Publié le 6 mars 1980

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A TF1 LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A TF1 LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980

6 mars 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A TF1 LORS DE SON VOYAGE OFFICIEL AU PROCHE-ORIENT, LE 6 MARS 1980 - PDF 378 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VOUS VOILA DONC AU TERME DE VOTRE VOYAGE DANS LE GOLFE `PERSIQUE`. VOUS AVEZ VISITE UN CERTAIN NOMBRE DE PAYS, LE PLUS LONG VOYAGE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE DEPUIS SON ELECTION. VOUS ALLEZ CONTINUER PAR LA JORDANIE ET L'ARABIE SAOUDITE. SI ON FAIT UN BILAN IMMEDIAT DE CE VOYAGE DANS LE GOLFE, QU'EST-CE QUE LA FRANCE EN RETIRE ?
- LE PRESIDENT.- D'ABORD, LE BILAN, C'EST A VOUS DE LE FAIRE. JE MENE ET CONDUIS L'ACTION POLITIQUE ET REPRESENTE LA FRANCE VIS-A-VIS DE CES ETATS. JE CROIS QUE LA PREMIERE CHOSE QU'IL FAUT DIRE AUX FRANCAIS, C'EST QUE DANS CETTE REGION DU MONDE QUI EST VITALE EN-RAISON DE L'ACCUMULATION DES RESSOURCES QUI S'Y TROUVENT, LA FRANCE ETAIT PRATIQUEMENT TOTALEMENT ABSENTE IL Y A DIX ANS.
- AU MOMENT DE L'INDEPENDANCE PAR EXEMPLE, IL Y AVAIT HUIT FRANCAIS ET IL Y EN A MAINTENANT CINQ CENTS `NOMBRE`. A L'ENDROIT OU NOUS NOUS TROUVONS ET DONT, J'ESPERE QUE VOUS MONTREREZ LES IMAGES, NOUS SOMMES ICI DANS UN HOTEL MERIDIEN, C'EST-A-DIRE UN HOTEL D'UNE CHAINE FRANCAISE ET JE VIENS DE PARTICIPER A UNE REUNION DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE CE QUE L'ON APPELLE L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS OU IL Y A PLUS DE TROIS MILLE FRANCAIS, ALORS QU'IL N'Y EN AVAIT PRATIQUEMENT PAS IL Y A ENCORE QUELQUE DIX ANS. DONC LA PREMIERE CONCLUSION, C'EST LA PRESENCE DE LA FRANCE, PRESENCE DE LA FRANCE QUI EST DUE A DEUX FACTEURS : D'UNE_PART, L'ACTIVITE DES FRANCAIS DANS LES SECTEURS DIVERS DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE ET INDUSTRIELLE, ET D'AUTRE_PART, LA POLITIQUE DE LA FRANCE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- DANS CES PAYS QUI VIVENT DU PETROLE, MONSIEUR LE PRESIDENT, ET QUI PREPARENT DEJA L'ERE DE L'APRES PETROLE, EST-CE QUE VOUS AVEZ RESSENTI UN BESOIN DE COOPERATION ACCELEREE AVEC LA FRANCE SUR-LE-PLAN DE LA TECHNOLOGIE, PAR EXEMPLE ?
- LE PRESIDENT.- ABSOLUMENT, UN BESOIN INTENSE DE COOPERATION AVEC LA FRANCE. SOUVENT NOS COMPATRIOTES S'INTERROGENT SUR NOTRE AVENIR INDUSTRIEL, NOTRE AVENIR ECONOMIQUE ET ILS VOIENT DES PERSPECTIVES QUI LEUR PARAISSENT SOMBRES OU BOUCHEES. OR, IL FAUT SAVOIR AU CONTRAIRE QUE DANS CES PAYS, ON ASPIRE A UN GRAND DEVELOPPEMENT DES RELATIONS ECONOMIQUES, INDUSTRIELLES ET TECHNOLOGIQUES AVEC LA FRANCE. D'AILLEURS, DANS UN DES EMIRATS QUE J'AI VISITE, IL Y A A L'HEURE ACTUELLE DES PARTICIPATIONS FRANCAISES IMPORTANTES DANS LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL, ET IL Y A EN MEME TEMPS DES PARTICIPATIONS DE CET EMIRAT DANS DES INDUSTRIES FRANCAISES DE FACON A FINANCER DES INVESTISSEMENTS SUR NOTRE PROPRE SOL.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- C'EST UN EXEMPLE DE LA PRESENCE FRANCAISE DANS CE GOLFE `PERSIQUE`, C'EST UN EXEMPLE DU DYNAMISME SOUHAITE POUR LA FRANCE ?
