Publié le 16 décembre 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A VASSY (BASSE-NORMANDIE), VENDREDI 16 DECEMBRE 1977

16 décembre 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A VASSY (BASSE-NORMANDIE), VENDREDI 16 DECEMBRE 1977

Télécharger le .pdf
MES CHERES FRANCAISES ET MES CHERS FRANCAIS, JE VOUDRAIS D'ABORD REMERCIER MONSIEUR LE MAIRE DE VASSY, SON CONSEIL MUNICIPAL ET TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI ONT PARTICIPE A L'ORGANISATION DE CETTE SUPERBE ET IMPOSANTE REUNION ET QUI TEMOIGNE AINSI DE LA CAPACITE D'ORGANISATION DE LA NORMANDIE. JE SUIS VENU ICI VOUS PARLER DE L'AVENIR RURAL ET AGRICOLE DE NOTRE PAYS. LA FRANCE EST UN PAYS MARQUE PAR SON ORIGINE RURALE. ON LE VOIT AUX TRAITS DE CARACTERE DES FRANCAIS : L'ATTACHEMENT PASSIONNE A LA TERRE, L'INSTINCT DE PROPRIETE, LE REFUS DES AVENTURES, LE GOUT DU TRAVAIL INDIVIDUEL, LE COURAGE DE CEUX QUI, DEPUIS DES SIECLES, ONT DEFENDU LEUR SOL. JE M'ADRESSE A VOUS, QUI ETES VENUS DE TOUT LE BOCAGE NORMAND POUR M'ENTENDRE AUJOURD'HUI, A VOUS QUI AVEZ CHEMINE SUR TOUTES LES ROUTES QUI CONVERGENT VERS VASSY, LES UNS VENUS DU CALVADOS, MAIS LES AUTRES AUSSI, DU DEPARTEMENT TOUT VOISIN DE L'ORNE, QUE JE _COMPTE AUSSI VISITER, ET CEUX DE LA MANCHE DONT JE CONNAIS BIEN LES PROBLEMES. MAIS JE M'ADRESSE AUSSI, A TRAVERS VOUS, A TOUS LES AGRICULTEURS DE FRANCE, QUI ONT LE DROIT DE SAVOIR COMMENT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CONCOIT LEUR AVENIR. ET JE M'ADRESSE A TOUS LES FRANCAIS CAR ILS DOIVENT SAVOIR QU'EN VINGT ANS L'AGRICULTURE FRANCAISE A ACCOMPLI UN EFFORT IMMENSE ET OBTENU DES RESULTATS CONSIDERABLES, QUI SONT A SON HONNEUR ET A L'HONNEUR DE NOTRE PAYS. ET ILS DOIVENT COMPRENDRE QUE L'AGRICULTURE FRANCAISE EST POUR L'AVENIR DE NOTRE PAYS UN ATOUT CAPITAL. C'EST CELA QUE JE SUIS VENU DIRE A VASSY
-\
JE DEMANDE D'ABORD A TOUS CEUX QUI SONT EN AGE DE SE SOUVENIR : IL Y A 20 ANS, QU'ENTENDAIT-ON DIRE AU SUJET DE L'AGRICULTURE ? QU'ELLE ETAIT UN FARDEAU POUR LE PAYS
- QU'ELLE HANDICAPAIT LA MARCHE EN AVANT DE L'ECONOMIE FRANCAISE
- QU'ELLE ETAIT VOUEE A L'ECONOMIE DE SUBSISTANCE ET AU PROTECTIONNISME. LES AGRICULTEURS EN SOUFFRAIENT. ILS SE SENTAIENT TENUS A L'ECART DES PROGRES DE LA NATION. ILS SE SENTAIENT PRIVES DE LA CONSIDERATION A LAQUELLE ILS AVAIENT DROIT, ET RESSENTAIENT COMME UNE INJUSTICE LES REPROCHES, PARFOIS MUETS MAIS PARFOIS BRUTAUX, QU'ON LEUR ADRESSAIT. ILS RECLAMAIENT A JUSTE TITRE LA PARITE AVEC LES AUTRES ACTIVITES DU PAYS. CETTE PARITE, LA LOI LA LEUR PROMETTAIT, MAIS CETTE PROMESSE N'ETAIT PAS TENUE. AUJOURD'HUI, CONSTATONS-LE, LA SITUATION A PROFONDEMENT CHANGE. LA PARITE EST DEVENUE UNE REALITE. L'AGRICULTURE FRANCAISE A ACQUIS LA PARITE AVEC LES AUTRES SECTEURS MODERNES DE L'ACTIVITE NATIONALE : PARITE ECONOMIQUE, PARITE DES REVENUS, PARITE SOCIALE, PARITE DES CONDITIONS_DE_VIE, PARITE DE LA DIGNITE. ET CE SONT CES PREMIERS RESULTATS QUE JE VEUX D'ABORD EVOQUER DEVANT VOUS, AVANT DE TRACER L'AVENIR DE L'AGRICULTURE ET DE LA FRANCE RURALE
-\
LA PARITE ECONOMIQUE D'ABORD. PENDANT CES VINGT DERNIERES ANNEES, TOUTE NOTRE ECONOMIE S'EST DEVELOPPEE. MAIS, PAR LA RAPIDITE DE SON DEVELOPPEMENT, L'AGRICULTURE S'EST PLACEE DANS LE PELOTON DE TETE. EN 20 ANS, LES AGRICULTEURS ONT DOUBLE NOTRE PRODUCTION AGRICOLE. LA FRANCE EST AUJOURD'HUI, SUIVANT LES ANNEES, LE 2EME OU LE 3EME EXPORTATEUR AGRICOLE DU MONDE. QUELLE TRANSFORMATION ET QUEL SUCCES
