M. Emmanuel Macron, Président de la République française, s’est rendu à Doha le 4 décembre 2021. Il y a été accueilli par Son Altesse Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Émir de l’État du Qatar.

Lors de leur rencontre à Doha, le Président de la République française et Son Altesse l’Émir sont convenus de la nécessité d’approfondir leur coopération bilatérale dans tous les domaines, dans la perspective du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Les deux parties ont réaffirmé leur souhait de tenir la prochaine réunion du Dialogue stratégique franco-qatarien à Doha début 2022.

Deux accords ont été signés durant la visite :

  • Un mémorandum d’entente entre Mr Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et Son Excellence Mr Ali Bin Ahmed al Kuwari, ministre des Finances ;
  • Une lettre d’intention en matière de coopération culturelle entre Mme Roselyne Bachelot, ministre de la Culture et Son Excellence Cheikh Abdulrahman Bin Hamad al Thani, ministre de la Culture.

Questions politiques

Le Président de la République française et Son Altesse l’Émir ont exprimé leur souhait de faire progresser le partenariat stratégique pour faire face aux enjeux régionaux et mondiaux. Ils ont souligné leur ambition commune d’oeuvrer pour la paix au service d’une région plus stable et plus prospère.

En s’appuyant sur le succès de la conférence de Bagdad organisée le 28 août dernier à l’initiative de l’Irak et en coordination avec la France, les deux chefs d’État sont convenus d’encourager un dialogue régional structuré pour la paix et la stabilité.
S’agissant de l’Afghanistan, le Président de la République française a réitéré ses remerciements les plus sincères pour l’aide précieuse fournie par le Qatar pour le rapatriement de ressortissants français et de leurs ayants-droits ainsi que pour la protection des Afghans à risque. Le Président Macron a également salué le succès de l’opération humanitaire conjointe franco-qatarienne ayant permis d’acheminer 40 tonnes d’aide d’urgence à Kaboul à bord d'un vol qatarien. Les deux parties ont souligné les conditions préalables énoncées par la résolution 2593 du Conseil de sécurité des Nation Unies à une inclusion du nouveau gouvernement intérimaire formé par les Talibans dans son environnement régional et international.

Concernant le Liban, les deux chefs d’État ont réaffirmé avec fermeté la nécessité de préserver la stabilité et la sécurité de ce pays. Le Qatar a salué les efforts déployés par la France au Liban, qui fait face à une crise sans précédent. Les deux chefs d’État ont exprimé leur solidarité avec le peuple libanais et ont réaffirmé leur volonté d’accroître leur aide d’urgence.

Le Président Macron a félicité le Qatar pour sa mobilisation en vue d’apporter un soutien plus structurel au Liban en s’engageant en faveur de mesures concrètes et sectorielles. Les deux parties sont également convenues de la nécessité de continuer à soutenir les Forces armées libanaises (FAL). Enfin, la France et le Qatar ont rappelé la nécessité pour les autorités libanaises d’organiser les élections législatives en mars 2022 de manière transparente et dans les temps.

Le Président Macron et Son Altesse ont abordé les pourparlers nucléaires à Vienne et ont souligné la nécessité de parvenir à une solution négociée permettant le retour de l’Iran et des États-Unis au plein respect du JCPOA. Ils ont réaffirmé la nécessité de continuer à évoquer les préoccupations plus larges en matière de sécurité régionale. Le Président Macron a salué les efforts diplomatiques du Qatar en faveur d’un apaisement des tensions dans la région du Golfe.

Son Altesse l’Émir a félicité le Président Macron pour le succès de la conférence internationale sur la Libye organisée à Paris le 12 novembre dernier. Les deux chefs d’État ont réaffirmé leur engagement à promouvoir une solution globale à la crise libyenne, en répondant aux aspirations du peuple libyen. Ils ont exprimé leur volonté de travailler en étroite coordination à la réussite de la tenue des élections le 24 décembre prochain et au retrait de tous les mercenaires et forces étrangères de Libye. Les deux parties ont souligné l’importance de continuer à fournir un soutien international et multilatéral en faveur de la sécurité et de la stabilité politique et économique en Libye.

