Publié le 20 janvier 2020

Des emplois créés avec Choose France

Derrière ces deux mots « Choose France », derrière le sommet tenu à Versailles pour la troisième année consécutive, il y a la concrétisation positive de la transformation de notre pays : des entreprises étrangères investissent de manière croissante en France et y créent des emplois.

Le Président Emmanuel Macron a rencontré lundi 20 janvier des femmes et des hommes qui, grâce à la politique d’attractivité de la France, ont retrouvé un emploi. Il s’est rendu à Dunkerque à l’usine pharmaceutique AstraZeneca.

Visite de l'entreprise AstraZeneca à Dunkerque

Porté par une confiance renforcée envers la France et grâce au savoir-faire unique des salariés français, le groupe AstraZeneca a décidé d'un investissement de plus de 500 millions de dollars en France sur les cinq prochaines années. Ce sont de nombreux emplois supplémentaires qui vont être créés, près de 150.

(Ré)écoutez le discours du Président Emmanuel Macron au site de l’entreprise AstraZeneca à Dunkerque :

Retrouvez la retranscription du discours.

« Les résultats sont là. Ces deux dernières années et demi, on a créé un peu plus de 500 000 emplois à nouveau et surtout, depuis maintenant huit mois, on recrée des emplois dans l'industrie. »

Emmanuel Macron, le 20 janvier 2020, Dunkerque

La parole à ceux qui décident d’investir en France.

Grâce aux réformes engagées depuis le début du quinquennat et à une croissance solide, la France est le pays le plus attractif d’Europe pour les industriels étrangers.

À Versailles, en marge du sommet Choose France, nous avons posé une question à 7 investisseurs étrangers : pourquoi avez-vous choisi la France ? 

Voici ce qu’ils nous ont répondu.

Susan Wojcicki, YouTube :

Reed Hasting, Netflix : 

Börje Ekholm, Ericsson :

James Quincey, Coca Cola :

Rajesh Subramaniam, FedEx :

Belen Garijo, Merck Healthcare :

Wolfgang Haupt, Augustus Intelligence :

Choose France : on continue.

De nouvelles initiatives et objectifs ont été annoncés pour les années à venir :

  • La complexité et les délais des procédures administratives nécessaires pour la création de nouveaux sites industriels en France constituent l’une des marges de progrès les plus fortes en matière de compétitivité. Des sites pouvant recevoir des activités industrielles et pour lesquels les procédures administratives d’urbanisme et environnementales ont été anticipées, seront proposés « clé en main » aux investisseurs.
     
  • La visibilité et la lisibilité du droit des sociétés seront améliorées pour favoriser l’implantation de centres de décision et de sièges sociaux. Il s’agit de mieux positionner la France pour accueillir les entreprises qui envisagent l’implantation de leur siège social ou centre de décision en Europe continentale. Concrètement, il s’agit notamment de traduire en anglais l’information relative à la création des sociétés en France ; de mettre à disposition des utilisateurs sur le portail guichet unique de modèles types de société SAS, SASU, SARL en anglais ; de diffuser largement d’un guide pratique détaillant l’ensemble des opérations relatives à la vie d’une société.
     
  • Des mesures seront mises en œuvre pour renforcer la visibilité et l’attractivité de la French Tech : dévoilement du French Tech 120, élargissement du French Tech Visa aux start-ups étrangères implantées en France, ou encore régime du BSPCE étendu aux entreprises étrangères.

Retrouvez le dossier complet :

Voir tous les articles et dossiers