Publié le 18 juin 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING PRONONCEE A L'OCCASION DE LA CEREMONIE D'AUSCHWITZ CAMP DE BIRKENAU - 18 JUIN 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING PRONONCEE A L'OCCASION DE LA CEREMONIE D'AUSCHWITZ CAMP DE BIRKENAU - 18 JUIN 1975

18 juin 1975 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING PRONONCEE A L'OCCASION DE LA CEREMONIE D'AUSCHWITZ CAMP DE BIRKENAU - 18 JUIN 1975 - PDF 310 Ko
`POLITIQUE EXTERIEURE` MONSIEUR LE PREMIER SECRETAIRE, MESDAMES, MESSIEURS, DEVANT NOUS S'ETEND UNE DES CICATRICES LES PLUS CRUELLES INFLIGEES A LA CIVILISATION DES HOMMES. ICI, DANS CETTE CALME CAMPAGNE POLONAISE, LA BARQUE DE L'HUMANITE A SOMBRE. TOUT A COMMENCE IL Y A TRENTE CINQ ANS. UNE ANIMATION INHABITUELLE REGNAIT DANS LE PETIT VILLAGE D'OSWIECIEM. DES TRAVAUX DE TERRASSEMENT ETAIENT ENTREPRIS, DES BARAQUEMENTS CONSTRUITS. C'ETAIT LE PRINTEMPS. LA TERRE RETOURNEE ETAIT PLEINE DE RACINES ET DE FLEURS. LA POPULATION TRAVAILLAIT DE SON COTE DANS LES CHAMPS, RENTRAIT TARD LE SOIR, LES HOMMES ESSUYAIENT LA SUEUR DE LEUR BRAS, SANS SE DOUTER QU'AU MILIEU D'EUX S'ORGANISAIT LE GENOCIDE CALCULE DE PLUSIEURS MILLIONS D'ETRE HUMAINS. IL Y A AUJOURD'HUI TRENTE CINQ ANS, JOUR POUR JOUR UN HOMME S'EN DOUTAIT CEPENDANT £ PLUTOT QUE DE CEDER A UN ENVAHISSEUR DONT IL AVAIT DECELE LES MOBILES INHUMAINS, LE GENERAL DE GAULLE LANCAIT SON APPEL HISTORIQUE A LA RESISTANCE DE LA FRANCE, QUI ETAIT AUSSI LA RESISTANCE DE TOUS LES HOMMES EPRIS DE LIBERTE. LA SOMBRE HISTOIRE D'AUSCHWITZ COMMENCE A QUELQUE JOURS PRES, LE 14 JUIN 1940, QUAND ARRIVERENT LES SEPT CENT VINGT HUIT POLONAIS DU PREMIER CONVOI, BIENTOT SUIVI PAR D'AUTRES. LE 6 JUIN 1941, POUR LA PREMIERE FOIS, LE GROUPE QUI ENTRAIT AU CAMP NE COMPRENAIT PLUS DE POLONAIS, MAIS VENAIT DE TCHECOSLOVAQUIE. EN SEPTEMBRE 1941 DEBUTAIENT LES PREMIERS ESSAIS DE GAZ TOXIQUE, ET LA CONSTRUCTION DU CAMP DE BIRKENAU OU NOUS SOMMES. PUIS C'ETAIT LA FILE ININTERROMPUE DES TRAINS VENUS DE TOUTE L'EUROPE, POUR DEBARQUE LEUR CARGAISON DE DEPORTES, EN PROVENANCE NOTAMMENT DE FRANCE : 110 000 FRANCAIS DONT 48 000 JUIFS ONT ETE DEPORTES A AUSCHWITZ. NOUS LES AVONS VU PARTIR £ JE LES AI VU PARTIR. LE MATIN DU 16 JUILLET 1942, NOUS AVONS ETE REVEILLES PAR LE BRUIT INHABITUEL DES AUTOBUS PARCOURANT AVANT LE LEVER DU JOUR LES AVENUES DE PARIS. ON Y APERCEVAIT DES SILHOUETTES SOMBRES, AVEC LEURS MANTEAUX ET DE PETITES VALISES. QUELQUES HEURES PLUS