Publié le 8 février 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A PLOERMEL PLACE DE LA MAIRIE, LE 8 FEVRIER 1977

8 février 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A PLOERMEL PLACE DE LA MAIRIE, LE 8 FEVRIER 1977

Télécharger le .pdf
BRETONNES ET BRETONS, JE SUIS HEUREUX DE M'ADRESSER A VOUS CE SOIR, COMME J'AIME LE FAIRE, DIRECTEMENT ET SIMPLEMENT. RIEN N'EST PLUS PROFONDEMENT SATISFAISANT DANS L'EXERCICE DE MES FONCTIONS, QUE LA POSSIBILITE QU'ELLES ME DONNENT DE RENCONTRER AINSI LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS. ET SURTOUT DE LES RENCONTRER CHEZ EUX, COMME CE SOIR, A PLOERMEL, DANS CE LIEU QUI INCARNE LA VITALITE PROFONDE DE LA BRETAGNE. JE REMERCIE LES ORGANISATEURS, LES MEMBRES DES COMITES D'ACCUEIL ET VOUS TOUTES ET TOUS QUI ETES VENUS, POUR CETTE RENCONTRE POPULAIRE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUEÕ\
A L'OCCASION DE CETTE RENCONTRE, JE VOUS PARLERAI D'ABORD DE LA BRETAGNE, PUIS DE LA FRANCE. ET D'ABORD DE LA BRETAGNE. VOTRE REGION, LONGTEMPS PARTAGEE ENTRE L'INQUIETUDE ET L'ESPOIR, A CHOISI L'ESPOIR. L'INQUIETUDE, VOUS LA CONNAISSIEZ BIEN. ELLE ETAIT DUE, HIER, A L'EXODE MASSIF ET PROLONGE DE LA POPULATION, AU SOUS-EMPLOI PERMANENT, AUX DIFFICULTES DE VIE D'UNE AGRICULTURE TRES MORCELEE. C'EST AUSSI LE SENTIMENT DES BRETONS D'ETRE ISOLES DU RESTE DE LA FRANCE, ABSENTS DES PRIORITES NATIONALES, APPELES A PARTAGER LES EFFORTS ET LES SACRIFICES, PUIS, UNE FOIS RENTRES CHEZ EUX, OUBLIES ET ABANDONNES. OR, MALGRE LES TEMPS DIFFICILES QUE NOUS TRAVERSONS, ET PARCE QU'UN GRAND EFFORT A ETE ENTREPRIS PAR LA VEME REPUBLIQUE, LA BRETAGNE REPREND CONFIANCE EN ELLE-MEME, ET RETROUVE, APRES SES LONGS DECOURAGEMENTS, LE CHEMIN DE L'ESPOIR. VOICI QUE POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS 60 ANS ` DUREE ` UN SOLDE POSITIF, TRES POSITIF PUISQU'IL ATTEINT 40 000 PERSONNES, SE DEGAGE DU RECENSEMENT DE LA POPULATION DE LA BRETAGNE. VOICI QU'EN 10 ANS, LE REVENU AGRICOLE DE LA BRETAGNE A ATTEINT, PUIS DEPASSE LA MOYENNE NATIONALEÕ\
POURQUOI CE CHANGEMENT ? D'ABORD PARCE QUE LA "NEF BRETONNE" S'EST SOLIDEMENT AMARREE AU RESTE DU PAYS METTANT FIN AINSI A L'ENCLAVEMENT DE LA BRETAGNE : L'AUTOROUTE PARIS - LE MANS, QUE NOUS VENONS DE DECIDER DE PROLONGER JUSQU'A RENNES D'ICI 1980 ` DATE `, ET LE PLAN ROUTIER BRETON, AVEC SES REMARQUABLES REALISATIONS, QU'IL NOUS FAUT NATURELLEMENT COMPLETER, TEMOIGNENT DE CETTE REALITE : LA BRETAGNE CESSE D'ETRE ISOLEE DU RESTE DE