- IL VAUT LA PEINE, POUR EN TIRER LES LECONS D'AVENIR, DE RAPPELER LES RAISONS DE CETTE REUSSITE. LA PREMIERE RAISON EST QUE NOUS AVONS CHOISI DE MAINTENIR L'EXPLOITATION DE TYPE FAMILIAL. CE TYPE D'EXPLOITATION GARANTIT SEUL EN AGRICULTURE L'EFFICACITE ECONOMIQUE, LA PROGRESSION SOCIALE, L'EPANOUISSEMENT INDIVIDUEL. L'EXPLOITATION FAMILIALE DEMEURERA LE FONDEMENT DE NOTRE ORGANISATION AGRICOLE. LA SECONDE RAISON DU SUCCES, C'EST LA QUALITE DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES ET SYNDICALES AGRICOLES. ET DES HOMMES QUI LES DIRIGENT. L'ETAT A CHOISI DE PRATIQUER AVEC LA PROFESSION ET AVEC SES REPRESENTANTS UNE CONCERTATION PERMANENTE. C'EST LA GARANTIE CONTRE LA TECHNOCRATIE ET LA BUREAUCRATIE. JE DONNE L'ASSURANCE QUE CETTE CONCERTATION RESTERA LA METHODE DE TRAVAIL DE L'ETAT VIS-A-VIS DE L'AGRICULTURE
-\
LA TROISIEME RAISON, C'EST LE MARCHE_COMMUN AGRICOLE. IL NOUS A DONNE ACCES A 260 MILLIONS DE CONSOMMATEURS, A DES PRIX DE VENTE QUI SONT NETTEMENT PLUS ELEVES, EN-GENERAL QUE NE LE SONT LES COURS MONDIAUX. DE PLUS, IL NOUS PROTEGE DES MOUVEMENTS SPECULATIFS DES PRIX, ENFIN, ON LE SAIT, ET C'EST FONDAMENTAL POUR NOUS, L'EUROPE AGRICOLE EST DEVENUE UN LIEN POLITIQUE ENTRE NOS NEUF PAYS. CETTE EUROPE AGRICOLE, LE GOUVERNEMENT FRANCAIS S'EMPLOIERA A L'AFFERMIR. IL S'APPLIQUERA, EN-PARTICULIER, A FAIRE DISPARAITRE CES BARRIERES DOUANIERES D'UN NOUVEAU GENRE, QU'ON APPELLE LES "MONTANTS COMPENSATOIRES MONETAIRES". J'ATTACHE A CETTE AFFAIRE UNE IMPORTANCE ESSENTIELLE. JE ME REJOUIS QUE LE PREMIER MINISTRE, M. RAYMOND BARRE, AIT SUR LA PROPOSITION DU MINISTRE DE L'AGRICULTURE `PIERRE MEHAIGNERIE`, DECIDE DE PROCEDER, LE 1ER FEVRIER PROCHAIN, A UN PREMIER AJUSTEMENT DE 2,5 %. ET JE VOUS ANNONCE QUE CETTE PREMIERE ETAPE SERA SUIVIE D'UNE AUTRE, AU PRINTEMPS. A L'AVENIR, LE GOUVERNEMENT FRANCAIS DONNERA UNE PRIORITE, DANS LES DISCUSSIONS EUROPEENNES SUR LES PRIX AGRICOLES, A LA REDUCTION, PUIS A LA SUPPRESSION, DES MONTANTS COMPENSATOIRES. IL DEMANDERA LA DISPARITION DE CES MONTANTS DANS UN DELAI AUSSI RAPIDE QUE POSSIBLE CAR IL FAUT RETABLIR, POUR LES PRODUITS AGRICOLES, LA MEME UNITE DE MARCHE QUE POUR LES PRODUITS INDUSTRIELS
-\
LA QUATRIEME EXPLICATION DES PROGRES ECONOMIQUES DE NOTRE AGRICULTURE, C'EST L'AMELIORATION DES EXPLOITATIONS. DEPUIS 20 ANS, IL FAUT LUI RENDRE CETTE JUSTICE, L'ETAT A MIS EN_OEUVRE AVEC PERSEVERANCE UNE POLITIQUE DE MODERNISATION DES STRUCTURES AGRICOLES. CETTE POLITIQUE A EVITE DEUX DANGERS. L'UN ETAIT DE FAVORISER UNE AGRICULTURE DE GRANDES ENTREPRISES, QUI AURAIT ELIMINE LES AGRICULTEURS MODESTES. UNE AGRICULTURE DE CE TYPE N'EST PAS ACCEPTABLE POUR LA FRANCE. L'AUTRE DANGER ETAIT D'ENCOURAGER AU MAINTIEN D'EXPLOITATIONS TROP PETITES CONDAMNANT LES EXPLOITANTS A UNE VIE SANS ESPOIR D'AMELIORATION. LUI AUSSI A ETE EVITE. ON UTILISE PARFOIS DES CHIFFRES POUR AFFIRMER LE CONTRAIRE, MAIS EN CONFONDANT LES EXPLOITATIONS A TEMPS PLEIN ET LES EXPLOITATIONS A TEMPS PARTIEL. LA REALITE EST DIFFERENTE : LA TAILLE MOYENNE DE NOS EXPLOITATIONS A DOUBLE EN 20 ANS ET LES STRUCTURES DE L'AGRICULTURE FRANCAISE SONT DEVENUES DES STRUCTURES MODERNES
