Publié le 18 avril 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. LEBANG M. MPOTOKWANE, AMBASSADEUR DU BOTSWANA, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 18 AVRIL 1975

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. LEBANG M. MPOTOKWANE, AMBASSADEUR DU BOTSWANA, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 18 AVRIL 1975

18 avril 1975 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. LEBANG M. MPOTOKWANE, AMBASSADEUR DU BOTSWANA, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 18 AVRIL 1975 - PDF 102 Ko
=POLITIQUE EXTERIEURE= MONSIEUR L'AMBASSADEUR, C'EST BIEN VOLONTIERS QUE JE RECOIS LES LETTRES QUI VOUS ACCREDITENT AUPRES DE MOI ET DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE COMME AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE LA REPUBLIQUE DU BOTSWANA. LA FRANCE, QUI PORTE UN INTERET PARTICULIER A L'AFRIQUE, SUIT ET APPRECIE LES EFFORTS DU BOTSWANA DANS LA VOIE DU PROGRES ET DU DEVELOPPEMENT. UNE POLITIQUE SAGE ET REALISTE A PERMIS A VOTRE PAYS DE PRENDRE LA PLACE QUI LUI REVIENT SUR LA SCENE INTERNATIONALE ET DE JOUER UN ROLE UTILE DANS LA RECHERCHE DE SOLUTIONS AUX DELICATS PROBLEMES D'AFRIQUE AUSTRALE. LA FRANCE VOIT DANS DE TELS EFFORTS LA MARQUE D'UN ATTACHEMENT A DES PRINCIPES HUMANISTES, AUXQUELS POUR SA PART, ELLE SOUSCRIT PLEINEMENT. NOUS PARTAGEONS VOTRE SOUCI DU RESPECT DE LA DIGNITE DE L'HOMME ET DE L'EGALITE DE TOUS SANS DISTINCTION D'ORIGINE ETHNIQUE OU CONFESSIONNELLE. NOUS PENSONS, COMME VOUS, QUE SEULE LA RECONNAISSANCE PAR TOUS DE TELS PRINCIPES OUVRIRA LA POSSIBILITE DE RELATIONS HARMONIEUSES ENTRE LES NATIONS D'AFRIQUE AUSTRALE. CES AFFINITES CONDUIRONT TOUT NATURELLEMENT NOS DEUX PAYS A UNE COOPERATION QUI SE MANIFESTE DEJA DANS LE DOMAINE DE L'ENSEIGNEMENT DU FRANCAIS AUQUEL VOTRE GOUVERNEMENT ATTACHE UN PRIX PARTICULIER. MAIS D'AUTRES CHAMPS D'ACTIVITES SE SONT OUVERTS GRACE-AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE VOTRE PAYS ET A L'EXPLOITATION DE SES RICHESSES MINERALES. NOUS SOMMES DISPOSES A RECHERCHER, SI VOUS LE SOUHAITEZ, LES MOYENS D'UNE COLLABORATION FRUCTUEUSE DANS CES DOMAINES. LA RECENTE CONCLUSION DE LA CONVENTION DE LOME ET LES LIENS ENTRE VOTRE PAYS ET L'EUROPE QUI DOIVENT S'EN SUIVRE CREENT, JE N'EN DOUTE PAS, DES POSSIBILITES NOUVELLES A NOS RELATIONS ECONOMIQUES. DANS CETTE PERSPECTIVE, VOUS POUVEZ ETRE ASSURE, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, DE TROUVER AUPRES DE MOI ET DE MES COLLABORATEURS L'ACCUEIL LE PLUS COMPREHENSIF POUR TOUT CE QUI POURRAIT AIDER A L'ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE MISSION. JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE A MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SIR SERETSE KHANA, LES ASSURANCES DE MA TRES HAUTE CONSIDERATION, AUXQUELLES JE JOINS MES VOEUX LES PLUS SINCERES POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DU PEUPLE DU BOTSWANA\

Voir tous les articles et dossiers