Publié le 21 octobre 1974

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, au dîner offert en l'honneur de M. Pierre Elliott Trudeau, Premier ministre canadien, à Paris le 21 octobre 1974.

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, au dîner offert en l'honneur de M. Pierre Elliott Trudeau, Premier ministre canadien, à Paris le 21 octobre 1974.

21 octobre 1974 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, au dîner offert en l'honneur de M. Pierre Elliott Trudeau, Premier ministre canadien, à Paris le 21 octobre 1974. - PDF 165 Ko
MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, =POLITIQUE EXTERIEURE= LORSQU'ILS CORRESPONDAIENT ENTRE EUX, OU QU'IL LEUR ARRIVAIT DE SE RENCONTRER, LES CHEFS_D_ETAT D'AUTREFOIS S'APPELAIENT "MON COUSIN" JE SERAIS PRESQUE TENTE D'EN USER AINSI A VOTRE EGARD, SI CETTE FORMULE N'ETAIT D'UN TEMPS QUI N'EST PLUS LE NOTRE. AU MOINS VOUDRAIS-JE DIRE QUE LA VISITE QU'EN VOTRE PERSONNE LE CANADA REND A LA FRANCE A, POUR NOUS, LA SIMPLICITE ET L'ATTRAIT D'UNE REUNION DE FAMILLE. JE LE DIS D'AUTANT PLUS VOLONTIERS QUE NOUS AVONS LE PLAISIR DE SALUER A VOS COTES MADAME TRUDEAU QUI A BIEN VOULU VOUS ACCOMPAGNER. PARENTS, LES CANADIENS ET LES FRANCAIS LE SONT A DEUX TITRES : PAR L'EFFORT D'ABORD DE CES FRANCAIS QUI FURENT LES PREMIERS A S'INSTALLER SUR LES RIVES DU SAINT-LAURENT ET DONT LES DESCENDANTS COMPOSENT AUJOURD'HUI LE TIERS DE LA POPULATION CANADIENNE £ MAIS AUSSI, ET NOUS N'AVONS GARDE DE L'OUBLIER, PAR LE SACRIFICE DE CEUX QUI MELERENT LEUR SANG AU NOTRE SUR LES CHAMPS DE BATAILLE DES DEUX GUERRES MONDIALES. A CE PASSE QUE J'EVOQUE AVEC EMOTION ET FIERTE, NOUS DEVONS CE QU'IL Y A DE PLUS PRECIEUX DANS NOTRE HERITAGE COMMUN : LA LANGUE FRANCAISE ET LA LIBERTE. LA PREMIERE EST A L'ORIGINE DE L'ETROITE COOPERATION QUE NOUS AVONS NOUEE AVEC LE QUEBEC, MAIS NOUS SAVONS L'INTERET QUE VOUS PORTEZ VOUS-MEME, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, A CETTE DIMENSION FRANCAISE DE LA PERSONNALITE CANADIENNE, ET NOUS NOUS REJOUISSONS DE TROUVER ICI UN TERRAIN DE RENCONTRE AVEC LE CANADA TOUT ENTIER, DEPUIS QU'A VOTRE INITIATIVE SON GOUVERNEMENT ENCOURAGE OUVERTEMENT LE FAIT FRANCOPHONE A L'INTERIEUR ET A L'EXTERIEUR DE VOS FRONTIERES. QUANT A LA PASSION DE LA LIBERTE, ELLE EXPLIQUE LE PARALLELISME DE BEAUCOUP DE NOS ATTITUDES. ELLE NOUS FAIT SOUHAITER, COMME A VOUS, DE FONDER L'ORDRE DU MONDE SUR LE RESPECT DU DROIT. ELLE NOUS INSPIRE LA MEME VOLONTE D'ASSURER NOTRE SOUVERAINETE, TOUT EN PRENANT UNE PART ACTIVE A LA COOPERATION INTERNATIONALE\
