Publié le 4 septembre 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING SUR LA MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET D'AIDE AUX INVESTISSEMENTS, PARIS LE 4 SEPTEMBRE 1975

4 septembre 1975 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING SUR LA MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET D'AIDE AUX INVESTISSEMENTS, PARIS LE 4 SEPTEMBRE 1975

Télécharger le .pdf
BONSOIR, MES CHERS COMPATRIOTES, L'OBJET DE CET ENTRETIEN EST DE VOUS PRESENTER ET DE VOUS EXPLIQUER LE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE QUE LE GOUVERNEMENT A DECIDE CE MATIN. A LA FIN DU MOIS DE JUILLET, JE VOUS AI DIT QUE LE GOUVERNEMENT ADOPTERAIT UN PROGRAMME D'ACTION AU DEBUT DE SEPTEMBRE £ NOUS SOMMES EXACTS AU RENDEZ-VOUS, CE PROGRAMME EST PRET. JE VOUS EN PRESENTERAI L'ESSENTIEL EN REPONDANT A 4 QUESTIONS : - POURQUOI CE PROGRAMME ? - POURQUOI MAINTENANT ? - QUEL EN EST LE CONTENU ? - QUELS RESULTATS EN ATTENDRE ? ET JE PLACERAI CE PROGRAMME DANS NOTRE PERSPECTIVE POLITIQUE\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` POURQUOI CE PROGRAMME ? PARTOUT EN EUROPE, PRESQUE PARTOUT DANS LES PAYS INDUSTRIALISES, LA PRODUCTION INDUSTRIELLE A BAISSE EN 1975, PLUS PROFONDEMENT ET PLUS LONGTEMPS QU'IL N'ETAIT IMAGINE. NOUS TRAVERSONS LA PLUS GRANDE SECOUSSE QUE L'ECONOMIE MONDIALE AIT CONNUE EN TEMPS DE PAIX DEPUIS 45 ANS. CETTE SECOUSSE N'EPARGNE AUCUN DES PAYS DE NOTRE COMMUNAUTE_EUROPEENNE, QUELLE QUE SOIT LA COULEUR POLITIQUE DE SES DIRIGEANTS. POUR LA FRANCE, LA SITUATION DE L'EMPLOI EST DEVENUE PREOCCUPANTE £ IL FAUT D'ABORD L'EMPECHER DE SE DEGRADER DAVANTAGE £ IL FAUT ENSUITE LA REDRESSER. IL S'AGIT DONC DE CREER DES EMPLOIS. POUR CELA, IL FAUT STIMULER L'ACTIVITE ECONOMIQUE DE FACON QUE LES ENTREPRISES SOIENT INCITEES A REPRENDRE L'EMBAUCHE. C'EST DONC UN PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` POURQUOI MAINTENANT ? IL Y A UN AN NOUS DEVIONS FAIRE FACE A DEUX MENACES IMMEDIATES, L'INFLATION QUI ETAIT TRES FORTE - LA HAUSSE DES PRIX ATTEIGNAIT 15 % PAR AN - ET LE DESEQUILIBRE DU COMMERCE EXTERIEUR TRES ACCENTUE. LA PRIORITE ETAIT D'ECARTER CES DEUX MENACES. C'EST CE QUI A ETE FAIT, AVEC UN SUCCES COMPLET POUR LE COMMERCE EXTERIEUR ET AVEC UN SUCCES TRES HONORABLE POUR LA LUTTE CONTRE L'INFLATION PUISQUE LE TAUX ANNUEL DE HAUSSE DES PRIX A ETE RAMENE A UN TAUX INFERIEUR A 10 %. CES SUCCES NOUS ONT PERMIS DE REJOINDRE LE PETIT GROUPE DES PAYS SAGES D'EUROPE, COMME LE MONTRE LA TENUE DE NOTRE MONNAIE NATIONALE QUI DEPUIS UN AN A RATTRAPE LE DEUTSCHEMARK, ET CES SUCCES NOUS DONNENT LES MOYENS D'AGIR POUR CONJURER LA TROISIEME MENACE