Publié le 8 décembre 1983

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé aux participants du "Forum Naissance", jeudi 8 décembre 1983.

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé aux participants du "Forum Naissance", jeudi 8 décembre 1983.

8 décembre 1983 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé aux participants du "Forum Naissance", jeudi 8 décembre 1983. - PDF 80 Ko
A vous tous qui participez à ce forum sur la naissance et qui représentez les forces essentielles de la Nation, je dis qu'il n'est de grand peuple que celui qui croit à la vie et qui, fort de cette conviction, se renouvelle sans faiblesse démographique.
- Votre rencontre cette semaine montre l'intérêt que suscite dans notre pays ce moment où la vie apparaît, aboutissement d'un choix qui doit être libre, début d'une période dont la charge doit être allégée autant qu'il est possible.
- Je veille personnellement, et c'est là une de mes responsabilités primordiales en tant que Chef de l'Etat, à ce que la France ait une politique familiale active. L'objectif est d'assurer l'environnement favorable aux choix individuels qui assurent le dynamisme démographique, social, économique, nécessaire à notre pays.
- Ainsi, un effort considérable d'amélioration des prestations familiales a-t-il été concrétisé depuis deux ans et demi. Il sera poursuivi, dans le respect des grands équilibres économiques du pays. Avec un programme prioritaire d'exécution, "Assurer un environnement favorable à la famille et à la natalité", c'est une des douze priorités nationales du IXème Plan, c'est-à-dire des cinq années qui viennent.
- Pour que chaque couple puisse choisir librement d'avoir un enfant, un enfant de plus, le gouvernement doit, étape après étape, susciter de nouveaux progrès : amélioration des conditions de travail de la future mère, du congé parental, environnement de la maternité et de la petite enfance, adaptation des prestations sociales.
- Tel est le devoir de notre société, et je vous remercie d'y apporter votre contribution.\

Voir tous les articles et dossiers