Publié le 30 novembre 1983

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès national de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, Paris, mercredi 30 novembre 1983.

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès national de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, Paris, mercredi 30 novembre 1983.

30 novembre 1983 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès national de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, Paris, mercredi 30 novembre 1983. - PDF 66 Ko
Chers amis,
- Votre congrès de Niort me donne, une nouvelle fois, l'occasion et le plaisir d'adresser mon salut amical à votre Fédération et mes fidèles pensées à chacune et chacun de vous.
- Cette année encore, vous allez consacrer l'essentiel de vos réflexions à la décentralisation.
- Vous constaterez que, depuis votre dernière réunion de Toulouse, bien du chemin a été parcouru : pour l'essentiel, le -cadre législatif de la décentralisation est maintenant achevé de tracer, et il se met en place progressivement.
- Voter les lois de décentralisation aura été une lourde tâche pour le gouvernement et le Parlement. Mais il s'agit du travail d'un moment alors que faire vivre ces lois, chaque jour, dans nos communes, nos départements, nos régions est la mission permanente qui vous incombe désormais. C'est celle que nos concitoyens attendent de leurs élus locaux, c'est-à-dire de vous.
- Merci donc pour la contribution que vous apporterez à la mise en oeuvre de cette grande réforme et bon congrès à tous !\

Voir tous les articles et dossiers