QUI APPARAISSAIT L'AN DERNIER, ET QUI S'EST DEVELOPPEE DEPUIS : CELLE DU CHOMAGE\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` NOUS AVONS DONC DESORMAIS LA POSSIBILITE D'AGIR. FALLAIT-IL ENGAGER CE PROGRAMME IL Y A UN AN ? J'AFFIRME QUE NON. DANS LA SITUATION DE FORTE INFLATION QUI ETAIT LA NOTRE, NOUS AURIONS ACCELERE LA HAUSSE DES PRIX, NOUS AURIONS CREUSE LE DEFICIT EXTERIEUR SANS CREER D'EMPLOIS, ET AUJOURD'HUI NOUS SERIONS DESARMES DEVANT LE CHOMAGE. CEUX QUI EN DOUTENT N'ONT QU'A REGARDER A L'EXTERIEUR DE NOS FRONTIERES CHEZ CEUX DE NOS VOISINS QUI ONT SUIVI UNE TELLE POLITIQUE. A L'HEURE ACTUELLE, LE TAUX DE L'INFLATION DEPASSE CHEZ EUX 20 % £ LE CHOMAGE Y EST PLUS ETENDU QUE CHEZ NOUS ET ILS NE PEUVENT RIEN ENTREPRENDRE POUR LE COMBATTRE, PUISQU'ILS SONT OBLIGES DE LUTTER ENCORE CONTRE L'INFLATION\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` FALLAIT-IL ENGAGER CE PROGRAMME IL Y A SIX MOIS ? NON PLUS. LES RESULTATS DE LA LUTTE CONTRE L'INFLATION ETAIENT ENCORE PRECAIRES. LA HAUSSE MENSUELLE DE NOS PRIX ATTEIGNAIT 0,9 %, NOUS AURIONS ETE D'UNE GRANDE LEGERETE ET D'UNE GRANDE INCOMPETENCE SI NOUS AVIONS BRUSQUEMENT RENVERSE LA VAPEUR. C'EST POURQUOI LE GOUVERNEMENT A AGI AVEC PRUDENCE ET AVEC SAGESSE EN SOUTENANT SUCCESSIVEMENT L'AGRICULTURE, PUIS LA CONSTRUCTION `EQUIPEMENT`, PUIS L'INVESTISSEMENT\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` MAIS DEPUIS, LE PROGRES DE LA LUTTE CONTRE L'INFLATION NOUS DONNE LES MAINS PLUS LIBRES, NOUS POUVONS DESORMAIS AGIR AVEC DES MOYENS PUISSANTS. QUEL EST LE CONTENU DU PROGRAMME ? STIMULER L'ACTIVITE ECONOMIQUE, QU'EST-CE QUE CELA VEUT DIRE ? L'ACTIVITE ECONOMIQUE, CELLE DES ENTREPRISES, CELLE DES TRAVAILLEURS DEPEND DES COMMANDES ET DES ACHATS DE TOUTES _NATURES QUE FONT CEUX QUI ONT BESOIN DES PRODUITS OU DES SERVICES DE CES ENTREPRISES, C'EST-A-DIRE LES ACHATS DES PARTICULIERS ET DE LEURS FAMILLES, LES ACHATS QUE LES ENTREPRISES SE FONT ENTRE ELLES, LES ACHATS DES IMPORTATEURS ETRANGERS, LES ACHATS DE L'ETAT. C'EST LA MASSE TOTALE DE CES COMMANDES ET DE CES ACHATS QUI, APRES AVOIR ETE EXCESSIVE IL Y A DIX HUIT MOIS - D'OU L'INFLATION EST A L'HEURE ACTUELLE INSUFFISANTE. IL FAUT DONC L'AUGMENTER, CE QUI COMPORTE 2 CONSEQUENCES : - D'ABORD CHOISIR UN DEFICIT BUDGETAIRE POUR L'ANNEE 1975. SI, EN EFFET, NOUS DECIDIONS DE FINANCER PAR DES IMPOTS NOUVEAUX LES DEPENSES NOUVELLES QUE NOUS ALLONS DECIDER, NOUS REPRENDRIONS AUSSITOT LE POUVOIR_D_ACHAT QUE NOUS NOUS PROPOSONS DE DISTRIBUER. C'EST POURQUOI CES DEPENSES SERONT FINANCEES SUR LES RESSOURCES NORMALES DU TRESOR, CE QUE LA SITUATION DE NOS FINANCES PUBLIQUES