TARD, ON APPRENAIT QU'IL S'AGISSAIT DE JUIFS QUI AVAIENT ETE ARRETES A L'AUBE ET QU'ON RASSEMBLAIT AU VELODROME D'HIVER. J'AVAIS OBSERVE QU'IL Y AVAIT PARMI EUX DES ENFANTS DE NOTRE AGE, SERRES ET IMMOBILES, LE REGARD ECRASE SUR LA VITRE, PENDANT LA TRAVERSEE DE CETTE VILLE GLACEE, A L'HEURE FAITE POUR LA DOUCEUR DU SOMMEIL. JE PENSE A LEURS YEUX NOIRS ET CERNES, QUI SONT DEVENUS DES MILLIERS D'ETOILES DANS LA NUIT. PUIS AUSCHITZ S'EST ENFONCE DANS L'HORREUR D'UN LIEU MAUDIT ET SACRE, QUI N'APPARTIENT QU'A SES QUELQUES SURVIVANTS, DONT TRENTE ANS APRES, L'ESPACE D'UNE DEMI-VIE, LA MEMOIRE EST ENCORE TROP DECHIREE POUR QU'ILS OSENT S'EN SOUVENIR. LA CENDRE TORTUREE NOUS INVITE A LA HONTE ET AU SILENCE. AINSI QU'AU SOUVENIR DE CETTE MISE EN_GARDE DE BERTOLD BRECHT "LE VENTRE EST ENCORE FECOND D'OU A SURGI LA CHOSE IMMONDE"\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - POLONAISES` SI NOUS SOMMES VENUS ICI ENSEMBLE, MONSIEUR LE PREMIER SECRETAIRE DU PARTI OUVRIER UNIFIE POLONAIS, C'EST PARCE QUE NOUS RESSENTIONS QUELQUE CHOSE QUI NOUS RAPPROCHE, ET QUE JE VAIS TENTER DE VOUS DIRE. CE QUI S'EST PASSE ICI EST SANS NUL DOUTE LE RESULTAT D'UNE ACTION SYSTEMATIQUE DE PERVERSION MENEE PAR LE NATIONAL-SOCIALISME. MAIS C'EST AUSSI LA FORME MODERNE D'UNE TENTATION JAMAIS ETEINTE, CELLE DE LA TORTURE, DE L'OPPRESSION, DU FANATISME, DE L'ASSERVISSEMENT, DE L'OBSCURANTISME, QUI TENAILLE DEPUIS L'ORIGINE LE MALHEUREUX CORPS DE L'ESPECE HUMAINE. SI C'EST A AUSCHWITZ, DANS CE LABORATOIRE SCIENTIFIQUE DE LA DESTRUCTION FINALE QUE L'HOMME A EXPERIMENTE LES LIMITES DE LA TYRANNIE ET DE LA CRUAUTE, SI AUSCHWITZ A ETE LE LIEU DE LA MISE A MORT DU PEUPLE JUIF ET DE L'EXTERMINATION DES TZIGANES, DEPUIS TOUJOURS LE GERME DE LA HAINE A EMPOISONNE NOTRE ESPECE. ET, QUI PEUT NOUS DIRE COMMENT SERAIENT NOS CAMPAGNES BRULEES ET LE SQUELETTE METALLIQUE DE NOS VILLES, QUEL SERAIT LE SORT DE MILLIERS D'ETRES HUMAINS, TERRES COMME DES RATS ET GANGRENES DE RADIATIONS ATOMIQUES, SI LA FOUDRE NUCLEAIRE S'ABATTAIT SUR NOS PAYS ? QUI PEUT NOUS ASSURER, MEME ICI QUE L'HORREUR N'EST PAS ENCORE A VENIR ? C'EST POURQUOI NOUS QUI APPARTENONS A DES SYSTEMES POLITIQUES ET SOCIAUX DIFFERENTS, MAIS QUI NOUS RESPECTONS, ET QUI MEME - JE LE DIS DANS CE LIEU DE LA HAINE - NOUS AIMONS, IL ME SEMBLE QUE NOUS DEVONS MARQUER NOTRE ACTION DE DEUX TRAITS COMMUNS : INSPIRER A LA JEUNESSE DU MONDE L'HORREUR DE CETTE HORREUR. ET DONNER PARTOUT, EN TOUTES