Publié le 30 octobre 1995

Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la mise en oeuvre d'une identité européenne de défense, basée sur la projection et l'interopérabilité des forces et sur la mise en place du groupe aérien européen franco-britannique, High Wycombe le 30 octobre 1995.

Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la mise en oeuvre d'une identité européenne de défense, basée sur la projection et l'interopérabilité des forces et sur la mise en place du groupe aérien européen franco-britannique, High Wycombe le 30 octobre 1995.

30 octobre 1995 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la mise en oeuvre d'une identité européenne de défense, basée sur la projection et l'interopérabilité des forces et sur la mise en place du groupe aérien européen franco-britannique, High Wycombe le 30 octobre 1995. - PDF 155 Ko
Monsieur le Premier ministre,
- Messieurs les ministres,
- Messieurs les Officiers généraux,
- Mesdames et messieurs,
- Je suis naturellement très heureux de me trouver aujourd'hui à Wycombe à l'occasion de l'inauguration du groupe aérien européen franco-britannique. Ce matin nous avons eu de très intéressantes discussions avec le Premier ministre et en conclusion il cherchait avec difficulté à trouver quelque chose qui puisse nous opposer, il est vrai que nous avions évité de parler de la Politique agricole commune. Aujourd'hui à l'occasion de cette inauguration, nous apportons, mon cher John, la démonstration que notre coopération évolue à un niveau de plus en plus élevé.
- La mise en place de cet Etat-major, décidée il y a un an lors du Sommet de Chartres, constitue je crois le meilleur symbole de la coopération étroite qui s'est instaurée entre nos deux pays dans le domaine de la défense. Elle doit donner une nouvelle impulsion à cette coopération, en l'élargissant au domaine de la planification et de l'emploi des forces aériennes. Il est essentiel en effet que la France et la Grande-Bretagne qui partagent, John Major l'a rappelé tout à l'heure à juste titre, les mêmes intérêts stratégiques, disposent d'outils communs de gestion de crise, adaptés à leurs stratégies d'action.
- Le groupe aérien constitue l'un d'entre eux. Sa vocation européenne témoigne du rôle déterminant que peuvent et doivent jouer nos deux pays dans la mise en oeuvre d'une identité européenne de défense crédible, articulée naturellement sur une Alliance atlantique forte et rénovée. Ainsi le groupe aérien peut-il être mis à la disposition de l'OTAN comme de l'Union de l'Europe Occidentale.\
Cet Etat-major renforce les capacités opérationnelles de nos deux armées de l'air, en leur permettant de mener des opérations conjointes dans l'ensemble de leurs domaines d'activités. Dans cette perspective, je souhaiterais m'adresser plus particulièrement aux personnels qui sont affectés à ce groupe, en soulignant les deux axes d'efforts qui m'apparaissent prioritaires : la projection et l'interopérabilité des forces.
- La projection des forces d'abord, car le bouleversement du contexte stratégique intervenu depuis 1989 a fait apparaître des foyers de crises qui exigent des capacités d'interventions extérieures importantes et surtout rapidement mobilisables.
- Les contraintes budgétaires auxquelles toutes nos nations sont aujourd'hui confrontées ne nous permettent pas de disposer de l'ensemble des moyens de transport tactique et stratégique nécessaires. C'est pourquoi l'utilisation optimale de nos moyens de projection respectifs devra constituer l'une des priorités de votre travail.
- Je souhaite également que vous portiez une attention toute particulière au développement de l'interopérabilité des forces, dans ses aspects de commandement, de conduite, de transmissions de renseignements.
- Les opérations à caractère humanitaire, les opérations de maintien de la paix et plus généralement de gestion des crises s'inscrivent désormais sous l'égide d'organisations internationales et au sein de coalitions de pays formées pour la circonstance. Il devient dès lors essentiel d'être en mesure de communiquer et d'échanger les informations techniques et tactiques nécessaires à la conduite de ces opérations grâce à une standardisation de nos équipements et de nos procédures.
- Le groupe aérien marque notre volonté de nous doter de moyens communs garantissant l'efficacité de notre action dans la gestion des crises. Il illustre la mission de nos deux pays, riches d'un passé souvent commun, membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, engagés ensemble au service de la paix et de la sécurité internationales.
- Je souhaite comme le Premier ministre britannique que le groupe aérien européen franco-britannique contribue pleinement à cette mission et marque une nouvelle étape dans la coopération toujours plus étroite engagée entre l'Angleterre et la France dans le domaine de la sécurité et de la défense et, après John Major je souhaite le meilleur au groupe aérien.\

Voir tous les articles et dossiers