Publié le 9 décembre 2020

Entretien téléphonique avec M. XI Jinping, Président de la République populaire de Chine.

Le Président de la République s'est entretenu le 9 décembre par téléphone avec M. XI Jinping, Président de la République populaire de Chine.

Lors de cet entretien, organisé à la veille du cinquième anniversaire de l’accord de Paris sur le climat, le Président de la République a rappelé le caractère décisif du dialogue entre la France et la Chine pour obtenir cet accord, le préserver à l’échelle multilatérale, garantir son application effective et accroître notre niveau d’ambition collective dans le prolongement de l’Appel de Pékin de novembre 2019.

Il a salué à cet égard les annonces chinoises sur la neutralité carbone présentées lors de la dernière Assemblée Générale des Nations Unies et exprimé sa volonté que le sommet coorganisé par les Nations unies, le Royaume-Uni et la France le 12 décembre prochain soit l’occasion de présenter concrètement les mesures envisagées pour atteindre les objectifs fixés en matière de réduction d'émissions des gaz à effet de serre, et de donner l’impulsion pour élever l'ambition de toute la communauté internationale en vue de la COP26.

Il a apporté son plein soutien à l'organisation de la COP15 de Kunming sur la protection de la biodiversité à laquelle la 4ème édition du One Planet Summit et le Congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature de Marseille contribueront.

Il a souligné le rôle moteur que l’Europe et la Chine doivent jouer, avec l’ensemble de nos partenaires, pour que l’année 2021 soit celle d’un volontarisme international renouvelé, plus concret et plus fort en faveur de l’action climatique et de la préservation de la biodiversité. 

Cet entretien a également été l’occasion de faire un point d’étape annuel sur la feuille de route bilatérale et multilatérale actée entre nos deux pays, dans le cadre de notre partenariat stratégique global.

Sur le plan bilatéral, les Chefs d’Etat ont abordé les perspectives de coopération dans les secteurs du nucléaire civil, de l'aéronautique, de l'innovation, du spatial, de l'agroalimentaire et de la culture. Ils ont exprimé leur volonté commune de poursuivre à un rythme soutenu la mise en œuvre des décisions prises lors de la visite d’Etat de novembre 2019.

Sur le plan multilatéral, le Président de la République a souligné la nécessité de renforcer l’engagement de l’ensemble des membres du G20, dans le cadre de référence multilatéral défini par l’initiative Act-A, avec l’OMS et l’Union européenne, pour que les moyens de lutte contre la pandémie soient effectivement des biens publics mondiaux. Il a également marqué l’importance d’assurer la mise en œuvre concrète des décisions actées lors de l’Assemblée mondiale de la santé de l’OMS en mai dernier afin d’améliorer le système international de préparation et de gestion des pandémies, en tirant toutes les leçons de la crise mondiale que nous traversons, dans un cadre transparent et multilatéral.  

Il s’est félicité des progrès effectués au G20 sur le moratoire sur la dette, dont la pleine mise en œuvre par tous les Etats créditeurs doit contribuer de façon décisive à la reprise économique des pays les plus vulnérables. Il a souligné en particulier notre responsabilité collective à l’égard de l’Afrique et appelé la Chine à s’engager aux côtés de la France en vue du Sommet sur le financement des économies africaines qui se tiendra à Paris en mai prochain.

Sur la sécurité collective, le Chef de l’Etat a souligné l’importance du dialogue entre la France et la Chine, membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier sur la question nucléaire iranienne et la crise nord-coréenne. Il a rappelé le rôle joué par la France et la Chine, aux côtés de nos partenaires européens et russe pour préserver l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien et souligné la nécessité d’échanges renforcés sur cet enjeu décisif dans les prochains mois.

Le Président de la République a enfin souligné sa volonté de poursuivre la construction d’un partenariat renouvelé, plus fort et plus équilibré, entre l’Europe et la Chine, sur les enjeux économiques et commerciaux ainsi que sur l’ensemble des questions multilatérales, dans le prolongement de la rencontre organisée à Paris en mars 2019, avec la Chancelière fédérale d’Allemagne et le Président de la Commission européenne, à l’occasion de la visite d’Etat du Président Xi Jinping.

Il a également exprimé la vive préoccupation de la France et de ses partenaires européens sur la dégradation de la situation des droits de l’Homme en Chine, en particulier à Hong Kong et au Xinjiang.

Voir tous les articles et dossiers