-\
LE PREMIER RESULTAT DE CES EFFORTS EST D'AVOIR CONTRIBUE A LA PARITE DU REVENU. C'ETAIT L'OBJECTIF PRINCIPAL DE LA POLITIQUE AGRICOLE FRANCAISE : ASSURER AUX AGRICULTEURS UN REVENU COMPARABLE A CELUI DES AUTRES CATEGORIES DE LA NATION. CERTES, AU-COURS DES DERNIERES ANNEES, LES AGRICULTEURS ONT TRAVERSE, COMME L'ENSEMBLE DE L'ECONOMIE, UNE CRISE CONJONCTURELLE D'UNE EXCEPTIONNELLE GRAVITE, MAIS ILS ONT AUSSI SOUFFERT DE LA SUCCESSION DE TROIS ANNEES CLIMATIQUES DEFAVORABLES. C'EST POURQUOI, JE LE SAIS, LE DECOURAGEMENT S'ETAIT EMPARE DE CERTAINS D'ENTRE VOUS. LE QUADRUPLEMENT DU PRIX DU PETROLE, PUIS UNE SECHERESSE COMME IL EN ARRIVE UNE FOIS TOUS LES CENT ANS, LES ONT DUREMENT EPROUVES ET FAIT SOUFFRIR. MAIS, SI L'ON REGARDE LES CHOSES SUR UNE PLUS LONGUE PERIODE, ON CONSTATE QUE LE REVENU MOYEN DES AGRICULTEURS, DANS SON MONTANT ET DANS SA PROGRESSION, S'APPROCHE MAINTENANT DU REVENU MOYEN DES SALARIES. LA PARITE DES REVENUS TEND A DEVENIR UNE REALITE. IL EST FONDAMENTAL QUE CETTE EVOLUTION SE POURSUIVE A L'AVENIR. PAR QUELS MOYENS OBTENIR CETTE PARITE DES REVENUS ? PAR UN MOYEN SIMPLE QUI EST LE JUSTE PRIX DES PRODUITS AGRICOLES, ET NON PAS PAR UNE AIDE PUBLIQUE PERMANENTE
- BIEN SUR, IL EST NATUREL QU'EN CAS D'ACCIDENT, UN AGRICULTEUR PUISSE _COMPTER SUR LA SOLIDARITE NATIONALE. DE MEME D'AILLEURS QU'UN SALARIE EN CAS DE CHOMAGE. DANS CET ESPRIT, L'INDEMNISATION DES CALAMITES AGRICOLES DOIT ETRE AMELIOREE. MAIS CELA, C'EST L'EXCEPTION. LA REGLE C'EST QUE LES AGRICULTEURS NE SOIENT PAS DES ASSISTES. ILS DOIVENT TIRER LEURS REVENUS DE LEUR PRODUCTION. CELA SEUL EST COMPATIBLE AVEC LA VALEUR DE LEUR TRAVAIL
-\
AU-COURS DES VINGT DERNIERES ANNEES, LES AGRICULTEURS FRANCAIS, EXPLOITANTS ET SALARIES, ONT AUSSI ACQUIS LA PARITE SOCIALE AVEC LE MEILLEUR SYSTEME DE PROTECTION SOCIALE D'EUROPE. AUJOURD'HUI, CERTES, TOUT N'EST PAS ACQUIS. MAIS LA PLUS GRANDE PARTIE DU CHEMIN A ETE PARCOURUE. LA PARITE EST TOTALE EN-MATIERE DE PRESTATIONS FAMILIALES. LE NOUVEAU COMPLEMENT FAMILIAL S'APPLIQUERA AUX AGRICULTEURS COMME AUX AUTRES CATEGORIES A-COMPTER DU 1ER JANVIER PROCHAIN `1978 ` DATE`. LA PARITE EST EGALEMENT TOTALE EN CE QUI CONCERNE LA COUVERTURE DES SOINS EN CAS DE MALADIE ET D'ACCIDENTS DU TRAVAIL `MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE`. DANS LE SECTEUR OU UN CERTAIN RETARD DEMEURE, CELUI DES PRESTATIONS DE VIEILLESSE, JE M'ATTACHE PERSONNELLEMENT A CE QU'IL SOIT COMBLE. L'AMELIORATION A ETE CONSIDERABLE AU-COURS DE CES TROIS DERNIERES ANNEES. EN-PARTICULIER COMME TOUS LES AUTRES, LES AGRICULTEURS ONT BENEFICIE DU RELEVEMENT MASSIF DU MINIMUM VIEILLESSE DONT LE POUVOIR_D_ACHAT A AUGMENTE DE PLUS DE 50 % EN TROIS ANS. EN MEME TEMPS QU'ON REDUISAIT LA RECUPERATION SUR LES SUCCESSIONS QUI TOUCHAIT SURTOUT LES AGRICULTEURS ET LES RURAUX
-\
