Publié le 12 janvier 2021

Déclaration du Président Emmanuel Macron depuis le site ArianeGroup à Vernon.

  • #France relance
  • #souveraineté industrielle
  • #industrie
  • #économie

Le Président de la République Emmanuel Macron s'est rendu sur le site ArianeGroup, à Vernon dans l'Eure. À cette occasion, il a rappelé que la filière spatiale est une filière d'excellence.  

Le Président a ensuite annoncé que la filière spatiale bénéficierait d'une enveloppe de 500 millions d'euros grâce au plan France Relance. 

DECLARATION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DEPUIS LE SITE D’ARIANEGROUP

12 janvier 2021 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger DECLARATION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DEPUIS LE SITE D’ARIANEGROUP - PDF 163 Ko

Merci d’être là. Je veux vous remercier et remercier l’ensemble d’ArianeGroup, évidemment Arianespace et tous les acteurs de la filière spatiale, et remercier les élus qui sont ici présents et, je le sais, très engagés, et remercier aussi le CNES de sa présence et de sa participation à la filière. 

Nous sommes ici avec les ministres pour procéder à plusieurs annonces à la fois sur le site de Vernon et pour la filière spatiale. La filière spatiale est une filière d’excellence française depuis des décennies. C’est une filière sur laquelle nous avons construit des technologies, un savoir-faire, une excellence mondiale sur les six dernières décennies. 

C’est une filière où nous avons une concurrence croissante, nous le savons bien, en particulier ces dernières années, avec une concurrence intra-européenne mais surtout une grande concurrence américaine qui s’est accélérée, et une concurrence asiatique qui est elle aussi en train de s’accélérer et qui structurera les prochaines années. Face à celle-ci, il nous faut nous organiser, et je veux saluer le travail de la Commission européenne. Le commissaire BRETON a eu l’occasion de s’exprimer ce matin sur des vues que nous avons beaucoup travaillées avec lui : réduire la concurrence intra-européenne indue - parce que la vraie concurrence n’est pas entre Européens, elle est sur le théâtre mondial -, poursuivre les investissements européens sur le spatial et construire les prochaines générations, bâtir les constellations à venir qui donneront l’occasion de continuer les innovations de rupture dans le secteur, faire plus de lancements, continuer à innover, aller vers des satellites plus légers, la nouvelle génération des lanceurs, et ainsi continuer cette histoire longue que j’évoquais. Je salue vraiment l’ensemble des personnels du site qui ont pu y contribuer, mais qui est au fond une histoire d’évolution et d’innovation permanente. 

On ne s’est jamais installé, dans notre aventure spatiale, dans des habitudes. La France croit à cette aventure. La France croit au spatial comme une filière d’excellence d’aujourd’hui et de demain. C’est pourquoi nous avons décidé, dans le plan de relance, d’investir 500 millions d’euros dans le spatial, qui iront sur les innovations en termes de lanceurs, l’accélération des projets qui sont les nôtres et sur toute la filière. 500 millions d’euros sur les deux années qui viennent pour accélérer des projets qui sont en cours, pour permettre d’aller plus vite dans cette compétition mondiale. 

Sur le site de Vernon, ce sont 30 millions d’euros qui seront investis. 15 millions pour gagner un an sur le projet Prometheus, et donc, nous avons vu l’importance des projets qui sont dans leur phase d’assemblage, de développement final. J’insiste aussi sur l’importance du site de Vernon : on a Vulcain, on a Vinci, et c’est ici l’excellence mondialement reconnue de l’ensemble des collaborateurs du Groupe que je veux saluer. Vulcain et Vinci doivent continuer à être au cœur de l’ambition industrielle de Vernon. Prometheus, c’est la nouvelle génération, nous venons de le voir. Avec ces investissements de 15 millions d’euros, nous allons accélérer sur Prometheus et gagner un an. Ce sont 15 millions d’euros sur l’hydrogène : nous l’avons largement évoqué, mais le site de Vernon est un site d’excellence en matière de propulsion à hydrogène et ça a été largement rappelé. Par des partenariats, par le développement de l’activité du site, c'est aussi une contribution du Groupe Ariane, du site de Vernon, à la filière hydrogène française que nous voulons accélérer. 15 millions d'euros seront investis à cet effet. 

Ce que je veux ici vous dire, à la fois par ma présence, celle des ministres et ces quelques chiffres, c'est d'une part : notre relance, elle commence en actes. Nous avons une crise sanitaire qui continue à être gérée. C'est une nécessité. Nous avons les conséquences économiques et sociales de court terme de cette crise qui doivent faire l'objet de réponses, là aussi de court terme, mais nous devons absolument préparer le rebond et la relance dès maintenant. La France de 2030 se prépare aujourd'hui. Les projets dont nous parlons, nous devons décider les investissements aujourd'hui en actes et sur le terrain. Sinon, ce seront des opportunités que nous perdrons. C'est une course de vitesse et c'est une course d'ambition. Nous devons garder et renforcer nos ambitions. Nous devons continuer à aller vite. La deuxième chose, c'est que la France, qui est un grand pays du spatial, doit continuer à l'être. Nous avons par le passé - vous l'aviez parfaitement évoqué d'ailleurs, tout à l'heure - il y a eu des moments difficiles dans l'histoire du spatial. Je veux vraiment saluer l'ensemble des collaborateurs non seulement du Groupe, mais toute la filière. A chaque fois, on a relevé ces défis en étant plus innovants et en continuant à accélérer. C'est ce que nous devons faire dans la filière spatiale. Quand il y a plus de concurrence, on doit encore mieux s'organiser, aller plus vite que les concurrents, innover encore davantage. Mais la France doit rester un lieu d'innovation, de production où il y a un avenir pour le spatial et où il y a un avenir dans le site de Vernon. C'est aussi cela ce que je suis venu annoncer aujourd'hui.
 

Voir tous les articles et dossiers