- LE PRESIDENT.- C'EST A VOUS DE LE VOIR, N'EST-CE PAS ? LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LUI, S'IL FAIT _ETAT D'UNE CERTAINE SATISFACTION, ON CROIT QU'IL CHERCHE A DONNER UNE IMAGE FAVORABLE DES CHOSES. J'ESPERE QUE VOUS AVEZ REGARDE LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS QUI SONT ICI. D'ABORD, IL Y A DES ECOLES. DANS CES ENDROITS IL N'Y AVAIT PAS UN FRANCAIS, ET IL Y A UNE ECOLE A ABOU DHABI ET IL Y A DEUX AUTRES ECOLES AVEC DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES QUI POURSUIVENT LEURS ETUDES COMME LES FRANCAIS LE FONT DANS NOTRE PAYS. IL Y A ENSUITE DES CADRES, DES TECHNICIENS, DES OUVRIERS PROFESSIONNELS QUI SONT D'UNE COMPETENCE UNIVERSELLEMENT RECONNUE. IL FAUT DIRE QUE DEPUIS CINQ JOURS QUE JE SUIS ICI, JE N'AI PAS ENTENDU UNE CRITIQUE SUR LA QUALITE TECHNIQUE, SUR LE SERIEUX, SUR L'APPLICATION DES TECHNICIENS FRANCAIS QUI TRAVAILLENT ICI. DONC IL Y A UNE VERITABLE VITALITE ECONOMIQUE ET TECHNIQUE DE LA FRANCE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- QUAND VOUS RENCONTREZ DES CHEFS_D_ETAT, QUAND VOUS RENCONTREZ LES DIFFERENTS RESPONSABLES DES PAYS DU GOLFE `PERSIQUE` QUE VOUS AVEZ VISITES, MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS PARLEZ AU NOM DE LA FRANCE OU AUSSI POLITIQUEMENT UN PEU AU NOM DE L'EUROPE ?
- LE PRESIDENT.- JE PARLE BIEN ENTENDU AU NOM DE LA FRANCE, MAIS JE PARLE DE LA FRANCE EN TENANT_COMPTE DE L'EUROPE. EN REALITE, L'ENSEMBLE DES ETATS DE CETTE REGION SOUHAITE DEVELOPPER SES RELATIONS AVEC LES PAYS D'EUROPE. IL CONSIDERE QU'EN-RAISON DE LA POLITIQUE QUE NOUS SUIVONS, LA FRANCE A UNE SORTE DE ROLE DE DIRECTION OU D'ANIMATION. NOUS SOMMES LE PREMIER PAYS AUQUEL ILS PENSENT ET CECI EST DU, JE LE RAPPELLE AUX TELESPECTATEURS FRANCAIS, A LA POLITIQUE DE LA FRANCE TELLE QUE NOUS LA CONDUISONS. MAIS EN MEME TEMPS, NOUS N'AVONS PAS DU TOUT DANS L'IDEE QUE CES RAPPORTS DOIVENT ETRE MONOPOLISES ENTRE LA FRANCE ET LES ETATS DE LA REGION DE FACON QU'ILS DOIVENT AU CONTRAIRE S'ETENDRE, COMPRENDRE L'ENSEMBLE DE NOS PARTENAIRES EUROPEENS. CERTAINS D'AILLEURS, ONT DES POSITIONS TRADITIONNELLES DANS LA REGION, JE CITERAI EVIDEMMENT LA GRANDE-BRETAGNE, MAIS NOS AUTRES PARTENAIRES COMME L'ALLEMAGNE FEDERALE, L'ITALIE ONT EGALEMENT UNE ACTIVITE NOTABLE SI BIEN QUE CE QUE JE REPRESENTE ICI C'EST LE POINT_DE_VUE DE LA FRANCE, CE QUE J'EXPRIME C'EST LA POLITIQUE DE LA FRANCE MAIS JE LE FAIS TOUJOURS EN PRENANT EN CONSIDERATION LE POINT_DE_VUE DE NOS PARTENAIRES EUROPEENS. VOUS AVEZ D'AILLEURS NOTE QUE SUR LES SUJETS ESSENTIELS, LES PARTENAIRES EUROPEENS DE LA FRANCE ONT DES POSITIONS SEMBLABLES AUX NOTRES.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- AU-DELA DE LA COOPERATION AVEC L'EUROPE, MONSIEUR LE PRESIDENT, EST-CE QUE LES EMIRS PAR EXEMPLE SONT INTERESSES PAR UNE COOPERATION ETENDUE A L'AFRIQUE ?