ENFIN, LA PARITE DES CONDITIONS_DE_VIE. AUTOMOBILES, EQUIPEMENT MENAGER, CONDITIONS D'HABITAT, ROUTES, ECOLES, HOPITAUX, TELEVISION, TELEPHONE, IL FAUT FAIRE EN SORTE QUE LES CONDITIONS_DE_VIE DES RURAUX ET DES CITADINS NE SOIENT PAS ELOIGNEES, MAIS AU CONTRAIRE RAPPROCHEES. CERTES, BIEN DES DIFFICULTES DEMEURENT. IL FAUT DONC POURSUIVRE L'EFFORT. MAIS IL FAUT AUSSI DONNER UNE NOUVELLE DIMENSION A L'AMENAGEMENT RURAL. CE NE SONT PAS SEULEMENT LES AGRICULTEURS, CE N'EST MEME PAS SEULEMENT LA POPULATION RURALE, C'EST LA FRANCE TOUT ENTIERE QUI A BESOIN DE CAMPAGNES VIVANTES, ACCUEILLANTES, BIEN EQUIPEES, ET ASSURANT A TOUS DES CONDITIONS DE VIE DIGNES DE NOTRE TEMPS. LA FRANCE EST UN PAYS OU L'ESPACE NE MANQUE PAS. A NOUS D'UTILISER CET ESPACE DANS L'INTERET DE TOUS LES FRANCAIS. C'EST POURQUOI, J'INDIQUE QUE LE MOMENT EST VENU DE STABILISER LA POPULATION RURALE DE LA FRANCE. ET JE CONSIDERE QUE CETTE STABILISATION DE LA POPULATION RURALE EST POUR MOI UN OBJECTIF ESSENTIEL. SACHONS BIEN OCCUPER L'ESPACE QUE NOUS AVONS LA CHANCE DE POSSEDER ET DE GARDER. POUR CELA, IL FAUT EVITER QUE LES BONNES TERRES AGRICOLES SOIENT DETOURNEES VERS D'AUTRES ACTIVITES. IL FAUT AUSSI POURSUIVRE UNE POLITIQUE D'EQUIPEMENT QUI DONNE A LA POPULATION RURALE LE MEME CONFORT ET LES MEMES MOYENS DE TRAVAIL QU'A LA POPULATION URBAINE. C'EST POUR LE GOUVERNEMENT UN OBJECTIF ESSENTIEL
-\
AINSI PROGRESSIVEMENT LE MONDE AGRICOLE ATTEINT-IL LA PARITE DE LA DIGNITE. PENDANT DES SIECLES, LA FRANCE A DAUBE SUR SES PAYSANS, TOUT EN VIVANT DE LEUR TRAVAIL. POUR LA PREMIERE FOIS, PARCE QU'ILS ONT ATTEINT LA PARITE DANS LES AUTRES DOMAINES, ILS ONT DROIT AUJOURD'HUI A LA PARITE DE LA CONSIDERATION. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST VENU SOLENNELLEMENT LE LEUR DIRE. SI J'AI RAPPELE L'ACQUIS CONSIDERABLE DE CES VINGT DERNIERES ANNEES, CE N'EST PAS POUR NOUS CONTENTER DE CONTEMPLER DES RESULTATS OBTENUS. D'AUTANT PLUS QUE LE TABLEAU COMPORTE ENCORE BIEN DES OMBRES. MAIS C'EST PARCE QU'IL FAUT QUE LES FRANCAIS CONNAISSENT LEUR PROPRE REUSSITE, POUR Y PUISER CONFIANCE EN EUX-MEMES. C'EST AUSSI PARCE QUE LE BILAN DE CES VINGT ANNEES PASSEES VA NOUS AIDER A TRACER NOS OBJECTIFS POUR LES VINGT ANNEES A VENIR
-\
L'AVENIR ? IL EST DE CONDUIRE L'AGRICULTURE SUR LES CHEMINS DE L'EXPANSION, DE LA LIBERTE, DE LA SOLIDARITE. ET D'ABORD SUR LES CHEMINS DE L'EXPANSION. L'AGRICULTURE FRANCAISE DOIT ETRE UNE AGRICULTURE DE CONQUETE. NI L'HEXAGONE, NI MEME L'EUROPE, NE SONT A LA DIMENSION DE NOS CAPACITES DE PRODUCTIONS AGRICOLES. LA VOCATION DE L'AGRICULTURE FRANCAISE C'EST L'EXPANSION. IL N'EST PAS ACCEPTABLE QU'UN PAYS COMME LA FRANCE DEPENDE ENCORE LARGEMENT DE_L_ETRANGER POUR SON ALIMENTATION. A CET EGARD, LES PROGRES A ACCOMPLIR RESTENT CONSIDERABLES. NOUS SOMMES DEFICITAIRES DE 8 MILLIARDS DE FRANCS `BALANCE COMMERCIALE` POUR LE BOIS £ C'EST NOTRE DEUXIEME DEFICIT APRES CELUI DU PETROLE. EST-CE NORMAL, ALORS QUE LE QUART DE NOTRE PAYS EST COUVERT DE FORETS ? NOUS SOMMES DEFICITAIRES DE 3 MILLIARDS DE FRANCS POUR LES TOURTEAUX DE SOJA DESTINES A L'ALIMENTATION ANIMALE. QUI PEUT PENSER QU'IL Y AIT LA UNE FATALITE ? ET NOUS SOMMES DEFICITAIRES DE 2,5 MILLIARDS POUR LA VIANDE PORCINE. ALORS QUE NOUS EXPORTONS LES ALIMENTS QUI SERVENT A SA PRODUCTION
- MALGRE DE BRILLANTES EXCEPTIONS, NOTRE INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE N'EST PAS ENCORE EN_RAPPORT AVEC LA PUISSANCE DE NOTRE AGRICULTURE. C'EST POURQUOI JE FIXE UN PREMIER OBJECTIF : ENTREPRENDRE LA RECONQUETE DE NOTRE MARCHE INTERIEUR
-\