NOUS PERMET DE FAIRE. DEUXIEME CONSEQUENCE : LA PRIORITE DONNEE A LA DEPENSE D'INVESTISSEMENT, D'EQUIPEMENT. DANS L'IMMEDIAT, CELLE-CI STIMULE L'ACTIVITE ET POUR L'AVENIR, ELLE PREPARE LA CROISSANCE. LES MESURES CHOISIES SONT TOUTES DES MESURES D'EFFET IMMEDIAT. NOUS N'AVONS RETENU QUE DES PROJETS QUI ETAIENT SUSCEPTIBLES D'ETRE ENGAGES TRES RAPIDEMENT. CES MESURES INTERESSENT L'ENSEMBLE DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE DE FACON A DIFFUSER LEUR EFFET DANS TOUTES LES ENTREPRISES, GRANDES ET PETITES, DANS L'ARTISANAT ET DANS TOUTES LES REGIONS. CES MESURES ONT ETE ETROITEMENT CONCERTEES, COMME CELA EST DESORMAIS NORMAL, AVEC NOS PARTENAIRES EUROPEENS ET, EN-PARTICULIER, AVEC L'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA` ET AVEC LE BENELUX DONT LA SITUATION EST SEMBLABLE A LA NOTRE. ENFIN, CES MESURES SONT PRISES UNE FOIS POUR TOUTES, C'EST-A-DIRE QUE NOUS PREVOYONS D'OUVRIR CETTE ANNEE, EN 1975, LA TOTALITE DES CREDITS NECESSAIRES POUR LES FINANCES, AFIN D'EVITER QU'ELLES NE PESENT SUR L'EQUILIBRE FINANCIER DES ANNEES FUTURES. C'EST AINSI QUE, DES L'AN PROCHAIN, EN 1976, LE NOUVEAU BUDGET DEVRA ETRE PRESENTE EN EQUILIBRE\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` ET MAINTENANT, VOICI CE PROGRAMME. IL COMPREND QUATRE ELEMENTS : - UN SOUTIEN A LA CONSOMMATION SOCIALE £ - UN PROGRAMME D'ACHATS ET DE COMMANDES DE L'ETAT £ - UNE AIDE A L'INVESTISSEMENT ET A LA TRESORERIE DES ENTREPRISES £ - ENFIN, UNE REDUCTION SENSIBLE DU COUT DU CREDIT\
`ACTION SOCIALE ` PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` LE SOUTIEN A LA CONSOMMATION SOCIALE ATTEINT 5 MILLIARDS DE FRANCS. IL CONSISTE DANS LE VERSEMENT IMMEDIAT, EN PLUS DE TOUTES LES ALLOCATIONS EXISTANTES ET A LA SEULE CHARGE DU BUDGET DE L'ETAT, ET PAS A LA CHARGE DES REGIMES SOCIAUX, DES SOMMES SUIVANTES : 700 F, POUR TOUTES LES PERSONNES AGEES BENEFICIAIRES DU FONDS NATIONAL DE SOLIDARITE, CE QUI REPRESENTE 2.300.000 PERSONNES, EN COMPTANT LES HANDICAPES ASSIMILES A CETTE CATEGORIE. UNE SOMME DE 250 F PAR ENFANT, POUR TOUTES LES FAMILLES QUI BENEFICIENT D'UNE PRESTATION FAMILIALE, CE QUI REPRESENTE 13.500.000 ENFANTS. AINSI, UNE FAMILLE DE TROIS ENFANTS - DONT J'AURAI L'OCCASION DE VOUS DIRE QU'ELLE DOIT ETRE LA FAMILLE-TYPE DE LA SOCIETE FRANCAISE DE DEMAIN - UNE FAMILLE DE TROIS ENFANTS TOUCHERA 750 F. IL S'Y AJOUTERA, POUR CEUX QUI Y ONT DROIT, LE VERSEMENT DE L'ALLOCATION NORMALE DE RENTREE SCOLAIRE, PORTEE CETTE ANNEE A 126 F. C'EST AINSI QUE, POUR UNE FAMILLE DE TROIS ENFANTS AYANT DROIT A CETTE ALLOCATION, LE MONTANT TOTAL DU VERSEMENT REPRESENTERA 1.129 F. POURQUOI CES