CIRCONSTANCES, SUR TOUS LES SUJETS, LA PRIMAUTE A LA CONCERTATION PACIFIQUE SUR L'AFFRONTEMENT\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - POLONAISES` INSPIRER A LA JEUNESSE DU MONDE L'HORREUR DE L'HORREUR. LA JEUNESSE EST TENTEE PAR LA VIOLENCE. ELLE Y VOIT UN INSTRUMENT DE LIBERATION ET DE PROGRES. ET IL EST VRAI QUE LA VIOLENCE EST UNE FORCE, ET QU'ON PEUT TENTER DE L'EMPLOYER. MAIS C'EST AUSSI UN GERME DE CORRUPTION, QUI ATTEINT CELUI QUI L'UTILISE, ET QUI DEGRADE L'OBJECTIF QU'ELLE PRETEND ATTEINDRE. IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE MODE DE LA VIOLENCE, PARCE QU'IL SUFFIT D'ECOUTER ICI LE CRI, UN SEUL DE CEUX QU'Y A POUSSE UN HOMME OU UNE FEMME, AU MOMENT OU IL N'AVAIT PLUS QU'UN METRE A PARCOURIR AVANT L'ENTREE DE LA CHAMBRE DE MORT POUR ETRE DETOURNE A JAMAIS DE CHERCHER DANS LA VIOLENCE LA MOINDRE ETINCELLE DE LUMIERE ET DE JUSTICE. JE SUIS SUR QUE LA JEUNESSE DU MONDE AURA DEMAIN L'HORREUR DE CETTE HORREUR. N'ATTENDONS PAS DE DIRE CE QU'ELLE PRESSENT DEJA. OU, MIEUX QU'A AUSCHWITZ, CE LIEU MAUDIT ET SACRE, POUVONS NOUS ESPERER RETROUVER VALEURS MORALES ET SPIRITUELLES ? PAR OU, AILLEURS QUE PAR ICI, PASSE L'ESPOIR D'UNE EUROPE INDEPENDANTE, D'UNE DETENTE ENTRE L'EST ET L'OUEST ? D'OU, AILLEURS QUE D'ICI, POUVONS-NOUS PROCLAMER : "IL Y A, IL DOIT Y AVOIR UNE ALTERNATIVE A LA RESIGNATION ET A LA VIOLENCE £ NOUS POUVONS, NOUS TROUVONS LA SAGESSE, LE COURAGE ET LA FORCE DE SURMONTER LES DANGERS ET LES DEFIS DE NOTRE TEMPS "?\
`POLITIQUE EXTERIEURE` ET DONNER PARTOUT LA PRIMAUTE A LA CONCERTATION PACIFIQUE SUR L'AFFRONTEMENT. EN EUROPE, CECI S'APPELLE LA DETENTE. CETTE DETENTE NE REPRESENTE PAS SEULEMENT UNE SOLUTION DE CIRCONSTANCE A DES DIFFICULTES POLITIQUES, ELLE EXPRIME LA VOLONTE DE VIVRE ENSEMBLE, DE SURMONTER LES DIFFERENCES DE NOS CHOIX, DE RECHERCHER LES POSSIBILITES - IMMENSES - D'UNIR NOS EFFORTS. LA DETENTE DOIT ETRE UN ACTE POSITIF, QUI MARQUE MOINS LA FIN D'UNE EPOQUE QUE LE DEBUT D'UNE AUTRE. EN L'AFFIRMANT JE N'IGNORE AUCUN DES OBSTACLES, AUCUNE DES MENACES, QUI EXISTENT ENCORE, MAIS JE PUIS DIRE AVEC REALISME, EN M'APPUYANT SUR L'ENSEMBLE DE LA POLOGNE ET DE LA FRANCE, QU'UNE DETENTE POSITIVE EST POSSIBLE ET QU'ELLE REPOND AUX ASPIRATIONS DE NOS PEUPLES. N'OUBLIONS PAS QUE C'EST POUR LA PREMIERE FOIS DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION QUE L'EST ET L'OUEST SE SONT RENCONTRES : UN MEME COMBAT POUR LES MEMES VALEURS A FAIT QUE L'ARMEE SOVIETIQUE