Publié le 23 mai 1977

INTERVIEW ACCORDEE A LA TELEVISION SOVIETIQUE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, LUNDI 23 MAI 1977

23 mai 1977 - Seul le prononcé fait foi

INTERVIEW ACCORDEE A LA TELEVISION SOVIETIQUE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, LUNDI 23 MAI 1977

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` JOURNALISTE.- LA SEMAINE QU'ORGANISE LA FRANCE A SON TOUR A LA TELEVISION SOVIETIQUE CONSTITUE UNE NOUVELLE MANIFESTATION DE LA DIVERSITE DES LIENS ENTRE NOS DEUX PAYS. QUEL EST, MONSIEUR LE PRESIDENT, L'_ETAT DE LA COOPERATION SOVIETO - FRANCAISE ET QUELLES SONT LES POSSIBILITES QUE VOUS VOYEZ POUR SON DEVELOPPEMENT ? LE PRESIDENT.- JE VOUS DIRAI D'ABORD QUE JE ME REJOUIS DE CETTE SEMAINE FRANCAISE A LA TELEVISION SOVIETIQUE QUI REPOND D'AILLEURS A LA SEMAINE SOVIETIQUE QUE NOUS AVONS EUE A LA TELEVISION FRANCAISE. JE CROIS QUE DE TELLES INITIATIVES PEUVENT DEVELOPPER UNE MEILLEURE CONNAISSANCE, UNE MEILLEURE COMPREHENSION DU PEUPLE SOVIETIQUE ET DU PEUPLE FRANCAIS ET QUE C'EST DONC UNE ACTION TRES POSITIVE DE COOPERATION. VOUS ME DEMANDEZ CE QUE JE PENSE DE NOTRE COOPERATION ENTRE L'UNION SOVIETIQUE `URSS` ET LA FRANCE. JE VOUS DIRAI D'ABORD QU'ELLE ME FRAPPE PAR SA CONTINUITE ET PAR SON AMPLEUR. AU PRINTEMPS DERNIER, PUISQUE C'ETAIT EN 1976, NOUS AVONS CELEBRE ENSEMBLE LE 10EME ANNIVERSAIRE DE LA COOPERATION ENTRE L'UNION SOVIETIQUE ET LA FRANCE. AINSI LES TROIS PRESIDENTS DE LA REPUBLIQUE FRANCAIS SUCCESSIFS, LE GENERAL DE GAULLE, LE PRESIDENT POMPIDOU ET MOI-MEME AVONS PARTICIPE AU DEVELOPPEMENT DE CETTE COOPERATION. ENSUITE SON AMPLEUR. CETTE AMPLEUR EST BIEN CONNUE DU PEUPLE FRANCAIS ET JE SOUHAITE QU'ELLE SOIT BIEN CONNUE DU PEUPLE SOVIETIQUE. IL Y A QUELQUES ANNEES ENCORE, NOS ECHANGES ETAIENT INSIGNIFIANTS. ILS ONT ATTEINT L'ANNEE DERNIERE, POUR LA PREMIERE FOIS, LE NIVEAU DE 10 MILLIARDS DE FRANCS FRANCAIS, C'EST-A-DIRE L'EQUIVALENT D'UN MILLIARD 650 MILLIONS DE ROUBLES. ET LORSQUE J'AI EU LE PLAISIR DE RECEVOIR MONSIEUR BREJNEV EN FRANCE, EN 1974, NOUS SOMMES CONVENUS DE MULTIPLIER PAR TROIS NOS ECHANGES SUR LA PERIODE 1974 - 1979 ET JE PENSE QUE NOUS ABOUTIRONS EFFECTIVEMENT A CE RESULTATÕ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` IL FAUT VOIR QUE CETTE COOPERATION SE DEVELOPPE SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE, SUR-LE-PLAN POLITIQUE, SUR-LE-PLAN CULTUREL. SUR_LE_PLAN ECONOMIQUE, J'AI DEJA DIT UN MOT SUR LES ECHANGES £ MAIS IL N'Y A PAS SEULEMENT LES ECHANGES, IL Y A AUSSI LE FAIT QUE TECHNIQUEMENT ET