Publié le 30 juillet 1981

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la réception des Lettres de créance de S.E.M. Leslie N. Agius, ambassadeur de Malte, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 30 juillet 1981.

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la réception des Lettres de créance de S.E.M. Leslie N. Agius, ambassadeur de Malte, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 30 juillet 1981.

30 juillet 1981 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la réception des Lettres de créance de S.E.M. Leslie N. Agius, ambassadeur de Malte, Paris, Palais de l'Élysée, jeudi 30 juillet 1981. - PDF 105 Ko
`Politique étrangère ` relations franco - maltaises`
- Monsieur l'ambassadeur,
- Il m'est agréable de recevoir les Lettres par lesquelles le président de la République de Malte vous accrédite en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Malte auprès de moi et du Gouvernement français.
- Je voudrais vous exprimer tout d'abord la satisfaction que nous avons du rétablissement d'un niveau normal de représentation de votre pays à Paris. Je veux voir là l'illustration d'une volonté tendant à développer et à resserrer les liens entre nos deux peuples. Je ne peux par ailleurs que me féliciter du choix qui amène le diplomate expérimenté que vous êtes à assurer cette mission : ami de la France, vous parlez notre langue et avez l'expérience de notre pays où vous êtes chargé d'affaires depuis plusieurs mois £ connaissant notre approche des problèmes, vous étiez particulièrement qualifié pour veiller, avec l'autorité d'un ambassadeur, au développement de notre compréhension mutuelle et de notre coopération.\
`Politique étrangère ` relations franco - maltaises`
- Nos relations bilatérales sont anciennes et vous les avez évoquées en des termes auxquels je suis sensible. L'amitié que nous portons à Malte et qui manifeste notre attachement à un Etat si proche de nous par la civilisation, par l'histoire, par l'appartenance au monde méditerranéen, vient de nous conduire, très récemment, à décider de reconnaître, par une déclaration solennelle, la neutralité de votre pays.
- Par cette déclaration, nous invitons tous les autres Etats à reconnaître et à respecter le statut choisi par la République de Malte et à s'abstenir de toute action incompatible avec cette reconnaissance et ce respect. Ce geste exceptionnel illustre la volonté de la France de renforcer le dialogue avec Malte et de contribuer ainsi à la stabilité et à la paix d'une région vitale pour les deux pays.
- Dans cet esprit d'amitié et de considération réciproque, vous trouverez toujours, monsieur l'ambassadeur, auprès de mon gouvernement et de moi-même, l'appui et l'attention que vous pourrez désirer pour poursuivre et mener à bien votre haute mission.
- En vous remerciant des sentiments que vous avez exprimés au nom du Président 'Anton BUTTIGIEG` et du Premier ministre ` Dominic MINTOFF` de la République de Malte, je vous prie d'être auprès d'eux, l'interprète des souhaits que je forme pour le bonheur et la prospérité du peuple maltais.\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers