Publié le 20 octobre 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE SON ARRIVEE A L'AEROPORT DE GILLOT (ILE DE LA REUNION) MERCREDI 20 OCTOBRE 1976

20 octobre 1976 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE SON ARRIVEE A L'AEROPORT DE GILLOT (ILE DE LA REUNION) MERCREDI 20 OCTOBRE 1976

Télécharger le .pdf
`DOM` MES CHERS AMIS REUNIONNAISES, REUNIONNAIS, JE SUIS VENU DANS LE PLUS LOINTAIN ET LE PLUS JEUNE DEPARTEMENT FRANCAIS VOUS APPORTER LE SALUT AFFECTUEUX DE LA METROPOLE. ME VOICI, SEUL PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AVEC LE GENERAL DE GAULLE, EN VISITE OFFICIELLE DANS LA FRANCE DE L'OCEAN INDIEN. CETTE ILE TROUVEE DESERTE ET QUI A ETE AMENAGEE ET DEVELOPPEE PAR LE TRAVAIL DE TOUS CEUX QUI SONT VENUS S'Y INSTALLER, VENUS DE FRANCE OU VENUS AVEC LA FRANCE. AU-COURS DES DERNIERES ANNEES UN EFFORT IMPORTANT DE DEVELOPPEMENT DE LA_REUNION A ETE ENTREPRIS SOUS L'IMPULSION ACTIVE DE VOS ELUS, NATIONAUX, DEPARTEMENTAUX ET LOCAUX ET C'EST AINSI QUE CERTAINS PROBLEMES ONT PU ETRE REGLES, QUE LA_REUNION MAITRISE MIEUX SON EQUILIBRE DEMOGRAPHIQUE, QUE LES GRANDS EQUIPEMENTS ONT COMMENCE A ETRE MIS EN_PLACE, NOTAMMENT DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS, PUISQU'EN ARRIVANT TOUT A L'HEURE EN CONCORDE `AVION`, JE ME DISAIS QU'IL FALLAIT MOINS DE TEMPS POUR VENIR AUJOURD'HUI DE PARIS A LA_REUNION QU'IL EN FALLAIT IL Y A CENT ANS POUR VENIR DE PARIS A LYON ET AINSI LES DISTANCES SE SONT RESSERREES A LA FOIS SUR-LE-PLAN MATERIEL, SUR-LE-PLAN DES ESPRITS ET DES COEURS ET PERMETTENT AUX REUNIONNAIS D'ETRE PLUS PROCHES DE LA METROPOLEÕ¿\
`DOM` NATURELLEMENT LES EFFORTS QUI ONT ETE ENTREPRIS N'ONT PAS ENCORE REGLE TOUS LES PROBLEMES ET C'EST POURQUOI JE SUIS VENU SUR PLACE VOUS ECOUTER, VOUS-MEMES ET VOS ELUS POUR BIEN CONNAITRE VOS DIFFICULTES, VOS ASPIRATIONS ET VOS PROBLEMES. C'EST POURQUOI AUSSI JE ME SUIS FAIT ACCOMPAGNER DU MINISTRE DE L'AGRICULTURE `BONNET CHRISTIAN`, DU SECRETAIRE_D_ETAT AUX DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER `STIRN OLIVIER`, DU SECRETAIRE_D_ETAT A LA JEUNESSE ET AUX SPORTS `SOISSON JEAN-PIERRE` ET DE LA DELEGUEE A LA CONDITION FEMININE `PASQUIER NICOLE` POUR QU'ILS PUISSENT CONNAITRE SUR PLACE, COMME MOI-MEME, TOUS VOS PROBLEMES. ET C'EST POURQUOI ENFIN, J'AURAI L'OCCASION CET APRES-MIDI DEVANT LA JEUNESSE DE LA_REUNION QUI ASPIRE CE QUI EST NATUREL ET LEGITIME A L'EMPLOI ET A LA PROMOTION, J'AURAI L'OCCASION DEVANT CETTE JEUNESSE D'EXPOSER LES MESURES QUE LE GOUVERNEMENT VIENT D'ARRETER SOUS LA PRESIDENCE DU PREMIER MINISTRE `BARRE RAYMOND` QUI EST COMME VOUS LE SAVEZ L'UN DES VOTRES, AFIN DE POURSUIVRE LE PROGRES DE LA_REUNION. REUNIONNAISES ET REUNIONNAIS, EN ARRIVANT ICI CE MATIN J'AI LE SENTIMENT DE RENCONTRER TROIS REALITES. LA PREMIERE, C'EST LA PRESENCE ASSUREE ET PACIFIQUE DE LA FRANCE DANS L'OCEAN INDIEN. LA SECONDE, C'EST CETTE FRATERNITE REUNIONNAISE DANS LAQUELLE SE RETROUVE LA DIVERSITE DU MONDE MODERNE RASSEMBLEE DANS L'UNITE FRANCAISE. ET LA TROISIEME, C'EST CETTE ARDENTE, CETTE NOMBREUSE, CETTE VIVANTE JEUNESSE REUNIONNAISE DONT JE SUIS SUR QU'ELLE APPORTERA LE _CONCOURS DE SES FORCES ET DE SA CAPACITE AUX PROGRES DE LA DEMOCRATIE FRANCAISE. C'EST POURQUOI JE SUIS VENU DIRE AVEC VOUS : VIVE LA_REUNION, VIVE LA FRANCEÕ¿\

Voir tous les articles et dossiers