LA FRANCE. ENSUITE PARCE QUE LES BRETONS ONT JOUE LA CARTE DE LA MODERNISATION DE LEUR REGION. QUI POUVAIT PENSER, IL Y A ENCORE QUINZE ANS, QUE LA BRETAGNE DEVIENDRAIT L'UNE DES REGIONS SPECIALISEES DANS L'INDUSTRIE DES TELECOMMUNICATIONS, DONT NOUS SOMMES DECIDES A DEVELOPPER LA VOCATION EXPORTATRICE ET L'EMPLOI ? QUI POUVAIT PENSER QUE L'AGRICULTURE DE LA BRETAGNE, PROFONDEMENT RENOVEE, DONNERAIT NAISSANCE A UNE PUISSANTE INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE, DONT L'EXPANSION DOIT SE POURSUIVRE ? ET VOICI ENFIN LA CHANCE QU'OFFRE LA VOCATION MARITIME DE LA BRETAGNE. LES PORTS DE L'ATLANTIQUE ET DE LA MANCHE S'OUVRENT SUR LA VOIE MARITIME LA PLUS FREQUENTEE DU MONDE. C'EST POURQUOI IL A ETE DECIDE DE FAIRE DE BREST LE CENTRE DE REPARATION NAVALE DE L'EUROPE ATLANTIQUE. ET LA DECISION DE PROTEGER LE PLATEAU CONTINENTAL JUSQU'A 200 MILLES NAUTIQUES OUVRE LA POSSIBILITE DE NOUVELLES EXPLOITATIONS DE FONDS MARINS. ET BIEN ENTENDU, COMME JE L'AI DIT HIER ET AUJOURD'HUI, SES PECHEURS SERONT DEFENDUS. JE LE DIS SOLENNELLEMENT : LA PRIORITE RECONNUE A L'OUEST DANS L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SERA ENTIEREMENT MAINTENUEÕ\
` REGIONALISME ` MINORITES NATIONALES ` AUTONOMIE ` DESENCLAVER, MODERNISER, DEVELOPPER LA BRETAGNE, CELA NE VEUT PAS DIRE, COMME CERTAINS ONT PU LE CRAINDRE, ETOUFFER L'AME BRETONNE ! IL EST VRAI QU'UNE CERTAINE FORME DE MODERNISATION ECONOMIQUE TEND A ECRASER, SOUS L'UNIFORMITE COMME SOUS UNE DALLE DE BETON, UNE PARTIE DE CE QUI FAISAIT LA DIVERSITE DE LA VIE, LA DIVERSITE DE LA FRANCE. MAIS, IL N'Y A PAS LA UNE FATALITE. LE TEMPS EST VENU D'AFFIRMER QU'EN-PARTICULIER IL N'Y A PAS DE CONTRADICTION ENTRE LE FAIT D'ETRE PLEINEMENT FRANCAIS ET CELUI DE CONTINUER A VIVRE DES TRADITIONS, DES COUTUMES, ET UNE CULTURE REGIONALE OU LOCALE. L'UNITE FRANCAISE N'A AUCUN BESOIN D'ETOUFFER OU DE NIVELER LA DIVERSITE NATURELLE DE NOTRE NATION. GAULOIS, ROMAINS, FRANCS, CELTES, VIKINGS SE SONT ETABLIS, TOUR A TOUR, SUR NOTRE SOL. NOTRE CULTURE COMMUNE EST LA FUSION DE LEURS CULTURES. ACCEPTONS QUE LE MEME ARBRE CONSERVE PLUSIEURS RACINES. LES TRADITIONS ET LES CULTURES DE LA BRETAGNE NE SONT PAS SIMPLEMENT DU FOLKLORE. ELLE SONT DES MANIERES DE VIVRE QUELQUE CHOSE DE DIFFERENT, DANS UN MONDE QUI SE BANALISE ET DONT L'AME SE VIDE. LES CULTURES SONT LE BIEN DE TOUS. ELLES N'APPARTIENNENT A AUCUN PARTI. A FORTIORI ELLES NE SONT PAS LA PROPRIETE DE PETITES MINORITES, QUI NE TEMOIGNENT PAS, DANS D'AUTRES DOMAINES, D'UN BIEN GRAND RESPECT POUR LES TRADITIONS DU PASSEÕ\