LIBERAIT AUSCHWITZ ALORS QUE L'ARMEE AMERICAINE LIBERAIT DACHAU. IL TIENT A NOUS QUE, DE CETTE RENCONTRE DANS LE MALHEUR SOIT NEE UNE DETENTE DURABLE QUI AMENE DES SYSTEMES DE PENSEE DIFFERENTS A COEXISTER DANS LE RESPECT MUTUEL, ET A COOPERER AU PROGRES MONDIAL. DANS LE MONDE, CECI VEUT DIRE LE CHOIX DU DIALOGUE. SI LA FRANCE SE PRONONCE PARTOUT EN_FAVEUR DU DIALOGUE, SANS SE LAISSER NI REBUTER NI DECOURAGER, C'EST QUE LE DIALOGUE CONSTITUE LA SEULE VOIE QUI PERMETTE D'ABORDER LA CONCILIATION INDISPENSABLE ENTRE LES INTERETS EVIDEMMENT DIVERGENTS. IL Y A DES PAYS QUI ONT DES RESSOURCES FINANCIERES OU NATURELLES ET CEUX QUI N'EN ONT PAS, CEUX QUI ONT BATI UNE INDUSTRIE ET CEUX QUI EN SONT DEPOURVUS, CEUX QUI ONT UNE INFRASTRUCTURE ECONOMIQUE ET SOCIALE ET CEUX QUI DOIVENT S'EN DOTER. LEURS INTERETS SONT CONTRAIRES. MAIS ILS ONT UN INTERET COMMUN A RECHERCHER ENSEMBLE LA JUSTE SOLUTION, LE JUSTE EQUILIBRE. L'ABUS DE POSITIONS DOMINANTES ET L'IMPATIENCE POUSSENT LES UNS ET LES AUTRES A L'AFFRONTEMENT. MAIS COMME L'A DIT UN DES PLUS JEUNES RESCAPES D'AUSCHWITZ QUI EST AUJOURD'HUI PARMI NOUS : "UN QUART DE SIECLE A MONTRE QUE LA CONSTRUCTION DE PONTS AU-DESSUS DU GOUFFRE IDEOLOGIQUE ETAIT UNE TACHE DIFFICILE. MAIS DANS L'INTERET DE NOTRE SURVIE ET DE NOTRE LIBERTE A TOUS, IL EST PRIMORDIAL DE PERSEVERER DANS CETTE VOIE". C'EST POURQUOI NOUS NOUS IMPOSONS DE RECHERCHER ET DE MAINTENIR TOUJOURS LE DIALOGUE\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - POLONAISES` MONSIEUR LE PREMIER SECRETAIRE, MESDAMES, MESSIEURS. J'AI SCRUPULE A PARLER ICI. CETTE TERRE, CET AIR NE SONT PAS A NOUS. ILS SONT A CEUX QUI LES ONT FOULE, RESPIRE, AUX LIMITES DE LA DETRESSE HUMAINE, ET POUR LESQUELS UNE SEULE HERBE, UNE SEULE BRISE DEVAIENT PARAITRE LE PARADIS. L'IMMENSITE DE LEUR SOUFFRANCE ME DONNE LA CERTITUDE DE LEUR SURVIE. DANS CETTE RENCONTRE, IL ME SEMBLE QU'ILS PARLENT PLUS FORT QUE NOUS. ILS N'ONT PARCOURU CE CHEMIN QUE DANS UN SEUL SENS, DE L'ENTREE DU CAMP VERS LE FOUR CREMATOIRE. NOUS QUI DISPOSONS DE TOUS LES BIENS DONT UN SEUL LES AURAIT COMBLES, LA FORCE, LA LIBERTE, LA PRESENCE DES ETRES CHERS £ NOUS QUI ALLONS SORTIR DE CETTE NUIT POUR RETROUVER L'ECLAT DU PRINTEMPS POLONAIS, FAISONS QU'AU MOMENT DES PASSAGES DIFFICILES ET DES DECISIONS ESSENTIELLES, NOUS SACHIONS REPONDRE A LA LANCINANTE INTERROGATION QUI MONTE DES BARAQUES VIDES D'AUSCHWITZ, ET DES MILLIONS DE LEURS VOIX MORTES\

Voir tous les articles et dossiers