Publié le 5 janvier 1978

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, AU CIMETIERE AMERICAIN D'OMAHA BEACH, 5 JANVIER 1978

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, AU CIMETIERE AMERICAIN D'OMAHA BEACH, 5 JANVIER 1978

5 janvier 1978 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, AU CIMETIERE AMERICAIN D'OMAHA BEACH, 5 JANVIER 1978 - PDF 80 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - AMERICAINES` MONSIEUR LE PRESIDENT, COMME TOUS LES JEUNES FRANCAIS DE MON AGE, J'AI ENTENDU LE 6 JUIN AU MATIN LA RADIO ANNONCER LE DEBARQUEMENT. TRES VITE, LA RUMEUR S'EST REPANDUE DANS PARIS : "ILS ONT DEBARQUE". "ILS" C'ETAIENT LES AMERICAINS, LES BRITANNIQUES, LES CANADIENS ET LES FRANCAIS QUI VENAIENT, SUR CINQ PLAGES, NOUS RENDRE L'ESPOIR ET LA LIBERTE. IMAGINEZ NOTRE IMPATIENCE ET NOTRE FIERTE
- LEUR COMBAT A ETE RUDE. ICI, A OMAHA, LA 1ERE ARMEE AMERICAINE DU GENERAL BRADLEY A PERDU 3.000 HOMMES DANS LES PREMIERES HEURES DU COMBAT. C'EST SEULEMENT APRES HUIT HEURES DE LUTTE QUE LES VETERANS DE LA 1ERE DIVISION AMERICAINE REUSSIRENT A ATTEINDRE LE HAUT DE LA FALAISE. ON CONNAIT L'ORDRE DU COLONEL TAYLOR : "EN AVANT
- IL NE DOIT RESTER SUR LA PLAGE QUE CEUX QUI SONT TUES ET CEUX QUI VONT SE FAIRE TUER" `CITATION`
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - AMERICAINES` DE TOUT CECI LA FRANCE SE SOUVIENT. ELLE EXPRIME SA GRATITUDE A TOUS CEUX QUI SONT TOMBES POUR SA LIBERTE, A LEURS FAMILLES ET A LEURS PROCHES. AUJOURD'HUI, NOS DEUX PEUPLES SE REJOIGNENT DANS LEUR VOLONTE PROFONDE DE PAIX MAIS AUSSI DANS LEUR ATTACHEMENT A LA LIBERTE. CETTE LIBERTE EST POUR NOUS LE BIEN LE PLUS PRECIEUX, AUQUEL NOUS NE RENONCERONS JAMAIS ET QUI JUSTIFIERAIT, S'IL LE FALLAIT, LE PLUS GRAND SACRIFICE. C'EST POURQUOI NOUS SOMMES PRETS A TRAVAILLER DANS UNE DEMARCHE PACIFIQUE, AVEC TOUS CEUX QUI SOUHAITENT QUE LA LIBERTE S'ETENDE SUR LE MONDE
-\

Voir tous les articles et dossiers