Publié le 23 mars 1977

DECLARATION EN CONSEIL DES MINISTRES DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING APRES LES ELECTIONS MUNICIPALES, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 23 MARS 1977

23 mars 1977 - Seul le prononcé fait foi

DECLARATION EN CONSEIL DES MINISTRES DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING APRES LES ELECTIONS MUNICIPALES, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 23 MARS 1977

Télécharger le .pdf
`COLLECTIVITES LOCALES` JE SOUHAITE QUE LES NOUVEAUX RESPONSABLES `ELUS` DES VILLES ET DES COMMUNES, QUELLES QUE SOIENT LEURS DIFFERENCES IDEOLOGIQUES, SE CONSACRENT A L'ADMINISTRATION DE LEUR COMMUNE ET A L'AMELIORATION DU CADRE_DE_VIE, ARDEMMENT SOUHAITEE PAR LA POPULATION. DANS UN NOMBRE ELEVE DE CAS, LES ELECTEURS ONT CHOISI LES CANDIDATS DE L'OPPOSITION. LES ELECTIONS MUNICIPALES TRADUISENT POUR L'ESSENTIEL AU NIVEAU DES COMMUNES LA SITUATION POLITIQUE DE 1974, TELLE QU'ELLE S'ETAIT DEJA MODIFIEE DEPUIS LES ELECTIONS MUNICIPALES PRECEDENTES. LE PROGRES DE L'OPPOSITION DOIT ETRE ANALYSE DANS SA PROFONDEUR. LA MAJORITE NE S'Y OPPOSERA PAS PAR UNE ATTITUDE DEFENSIVE, REPLIEE SUR DES INTERETS OU DES CONCEPTIONS FIGEES £ LES FRANCAIS ASPIRENT A UNE SOCIETE PLUS JUSTE, PLUS EGALE, ET PLUS LIBRE. ILS ONT CONFIRME QU'ILS SOUHAITENT, A CET EGARD, LE CHANGEMENT. SI LA MAJORITE VEUT OBTENIR DE MEILLEURE RESULTATS AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DE 1978 - ET LES CHIFFRES DEMONTRENT QU'ELLE EN EST CAPABLE - ELLE DOIT ETRE PORTEUSE D'UN MESSAGE DE PROGRES, DE JUSTICE ET DE LIBERTE POUR LA FRANCE. SA MISSION CONSISTE A CONVAINCRE LES FRANCAIS DE LA SUPERIORITE D'UNE CONCEPTION LIBERALE DE LA SOCIETE ET DE LA DEMOCRATIE. ELLE A TOUS LES ARGUMENTS POUR LE FAIRE. A-PARTIR D'AUJOURD'HUI, ELLE DOIT, PAR PRIORITE, METTRE FIN A SES DIVISIONS, ET, TOUT EN MAINTENANT SON PLURALISME, SE CONCERTER POUR ARRETER, D'UN COMMUN ACCORD, UN PROGRAMME D'ACTION POUR LA PROCHAINE LEGISLATURE, ET UNE ORGANISATION COHERENTE, EXPRIMANT UN PACTE_MAJORITAIRE FRANC ET LOYAL. QUANT A LA STRATEGIE, C'EST-A-DIRE A LA DIRECTION GENERALE DE LA POLITIQUE DE LA FRANCE, JE FERAI PART AU PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE` DE MES DECISIONS, ET J'AURAI L'OCCASION DE LES EXPOSER PUBLIQUEMENT AU PAYSÕ\

Voir tous les articles et dossiers