MAIS NOUS DEVONS VISER PLUS LOIN ET ETRE OFFENSIFS. L'AGRICULTURE DOIT ETRE NOTRE PETROLE. LES PRODUITS DE L'AGRICULTURE SONT NOTRE SEULE MATIERE PREMIERE. NUL NE DOUTE QUE LE MONDE NE SOIT APPELE A CONSOMMER EN QUANTITE TOUJOURS CROISSANTE LES PRODUCTIONS ALIMENTAIRES DE QUALITE. C'EST POURQUOI, APRES LE PREMIER EFFORT QU'ELLE A ACCOMPLI, J'INVITE L'AGRICULTURE NATIONALE A FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE DANS LE DEVELOPPEMENT DE SA PRODUCTION ET DE SA PRODUCTIVITE. APRES LES TROIS MAUVAISES ANNEES QUE NOUS VENONS DE CONNAITRE, IL FAUT ATTEINDRE L'OBJECTIF D'UN EXCEDENT EXTERIEUR AGRICOLE DE 20 MILLIARDS DE FRANCS. C'EST BEAUCOUP, MAIS C'EST ENCORE PEU SI ON LE COMPARE A CE QUE NOUS COUTE LE PETROLE : 55 MILLIARDS CETTE ANNEE. CE NOUVEAU PROGRES DE NOTRE PRODUCTION ET DE NOTRE PRODUCTIVITE AGRICOLE SUPPOSE PLUSIEURS EFFORTS : D'ABORD, UN EFFORT D'INNOVATION TECHNIQUE. JE SOUHAITE QUE NOTRE DISPOSITIF DE RECHERCHE, D'ENSEIGNEMENT PUBLIC ET D'ENSEIGNEMENT PRIVE AGRICOLE, DE FORMATION PROFESSIONNELLE GAGNE ENCORE EN MOYENS ET EN EFFICACITE. IL FAUT QUE LA CHAINE DU PROGRES SOIT CONTINUE, DEPUIS LA RECHERCHE FONDAMENTALE, EN PASSANT PAR L'EXPLOITATION AGRICOLE ET L'INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE. UN EFFORT DE QUALITE, ENSUITE. IL N'EST PAS QUESTION, COMME ON LE DIT OU L'ECRIT PARFOIS, DE SACRIFIER TELLE OU TELLE REGION, TELLE OU TELLE CULTURE. MAIS IL NE S'AGIT PAS NON PLUS DE FABRIQUER N'IMPORTE QUEL PRODUIT, EN N'IMPORTE QUELLE QUANTITE. AVEC LE RENDEMENT POUR SEUL SOUCI, ET L'INTERVENTION POUR SEUL DEBOUCHE. LA FRANCE, JARDIN PRIVILEGIE DE L'EUROPE, DOIT FAIRE LE PARI DE L'EXCELLENCE AGRICOLE. JE LE DIS PARTICULIEREMENT EN NORMANDIE, GRANDE REGION DE PRODUCTION ANIMALE ET LAITIERE
-\
ENFIN, L'EFFORT DOIT PORTER SUR LA COMMERCIALISATION. NOUS DEVONS PASSER PROGRESSIVEMENT DE LA CONCEPTION D'UNE POLITIQUE AGRICOLE A CELLE D'UNE POLITIQUE ALIMENTAIRE. LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` DOIT AVOIR UNE VERITABLE POLITIQUE D'EXPORTATION VERS LES PAYS TIERS. IL NE S'AGIT PLUS DE BRADER DES EXCEDENTS, CONSIDERES COMME DES ACCIDENTS. IL FAUT UNE POLITIQUE PERMANENTE D'ACCORDS COMMERCIAUX A MOYEN TERME, GARANTISSANT LA RENTABILITE DES DEBOUCHES. LES AGRICULTEURS FRANCAIS ONT AUSSI DES EFFORTS A ACCOMPLIR POUR ADAPTER LEURS PRODUITS AU GOUT DES MARCHES ETRANGERS. CELA D'AILLEURS A ETE BIEN PERCU LORS DE LA DERNIERE CONFERENCE ANNUELLE AGRICOLE. JE _COMPTE QUE LE CONSEIL SUPERIEUR DES EXPORTATIONS AGRICOLES CONDUIRA NOTRE AGRICULTURE DANS CETTE DIRECTION
-\
L'ORGANISATION ECONOMIQUE DES PRODUCTEURS EST LA CONDITION DU SUCCES. MAIS ELLE EST AUSSI LA CONDITION FONDAMENTALE DU MAINTIEN DE LA LIBERTE EN AGRICULTURE. L'AGRICULTURE FRANCAISE DOIT ETRE UNE AGRICULTURE DE LIBERTE, MAIS ELLE NE DOIT PAS ETRE UNE AGRICULTURE D'ISOLEMENT. AUTREMENT DIT, L'EXPLOITATION FAMILIALE NE PEUT PAS RESTER ISOLEE ET DESARMEE FACE AUX GRANDES FORCES ECONOMIQUES DU MARCHE. DANS LA GRANDE TRADITION MUTUALISTE, L'EXPLOITATION FAMILIALE DOIT S'INTEGRER DANS UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE ET INTERPROFESSIONNELLE. LES MOYENS JURIDIQUES DE CETTE ORGANISATION EXISTENT. MAIS LES RESULTATS NE CORRESPONDENT PAS ENCORE AUX BESOINS. C'EST POURQUOI JE DEMANDE AU MINISTRE DE L'AGRICULTURE `PIERRE MEHAIGNERIE` D'ELABORER, EN_LIAISON AVEC LA PROFESSION, UNE LOI-CADRE D'ORGANISATION ET D'ORIENTATION ECONOMIQUE DE L'AGRICULTURE
-\