ECONOMIQUEMENT NOUS COOPERONS ENSEMBLE, ET D'AILLEURS LA TELEVISION EN EST ELLE-MEME UN EXEMPLE. NOUS ALLONS SIGNER BIENTOT UN ACCORD AVEC NOS PARTENAIRES SOVIETIQUES CONCERNANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SOVIETIQUES QUI TRAVAILLENT EN FRANCE, ET UN MEME ACCORD POUR LES CONDITIONS DE SEJOUR ET DE TRAVAIL DES FRANCAIS QUI VONT PRATIQUER LA COOPERATION ECONOMIQUE EN UNION SOVIETIQUE `URSS`. A L'HEURE ACTUELLE IL Y A 400 TRAVAILLEURS FRANCAIS QUI SONT EN UNION SOVIETIQUE POUR DES ACTIONS DE COOPERATION ECONOMIQUEÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` ENSUITE LA COOPERATION POLITIQUE. A L'OCCASION DU 10EME ANNIVERSAIRE DE NOTRE COOPERATION, NOUS AVONS PUBLIE UN RECUEIL DE TOUS LES TEXTES QUI ILLUSTRENT L'IMPORTANCE DE LA COOPERATION POLITIQUE, C'EST-A-DIRE LES ACCORDS QUE NOUS AVONS SIGNES EN EUROPE. ET VOUS SAVEZ QUE NOUS AVONS ETE LES PREMIERS EN EUROPE, UNION SOVIETIQUE `URSS` ET FRANCE, A OUVRIR LA VOIE DE LA DETENTE. LES RENCONTRES AU SOMMET DES DIRIGEANTS SOVIETIQUES ET FRANCAIS, QUI ONT ETE REGULIERES, ONT TOUJOURS MARQUE DES ETAPES POLITIQUES SIGNIFICATIVES SUR LA VOIE DE NOTRE COOPERATION. C'EST POURQUOI JE ME REJOUIS PARTICULIEREMENT D'ATTENDRE, D'ICI A LA FIN DU MOIS DE JUIN, LA VISITE EN FRANCE DE MONSIEUR LEONID BREJNEV, QUI SERA RECU, BIEN ENTENDU, AVEC TOUT L'ECLAT QUE MERITE SA VISITE. ET ENFIN LA COOPERATION CULTURELLE, DONT VOTRE SEMAINE DE TELEVISION DONNE UN EXEMPLE, CAR IL EST TRES IMPORTANT QUE LES PEUPLES FRANCAIS ET SOVIETIQUE SE CONNAISSENT DAVANTAGE. IL FAUT DIRE QUE JE PRATIQUE MOI-MEME CETTE COOPERATION CULTURELLE, CAR VOUS SAVEZ QUE JE SUIS UN GRAND ADMIRATEUR, SI JE NE SUIS PAS NECESSAIREMENT UN GRAND CONNAISSEUR, DE LA LITTERATURE DE VOTRE PAYSÕ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` JOURNALISTE.- MERCI. L'URSS ET LA FRANCE ONT VRAIMENT ETE A L'ORIGINE DE LA DETENTE ENTRE L'EST ET L'OUEST. A VOTRE AVIS, QUELS EFFORTS CONJUGUES LA FRANCE ET L'UNION SOVIETIQUE POURRAIENT-ELLES ENTREPRENDRE, DANS L'AVENIR, POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA CONSOLIDATION DE LA DETENTE ET POUR SA MATURITE ? LE PRESIDENT.- NOUS AVONS DEJA ACCOMPLI BEAUCOUP ET EN-PARTICULIER NOUS AVONS ETE CEUX QUI ONT PERMIS LA SIGNATURE DE L'ACTE FINAL DE LA CONFERENCE D'HELSINKI. S'IL N'Y AVAIT PAS EU D'UN COTE L'ACTION DE L'UNION SOVIETIQUE, DE L'AUTRE L'ACTION DE LA FRANCE, JE CROIS QUE NOUS N'AURIONS PAS PU ABOUTIR A LA SIGNATURE DE CE DOCUMENT. ET, POUR MOI, L'ACTE D'HELSINKI REPRESENTE A LA FOIS LE CODE ET EN MEME TEMPS L'INSTRUMENT DE