Publié le 11 juin 1988

Message de François Mitterrand, Président de la République, adressé aux congressistes de l'UNAPEI, samedi 11 juin 1988.

Message de François Mitterrand, Président de la République, adressé aux congressistes de l'UNAPEI, samedi 11 juin 1988.

11 juin 1988 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de François Mitterrand, Président de la République, adressé aux congressistes de l'UNAPEI, samedi 11 juin 1988. - PDF 66 Ko
Mesdames,
- messieurs,
- Où pourrais-je mieux qu'avec vous proclamer aujourd'hui ma foi dans la vie, mon attachement à la famille, mon refus de l'exclusion ? Votre action s'inscrit au carrefour de toutes ces valeurs. Vous vous penchez sur la souffrance de vos enfants, et vous allégez celle des autres. La solidarité active entre les hommes, vous la vivez dans vos foyers et vous la pratiquez dans vos associations à l'égard de tous.
- Ce devoir qui est le vôtre, c'est aussi celui de la France tout entière. Je suis convaincu que le gouvernement s'y emploiera en concertation avec vos représentants. Notre société doit se montrer plus accueillante à l'égard de ceux qui sont différents.
- La réadaptation des handicapés, l'accueil à l'école, l'accès au travail, les déplacements de la vie quotidienne, sont l'affaire de chaque citoyen. Y parvenir suppose que nous sachions nous-mêmes nous adapter et modifier toutes les fois que nécessaire nos modes de vie et de travail.
- La France a besoin de tous les siens !\

Voir tous les articles et dossiers