Publié le 9 août 1975

COMMUNIQUE CONJOINT FRANCO-ZAIROIS, KINSHASA, LE 9 AOUT 1975

9 août 1975 - Seul le prononcé fait foi

COMMUNIQUE CONJOINT FRANCO-ZAIROIS, KINSHASA, LE 9 AOUT 1975

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` SUR INVITATION DU CITOYEN MOBUTU SESE SEKO KUKU NGBENDU WA ZA BANGA, PRESIDENT-FONDATEUR DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, MONSIEUR VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCOMPAGNE DE MADAME GISCARD D'ESTAING, A EFFECTUE UNE VISITE OFFICIELLE EN REPUBLIQUE DU ZAIRE, DU 7 AU 9 AOUT 1975. AU-COURS DE SON SEJOUR, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LES PERSONNALITES QUI L'ACCOMPAGNAIENT ONT VISITE QUELQUES UNES DES GRANDES REALISATIONS DE LA 2EME REPUBLIQUE. A KINSHASA, A N'SELE COMME A INGA, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A PU APPRECIER LES EFFORTS INLASSABLES DU PEUPLE ZAIROIS DANS LES DOMAINES INDUSTRIEL, ECONOMIQUE ET SOCIAL. PENDANT SON SEJOUR ZAIROIS, LE PRESIDENT VALERY GISCARD D'ESTAING A ETE L'OBJET DE LA PART DU PEUPLE ZAIROIS, D'UN ACCUEIL PARTICULIERMENT CHALEUREUX, SYMBOLE DE L'HOSPITALITE COUTUMIERE ET DES SENTIMENTS D'AMITIE QUE LE PEUPLE DU ZAIRE NOURRIT A L'EGARD DE CELUI DE FRANCE\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` LE PRESIDENT VALERY GISCARD D'ESTAING ET LE CITOYEN MOBUTU SESE SEKO, PRESIDENT-FONDATEUR DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ONT EU PLUSIEURS ENTRETIENS AUXQUELS ONT PRIS PART : - DU COTE FRANCAIS : M. ABELIN, MINISTRE DE LA COOPERATION, M. SEGARD, MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR, M. PIERRE-BROSSOLETTE, SECRETAIRE GENERAL DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, M. ROSS, AMBASSADEUR DE FRANCE AU ZAIRE. - DU COTE ZAIROIS : LE CITOYEN MANDUNGU BULA NYATI, COMMISSAIRE D'ETAT AUX AFFAIRES ETANGERES ET A LA COOPERATION, LA CITOYENNE MATAANKUMU WA BOWANGO, COMMISSAIRE D'ETAT AU COMMERCE, LE CITOYEN BISENGIMANA BWEMA, DIRECTEUR DU BUREAU PRESIDENTIEL, LE CITOYEN NAPELA KINDUELU, AMBASSADEUR DU ZAIRE A PARIS\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` DANS UNE ATMOSPHERE D'AMITIE ET DE COMPREHENSION MUTUELLES, LES DEUX PRESIDENTS ONT PASSE EN-REVUE LES RELATIONS BILATERALES FRANCO - ZAIROISES ET PROCEDE A UN ECHANGE_DE_VUES SUR LES PRINCIPAUX PROBLEMES POLITIQUES ET ECONOMIQUES INTERNATIONAUX. S'AGISSANT DES RAPPORTS BILATERAUX LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT EXPRIME LEUR SATISFACTION DE L'_ETAT ACTUEL DE LA COOPERATION ENTRE LES DEUX PAYS ET ONT REAFFIRME LEUR FERME VOLONTE DE DONNER A CELLE-CI UNE AMPLEUR ET UNE ORIENTATION NOUVELLES. LES