBASSADEUR,
- C'EST BIEN VOLONTIERS QUE JE RECOIS LES LETTRES PAR LESQUELLES LE PRESIDENT ARAP MOI VOUS ACCREDITE AUPRES DE MOI ET DE MON GOUVERNEMENT EN QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE.
- LES LIENS ENTRE LE KENYA ET LA FRANCE REMONTENT AUX PREMIERS JOURS DE L'INDEPENDANCE DE VOTRE REPUBLIQUE. DE CETTE EPOQUE DATENT DES RELATIONS CONSTAMMENT EMPREINTES D'AMITIE ET DE COMPREHENSION MUTUELLE QU'AUCUNE PERIODE DE CRISE NI MEME DE DIFFICULTES N'EST JAMAIS VENUE TROUBLER. LA RAISON PROFONDE DE NOTRE ENTENTE TIENT AUX PRINCIPES QUE PARTAGENT NOS DEUX PAYS ET QUI INSPIRENT LEUR CONDUITE A L'EGARD DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE. COMME LE KENYA, LA FRANCE EST PROFONDEMMENT ATTACHEE AU RESPECT DE L'INDEPENDANCE DES ETATS, A CELUI DE LEUR SOUVERAINETE ET DE LEUR INTEGRITE TERRITORIALE ET A LA NON-INGERENCE DANS LEURS AFFAIRES INTERIEURES.
- L'AFFIRMATION DE CES PRINCIPES REVET, DANS LA SITUATION ACTUELLE DU CONTINENT ET NOTAMMENT DE LA CORNE DE L'AFRIQUE, UN RELIEF PARTICULIER. LA RECENTE VISITE `NOVEMBRE 1978` A PARIS DU PRESIDENT ARAP MOI NOUS A PERMIS DE CONSTATER LA CONVERGENCE DE NOS VUES SUR LA NECESSITE ET L'URGENCE DE METTRE FIN PAR LA NEGOCIATION, ENTRE AFRICAINS, AUX CONFLITS QUI DECHIRENT L'AFRIQUE
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - KENYANES` MAIS CETTE VISITE `DU PRESIDENT ARAP MOI ` NOVEMBRE 1978`, LA PREMIERE QU'EFFECTUAIT VOTRE PRESIDENT A_L_ETRANGER, A EGALEMENT DONNE A NOS RAPPORTS BILATERAUX LE MEILLEUR DES ENCOURAGEMENTS. NOUS DEVONS AGIR POUR QUE L'OBSTACLE DE LA LANGUE CESSE D'ETRE UNE ENTRAVE AU DEVELOPPEMENT DE NOS RELATIONS. LES PROBLEMES DE LA CULTURE ET DE L'EDUCATION DOIVENT AU CONTRAIRE DEVENIR UN ELEMENT ESSENTIEL DE NOTRE COOPERATION. JE SOUHAITE EGALEMENT QUE, DANS NOTRE EFFORT DE RAPPROCHEMENT, LE KENYA FASSE PLUS LARGEMENT APPEL AUX TECHNIQUES ET AUX EXPERTS FRANCAIS POUR LA REALISATION DE PROJETS INDUSTRIELS OU AGRICOLES INSCRITS DANS VOTRE PLAN DE DEVELOPPEMENT.
- VOTRE SEJOUR A PARIS, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, DEBUTE A UN MOMENT OU EXISTE DE PART ET D'AUTRE UNE VOLONTE D'APPROFONDIR NOTRE DIALOGUE ET DE RENFORCER NOTRE COPERATION. JE SUIS CERTAIN QUE VOUS METTREZ AU SERVICE DES RELATIONS FRANCO - KENYANES TOUT VOTRE TALENT ET L'EXCELLENTE CONNAISSANCE QUE VOUS AVEZ DEJA DE NOTRE LANGUE. SOYEZ ASSURE QUE VOUS TROUVEREZ TOUJOURS AUPRES DE MOI ET DU GOUVERNEMENT FRANCAIS LE MEILLEUR ACCUEIL ET LE SOUCI DE VOUS APPORTER TOUT LE _CONCOURS QUI POURRAIT VOUS ETRE NECESSAIRE.
- JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE AU PRESIDENT ARAP MOI L'ASSURANCE DE MA TRES HAUTE CONSIDERATION ET DE MES SENTIMENTS LES PLUS AMICAUX, AUXQUELS JE JOINS MES VOEUX CHALEUREUX POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DU PEUPLE DU KENYA
-\

Voir tous les articles et dossiers