Publié le 11 mai 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE LA CONFERENCE FRANCO-AFRICAINE, PALAIS DE VERSAILLES, LE 11 MAI 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE LA CONFERENCE FRANCO-AFRICAINE, PALAIS DE VERSAILLES, LE 11 MAI 1976

11 mai 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE LA CONFERENCE FRANCO-AFRICAINE, PALAIS DE VERSAILLES, LE 11 MAI 1976 - PDF 175 Ko
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - AFRICAINES` LA FORCE DES SENTIMENTS ET CELLE DE LA RAISON PORTENT NATURELLEMENT LA FRANCE A DONNER A L'AFRIQUE UNE PLACE EMINENTE DANS SES PREOCCUPATIONS ET SES INITIATIVES. NOUS PARTAGONS, VOUS ET NOUS, DE NOMBREUX SOUVENIRS QUI NOUS RAPPROCHENT ET PLUS ENCORE PEUT-ETRE DES ESPERANCES COMMUNES QUI NOUS RASSEMBLENT DANS LA MEME ACTION. EN-RAISON DE L'IMPORTANCE QU'ELLE REVET, IL N'EST PAS INDIFFERENT QUE CETTE CONFERENCE SE TIENNE EN CE LIEU ASSOCIE DEPUIS PLUS DE TROIS SIECLES AUX EVENEMENTS INTERNATIONAUX MEMORABLES, LA OU FUT CONSACREE PAR UN TRAITE L'INDEPENDANCE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE ET OU FUT FIXEE EN 1919 LA CARTE POLITIQUE DE L'EUROPE. BIEN QUE JE N'AIE PAS EU MALHEUREUSEMENT LA POSSIBILITE DE PARCOURIR TOUS LES PAYS QUI LA COMPOSENT L'AFRIQUE M'EST PROCHE PAR LE COEUR AUTANT QUE PAR L'ESPRIT. AUSSI POUVEZ-VOUS ETRE ASSURES QUE JE NE SACRIFIE PAS SEULEMENT AUX BONS USAGES SI JE VOUS DIS LA JOIE QUE J'EPROUVE A VOUS VOIR ICI. LES PAYS REPRESENTES AUTOUR DE CETTE TABLE COMPRENNENT EGALEMENT, ET JE M'EN FELICITE, DES ILES ET ARCHIPELS DE L'OCEAN INDIEN : MAURICE, LES SEYCHELLES QUI TEMOIGNENT DEPUIS DES SIECLES D'UNE EMOUVANTE FIDELITE A NOTRE LANGUE ET A NOTRE CULTURE : LES COMORES AVEC LESQUELLES LA FRANCE SOUHAITE POUVOIR NOUER DES RELATIONS DE CORDIALE COOPERATION. NOUS SOMMES HEUREUX D'AUTRE_PART DE COMPTER PARMI NOUS LES REPRESENTANTS DES ILES DU CAP VERT, DE LA GUINEE BISSAU, DE SAO TOME ET PRINCIPE QUI NOUS FONT L'HONNEUR DE PARTICIPER A NOS DEBATS. ILS DEMONTRENT DE CETTE FACON QUE CETTE REUNION NE S'INSCRIT DANS AUCUN _CADRE RIGIDE, QUE CELUI-CI SOIT LINGUISTIQUE, JURIDICO - POLITIQUE OU MONETAIRE. AINSI NOS CONFERENCES TEMOIGNENT-ELLES D'UN CERTAIN PHENOMENE D'AIMANTATION. AU PREMIER GROUPE DE CHEFS_D_ETAT FRANCOPHONES D'AFRIQUE OCCIDENTALE ET CENTRALE QUI SE SONT REUNIS EN 1973 A PARIS, ET QUE J'AI LE PLUS GRAND PLAISIR A REVOIR ICI, SE SONT JOINTS A BANGUI EN 1975, PUIS MAINTENANT, DE NOUVEAUX AMIS CHAQUE FOIS PLUS NOMBREUX\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - AFRICAINES` LA CONFERENCE QUI NOUS RASSEMBLE N'EST PAS UNE REUNION DE ROUTINE £ ELLE