Publié le 8 octobre 1986

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration de la Fondation Cent familles créée par le chanteur Jean-Luc Lahaye, à Clichy-la-Garenne, mercredi 8 octobre 1986.

8 octobre 1986 - Seul le prononcé fait foi

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'inauguration de la Fondation Cent familles créée par le chanteur Jean-Luc Lahaye, à Clichy-la-Garenne, mercredi 8 octobre 1986.

Télécharger le .pdf
Jean-Luc Lahaye, merci de vos propos. Cela n'était pas prévu, mais comment ne pas vous répondre en peu de mots. Tout ce travail est le vôtre et celui de l'équipe qui vous entoure, de celles et ceux qui viennent chaque jour, avec enthousiasme, avec persévérance, contribuer à cette -entreprise : donner une chance plus grande dans la vie aux enfants qui sont autour de nous.
- Cette -entreprise, c'est vous qui l'avez conçue, c'est vous qui la réalisez, c'est vous qui bâtissez cette oeuvre. Bien entendu, il faut que l'on vous aide ! Je ne parle pas de moi mais des administrations et de toutes les bonnes volontés. Elles sont multiples, émues de ce que vous faites et elles vous apporteront un peu de leur travail, beaucoup de leur présence.
- Pour ce qui me concerne, qu'ai-je fait aujourd'hui ? J'ai inauguré la Fondation. Si je peux ainsi vous aider à donner cet élan, et à faire comprendre partout en France que les enfants qui n'ont pas de parents, qui n'ont plus de famille, ces enfants souvent abandonnés, perdus, ne le seront plus, alors c'est inestimable, inappréciable. Moi, je suis là derrière vous pour vous dire : continuez, réussissez, ayez du courage, ce ne sera pas si commode, mais j'ai l'impression que vous n'en manquez pas.
- Merci enfin à celles et ceux qui sont là, tout autour, et travaillent avec vous.\

Voir tous les articles et dossiers