` REGIONALISME ` MINORITES NATIONALES ` AUTONOMIE ` LA FRANCE EST UN PAYS DE 53 MILLIONS D'HABITANTS DANS UN UNIVERS COMPOSE DE VASTES ENSEMBLES. C'EST POURQUOI LE MORCELLEMENT POLITIQUE DE LA FRANCE, EN NOUS AFFAIBLISSANT FACE A L'EUROPE QUI S'UNIT EN RAVIVANT NOS DIVISIONS, NE PROFITERAIT A PERSONNE. MAIS L'UNITE FRANCAISE N'A AUCUNE RAISON D'ETRE L'UNIFORMITE FRANCAISE ! VOUS, LES BRETONS DE TOUS AGES, DU PAYS GALLO OU DU PAYS BRETONNANT, VOUS ENRICHISSEZ, PAR VOTRE SPECIFICITE, LA VIE NATIONALE, ET VOUS DEVEZ ETRE ENCOURAGES A LE FAIRE. C'EST POURQUOI, J'INDIQUE, EN REPONSE A UN VOEU EXPRIME PAR VOTRE CONSEIL_REGIONAL, QUE LE GOUVERNEMENT EST DISPOSE A CONCLURE AVEC LES INSTANCES DE LA REGION UNE CHARTE CULTURELLE DESTINEE A FAVORISER LE MAINTIEN DES CULTURES BRETONNES SOUS TOUTES LEURS FORMES. QU'ON ELABORE CETTE CHARTE EN 1977, AFIN QU'ELLE ENTRE EN APPLICATION AU DEBUT DE L'ANNEE PROCHAINE. AINSI SERA CONFIRME LE FAIT QU'IL N'Y A AUCUNE CONTRADICTION ENTRE LA VOLONTE DE VIVRE LA CULTURE BRETONNE, ET LA CONSCIENCE D'ETRE PLEINEMENT FRANCAIS. ET QUI, AUTANT QUE VOUS, QUI AVEZ CONSENTI TANT DE SACRIFICES POUR LA PATRIE FRANCAISE PENDANT LA GRANDE GUERRE COMME PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE ET LA RESISTANCE, QUI AUTANT QUE LES BRETONS PEUT EPROUVER LEGITIMEMENT LA FIERTE D'ETRE FRANCAIS ?Õ\
` REGIONALISME ` MINORITES NATIONALES ` AUTONOMIE ` ET J'EN VIENS MAINTENANT A NOS PROBLEMES NATIONAUX. D'ABORD L'ECONOMIE FRANCAISE. NOUS SOMMES ENGAGES DANS UN EFFORT DE REDRESSEMENT ` PLAN BARRE `. IL FAUT LE POURSUIVRE ET LE SOUTENIR. RAPPELEZ-VOUS ! QUAND CE PROGRAMME A ETE ANNONCE, EN SEPTEMBRE RAPPELEZ-VOUS, QUEL ACCUEIL LUI A ETE FAIT ? ON EN ANNONCAIT L'ECHEC, PAR ECRIT, OU PAR CHUCHOTEMENT. IL ETAIT A LA FOIS TROP TIEDE POUR LES UNS ET TROP BRUTAL POUR LES AUTRES ! IL ALLAIT TOUT CASSER, SAUF L'INFLATION ! ET AUJOURD'HUI, ALORS QU'IL VOUS ETAIT ANNONCE, VOICI QU'ON APERCOIT LES TOUS PREMIERS RESULTATS. NE NOUS TROMPONS PAS. CELA NE SIGNIFIE PAS QUE LE COMBAT SOIT GAGNE. CELA DEMONTRE SEULEMENT QUE LA DIRECTION EST LA BONNE, ET QU'IL FAUT CONTINUER. IL FAUT ETRE TETUS. MAIS IL FAUT AUSSI BIEN COMPRENDRE L'ENJEU. LA SITUATION DE LA FRANCE NE PEUT PAS SE COMPRENDRE DE MANIERE ISOLEE. NOS DIFFICULTES SONT CELLES, A DES DEGRES DIVERS, DE TOUS LES PAYS INDUSTRIELS. LE NIER EST ABSURDE. ON NE PEUT RIEN COMPRENDRE A LA SITUATION ECONOMIQUE SI