Publié le 27 novembre 2006

Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. Joseph Kabila, pour son élection à la présidence de la République démocratique du Congo, le 27 novembre 2006.

27 novembre 2006 - Seul le prononcé fait foi

Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. Joseph Kabila, pour son élection à la présidence de la République démocratique du Congo, le 27 novembre 2006.

Télécharger le .pdf

Monsieur le Président, Cher Ami,
Au moment où vous venez d'être élu Président de la République Démocratique du Congo, j'ai le plaisir de vous adresser mes très cordiales félicitations et mes voeux chaleureux de succès dans la haute mission que le peuple congolais vient de vous confier.
La tenue de cette élection fait date dans l'histoire de la République Démocratique du Congo. Elle marque le terme d'une transition politique exigeante qui, en quatre années, a rendu possible le retour à la paix civile et la réunification du pays.
Vos compatriotes, en participant massivement au processus électoral, ont démontré la profondeur de leur engagement démocratique et leur espérance dans un nouvel avenir pour le Congo. Permettez-moi de saluer également le travail exemplaire de la Commission Electorale Nationale Indépendante, ainsi que celui des agents électoraux mobilisés pour le succès du scrutin.
Durant cette période de transition, la communauté internationale, et la France en particulier, n'ont pas ménagé leur soutien. Aujourd'hui, alors que d'immenses défis restent à relever pour consolider la paix, la démocratie et relancer le développement économique et social du pays, je tiens à vous assurer que la France restera à vos côtés pour aider le peuple congolais dans ses efforts.
Nos deux pays, qui sont les deux premiers pays francophones du monde, ont vocation à renforcer leurs liens dans tous les domaines. Vous pouvez, à cet égard, compter sur ma détermination.
En vous renouvelant mes souhaits de réussite, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de ma haute considération. et de ma bien cordiale amitié,

Voir tous les articles et dossiers