S'INSCRIT SANS DOUTE DANS LE PROLONGEMENT DE CELLES QUI L'ONT PRECEDEE MAIS ELLE ENTEND DEPASSER LE STADE DES ECHANGES_DE_VUES, SI FRUCTUEUX SOIENT-ILS, POUR DEGAGER DES REPONSES GLOBALES AUX GRANDES QUESTIONS QUI NOUS SONT POSEES. ALORS QUE LE CONTINENT AFRICAIN RECELE DES RESSOURCES CONSIDERABLES, LA MISERE ET LA FAIM SUBSISTENT DANS CERTAINES REGIONS, PRINCIPALEMENT DANS LA ZONE SAHELIENNE. DES GISEMENTS MINIERS RESTENT INEXPLOITES FAUTE DE LIAISONS SUFFISAMMENT DIRECTES ET RAPIDES AVEC LES DEBOUCHES MARITIMES. EN DEFINITIVE, FORCE NOUS EST DE CONSTATER QUE BEAUCOUP RESTE A FAIRE POUR DEVELOPPER RAPIDEMENT ET DE MANIERE EQUILIBREE L'AFRIQUE SUB-SAHARIENNE, OU SEULS QUELQUES PAYS ACCEDENT ACTUELLEMENT A UNE CERTAINE PROSPERITE. J'AI CONSTATE AU-COURS DE NOS DEBATS D'HIER QUE MES PREOCCUPATIONS A CET EGARD ETAIENT PROCHES DES VOTRES ET J'AI OBSERVE UNE NOUVELLE FOIS LA CONSCIENCE, LE SENS DES RESPONSABILITES, LE SOUCI DU DIALOGUE QUI ONT INSPIRE VOS INTERVENTIONS. MAIS LE SALUT DE L'AFRIQUE, NOUS EN SOMMES TOUS CONSCIENTS, NE DEPEND PAS EXCLUSIVEMENT NI PEUT-ETRE MEME PRINCIPALEMENT DE LA COOPERATION APPORTEE PAR LES NATIONA INDUSTRIALISEES. L'AVENIR DE L'AFRIQUE, JE LE REPETE, EST ENTRE LES MAINS DES AFRICAINS. J'EXPRIME CETTE IDEE EN AYANT NOTAMMENT A L'ESPRIT LA SAUVEGARDE DE L'INDEPENDANCE DE VOTRE CONTINENT. COMMENT NE PAS VOIR QUE LA DEFENSE DE LA LIBERTE, DE LA SOUVERAINETE ET D'AUTRE_PART LA LUTTE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL SONT EN DEFINITIVE UN SEUL ET MEME COMBAT ? QUEL MEILLEUR GAGE POUR LA PAIX ET LA STABILITE DE L'AFRIQUE TOUT ENTIERE, QUE LA SOLIDARITE ECONOMIQUE ENTRE LES PAYS DU CONTINENT ?. VOICI, TRES RAPIDEMENT EXPRIMEES, LES PREMIERES REFLEXIONS QUE ME SUGGERENT NOS DISCUSSIONS D'HIER. QUE CELLES-CI AIENT ABOUTI A UNE CONVERGENCE DE VUES SUR LES GRANDS PROBLEMES DE L'HEURE, CELA TRADUIT NOTAMMENT LE TRIOMPHE DE L'ESPRIT D'UNITE SUR LES EGOISMES NATIONAUX. MAIS LA SOLIDARITE DES ETATS N'IMPLIQUE PAS LA DISSOLUTION DE CEUX-CI DANS UN ENSEMBLE ANONYME. L'AFRIQUE ET LES PAYS DE L'OCEAN INDIEN SONT RICHES DE LEURS DIVERSITES. LES GRANDS ENSEMBLES ECONOMIQUES AUXQUELS JE VIENS DE FAIRE ALLUSION NE PEUVENT ETRE EDIFIES - TELLE EST DU MOINS MA CONVICTION - QUE SUR LE RESPECT DES CONSCIENCES ET DES SOUVERAINETES NATIONALES. ILS NE POURRONT EGALEMENT ETRE BATIS QU'AVEC CET ENTHOUSIASME ET CETTE FERVEUR QUI M'ONT SEMBLE, AU-COURS DE MES PREMIERS VOYAGES DANS CERTAINS DE VOS PAYS, ETRE DES QUALITES INHERENTES AU GENIE AFRICAIN, ET CONSTITUER POUR L'AVENIR LE LEVAIN HUMAIN DE SON DEVELOPPEMENT. \

Voir tous les articles et dossiers