DEUX CHEFS D'ETAT ONT APPRECIE LES EFFORTS DEJA ENTREPRIS DANS LES DOMAINES DE LA COOPERATION TECHNIQUE, CULTURELLE ET SCIENTIFIQUE ET ONT DECIDE D'ACCENTUER NOTAMMENT L'ACTION ENGAGEE DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION DES CADRES ET DANS CELUI DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. LES LIENS ECONOMIQUES ET COMMERCIAUX ENTRE LA FRANCE ET LE ZAIRE ONT AUSSI FAIT L'OBJET D'UN EXAMEN APPROFONDI. LA PARTICIPATION DE LA FRANCE AUX PROJETS ENVISAGES PAR LE ZAIRE POUR SON DEVELOPPEMENT A ETE ETUDIEE. DEUX OPERATIONS ONT NOTAMMENT ETE DECIDEES : - LA CONSTRUCTION D'UN RESEAU DE COMMUNICATIONS PAR SATELLITE POUR LA TELEVISION ET LE TELEPHONE ET L'IMPLANTATION A LA N'SELE D'INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT DECIDE DE CONTRIBUER EN_COMMUN A LA SOLUTION DES PROBLEMES POSES PAR LA COMMERCIALISATION DU CUIVRE. DANS CETTE PERSPECTIVE, UN ACCORD D'ACHAT A LONG TERME DE CUIVRE ZAIROIS PAR LA FRANCE SERA CONCLU ENTRE LES ORGANISMES INTERESSES DES DEUX PAYS. D'AUTRE_PART, LES DEUX GOUVERNEMENTS S'EFFORCERONT DE FACILITER UNE REUNION EXPLORATOIRE DE TOUTES LES PARTIES INTERESSEES A LA CONCLUSION D'UN ACCORD MULTINATIONAL SUR LE CUIVRE\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` EN CE QUI CONCERNE LA SITUATION INTERNATIONALE ACTUELLE, LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT EXAMINE LES PROBLEMES RELATIFS A LA PAIX ET A LA SECURITE INTERNATIONALES, AU ROLE DES NATIONS-UNIES, AU DESARMEMENT, A LA DECOLONISATION, A UN NOUVEL ORDRE ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET AU PROBLEME DE L'ENERGIE. ILS ONT CONSTATE AVEC SATISFACTION LA CONVERGENCE DE LEURS VUES SUR LES PRINCIPAUX PROBLEMES INTERNATIONAUX ET ONT REAFFIRME LEUR ATTACHEMENT AUX PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CHARTE DES NATIONS-UNIES. LES DEUX PRESIDENTS ONT SOULIGNE QUE L'ORGANISATION DES NATIONS-UNIES CONSTITUE UN INSTRUMENT IRREMPLACABLE POUR LA SAUVEGARDE DE LA PAIX ET DE LA SECURITE INTERNATIONALE. ILS SE SONT FELICITES DE CONSTATER QUE S'AFFIRME EN EUROPE UN MOUVEMENT VERS LA DETENTE ET LA NORMALISATION DES RAPPORTS ENTRE L'EST ET L'OUEST. LA RECENTE CONFERENCE EUROPEENNE D'HELSINKI ILLUSTRE DE FACON SIGNIFICATIVE CETTE EVOLUTION. LA SITUATION AU PROCHE-ORIENT A AUSSI RETENU L'ATTENTION DES DEUX CHEFS D'ETAT. ILS ESTIMENT QU'UNE PAIX VERITABLE ET DURABLE DANS CETTE REGION IMPLIQUE LE RESPECT DES RESOLUTIONS DES NATIONS-UNIES ET RECONNAISSENT DE CE FAIT, AU MEME TITRE, LES DROITS DES PALESTINIENS, ET LA NECESSITE POUR ISRAEL DE POSSEDER LES FRONTIERES RECONNUES SURES ET GARANTIES. ABORDANT LES PROBLEMES DE LA