ON NE PART PAS DE LA. CE N'EST PAS POUR LE PLAISIR QUE LE GOUVERNEMENT DE RAYMOND BARRE ` PREMIER MINISTRE ` A APPELE LE PAYS A L'EFFORT. CE N'EST PAS POUR LE PLAISIR, C'EST PARCE QU'IL A LA CHARGE DE L'AVENIR ET DE L'INTERET GENERAL. OR, NOTRE AVENIR, L'INTERET GENERAL DU PAYS, NOTRE PROGRES, L'EMPLOI DES JEUNES, ET DEMAIN L'EMPLOI DE NOS ENFANTS, DEPENDENT DES RESULTATS QUE NOUS OBTIENDRONS DANS LA LUTTE CONTRE L'INFLATION. LA LUTTE POUR L'EMPLOI ET LA LUTTE CONTRE L'INFLATION SONT AUJOURD'HUI UN MEME COMBAT ! JE SAIS QUE CE N'EST PAS EN VAIN QUE JE FAIS APPEL A LA FIERTE ET A L'AMOUR-PROPRE NATIONAL. NOUS SOMMES ENGAGES DANS UNE COMPETITION QUI EST RUDE, ET, NOUS FAISONS TOUS PARTIE DE LA MEME EQUIPE, CELLE DE L'ECONOMIE FRANCAISE, FACE A SES CONCURRENTS. CEUX QUI CHERCHENT A DECOURAGER L'EFFORT NATIONAL ET A REPANDRE LES ILLUSIONS DECEVANTES DE LA FACILITE, NE RENDENT SERVICE NI AU PAYS, NI AUX TRAVAILLEURS. ON S'INTERROGE PARFOIS SUR LES FRANCAIS. PEUPLE LEGER ? PEUPLE TENACE ? JE SAIS QU'ILS SONT UN PEUPLE TENACE, CHAQUE FOIS QU'ILS PENSENT QUE L'ENJEU EN VAUT LA PEINE. ALORS, PUISQU'APPARAISSENT DE PREMIERS RESULTATS, ET QUE LES TOUTES DERNIERES INFORMATIONS FONT_ETAT D'UNE AMELIORATION DE CLIMAT DANS L'INDUSTRIE, ET DANS LA PRODUCTION, MAINTENONS NOTRE EFFORT. ON NE CHANGE PAS DE POLITIQUE TOUS LES SIX MOIS ! LE SUCCES VIENDRA DE L'EFFORT, ET LA CONFIANCE VIENDRA DU SUCCESÕ¿\
JE VAIS VOUS PARLER MAINTENANT DE LA POLITIQUE DE LA FRANCE. SI JE VOUS PARLE DE POLITIQUE, CE SOIR, C'EST QU'ELLE EST VOTRE AFFAIRE. LA POLITIQUE FRANCAISE N'EST PAS LE MONOPOLE DE QUELQUES SPECIALISTES, OU LA PROPRIETE DES DIRIGEANTS DES PARTIS. LA POLITIQUE FRANCAISE, C'EST LE DROIT INALIENABLE ET INCONFISCABLE POUR LES FRANCAIS DE JUGER ET DE DECIDER EUX-MEMES. C'EST POURQUOI, JE VIENS DIRE ICI, A PLOERMEL, ET JE SAIS QUE TOUTE LA FRANCE NOUS ENTEND, QUE, CHARGE DES INTERETS SUPERIEURS DU PAYS, IL Y A TROIS CHOSES QUE JE N'ACCEPTERAI PAS ! 1O - D'ABORD JE NE PERMETTRAI PAS QU'ON TOUCHE AUX INSTITUTIONS. J'EN SUIS LE GARANT. LE PEUPLE FRANCAIS LES A DEMOCRATIQUEMENT ADOPTEES. IL M'EN A DEMOCRATIQUEMENT CONFIE LA PROTECTION. CETTE PROTECTION SERA ASSUREE. CELA VEUT DIRE NOTAMMENT QU'IL N'APPARTIENT PAS AU SECRETAIRE GENERAL DU PARTI COMMUNISTE ` GEORGES MARCHAIS ` PCF ` D'AUTORISER OU DE NE PAS AUTORISER LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A EXERCER SES FONCTIONS. LE SECRETAIRE GENERAL DU PARTI COMMUNISTE SE TROMPE DE REGIME. JE L'INVITE A FAIRE PREUVE D'UN PEU MOINS D'ARROGANCE ET D'UN PEU PLUS DE REPUBLICANISME LORSQU'IL PARLE DU PRESIDENT ELU DES FRANCAISÕ\