MESURE DE LA DETENTE EN EUROPE. NOUS AVONS FIXE UN CERTAIN NOMBRE DE PRINCIPES ET NOUS POUVONS SAVOIR SI NOUS AVANCONS DANS LA BONNE DIRECTION. CES PRINCIPES QUELS SONT-ILS ? D'ABORD NOUS AVONS SOULIGNE QUE LES ETATS AVAIENT DES DROITS. ILS ONT LE DROIT D'ASSURER LEUR PROPRE SECURITE ET ILS ONT, EN MEME TEMPS, LE DROIT DE CHOISIR EN TOUTE LIBERTE LA FORME PARTICULIERE DE LEUR ORGANISATION POLITIQUE, ECONOMIQUE ET SOCIALE. VOUS CHOISISSEZ LIBREMENT LA VOTRE, NOUS CHOISISSONS LIBREMENT LA NOTRE. EN MEME TEMPS, LES ETATS ONT DES DEVOIRS, ET CE DEVOIR C'EST D'ABORD DE DEVELOPPER LEUR COOPERATION POLITIQUE ET ECONOMIQUE, C'EST D'EXAMINER EN_COMMUN LES PROBLEMES DE LEUR SECURITE ET C'EST EN MEME TEMPS DE DEVELOPPER LA COMPREHENSION ET LA CONNAISSANCE ENTRE LEURS PEUPLES, CAR POUR MOI LA DETENTE NE SERA VERITABLEMENT LA DETENTE QUE LORSQU'ELLE SERA ENTREE DANS LA VIE QUOTIDIENNE, JE DIRAI DANS LA VIE PERSONNELLE DE TOUS LES HABITANTS DE NOTRE CONTINENT. NOUS AVONS DONC TRACE LA VOIE ET NOUS DISPOSONS D'UN INSTRUMENT DE MESURE. OR IL FAUT SAVOIR QUE, DEPUIS HELSINKI, DES CHOSES POSITIVES ONT ETE FAITES ET QUE, BIEN ENTENDU, D'AUTRES CHOSES RESTENT A ACCOMPLIR. ET C'EST DANS CETTE DIRECTION QUE LA FRANCE POURSUIVRA CES EFFORTS EN_VUE DE LA CONSOLIDATION ET DE L'APPROFONDISSEMENT DE LA DETENTEÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` JOURNALISTE.- MERCI. ON S'ATTEND A UNE VISITE EN FRANCE DE MONSIEUR LEONID BREJNEV, SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTRAL DE L'URSS. QUELLE IMPORTANCE ACCORDEZ-VOUS A CE NOUVEAU SOMMET FRANCO - SOVIETIQUE ? LE PRESIDENT.- J'Y ATTACHE, ET AVEC MOI L'OPINION FRANCAISE, UNE TRES GRANDE IMPORTANCE. JE VOUS DISAIS TOUT A L'HEURE QUE CHAQUE FOIS QU'IL Y A EU UNE RENCONTRE AU SOMMET DES DIRIGEANTS SOVIETIQUES ET FRANCAIS, SOIT DANS NOTRE PAYS, SOIT DANS LE VOTRE, CES RENCONTRES AVAIENT MARQUE UNE ETAPE DE PLUS SUR LA VOIE DE NOTRE COOPERATION. LA VISITE DE MONSIEUR BREJNEV SERA PREPAREE AVEC SOIN PAR NOTRE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES `LOUIS DE GUIRINGAUD` QUI VA SE RENDRE A MOSCOU AU DEBUT DU MOIS DE JUIN POUR RENCONTRER MONSIEUR GROMYKO ET PREPARER AVEC LUI L'ORDRE_DU_JOUR ET LE CONTENU SUBSTANTIEL DE CETTE VISITE. CETTE VISITE BIEN ENTENDU TRAITERA D'ABORD DE NOS PROBLEMES BILATERAUX. ET COMME JE LE DISAIS TOUT A L'HEURE, NOTRE COOPERATION PROGRESSE DANS TOUS LES DOMAINES. CE SERA POUR NOUS L'OCCASION DE FAIRE LE POINT ET CE SERA SANS DOUTE POUR NOUS L'OCCASION DE FIXER DE NOUVEAUX OBJECTIFS EN-MATIERE DE COOPERATION, NOTAMMENT