MAIS, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, LORSQUE DES PARENTS SE RETROUVENT, CE N'EST PAS SEULEMENT L'OCCASION D'EVOQUER DES SOUVENIRS OU DE RECENSER DES TRAITS COMMUNS, MAIS AUSSI DE SE DECOUVRIR TEL QUE CHACUN A CHANGE, ET TEL QU'IL EST DEVENU. LE PAYS QUI VOUS ACCUEILLE AUJOURD'HUI =FRANCE= EST EN PLEIN EFFORT DE RAJEUNISSEMENT. EN RESTANT PROFONDEMENT FIDELE AUX TRADITIONS ET AUX VALEURS DE SA TRES ANCIENNE HISTOIRE ET DE SA TRES BRILLANTE CULTURE, IL VEUT FAIRE MENTIR L'IMAGE QU'UNE PERIODE DE STAGNATION ET D'IMMOBILITE AVAIT DONNEE DE LUI. SON ECONOMIE S'EST OUVERTE A LA CONCURRENCE INTERNATIONALE £ SON INDUSTRIE A PRIS RANG PARMI LES PREMIERES DU MONDE £ LE STYLE MEME DES RAPPORTS SOCIAUX Y EVOLUE RAPIDEMENT EN_ACCORD AVEC LES NECESSITES DE NOTRE TEMPS. DE SON COTE, LE CANADA QUE VOUS INCARNEZ NOUS OFFRE LE TABLEAU D'UN PAYS MODERNE, DETERMINE A AFFRONTER LES DEFIS DU MONDE CONTEMPORAIN ET FONDANT AVEC RAISON D'IMMENSES ESPOIRS SUR L'ETENDUE DE SES RESSOURCES ET SUR L'ACHARNEMENT LEGENDAIRE DE SON PEUPLE. AINSI, APRES UNE TROP LONGUE PERIODE OU LE CANADA ET LA FRANCE, JE DIRAIS AUSSI LE CANADA ET L'EUROPE, NE SE SONT PRETE QU'UNE ATTENTION UN PEU DISTRAITE, LE MOMENT EST VENU DE SAVOIR ET DE DIRE QUE NOUS POUVONS ETRE L'UN POUR L'AUTRE DES PARTENAIRES DE CHOIX. NOUS AVONS PU MESURER, LORS DE NOTRE PREMIER ENTRETIEN D'AUJOURD'HUI, LE CHAMP TRES VASTE QUI S'OUVRE A NOTRE RAPPROCHEMENT POUR PEU QUE NOUS Y METTIONS LA VOLONTE ET L'IMAGINATION NECESSAIRES\
M'ADRESSANT A VOUS, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, JE PENSE SANS DOUTE A VOTRE FONCTION, MAIS JE N'OUBLIE PAS QUE VOUS ETES MONSIEUR PIERRE ELLIOTT TRUDEAU. VOUS AVEZ MARQUE DE VOTRE LIBERALISME LA VIE MEME DE VOTRE PAYS. LE GRAND CHANGEMENT QUI S'Y EST ACCOMPLI DOIT BEAUCOUP A VOTRE INITIATIVE, JE DIRAI MEME A VOTRE INSISTANCE PERSONNELLE. PERMETTEZ-MOI, DANS CETTE CAPITALE DE LA LIBERTE, DE VOUS EN RENDRE PUBLIQUEMENT TEMOIGNAGE. JE LEVE MON VERRE EN VOTRE HONNEUR, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, EN L'HONNEUR DE MADAME TRUDEAU, ET JE VOUS INVITE, MESDAMES ET MESSIEURS, A BOIRE AVEC MOI A L'AMITIE QUI FAIT FONDRE LES NEIGES, ET QUI A L'ALLEGRESSE DU CRI DE L'ALOUETTE, A L'AMITIE ENTRE LE CANADA ET LA FRANCE QUI CE SOIR, EN VOUS-MEME, SE REGARDENT\

Voir tous les articles et dossiers