Publié le 15 octobre 2021

Déclaration conjointe du Président Emmanuel Macron et du Président de la République de Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló.

Le Président de la République Emmanuel Macron s'est entretenu avec Umaro Sissoco Embaló, Président de République de Guinée-Bissau. 

Revoir la déclaration conjointe : 

15 octobre 2021 - Seul le prononcé fait foi

Déclaration conjointe du Président Emmanuel Macron et du Président de la République de Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló

Télécharger le .pdf

Mesdames, Messieurs, bonjour.

Je me réjouis d’accueillir le Président Umaro Sissoco EMBALO, président de la Guinée-Bissau.

Président, votre présence ici témoigne du renouveau de la relation entre la France et la Guinée-Bissau. Elle intervient dans un contexte où quelques mois après l’élection du Président SISSOCO EMBALO, la Guinée-Bissau a retrouvé un chemin vers la stabilité politique et conduit ses réformes.

Je salue à cet égard les efforts courageux et déterminés menés par le président en matière de lutte contre la corruption et de lutte contre les trafics, en particulier les trafics de drogue qui ont trop longtemps déstabilisé le pays et la région.

La France sera à vos côtés pour poursuivre ces efforts, mais aussi appuyer les choix de développement économique du pays. Je pense notamment au développement de l'agriculture, domaine que vous avez défini comme une de vos priorités et dans lequel la France peut apporter son savoir-faire et son expertise scientifique. Nous aborderons également les moyens de soutenir la francophonie, cause à laquelle je vous sais, Président, particulièrement attaché.

Ce sera aussi l’occasion d’évoquer la situation dans la région, qu’il s’agisse du Sahel ou plus largement de l’Afrique de l’ouest.

À cet égard, la France soutient pleinement les exigences qui ont été posées par la CEDEAO vis-à-vis des autorités de transition maliennes et guinéennes. Elle se tient prête, avec ses partenaires européens, à relayer et contribuer à mettre en œuvre les décisions qui sont prises par la CEDEAO dans les jours qui viennent. Et je vous sais, Président, très engagé sur ce sujet. Je voulais vous remercier du rôle que vous avez personnellement joué depuis plusieurs mois à cet égard et nous aurons l'occasion dans un instant d'échanger de manière plus approfondie sur les prochaines étapes.

En tout cas, je remercie à nouveau le président d'être à Paris aujourd'hui et d'œuvrer à la fois à la stabilité et la prospérité dans son pays et dans toute la région. Merci Président. 

Voir tous les articles et dossiers