ECONOMIQUEÕ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` MAIS L'UNION SOVIETIQUE ET LA FRANCE PARTICIPENT AUSSI TRES ACTIVEMENT A LA VIE INTERNATIONALE. NOUS SOMMES MEMBRES DU CONSEIL_DE_SECURITE `ONU`, MEMBRES PERMANENTS LES UNS ET LES AUTRES, NOUS AVONS DES RESPONSABILITES QUE NOUS ASSUMONS VIS-A-VIS DE BERLIN, NOUS SOMMES DES PUISSANCES MILITAIRES NUCLEAIRES ET NOUS SOMMES ATTACHES A LA RECHERCHE DE LA PAIX DANS TOUTES LES REGIONS DU MONDE OU IL EXISTE DES SITUATIONS DE TENSION OU DE CONFLIT. JE _COMPTE DONC, A L'OCCASION DE LA VISITE DE MONSIEUR LEONID BREJNEV, PASSER EN-REVUE L'ENSEMBLE DE CES PROBLEMES ET L'ENSEMBLE DES ACTIONS QUI POURRAIENT ETRE CONDUITES PAR L'UNION SOVIETIQUE `URSS` ET PAR LA FRANCE. JE VOUS CITERAI QUELQUES RUBRIQUES IMPORTANTES : D'ABORD, QUE FAIRE CONCERNANT LE RISQUE DE LA PROLIFERATION NUCLEAIRE. NOUS AVONS EU L'OCCASION D'EN PARLER A CERTAINS DE NOS PARTENAIRES, JE SOUHAITE EN ENTRETENIR LE PLUS HAUT DIRIGEANT DE L'UNION SOVIETIQUE. D'AUTRE_PART QUELLES ACTIONS PEUVENT ETRE CONDUITES EN_VUE DE LA PAIX SI NECESSAIRE AU PROCHE-ORIENT ET A LAQUELLE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE TOUTE ENTIERE EST INTERESSEE. ET ENFIN COMMENT L'UNION SOVIETIQUE ET LA FRANCE PEUVENT-ELLES APPORTER LEUR _CONCOURS A L'IMMENSE PROBLEME DU DEVELOPPEMENT DANS LE MONDE. VOUS LE SAVEZ, J'AI ETE A L'ORIGINE D'UNE CONFERENCE ENTRE LES PAYS INDUSTRIALISES ET LES PAYS EN DEVELOPPEMENT `CCEI ` CONFERENCE NORD-SUD`. JE SOUHAITE ENTRETENIR MONSIEUR BREJNEV DES CONCLUSIONS DE CETTE CONFERENCE ET DU ROLE QUE L'UNION SOVIETIQUE `URSS` PEUT JOUER DANS LA SOLUTION DU PROBLEME DU DEVELOPPEMENTÕ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES` JE VOUDRAIS ENFIN SI VOUS ME LE PERMETTEZ DIRE UN MOT AU PEUPLE SOVIETIQUE, A CEUX QUI NOUS REGARDENT ET QUI NOUS ECOUTENT. JE VOUDRAIS LEUR DIRE QUE LE PEUPLE FRANCAIS CONNAIT BIEN LE PEUPLE SOVIETIQUE. ET D'ABORD JE LE CONNAIS MOI-MEME. JE SUIS ALLE CINQ FOIS EN UNION SOVIETIQUE `URSS`, JE CONNAIS LA BEAUTE, LA GRANDEUR DU PAYSAGE SOVIETIQUE, JE CONNAIS AUSSI LE COURAGE ET L'HUMANITE DE SON PEUPLE ET JE CROIS QUE TOUTES LES GRANDES CAUSES ACTUELLES DU MONDE, C'EST-A-DIRE LES CAUSES DE LA PAIX ET DE LA COOPERATION, SERONT D'AUTANT MIEUX SERVIES QUE LES PEUPLES SE CONNAITRONT DAVANTAGE. ET C'EST POURQUOI JE SOUHAITE QUE CETTE SEMAINE PERMETTE AU PEUPLE SOVIETIQUE DE MIEUX COMPRENDRE ET, POURQUOI PAS, DE MIEUX AIMER LE PEUPLE FRANCAIS ET JE SOUHAITE DE MON COTE BONHEUR ET PROSPERITE AU PEUPLE SOVIETIQUEÕ\

Voir tous les articles et dossiers