Publié le 11 mars 1985

Message de condoléances, adressé par M. François Mitterrand, Président de la République, au Praesidium du Soviet suprême de l'URSS, à l'occasion du décès de M. Constantin O. Tchernenko, Paris, lundi 11 mars 1985.

11 mars 1985 - Seul le prononcé fait foi

Message de condoléances, adressé par M. François Mitterrand, Président de la République, au Praesidium du Soviet suprême de l'URSS, à l'occasion du décès de M. Constantin O. Tchernenko, Paris, lundi 11 mars 1985.

Télécharger le .pdf
C'est avec une réelle émotion que j'ai appris le décès de M. Constantin Oustinovitch Tchernenko, Président du Praesidium du Soviet suprême de l'Union des Républiques socialistes soviétiques.
- Ce deuil me touche d'autant plus que j'avais eu, l'année dernière, l'occasion de le rencontrer et de m'entretenir avec lui au cours de ma première visite officielle dans votre pays.
- Au nom du peuple français et en mon nom propre, j'adresse au Praesidium du Soviet suprême mes condoléances sincères pour la mort de cette haute personnalité.
- Au moment où le peuple soviétique, qu'unit une longue tradition d'amitié à la France, traverse cette épreuve, je tiens à l'assurer de la profonde sympathie de mon pays.\

Voir tous les articles et dossiers