Assassinat du député Mohammed BRAHMI

Le président de la République condamne avec la plus grande fermeté l'assassinat ce matin à Tunis du député Mohammed Brahmi.

Il exprime ses condoléances à sa famille, à ses proches et au peuple tunisien, et demande que la lumière soit faite au plus vite sur ce meurtre, comme sur celui dont Chokri BELAID a été la victime il y a moins de six mois.

Le chef de l'Etat appelle l'ensemble des forces politiques et sociales tunisiennes à  faire plus que jamais preuve du nécessaire esprit de responsabilité pour préserver l'unité nationale et garantir la poursuite de la transition démocratique.

Restez connecté