Publié le 11 novembre 1982

Télégramme de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion du décès de M. Marcel Paul, ancien ministre communiste, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 11 novembre 1982.

11 novembre 1982 - Seul le prononcé fait foi

Télégramme de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion du décès de M. Marcel Paul, ancien ministre communiste, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 11 novembre 1982.

Télécharger le .pdf
J'apprends avec beaucoup de peine la subite disparition de Marcel Paul avec lequel je m'étais encore entretenu ce matin même lors des cérémonies du 11 novembre et que je devais revoir dans quelques jours.
- C'est une grande et belle figure de la Résistance et de la déportation qui disparaît. Il nous laisse l'image de celui qui, aux heures dramatiques de notre histoire, n'a jamais cessé de lutter et d'espérer, car il croyait avant tout à l'homme et à la liberté.
- La France n'oubliera pas le rôle qu'il a joué pour la libération et la reconstruction du pays, comme je l'ai rappelé récemment en lui remettant les insignes d'Officier de la Légion d'Honneur.
- Pour nous tous, il restera un exemple.
- A sa famille, à ses amis et ses camarades de déportation auxquels il fût fidèle jusqu'au bout, j'adresse mes condoléances personnelles et celle de la nation toute entière.\

Voir tous les articles et dossiers