DECISIONS ? PARCE QUE, SOCIALEMENT, LA SITUATION DE CES CATEGORIES JUSTIFIE UN TEL EFFORT £ ET PARCE QU'ECONOMIQUEMENT LES RESSOURCES AINSI MISES A LEUR DISPOSITION SERONT EFFECTIVEMENT DEPENSEES ET VIENDRONT DONC SOUTENIR LA DEMANDE DE BIENS DE CONSOMMATION\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` DEUXIEME ELEMENT DU PROGRAMME : LES ACHATS ET LES COMMANDES DE L'ETAT, QUI S'ELEVERONT A 13.100.000.000 F. CES DEPENSES CONCERNENT, POUR L'ESSENTIEL, LA REALISATION DE GRANDS PROJETS PUBLICS, QUI CONCERNENT NOTAMMENT : - LES EQUIPEMENTS D'INFRASTRUCTURE, NOTAMMENT LA MODERNISATION DU RESEAU ROUTIER, A HAUTEUR DE 1.200.000.000 F, AUXQUELS S'AJOUTERA LE DESENCLAVEMENT ROUTIER DE LA BRETAGNE ET DU MASSIF CENTRAL. - LA MODERNISATION DES GRANDS PORTS DE COMMERCE, DUNKERQUE, LE HAVRE, BREST, AVEC LA FORME DE RADOUB, LA REGION DE NANTES - SAINT-NAZAIRE, FOS. - L'AMELIORATION DES TRANSPORTS EN_COMMUN : LE LANCEMENT DU TRAIN A GRANDE VITESSE PARIS - LYON\
`ACTION SOCIALE ` DEFENSE ` PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` DEUXIEME RUBRIQUE : L'AMELIORATION DU _CADRE ET DES CONDITIONS_DE_VIE, PAR L'HUMANISATION DES HOPITAUX, PAR LA MODERNISATION DES BATIMENTS ADMINISTRATIFS ET DES CASERNEMENTS. PUIS, UN EFFORT CONCERNANT L'EDUCATION ET, EN-PARTICULIER, LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE, PAR LA CONSTRUCTION DE NOUVEAUX C.E.T. `COLLEGES D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE`, AINSI QUE L'ENSEIGNEMENT PRE-SCOLAIRE PAR LA CONSTRUCTION DE 1.100 CLASSES MATERNELLES SUPPLEMENTAIRES. PUIS, LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL, CONCERNANT L'INDUSTRIE AERONAUTIQUE OU DE NOUVEAUX PROGRAMMES SERONT LANCES, LA MARINE AVEC UN NOUVEAU DEVELOPPEMENT DE NOTRE MARINE MARCHANDE, ET 3 MILLIARDS DE FRANCS DE PRET DU FONDS DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL, PERMETTANT DE LANCER DE NOUVEAUX INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS, NOTAMMENT DANS LA SIDERURGIE ET, EN-PARTICULIER, DANS LA REGION LORRAINE, DANS LE NORD ET A FOS. A CES GRANDS PROJETS S'AJOUTERONT UN GRAND NOMBRE D'OPERATIONS QUI PEUVENT ETRE LANCEES RAPIDEMENT PAR DIVERS MINISTERES POUR UN MONTANT TOTAL DE 2 MILLIARDS 800 MILLIONS DE FRANCS, ET QUI CONCERNENT NOTAMMENT UN PROGRAMME SUPPLEMENTAIRE DE LOGEMENTS SOCIAUX, A HAUTEUR DE 18.000 LOGEMENTS, LE DEBUT DE LA RENOVATION DES HLM ANCIENS ET L'EQUIPEMENT RURAL. POUR QUE LES COLLECTIVITES LOCALES PUISSENT ETRE ASSOCIEES A CE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, IL EST PREVU QUE LE BUDGET DE L'ETAT VERSERA AU FONDS D'EQUIPEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES UNE SOMME D'UN MILLIARD DE FRANCS, A LAQUELLE VIENDRONT S'AJOUTER DES PRETS COMPLEMENTAIRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS POUR UN MEME MONTANT D'UN MILLIARD DE FRANCS\