UNE AGRICULTURE DE LIBERTE, C'EST AUSSI UNE AGRICULTURE LIBEREE DU POIDS TROP LOURD QUE REPRESENTE SOUVENT L'ACQUISITION DU CAPITAL FONCIER. C'EST POUR MOI UN PROBLEME ESSENTIEL, PARCE QU'IL CONCERNE D'ABORD LES JEUNES AGRICULTEURS, QUI EPROUVENT DE PLUS EN PLUS DE DIFFICULTES A S'INSTALLER EN-RAISON DES PRIX DU SOL, AUQUELS S'AJOUTE LA CHARGE DES INVESTISSEMENTS. L'INTERET GENERAL COMMANDE DE RECHERCHER DES SOLUTIONS POUR DIMINUER CETTE CHARGE. DANS UN ESPRIT DE JUSTICE D'ABORD. IL N'EST PAS EQUITABLE QUE DE JEUNES AGRICULTEURS QUALIFIES NE PUISSENT PAS S'INSTALLER ET QU'ILS SOIENT CONDAMNES A VIVRE DIFFICILEMENT POUR REMBOURSER DES EMPRUNTS TROP LOURDS. NOTAMMENT LORSQU'ILS ONT DU PAYER LEUR PART D'HERITAGE A LEURS FRERES ET SOEURS. DANS UN ESPRIT D'EFFICACITE AUSSI, CAR IL N'EST PAS SAIN D'IMMOBILISER DANS DES ACQUISITIONS FONCIERES, DES CAPITAUX QUI POURRAIENT ETRE PLUS UTILEMENT AFFECTES A LA MODERNISATION ET A L'EQUIPEMENT DES EXPLOITATIONS. LA POLITIQUE AGRICOLE DEVRA APPORTER DES SOLUTIONS A LA QUESTION FONCIERE. JE PENSE EN-PARTICULIER AUX PROBLEMES DES SUCCESSIONS CONCERNANT L'EXPLOITATION FAMILIALE ET A LA NECESSITE D'ENCOURAGER LES GROUPEMENTS FONCIERS AGRICOLES `GFA` NOTAMMENT FAMILIAUX ENTRE EXPLOITANTS ET CO-HERITIERS. J'AI DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'ETABLIR RAPIDEMENT DES PROPOSITIONS SUR CE POINT
-\
LA TROISIEME GRANDE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE DE L'AVENIR EST LA SOLIDARITE. MALGRE TOUT CE QUI A ETE FAIT, LA PAUVRETE SUBSISTE ENCORE EN AGRICULTURE. UNE SOLIDARITE ACCRUE DOIT EN VENIR A BOUT. JE PENSE EN-PARTICULIER AUX RESSOURCES DES PERSONNES AGEES. JE PENSE AUSSI A L'EXTENSION AUX SALARIES AGRICOLES DE LA POSSIBILITE DE LA RETRAITE A SOIXANTE ANS `AGE` DONT BENEFICIENT LES AUTRES TRAVAILLEURS MANUELS EFFECTUANT DES TRAVAUX PENIBLES. LA SOLIDARITE, C'EST AUSSI DE COMPENSER LES HANDICAPS DONT SOUFFRENT CERTAINS SECTEURS OU CERTAINES REGIONS. C'EST VRAI DE L'ELEVAGE ET DE LA PRODUCTION LAITIERE PAR-RAPPORT AUX GRANDES CULTURES. C'EST VRAI DE L'AGRICULTURE DE MONTAGNE. C'EST VRAI DE CERTAINES ACTIVITES VITICOLES
-\
ENFIN, ET C'EST MON DERNIER POINT, UNE MEILLEURE SOLIDARITE DOIT PERMETTRE D'AMELIORER LES CONDITIONS D'EXISTENCE DES FEMMES D'AGRICULTEURS. VOUS ETES VENUES NOMBREUSES, MESDAMES, AVEC VOS MARIS. JE VOUS LE DIS : J'ATTACHE LA PLUS GRANDE IMPORTANCE A CE QUE LE ROLE JOUE DANS L'EXPLOITATION AGRICOLE PAR LES FEMMES D'AGRICULTEURS SOIT RECONNU SOUS LA FORME DE L'ELABORATION D'UN STATUT DE LA FEMME D'EXPLOITANT. LE MOMENT EST VENU DE METTRE LE DROIT EN_ACCORD AVEC LES FAITS ET D'ASSURER AUX FEMMES, DANS L'AGRICULTURE, UNE VERITABLE EGALITE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE
-\
EXPANSION, LIBERTE, SOLIDARITE. VOILA LES PERSPECTIVES QUE JE PROPOSE A L'AGRICULTURE FRANCAISE. J'AI CONFIANCE EN ELLE. JE SUIS SUR QU'ELLE SAURA TENIR SON RANG, POUR LE PLUS GRAND BIEN DES AGRICULTEURS ET DE TOUS LES FRANCAIS DANS LE MONDE NOUVEAU ET DIFFICILE OU NOUS SOMMES ENTRES. L'AGRICULTURE EST UNE GRANDE CHANCE POUR LA FRANCE. IL FAUT AUSSI QU'ELLE SOIT UNE CHANCE POUR LES AGRICULTEURS FRANCAIS. VOILA CE QUE JE VOULAIS VOUS DIRE SUR L'AVENIR DE LA FRANCE RURALE. MAIS PEUT-ETRE SERIEZ-VOUS DECUS SI JE NE VOUS DISAIS PAS UN MOT DE POLITIQUE. POUR LE FAIRE QUITTE A VOUS SURPRENDRE, JE NE CHANGERAI NI DE TON, NI DE LANGAGE. ON PEUT PARLER AVEC DES MOTS SIMPLES DES PROBLEMES DE LA NATION. MEFIEZ-VOUS DES DISCOURS OBSCURS, DES RAISONNEMENTS AMBIGUS, DES HESITATIONS ET DES RETICENCES. ON DOIT TRAITER DES AFFAIRES POLITIQUES AUSSI CLAIREMENT QUE VOUS TRAITEZ DE VOS AFFAIRES PRIVEES, AVEC DES MOTS QUI ONT UN SEUL SENS, ET UN BON SENS DONT ON NOUS DIT QU'IL EST FRANCAIS
