Publié le 7 mai 1985

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé au Présidium du Soviet Suprême d'URSS à l'occasion du 40ème anniversaire du 8 mai 1945, Paris le 7 mai 1985.

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé au Présidium du Soviet Suprême d'URSS à l'occasion du 40ème anniversaire du 8 mai 1945, Paris le 7 mai 1985.

7 mai 1985 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé au Présidium du Soviet Suprême d'URSS à l'occasion du 40ème anniversaire du 8 mai 1945, Paris le 7 mai 1985. - PDF 76 Ko
La date de la victoire sur le nazisme est également chère aux peuples français et soviétique qui l'ont ensemble combattu et vaincu après en avoir tant souffert.
- Les Français n'oublient pas les sacrifices du peuple soviétique. Ils se rappellent en particulier comment, au plus noir de leurs épreuves, ils ont su qu'un espoir était né à Stalingrad durant le terrible hiver de 1942. Ils savent aussi le -prix qu'il en a coûté et ils en gardent une profonde reconnaissance au peuple soviétique.
- Le destin de l'escadrille française Normandie-Niémen qui a lutté auprès de l'armée soviétique est l'illustration et comme le symbole de la fraternité d'armes qui a uni la France et l'Union soviétique. Des aviateurs français se sont battus à vos côtés et sont morts dans le ciel russe, comme des combattants soviétiques ont péri sur le sol français dans les rangs de la Résistance.
- Aux uns et aux autres, comme à toutes les victimes de cette guerre, nous rendons en ce jour un solennel hommage.
- Tant de sacrifices consentis n'ont pas été vains. L'Europe, en dépit de bien des moments de tension et de bien des zones d'ombre, vient de connaître quarante ans de paix. C'est sous le signe de la réconciliation et de la concorde entre les peuples de l'Europe que la France entend commémorer aujourd'hui l'anniversaire du 8 mai 1945 et persévérer dans son action.\

Voir tous les articles et dossiers