`FISCALITE ` PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` LE TROISIEME ELEMENT DE CE PROGRAMME EST L'AIDE A L'INVESTISSEMENT ET A LA TRESORERIE DES ENTREPRISES. L'AIDE A L'INVESTISSEMENT CONSISTE A ELARGIR LES MODALITES DE L'AIDE QUI AVAIENT ETE PREVUES AU MOIS DE MAI DERNIER. C'EST AINSI QUE, DESORMAIS, TOUS LES INVESTISSEMENTS DECIDES ENTRE LE 30 AVRIL 1975 ET LE 31 DECEMBRE 1975 POURRONT BENEFICIER DE CETTE AIDE, QUELLE QUE SOIT LEUR DUREE D'AMORTISSEMENT, CE QUI REPRESENTE UN COMPLEMENT D'AIDE DE 2 MILLIARDS 800 MILLIONS DE FRANCS. QUANT A L'AIDE A LA TRESORERIE DES ENTREPRISES, ELLE CONSISTE DANS LE REPORT DE L'ECHEANCE DE L'IMPOT SUR LES SOCIETES QUI DEVAIT ETRE ACQUITTE LE 15 SEPTEMBRE ET QUI SERAIT ACQUITTE LE 15 AVRIL 1976. DE MEME, LE SOLDE DE L'IMPOT SUR LE REVENU DU AU-TITRE DES B.I.C. SERAIT ACQUITTE LE 15 AVRIL 1976. CECI REPRESENTE UN REPORT D'ECHEANCE FISCALE DE 9 MILLIARDS 600 MILLIONS DE FRANCS. A CES MESURES S'AJOUTE LA REDUCTION DES CONDITIONS DE CREDIT OBTENUE PAR LA BAISSE DU TAUX DE L'ESCOMPTE DE 1 POINT ET DEMI QUE LA BANQUE DE FRANCE A DECIDEE CE MATIN, ET PAR LA DIMINUTION DES CONDITIONS DE BANQUE, QUI BENEFICIERA A LA FOIS AUX INVESTISSEURS, AU COMMERCE, ET EN MEME TEMPS A CEUX QUI FINANCENT LA CONSTRUCTION DE LEUR LOGEMENT. SIMULTANEMENT, LE CREDIT A LA CONSOMMATION SERA ELARGI DANS SA DUREE ET AMELIORE DANS SA QUOTITE. VOICI LE PROGRAMME. JE VOUS RAPPELLE LES CHIFFRES : LE MONTANT DES CREDITS QUI SERONT DEPENSES PAR LE BUDGET REPRESENTE 21 MILLIARDS DE FRANCS. IL S'Y AJOUTE L'EFFET DU REPORT D'ECHEANCE FISCALE DONT J'AI PARLE TOUT A L'HEURE, A HAUTEUR DE 9 MILLIARDS 600 MILLIONS DE FRANCS. CE SONT BIEN DES MOYENS PUISSANTS\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` ET MAINTENANT, QUELS RESULTATS EN ATTENDRE ? DEUX EFFETS, L'UN DE STIMULATION DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE ET, L'AUTRE, D'ORIENTATION VERS UNE NOUVELLE FORME DE CROISSANCE. LA STIMULATION DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE RESULTERA DE L'AMPLEUR DES CREDITS ET DES MOYENS MIS EN_OEUVRE. ELLE SERA ACCENTUEE PAR LA RAPIDITE AVEC LAQUELLE CES MOYENS SERONT UTILISES PAR LES FONCTIONNAIRES, PAR LES ELUS LOCAUX ET PAR LES CHEFS D'ENTREPRISE. - PAR LES FONCTIONNAIRES RESPONSABLES DE CE PROGRAMME AUXQUELS JE DEMANDE QUE CE SOIT A L'ECHELON CENTRAL OU A L'ECHELON LOCAL, DE METTRE EN_OEUVRE DES MOYENS D'ORGANISATION ET DE DECISION POUR