Publié le 20 septembre 1980

Message adressé par M. Valéry Giscard d'Estaing à M. David Dacko, président de la République centrafricaine, avant son voyage en France, Paris, Palais de l'Élysée, le 20 septembre 1980

Message adressé par M. Valéry Giscard d'Estaing à M. David Dacko, président de la République centrafricaine, avant son voyage en France, Paris, Palais de l'Élysée, le 20 septembre 1980

20 septembre 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message adressé par M. Valéry Giscard d'Estaing à M. David Dacko, président de la République centrafricaine, avant son voyage en France, Paris, Palais de l'Élysée, le 20 septembre 1980 - PDF 63 Ko
`Politique étrangère ` relations franco - centrafricaines`
-Monsieur le président,
- j'ai été sensible au message chaleureux que vous avez bien voulu nous adresser et je vous en remercie.
- Il est vrai que la France approuve et appuie les efforts que vous avez accomplis depuis un an pour rétablir les structures politiques, économiques et sociales de la République centrafricaine.
- Nous nous félicitons, que votre pays ait su, dans une Afrique souvent déstabilisée, trouver les voies du progrès et de la paix.
- Certes la situation très gravement détériorée sur-le-plan économique que vous avez trouvée s'est améliorée, mais les efforts doivent être poursuivis afin que sous votre autorité, et avec le -concours de tout le peuple centrafricain, votre pays réussisse l'oeuvre de redressement et de progrès que vous avez amorcée. C'est le voeu fervent que je forme.
- Veuillez agréer, monsieur le président, l'assurance de ma très haute considération.\

Voir tous les articles et dossiers