DECOLONISATION, LES DEUX CHEFS D'ETAT ONT REAFFIRME LEUR FOI DANS LE DROIT DES PEUPLES A L'AUTODETERMINATION. AU MOMENT OU LA PAIX EST RETABLIE DANS LES PAYS DE LA PENINSULE INDOCHINOISE, ILS FORMULENT DES VOEUX POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DE LEURS PEUPLES ET LE RENFORCEMENT DE LEUR INDEPENDANCE. ILS EXPRIMENT LES MEMES SOUHAITS AUX PAYS D'AFRIQUE AYANT NOUVELLEMENT ACCEDE A L'INDEPENDANCE, APRES AVOIR ELIMINE LES DERNIERES TRACES DU COLONIALISME ET DU RACISME. DE MEME, ILS RAPPELLENT LEUR COMMUNE REPROBATION DE LA POLITIQUE DE L'APARTHEID EN AFRIQUE AUSTRALE. ILS NOTENT LA CONTRIBUTION IMPORTANTE APPORTEE PAR L'ORGANISATION DE L'UNITE AFRICAINE DANS LE RAFFERMISSEMENT DES LIENS DE SOLIDARITE DES PEUPLES AFRICAINS EN LUTTE POUR LEUR LIBERATION ECONOMIQUE ET SOCIALE. LES DEUX PRESIDENTS ONT EXPRIME LEUR INQUIETUDE DEVANT L'AGGRAVATION DE LA SITUATION EN ANGOLA ET ONT FORMULE L'ESPOIR QUE L'INDEPENDANCE INTERVIENDRAIT DANS LE CALME\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - ZAIROISES` AYANT PROCEDE A UN ECHANGE_DE_VUES SUR LES GRANDS PROBLEMES ECONOMIQUES INTERNATIONAUX, LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT SOULIGNE LEUR ATTACHEMENT AU DROIT DES PEUPLES DE DISPOSER SOUVERAINEMENT DE LEURS RESSOURCES NATURELLES POUR LEUR DEVELOPPEMENT. ILS SE PRONONCENT POUR L'ELIMINATION DE L'INEGALITE DANS LES RAPPORTS ECONOMIQUES INTERNATIONAUX ET POUR LE DEVELOPPEMENT D'UNE COOPERATION JUSTE, EGALITAIRE ET MUTUELLEMENT AVANTAGEUSE ENTRE TOUS LES ETATS. ILS CONSTATENT LEUR IDENTITE DE VUES SUR LA NECESSITE D'ASSURER UNE JUSTE REMUNERATION DES MATIERES PREMIERES. ILS FORMULENT LE VOEU DE VOIR TOUS LES PAYS CONJUGUER LEURS EFFORTS POUR LA REALISATION DE CET OBJECTIF SELON LES ORIENTATIONS DEFINIES DANS LES DIFFERENTES INSTANCES DE L'ORGANISATION DES NATIONS-UNIES. LES DEUX CHEFS D'ETAT ONT SOUHAITE LA REPRISE RAPIDE DU DIALOGUE SUR L'ENERGIE, LES MATIERES PREMIERES ET LE DEVELOPPEMENT QUI A ETE AMORCE A L'INITIATIVE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE EN AVRIL 1975 A PARIS. LES DEUX CHEFS D'ETAT ONT DECIDE LA POURSUITE DE CONTACTS REGULIERS ET DE CONSULTATIONS POLITIQUES SUR LES PRINCIPAUX PROBLEMES INTERNATIONAUX D'INTERET COMMUN. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A REMERCIE LE PRESIDENT FONDATEUR DU MPR, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LA CITOYENNE MAMAN MOBUTU SESE SEKO ET LA POPULATION ZAIROISE TOUT ENTIERE REGROUPEE AU-SEIN DU MOUVEMENT POPULAIRE DE LA REVOLUTION DE L'INCOMPARABLE HOSPITALITE QUI LUI A ETE ACCORDEE AINSI QU'A MADAME GISCARD D'ESTAING\

Voir tous les articles et dossiers