FAIRE EN SORTE QUE CES CREDITS SOIENT RAPIDEMENT ET UTILEMENT UTILISES. - LES MAIRES ET LES ELUS LOCAUX `COLLECTIVITES LOCALES` POUR QU'ILS PREPARENT RAPIDEMENT DE NOUVEAUX PROGRAMMES DE PETITS EQUIPEMENTS POUVANT ETRE FINANCES PAR LES RESSOURCES QUI LEUR SERONT VERSEES PAR LE BUDGET DE L'ETAT, ET QUI LEUR SERONT TRES RAPIDEMENT NOTIFIEES. - ENFIN, LES CHEFS D'ENTREPRISE ET LES CADRES POUR QU'ILS RETROUVENT LE LANGAGE DE LA CONFIANCE ET DE L'AVENIR QUI EST LE LANGAGE DE LEUR FONCTION, ET POUR QU'ILS UTILISENT CES INVESTISSEMENT ET CES COMMANDES POUR DEVELOPPER L'EMBAUCHE ET NOTAMMENT L'EMBAUCHE DES JEUNES, MEME S'IL FAUT LEUR ASSURER UN COMPLEMENT DE FORMATION. JE SOUHAITE QUE DES QUE CE PROGRAMME SERA ADOPTE PAR LE PARLEMENT, C'EST-A-DIRE, JE LE PENSE, LA SEMAINE PROCHAINE, TOUS CEUX QUI SONT CONCERNES, FONCTIONNAIRES, ELUS LOCAUX, CHEFS D'ENTREPRISES, SENTENT QU'IL S'AGIT D'UNE ACTION COLLECTIVE. CHACUN D'ENTRE EUX, PAR SON INITIATIVE ET PAR SES DECISIONS DEVRA APPORTER SA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` C'EST EN MEME TEMPS UNE ORIENTATION VERS UNE NOUVELLE FORME DE CROISSANCE. LE MONDE CHANGE, JE VOUS LE DIS SOUVENT, LES ANNEES 60 SONT PASSEES. NOUS DEVONS NOUS ORIENTER VERS UNE CROISSANCE DIFFERENTE, PLUS JUSTE, PLUS HUMAINE, PLUS EQUILIBREE, PLUS ECONOME. PLUS JUSTE, ET C'EST LE SENS DES MESURES DE SOUTIEN A LA CONSOMMATION SOCIALE. PLUS HUMAINE, D'OU L'INSERTION DANS CE PROGRAMME DE L'HUMANISATION DES HOPITAUX ET DES PRISONS, D'UN DEBUT D'AMELIORATION DE L'HABITAT ANCIEN, DE LA MODERNISATION DES BATIMENTS PUBLICS ET DES CASERNEMENTS DANS LESQUELS VIVENT LES JEUNES APPELES. LE SOUCI D'AMELIORER LES CONDITIONS_DE_VIE DES FRANCAIS ET, NOTAMMENT, CELLES DES TRAVAILLEURS MANUELS, DONT LA CONDITION DOIT ETRE REVALORISEE, CONDUIT LE GOUVERNEMENT A RETENIR PARMI LES OBJECTIFS QUI DOIVENT ETRE ATTEINTS AU-COURS DES PROCHAINES ANNEES LA REDUCTION DE LA DUREE DU TRAVAIL ET L'ABAISSEMENT DE L'AGE DE LA RETRAITE. LES CIRCONSTANCES NOUS INVITENT A FRANCHIR UNE ETAPE DE CETTE EVOLUTION QUI SERA PROGRESSIVE. C'EST POURQUOI JE DEMANDE AU GOUVERNEMENT DE TRANSMETTRE RAPIDEMENT AUX PARTENAIRES SOCIAUX, AVEC LESQUELS IL SE CONCERTERA, DES ORIENTATIONS CORRESPONDANT A CES PERSPECTIVES DE REDUCTION DE LA DUREE DU TRAVAIL ET D'ABAISSEMENT DE L'AGE DE LA RETRAITE, DANS UN ESPRIT DE LIBERTE DU CHOIX INDIVIDUEL. MAIS AUSSI, UNE CROISSANCE PLUS EQUILIBREE, CE QUI VEUT DIRE QUE CE PROGRAMME SERA REPARTI SUR L'ENSEMBLE DES REGIONS, RESULTAT QUI SERA FACILITE PAR LE FAIT QUE LES COMMANDES S'ADRESSENT A HAUTEUR DE PLUS_DE 7 MILLIARDS DE FRANCS A L'INDUSTRIE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS, QUE