-\
POUR VOUS LE MONTRER, JE VAIS VOUS RACONTER UNE FABLE, COMME CELLES QU'ON NOUS APPRENAIT QUAND NOUS ETIONS ENFANTS, DANS TOUTES LES ECOLES DE FRANCE. C'EST LA FABLE DE "L'AGRICULTEUR ET LES MACONS". IL ETAIT UNE FOIS UN AGRICULTEUR QUI VOULAIT AMELIORER SA MAISON. IL L'AVAIT CONSTRUITE DEPUIS VINGT ANS. C'ETAIT UNE DES PLUS BELLES MAISONS DU PAYS. MAIS SA FAMILLE S'ETAIT AGRANDIE, ET IL VOULAIT LUI DONNER TOUS LES ELEMENTS DU CONFORT. IL PENSAIT QUE DANS UNE MAISON RENOVEE, SA FEMME AURAIT LA VIE PLUS FACILE, ET SES ENFANTS SERAIENT PLUS HEUREUX. IL S'ADRESSA DONC A PLUSIEURS MACONS. CES MACONS SE RANGERENT EN DEUX CATEGORIES. LES UNS DISAIENT QUE LES MURS ETAIENT BONS, LA TOITURE ACCEPTABLE ET QU'EN PERCANT UNE FENETRE DE PLUS, EN FAISANT UNE SALLE D'EAU ET EN AJOUTANT UNE CHAMBRE POUR LES ENFANTS, ON POUVAIT AVOIR UNE MAISON CONFORTABLE. LES AUTRES MACONS PENSAIENT LE CONTRAIRE. IL FALLAIT ABATTRE LA MAISON POUR TOUT RECONSTRUIRE. ON FERAIT ALORS QUELQUE CHOSE DE TOTALEMENT NEUF. UNE CHOSE TRACASSAIT UN PEU NOTRE AGRICULTEUR. C'EST QUE LES PREMIERS MACONS FOURNISSAIENT DES DEVIS, MAIS LES SECONDS AUCUN. ILS SE CONTENTAIENT DE DIRE QUE CA NE COUTERAIT PAS CHER, QU'IL NE FALLAIT PAS S'INQUIETER. C'ETAIT TOUT DE MEME UN PEU PREOCCUPANT CAR DEPUIS TROIS ANS LES RECOLTES N'AVAIENT PAS ETE BONNES. MAIS CES MACONS ETAIENT TRES ELOQUENTS. ILS PARLAIENT BIEN. ILS AVAIENT DE L'IMAGINATION. ILS DECRIVAIENT LA MAISON TELLE QU'ELLE SERAIT QUAND ELLE SERAIT COMPLETEMENT RECONSTRUITE : CE SERAIT UNE TRES BELLE MAISON
-\
`FABLE : L'AGRICULTEUR ET LES MACONS` ALORS QUE LES PREMIERS NE SAVAIENT PAS AUSSI BIEN PARLER. ET PUIS ILS N'ETAIENT PAS TOUT A FAIT D'ACCORD ENTRE EUX. ILS S'ENTENDAIENT SUR L'ESSENTIEL : AMELIORER LA MAISON, MAIS ILS NE PROPOSAIENT PAS DE PERCER LA FENETRE AU MEME ENDROIT, LES UNS PEU PLUS DE COTE, ET LES AUTRES UN PEU PLUS AU CENTRE. LEUR DESACCORD N'ETAIT PAS GRAVE, MAIS ILS NE FAISAIENT PAS BONNE IMPRESSION. ET L'AGRICULTEUR ETAIT TENTE DE FAIRE APPEL AUX AUTRES. IL ARRIVA ALORS DEUX CHOSES. D'ABORD, L'UN DES MACONS QUI VOULAIT TOUT CHANGER, APPORTA BRUSQUEMENT SON DEVIS, C'ETAIT UN DEVIS ASTRONOMIQUE QUI LAISSA TOUT LE MONDE PANTOIS, QUOIQUE, ENTRE NOUS, IL FUT ENCORE SOUS-ESTIME. SES COLLEGUES SE MONTRERENT MECONTENTS QU'IL AIT CHIFFRE LE DEVIS, ILS LUI DIRENT QU'IL AURAIT BIEN PU ATTENDRE. MAIS C'ETAIT FAIT, ET C'ETAIT CHER. CEPENDANT, LE PLUS IMPORTANT SURVINT QUELQUES MOIS PLUS TARD. AU-COURS D'UNE REUNION DE TRAVAIL, ON S'APERCUT QUE NOS MACONS ETAIENT TOUJOURS D'ACCORD POUR DETRUIRE, MAIS QU'ILS NE L'ETAIENT PLUS POUR CONSTRUIRE. EN VERITE, ILS AVAIENT MEME DES IDEES TOUT A FAIT OPPOSEES SUR CE QU'IL FALLAIT FAIRE. ET, PLUS ETRANGE ENCORE, ILS AVAIENT TOUJOURS EU CES IDEES OPPOSEES MEME QUAND ILS PROPOSAIENT DES PROJETS COMMUNS. ILS LE DIRENT HAUTEMENT. MAIS ALORS, N'AVAIENT-ILS PAS PARU S'ENTENDRE QUE POUR EMPORTER LE MARCHE ?