CELA VEUT DIRE AUSSI QU'IL N'APPARTIENT PAS A TEL OU TEL RESPONSABLE D'OPPOSITION DE DECIDER A QUELLES CONDITIONS, EN CAS DE SUCCES DE SES AMIS AUX ELECTIONS, PRATIQUANT AINSI LA POLITIQUE IMPRUDENTE DE LA PEAU DE L'OURS, CEUX-CI VOUDRONT BIEN LAISSER LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EXERCER LES FONCTIONS QUE LE PEUPLE LUI A LEGALEMENT CONFIEES, ET LUI DICTER A L'AVANCE CES DECISIONS. CES CONDITIONS SONT SANS OBJET. LE TEXTE DE LA CONSTITUTION ME SUFFIT POUR EXERCER PLEINEMENT MES RESPONSABILITES. CELA VEUT DIRE EGALEMENT QU'IL FAUT CESSER DE CONTRECARRER L'ACTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, TOUT EN PROCLAMANT SON ATTACHEMENT A L'INSTITUTION PRESIDENTIELLE ! CAR LA PRIMAUTE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST LA PIERRE ANGULAIRE DE NOS INSTITUTIONS. HORS DE LA RECONNAISSANCE DE CE FAIT, QUI EST LE LEGS ESSENTIEL DU GENERAL DE GAULLE, IL N'Y A PAS DE TRADITION GAULLISTE. CELA VEUT DIRE ENFIN QUE C'EST AU GOUVERNEMENT ET AU PREMIER MINISTRE, NOMME PAR LE PRESIDENT, D'ASSURER LA CONDUITE DES AFFAIRES QUOTIDIENNES DE LA FRANCE. NI LE PREMIER MINISTRE, NI LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT NE SONT DESIGNES PAR LES PARTIS. ET D'AILLEURS, SI C'ETAIT LE CHOIX DES PARTIS, CHACUN SAIT QU'ILS N'AURAIENT PAS PROPOSE RAYMOND BARRE. SI JE L'AI CHOISI, ET SI JE L'AI NOMME, C'EST PARCE QUE L'ECONOMIE FRANCAISE AVAIT BESOIN D'ETRE REDRESSEE ET QUE J'AI JUGE QU'IL EN AVAIT LA CAPACITE. SA COMPETENCE, SON DEVOUEMENT, SON COURAGE S'AFFIRMENT TOUS LES JOURSÕ¿\
2O - ENSUITE, JE NE PERMETTRAI PAS QUE LES DIVISIONS, LE BRUIT ET L'AGITATION COMPROMETTENT LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE DE LA FRANCE. C'EST L'INTERET NATIONAL QUI EST ICI EN JEU. LES QUERELLES DE BOUTIQUES, LES RIVALITES DE PERSONNES DOIVENT S'EFFACER DEVANT LUI. UN GRAND EFFORT EST EN-COURS. C'EST LA PRIORITE DES PRIORITES. RIEN NE DOIT COMPROMETTRE SON DEROULEMENT. 3O - ENFIN, JE NE PERMETTRAI PAS NON PLUS QUE L'UNITE NECESSAIRE AU SUCCES DE LA MAJORITE SOIT COMPROMISE PAR LA DISCORDE. LA MAJORITE N'A PAS A ETRE UN BLOC MONOLITHIQUE. C'EST EVIDENT. ELLE COMPREND PLUSIEURS FAMILLES. CHACUNE DE SES FAMILLES DOIT POUVOIR S'EXPRIMER ET DEFENDRE SES COULEURS ET SES IDEES POUR LE PLUS GRAND BIEN DE L'ENSEMBLE. LA DESSUS PLUS DE DIFFICULTES. MAIS POUR L'EMPORTER, LA