CE SOIENT LES GRANDES ENTREPRISES OU LES ENTREPRISES ARTISANALES, QUI SONT PRESENTES SUR L'ENSEMBLE DE NOTRE TERRITOIRE NATIONAL, CONTINENTAL ET INSULAIRE. ENFIN, UNE CROISSANCE PLUS ECONOME, CE QUI VEUT DIRE QUE NOUS DEVONS TIRER PARTI DES RESSOURCES DE NOTRE SOL, DE NOTRE ESPACE, DES CAPACITES DE TRAVAIL ET DE CREATION DES FRANCAIS. ENFIN, UNE PRECAUTION : NE PAS OUBLIER, NE PAS NEGLIGER LA LUTTE CONTRE L'INFLATION ET LA HAUSSE DES PRIX QUI RESTE NECESSAIRE SI NOUS VOULONS POUVOIR VENDRE AU DEHORS ET AU DEDANS. CE SERAIT UNE ACTION COUPABLE QUE DE DETOURNER LES MOYENS QUI SERONT MIS EN_OEUVRE POUR AMELIORER LA SITUATION DE L'EMPLOI ET D'ABOUTIR A UN RELACHEMENT DE LA DISCIPLINE DE NOS PRIX. JE DEMANDE A CHACUN DE FAIRE UN EFFORT PERSONNEL D'ATTENTION ET DE DECISION POUR VEILLER A CE QUE CES MOYENS NE SOIENT PAS DETOURNES DE LEUR OBJECTIF ET POUR LUTTER POUR LA STABILITE DE NOS PRIX\
`PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE` ET MAINTENANT JE VOUDRAIS PLACER CE PROGRAMME DANS NOTRE PERSPECTIVE POLITIQUE. IL VISE, VOUS L'AVEZ VU, A AMELIORER LA SITUATION DE L'EMPLOI, ET AUSSI A NOUS ORIENTER VERS UNE NOUVELLE FORME DE CROISSANCE PLUS JUSTE, PLUS EQUILIBREE. C'EST DIRE QUE LOIN DE MARQUER LE PAS, LA POLITIQUE DE CHANGEMENT DOIT SE POURSUIVRE. BIEN DES PROBLEMES QUI DIVISAIENT IL Y A UN AN LES FRANCAIS, OU LES FRANCAISES, SONT AUJOURD'HUI REGLES, ET JE DIRAI OUBLIES. NOUS PRENDRONS PROCHAINEMENT DE NOUVELLES INITIATIVES. MAIS IL S'AGIT D'UN CHANGEMENT DANS L'ORDRE, D'UN CHANGEMENT POUR PLUS_DE JUSTICE, PLUS_DE LIBERTE, MAIS AUSSI UN CHANGEMENT POUR PLUS_DE SECURITE. DANS LE MONDE OU NOUS VIVONS, MONDE DANGEREUX, CHANGEANT, PEU PREVISIBLE, SAUF POUR LES IRRESPONSABLES, MON OBJECTIF PRECIS EST DE FAIRE EN SORTE QUE LA FRANCE SOIT UNE TERRE DE STABILITE, DE LIBERTE, DE SECURITE, ET DE PROGRES MAITRISE. POUR CELA, NOUS AVONS BESOIN D'UNITE. C'ETAIT LE SENS DE LA PROPOSITION DE DIALOGUE QUE J'AI FAITE AUX DIRIGEANTS DE L'OPPOSITION £ IL N'Y AVAIT PAS DE PIEGE. C'EST LE SENS DE L'APPEL QUE J'ADRESSE AUJOURD'HUI AUX DIRIGEANTS DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES ET SYNDICALES, ET AUSSI AUX FRANCAISES ET AUX FRANCAIS DE LA BASE. JE SAIS QUE VOUS REALISEZ QUE DANS UN MONDE, DONT VOUS POUVEZ CONSTATER TOUS LES JOURS QU'IL EST DECHIRE ET VIOLENT, LA FRANCE A BESOIN DE MODERATION, D'ENTENTE ET D'UNITE. VOICI CE PROGRAMME. NOUS L'AVONS SOIGNEUSEMENT PREPARE. IL CONSTITUE UNE CHANCE D'AMELIORER LE SORT DE LA FRANCE, A CONDITION QUE NOUS DECIDIONS ENSEMBLE DE LA SAISIR ET DE L'ACCOMPLIR. BONSOIR\

Voir tous les articles et dossiers