-\
`FABLE : L'AGRICULTEUR ET LES MACONS` L'AGRICULTEUR SE FELICITA QUE LE DESACCORD APPARUT ASSEZ TOT. CAR COMMENT AURAIT-IL FAIT, UNE FOIS SA MAISON RASEE, ET LES ENTREPRENEURS SE DISPUTANT AUTOUR, POUR AFFRONTER L'HIVER ET LE MAUVAIS TEMPS AVEC SA FAMILLE ? ALORS, VOICI CE QU'IL FIT. IL CONVOQUA LES PREMIERS ENTREPRENEURS ET LEUR DIT : "J'EN AI ASSEZ DE VOS DISCUSSIONS DE DETAIL QUI M'ONT MAL IMPRESSIONNE. VOUS ALLEZ DESORMAIS TRAVAILLER ET CONSTRUIRE ENSEMBLE, SANS PLUS VOUS CHAMAILLER ET ME PRESENTER UN PROJET BIEN HARDI, CAR IL NE S'AGIT PAS SEULEMENT DE CONSERVER MA MAISON MAIS DE LA RENOVER POUR QU'ON Y TROUVE LE BONHEUR £ IL S'ADRESSA AUX AUTRES ENTREPRENEURS ET LEUR DIT : "LA RENOVATION DE MA MAISON VA ETRE UN GRAND CHANTIER, MON DESIR SERAIT DE FAIRE TRAVAILLER TOUT LE MONDE, CAR NOTRE PAYS A BESOIN D'ETRE UNI ET CHACUN DEVRAIT Y TROUVER UN EMPLOI. QUE CEUX QUI VOULAIENT TRAVAILLER POUR MOI LE FASSENT, A CONDITION NATURELLEMENT DE S'ENTENDRE SUR LE TRAVAIL AVEC LES MACONS DONT J'AI RETENU LES PLANS. AINSI LA MAISON FUT RENOVEE, LE PAYSAN ET SA FAMILLE Y VECURENT DES JOURS HEUREUX. CETTE MAISON, C'EST LA FRANCE, L'AGRICULTEUR C'EST SON PEUPLE
-\
FAISONS EN SORTE QU'IL CHOISISSE LE BON PROJET. EN CE QUI ME CONCERNE, DANS L'EXERCICE, MAIS AUSSI DANS LE RESPECT DE MA FONCTION, JE FERAI CE QUI SERA EN MON POUVOIR, LE MOMENT VENU, POUR L'AIDER A FAIRE CE CHOIX. ET JE LUI PARLERAI AVEC L'AMOUR ET LA PASSION QUE JE PORTE, COMME VOUS TOUTES ET VOUS TOUS ICI, A NOTRE CHER PAYS. PENDANT CETTE ANNEE QUI A ETE DIFFICILE, A BEAUCOUP D'EGARDS, J'AI VEILLE A MAINTENIR LA FRANCE SUR LE BON CHEMIN. J'AI ASSURE LA STABILITE ET L'AUTORITE DES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE, C'EST-A-DIRE CELLE DU GOUVERNEMENT ET CELLE DU PRESIDENT. J'AI VOULU QUE LA FRANCE DEMEURE VIS-A-VIS DE L'EXTERIEUR, UN PAYS DIGNE DE SA GRANDE TRADITION HISTORIQUE : UN PAYS PACIFIQUE ET OUVERT, MAIS AUSSI UN PAYS FERME ET RESPECTE. J'AI VEILLE A CE QUE LA FRANCE PROGRESSE VERS LA JUSTICE, EN AMELIORANT, MALGRE LA FAIBLE PROGRESSION DE NOS RESSOURCES NATIONALES, LE SORT DES PLUS DEFAVORISES : PERSONNES AGEES, FAMILLES, PERSONNES HANDICAPEES, TRAVAILLEURS AUX FAIBLES RESSOURCES. EN CONCLUSION, MES CHERES FRANCAISES ET MES CHERS FRANCAIS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A BESOIN DE VOTRE CONFIANCE ET DE VOTRE APPUI POUR CONDUIRE NOTRE PAYS VERS LA JUSTICE ET LE PROGRES ET POUR MENER UNE POLITIQUE QUI SOIT TOUJOURS DIGNE DE LA FRANCE. JE VOUS REMERCIE DE VOTRE CONFIANCE ET JE _COMPTE SUR VOTRE SOUTIEN. VIVE LA FRANCE
-
-\

Voir tous les articles et dossiers