Au sujet de la Syrie, la France et le Qatar ont rappelé leur attachement à un accès humanitaire complet et sans entrave à son territoire, essentiel pour atténuer les effets de la crise. Les deux pays ont réaffirmé leur engagement à promouvoir un règlement politique crédible, durable et inclusif conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies, comme la seule voie permettant à la fois de créer les conditions nécessaires à un retour volontaire des réfugiés en toute sécurité et dans la dignité, et de prévenir toute ingérence régionale. La France et le Qatar ont réitéré leur engagement à faire en sorte que les personnes responsables de l’utilisation des armes chimiques et des violations du droit international rendent des comptes.

S’agissant du processus de paix au Proche-Orient, la France et le Qatar ont réaffirmé que la solution des deux États, conformément au droit international et dans le cadre des paramètres agréés au niveau international, est le seul moyen de parvenir à une paix juste et durable dans la région. Ils ont également salué le rôle joué par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) qui fournit des services vitaux à des millions de réfugiés palestiniens et en tant qu’acteur essentiel de la stabilité régionale.

Enjeux en matière de sécurité et de défense

Les relations en matière de sécurité et de défense jouent un rôle central dans le partenariat stratégique entre la France et le Qatar. En accord avec les grands partenariats fondateurs des forces armées qatariennes modernes, les deux chefs d’État ont échangé sur les nouvelles ambitions d’intérêt commun en matière d’innovation spatiale et militaire, notamment dans la perspective de la Coupe du monde de football 2022.

Les deux parties ont souligné avec force leur engagement en faveur de la poursuite et de l’approfondissement de la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, qui comprend le financement du terrorisme et qui représente une menace majeure pour notre sécurité collective. La France et le Qatar ont également abordé la collaboration en matière de cybersécurité, qui représente un sujet de préoccupation pour la communauté internationale.

Coopération économique

Le Président de la République française et Son Altesse l’Émir ont appelé à la poursuite du renforcement de leurs relations économiques. Nombre d’entreprises françaises et qatariennes ont noué des partenariats à long terme dans des secteurs clés. Les deux parties sont convenues de renforcer leur coopération institutionnelle dans le secteur agricole et de rechercher de nouveaux modes de financement de projets grâce à, par exemple, des partenariats public-privé.

Ils ont exprimé leur souhait d’étendre leur coopération à de nouveaux domaines tels que l’innovation, la transition énergétique et le développement durable, notamment dans le cadre des objectifs de diversification économique fixés par la Vision 2030 du Qatar et en synergie avec le plan économique « France» 2030.

La France et le Qatar attachent une grande importance au partenariat solide qu’ils ont bâti en matière d'investissement. Les deux chefs d’État se sont réjouis du souhait de Bpifrance et du Fonds souverain QIA (Qatar Investment Authority) de lancer la deuxième phase de leur partenariat Future French Champions, avec la signature de nouveaux investissements d’un montant de 300 millions d’euros.

Échanges humains et culturels

Dans les domaines de la culture, de l’éducation, de l’enseignement et de la recherche, les deux parties sont convenues de poursuivre les échanges afin de garantir l’accès le plus large possible aux arts et d’améliorer l’offre muséale à Doha. Les deux parties ont également salué leur coopération bilatérale universitaire.

Les deux chefs d’État ont identifié le sport comme un domaine clef de leur coopération et sont convenus d’explorer de nouveaux partenariats dans ce domaine. La France et le Qatar accueilleront deux événements sportifs de première importance : la Coupe du monde de football en 2022 et les Jeux olympiques de 2024. Les deux pays sont conscients des extraordinaires possibilités qu’offrent ces événements majeurs et ont donc décidé d’intensifier leurs discussions portant sur l’organisation de grands événements sportifs et le sport en général.

Le Président de la République française et Son Altesse l’Émir ont souligné leur souhait de travailler ensemble face au nombre croissant d’enjeux mondiaux, tels que la sécurité régionale, le terrorisme, le changement climatique et la transition énergétique.

La France et le Qatar sont également convenus de veiller à l’établissement de relations durables entre leurs gouvernements ainsi qu’à tous les niveaux, notamment entre les entreprises, les sociétés civiles et leurs concitoyens.

Voir tous les articles et dossiers