Publié le 7 décembre 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'HOTEL DE VILLE DE BELGRADE LE 7 DECEMBRE 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'HOTEL DE VILLE DE BELGRADE LE 7 DECEMBRE 1976

7 décembre 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'HOTEL DE VILLE DE BELGRADE LE 7 DECEMBRE 1976 - PDF 161 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - YOUGOSLAVES` MONSIEUR LE MAIRE, MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX, JE VOUDRAIS D'ABORD VOUS REMERCIER DE LA DECISION QUE VOTRE ASSEMBLEE A PRISE DE ME DECERNER, ET A L'INSTANT, DE ME REMETTRE LA PLAQUETTE EN OR DE LA VILLE DE BELGRADE, DISTINCTION ET PRIVILEGE RARE DONT JE ME SENS PARTICULIEREMENT HONORE. IL Y A POUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, UNE EMOTION PARTICULIERE A ETRE RECU PAR LA VILLE DE BELGRADE. LORSQU'ON EST ELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LA PREMIERE MANIFESTATION DE CETTE FONCTION C'EST LA REMISE DE L'INSIGNE DE GRAND MAITRE DE L'ORDRE DE LA LEGION_D_HONNEUR, CETTE PREROGATIVE ETANT EXERCEE EN FRANCE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. ET PARMI LES MEMBRES DE LA LEGION_D_HONNEUR, IL Y A QUELQUES VILLES HEROIQUES, QUELQUES VILLES HEROIQUES FRANCAISES, ET QUELQUES VILLES HEROIQUES ETRANGERES, ET JE SUIS HEUREUX, COMME GRAND MAITRE DE LA LEGION_D_HONNEUR DE VENIR SALUER BELGRADE, CHEVALIER DE LA LEGION_D_HONNEURÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - YOUGOSLAVES` NOUS AVONS ETE TRES SENSIBLES TOUT A L'HEURE, MADAME GISCARD D'ESTAING, MOI-MEME, LES MEMBRES DE NOTRE DELEGATION, A LA CHALEUR ET A L'AMITIE DU PEUPLE BELGRADIEN. JE RECEVAIS CES TEMOIGNAGES D'AMITIE A COTE DU PRESIDENT TITO, PUISQUE NOTRE TRAVERSEE COMMUNE DE VOTRE VILLE ETAIT LE SYMBOLE DE L'AMITIE FRANCO - YOUGOSLAVE. VOUS VENEZ DE RAPPELER A L'INSTANT, MONSIEUR LE MAIRE, LES SOUVENIRS QUI LIENT DEPUIS SI LONGTEMPS LES PARISIENS ET LES BELGRADIENS, QUI ONT CONNU, ET QUI GARDENT DANS LEURS SOUVENIRS, Y COMPRIS LES VOTRES, Y COMPRIS LES MIENS, LES EPREUVES DE LA GUERRE ET DE L'OCCUPATION, MAIS ENSUITE, L'IMMENSE JOIE D'UNE LIBERATION A LAQUELLE LE PEUPLE DE BELGRADE, COMME LE PEUPLE DE PARIS, A PRIS UNE PART DECISIVE. MAIS, AU DELA DE CES SOUVENIRS COMMUNS, CE QUI NOUS IMPRESSIONNE, MONSIEUR LE MAIRE, C'EST LA VIE QUI ANIME VOTRE VILLE. NOUS SOMMES FRAPPES PAR L'ACTIVITE DE SES RUES, PAR L'INTENSITE DE SA CIRCULATION ET LA DENSITE DE SES MOYENS DE TRANSPORTS QUI DOIVENT D'AILLEURS POSER DES PROBLEMES A L'ADMINISTRATION MUNICIPALE. TOUS CES INDICES SONT LA PREUVE DU DYNAMISME REMARQUABLE D'UNE VILLE PARTICULIEREMENT JEUNE, EN PLEIN ESSOR, ET A L'EMBELLISSEMENT DE LAQUELLE VOUS-MEMES, COMME VOS PREDECESSEURS DANS VOS FONCTIONS MUNICIPALES, - ET JE REMERCIE LE GOUVERNEMENT YOUGOSLAVE, DE M'AVOIR FAIT ACCOMPAGNER PAR UN ANCIEN MAITRE DE BELGRADE - APPORTEZ TOUS VOS SOINSÕ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - YOUGOSLAVES` EN TRAVERSANT LA VILLE HIER SOIR ET CE MATIN, NOUS AVONS APERCU CES QUARTIERS MODERNES FAITS DE CONSTRUCTIONS EXEMPLAIRES QUI ABRITENT DEJA, OU S'APPRETENT A ABRITER, ME DIT-ON, PRES D'UN DEMI MILLION D'HABITANTS, LA OU, LA VEILLE DE LA GUERRE IL N'Y AVAIT ENCORE QUE DES MARECAGES, DES MOUSTIQUES, ET DES CANARDS. NOUS AVONS APERCU LE CENTRE DES CONGRES QUE VOUS ETES EN-TRAIN DE CONSTRUIRE ET QUI SERA PRET, M'AVEZ VOUS DIT, MONSIEUR LE MAIRE, POUR LA FIN DE JUIN 1977, DE FACON A ABRITER, DANS QUELQUES MOIS, UNE IMPORTANTE RENCONTRE EUROPEENNE `CONFERENCE_SUR_LA_SECURITE_ET_LA_COOPERATION_EN_EUROPE ` CSCE` OU S'EPANOUIRONT, NOUS LE PENSONS, LES ESPOIRS DE LA DETENTE. LA VITALITE DE VOTRE VILLE NE NOUS SURPREND PAS, CAR VOUS ETES VOUS-MEME, MONSIEUR LE MAIRE, LA PERSONNIFICATION DE CETTE JEUNESSE ET DE CE DYNAMISME DE BELGRADE. ET C'EST BIEN AINSI, CAR C'EST POUR LE PROGRES, POUR LE BONHEUR DE NOS ENFANTS, QUE CHACUN DE NOUS TRAVAILLE A SA MANIERE, VOUS, EN VOUS EFFORCANT, AVEC VOTRE MUNICIPALITE, DE LEUR OFFRIR DES CONDITIONS_DE_VIE MEILLEURES ET MOI-MEME COMME LES DIRIGEANTS DE VOTRE PAYS, ET EN PREMIER _LIEU, LE PRESIDENT TITO, EN NOUS EFFORCANT DE LEUR ASSURER POUR L'AVENIR, LA SECURITE ET LA PAIX. MONSIEUR LE MAIRE, VOUS AVEZ DIT TOUT A L'HEURE, QUE J'ETAIS LE PREMIER PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A VISITER BELGRADE. JE SOUHAITE QUE LE SOUVENIR QUE VOUS GARDIEZ DE CETTE VISITE CE SOIT CELUI DE L'ARBRE QUE J'AI PLANTE TOUT A L'HEURE, A VOS COTES, DANS UN PARC DE VOTRE VILLE. CET ARBRE VIENT DE FRANCE £ NOUS L'AVONS APPORTE £ C'EST UN CEDRE BLEU. JE SOUHAITE QU'IL VIVE LONGTEMPS, PLUS LONGTEMPS MEME QUE NE VIVENT LES CEDRES POUR ETRE LE SYMBOLE DE L'AMITIE ET DE LA PAIX. VIVE BELGRADE, VIVE L'AMITIE FRANCO - YOUGOSLAVEÕ¿\

Voir tous les articles et dossiers