Publié le 1 octobre 1985

Télégramme de condoléances de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé à la famille d'Orson Welles, Paris, le 10 octobre 1985.

Télégramme de condoléances de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé à la famille d'Orson Welles, Paris, le 10 octobre 1985.

1 octobre 1985 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Télégramme de condoléances de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé à la famille d'Orson Welles, Paris, le 10 octobre 1985. - PDF 54 Ko
Avec Orson Welles, c'est un génie du cinéma qui disparaît. Nous avons suivi son itinéraire de film en film, nous avons vu le comédien se transformer en gardant toute la force et la puissance de sa jeunesse. Son dernier film - le Roi Lear - devait se faire en France. Il n'aura pas pu ou pas voulu mener jusqu'au bout ce film-testament sur le pouvoir et la solitude. Il nous laisse le regret d'un grand projet inachevé. Orson Welles avait dans notre pays de nombreux amis et admirateurs. J'adresse à sa famille et à ses proches toute ma sympathie.\

Voir tous les articles et dossiers