MAJORITE DOIT IMPERATIVEMENT RESTER UNIE, C'EST-A-DIRE ORGANISEE. LA MAJORITE DOIT ETRE UNIE, ET ELLE DOIT L'ETRE AUTOUR DE L'ACTION DU GOUVERNEMENT ET DU PREMIER MINISTRE, COMME CHACUN DE SES PREDECESSEURS L'A FAIT, C'EST LE ROLE DU PREMIER MINISTRE D'ANIMER ET DE COORDONNER L'ENSEMBLE DE LA MAJORITE. C'EST POURQUOI M. RAYMOND BARRE, ET LUI SEUL, ANIMERA ET COORDONNERA LA CAMPAGNE LEGISLATIVE DE 1978 ET IL LE FERA AVEC TOUT MON APPUIÕ¿\
4O - CAR BIEN ENTENDU, JE DIRAI LE MOMENT VENU OU EST LE BON CHOIX POUR LA FRANCE. JE DIRAI OU EST LA RAISON ET OU EST LA DERAISON £ OU SONT LES CERTITUDES DE RECUL £ ET OU SONT LES CHANCES DE PROGRES. INVESTI D'UN ROLE CONSTITUTIONNEL, IL VA DE SOI QUE JE TIENDRAI _COMPTE DE LA VOLONTE DES FRANCAIS DEMOCRATIQUEMENT EXPRIMEE DE CONSTRUIRE LEUR AVENIR COMME ILS L'ENTENDENT. MAIS QU'ON NE _COMPTE PAS SUR MOI POUR TAIRE MES CONVICTIONS, POUR RENONCER A DEFENDRE LES IDEES SUR LESQUELLES LES FRANCAIS M'ONT ELU, OU POUR LEUR LAISSER CROIRE QU'ILS PEUVENT SANS DANGER SE JETER DANS L'AVENTURE, OU DESORGANISER LEUR ECONOMIE SANS EN PAYER CHEREMENT ET CHACUN LE PRIX. LE BON CHOIX POUR LA FRANCE, IL EST CLAIR QUE CE N'EST NI DE REMETTRE EN_CAUSE NOS INSTITUTIONS, NI DE NOUS ABANDONNER AUX FACILITES DE LA DEMAGOGIE, NI D'INSTAURER CHEZ NOUS UN CENTRALISME ECONOMIQUE OU UNE APOTHEOSE DE LA BUREAUCRATIE. MAIS AYONS CONFIANCE. UNE FOIS ENCORE, J'EN SUIS SUR, LE BON SENS DES FRANCAIS L'EMPORTERA. IL EN SERA AINSI A CONDITION DE MENER A BIEN LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE. ET CECI EST EN-COURS. IL EN SERA AINSI A CONDITION QUE LA MAJORITE SACHE S'ORGANISER ET MAINTENIR AUTOUR DU GOUVERNEMENT L'UNITE INDISPENSABLE. J'Y VEILLERAI. IL EN SERA AINSI SI TOUS LES PARTISANS DE LA DEMOCRATIE POUR LA FRANCE, DE LA NOUVELLE DEMOCRATIE FRANCAISE, SAVENT EN ETRE PAR LEURS EXPLICATIONS ET LEURS ACTIONS LES TEMOINS ET LES DEFENSEURS. JE _COMPTE POUR CELA SUR VOUS, ET JE DIRAI SUR CHACUNE ET SUR CHACUN D'ENTRE VOUS, SUR VOUS QUI AVEZ FAIT UN EFFORT DE VENIR ICI CE SOIR ET SUR TOUS CEUX QUI A TRAVERS LA FRANCE SONT DE COEUR, JE LE SAIS, AVEC LES FEMMES ET LES HOMMES RASSEMBLES A PLOERMELÕ\
HABITANTS DE LA BRETAGNE, FRANCAISES ET FRANCAIS, LAISSEZ-MOI VOUS DIRE POUR TERMINER QUELLE EST MON AMBITION POUR LA FRANCE. ELLE EST DE REALISER SON UNITE PAR LA JUSTICE. IL Y A PARMI VOUS DES MEMBRES DE TOUTES LES PROFESSIONS, DE TOUTES LES CLASSES SOCIALES, ET LES PLUS NOMBREUX APPARTIENNENT AUX CLASSES LES PLUS MODESTES. C'EST POURQUOI JE SUIS SUR QUE VOUS ALLEZ ME COMPRENDRE. LE BUT DE NOTRE ACTION NE PEUT PAS ETRE SEULEMENT DE MAINTENIR NOTRE SOCIETE TELLE QU'ELLE EST. CAR TELLE QU'ELLE EST, NOTRE SOCIETE NE REPOND PAS AUX EXIGENCES DE JUSTICE QUE CHACUN DE NOUS PORTE EN SON COEUR, ET QUI EST CE QUE NOUS AVONS DE MEILLEUR. IL Y A ENCORE TROP D'INEGALITES ENTRE LES FRANCAIS ET LES CONDITIONS_DE_VIE DES PLUS MODESTES NE REPONDENT PAS SUFFISAMMENT AU DEGRE DE DEVELOPPEMENT QUE LA COMMUNAUTE FRANCAISE A ATTEINT. POUR Y REMEDIER PAS BESOIN DE REVOLUTION ! PAS BESOIN NON PLUS DE BOULEVERSER NOTRE ECONOMIE, DE DESORGANISER LA PRODUCTION ET DE BRISER LES INSTRUMENTS FRAGILES QU'IL FAUT ENSUITE DES ANNEES POUR FORGER ! ` REFORMES `. IL SUFFIT D'AVANCER SUR LA VOIE DE L'EVOLUTION ET DE LA JUSTICE. NOUS SOMMES SUR CETTE VOIE. NE VOUS LAISSEZ PAS EGARER PAR LES FAUX SAVANTS QUE JE CONNAIS BIEN, ET DONT LES LECONS NE M'IMPRESSIONNENT PAS. TOUS LES INDICES MONTRENT QUE LA SOCIETE FRANCAISE AVANCE ET CONTINUERA D'AVANCER SUR LE CHEMIN DE L'UNIFICATION ET DE LA JUSTICEÕ\
L'UNIFICATION, MAIS PAS DE L'UNIFORMISATION. REJETONS L'IDEE, COMME VOUS LA REJETEZ EN BRETAGNE, D'UNE SOCIETE ENREGIMENTEE, UNIFORMISEE, TOUTE ENTIERE FACONNEE PAR LE MEME MOULE. SACHONS AU CONTRAIRE RESPECTER NOS DIFFERENCES, DES LORS QU'ELLES NE SONT PAS CONTRAIRES A L'INTERET ET A LA JUSTICE. TOUTES LES LOIS QUE NOUS AVONS FAIT VOTER DEPUIS 2 ANS ET DEMI ` DUREE `, TOUTES LES ACTIONS DU GOUVERNEMENT, AINSI QUE CELLES QU'IL PROPOSERA LE PRINTEMPS PROCHAIN, NOTAMMENT EN_FAVEUR DES MERES DE FAMILLE ET DES PERSONNES AGEES SONT LE TEMOIGNAGE DES SOLIDARITES QUI NOUS UNISSENT. ET JE SUIS SUR D'AILLEURS QUE LA MAJORITE PARLEMENTAIRE SE RETROUVERA UNIE POUR LES SOUTENIR. ELLES VONT DANS LE MEME SENS : FAIRE LE NECESSAIRE POUR QUE CHAQUE FRANCAISE ET CHAQUE FRANCAIS, QUELLES QUE SOIENT SES ORIGINES ET QUELLE QUE SOIT SA CONDITION, SE SENTE DAVANTAGE MEMBRE A PART ENTIERE D'UNE COMMUNAUTE ACTIVE, PROSPERE ET UNIE. JUSTICE ET LIBERTE, TELS SONT LES MOTS QUE JE VOUDRAIS INSCRIRE DU DOIGT SUR LES MURS DE NOTRE DEMEURE NATIONALE. ET D'AILLEURS, TEL EST BIEN LE SENS DE NOTRE DEVISE. JUSTICE ET LIBERTE. QUAND VOUS REPARTIREZ TOUT A L'HEURE, SUR LES CHEMINS DE LA NUIT, JE SOUHAITE QUE VOUS EN ENTENDIEZ ENCORE L'ECHO, ET QUE VOUS L'EMPORTIEZ AVEC VOUS DANS VOTRE SOUVENIR COMME LE TEMOIGNAGE DE CETTE RENCONTRE. JUSTICE ET LIBERTE, OUI, C'EST MON AMBITION POUR LA FRANCEÕ\

Voir tous les articles et dossiers