- LE PRESIDENT.- ILS ONT DEJA UNE COOPERATION AVEC L'AFRIQUE, ET LA PLUPART DE CES EMIRATS ONT DES RESSOURCES COMME VOUS LE SAVEZ CONSIDERABLES ET A L'HEURE ACTUELLE, CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE PAR DES PROGRAMMES D'AIDES QUI SONT TRES ELEVES. JE CROIS QU'IL EST IMPORTANT PSYCHOLOGIQUEMENT, NOS COMPATRIOTES NE LE SAVENT PAS, DE SAVOIR QUE CE SONT DES ETATS QUI SONT TRES GENEREUX DANS LEUR AIDE AU DEVELOPPEMENT. CERTAINS D'ENTRE EUX DEPENSENT SOUS FORME DE DONS OU D'AIDES PLUS DE 10 % DE LEUR REVENU NATIONAL, SUREMENT, LEUR REVENU NATIONAL EST ELEVE, MAIS UN ETAT COMME CELUI DU KOWEIT OU COMME UN ETAT COMME CELUI OU NOUS SOMMES (L'ETAT DES EMIRATS ARABES UNIS) DEPENSENT DES SOMMES CONSIDERABLES POUR L'AIDE AU DEVELOPPEMENT, ET JE PENSE QU'IL EST UTILE QUE NOUS CONCERTIONS NOS EFFORTS. IL Y A ACTUELLEMENT DANS LE MONDE TROIS ENSEMBLES QUI SE RETROUVENT AUTOUR DE LA MEDITERRANEE ET QUI SONT L'ENSEMBLE EUROPEEN, L'ENSEMBLE DE L'OUEST, L'ENSEMBLE AFRICAIN QUI REMONTE A LA MEDITERRANEE ET CET ENSEMBLE ARABE DU PROCHE-ORIENT QUI DEBOUCHE AUSSI SUR LA MEDITERRANEE, ET CES TROIS ENSEMBLES SONT EN DEHORS DES SUPER-PUISSANCES ET DE LEURS RIVALITES ET DE LEURS ENVIES. PAR CONTRE, JE CROIS QUE CES TROIS ENSEMBLES DOIVENT SE RENCONTRER DAVANTAGE. NOUS SAVONS QUE C'EST UNE OEUVRE DE LONGUE HALEINE MAIS J'EN AI PARLE A L'ENSEMBLE DE MES INTERLOCUTEURS ET JE VOUDRAIS QUE DANS LE COMMUNIQUE QUE NOUS PUBLIERONS ICI A ABOU DHABI, NOUS FASSIONS REFERENCE A CE TRILOGUE DE CES TROIS ENSEMBLES COMME UN DE NOS OBJECTIFS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- CETTE RENCONTRE, MONSIEUR LE PRESIDENT, IL FAUT LA FAIRE. OR, N'AVEZ-VOUS PAS RESSENTI UNE CERTAINE INQUIETUDE DES PAYS DU GOLFE `PERSIQUE` SUR LEUR PROPRE SECURITE ?
- LE PRESIDENT.- IL Y A UNE GRANDE INQUIETUDE. JE NE DIRAI PAS QUE C'EST SUR LEUR PROPRE SECURITE. C'EST PLUTOT SUR LES CONSEQUENCES DE L'_ETAT DE TENSION DU MONDE SUR LEUR PROPRE SECURITE. IL N'Y A PAS, SI VOUS LE VOULEZ, DE MENACES LOCALES. A L'HEURE ACTUELLE, IL PEUT Y AVOIR DES TENSIONS DE VOISINAGE MAIS QUI N'ATTEIGNENT PAS UN DEGRE DE GRANDE PREOCCUPATION. PAR CONTRE, EN EFFET, ILS SONT TOUT A FAIT CONSCIENTS DE L'_ETAT DE TENSION DANS LE MONDE ET LEUR ATTITUDE ME PARAIT ETRE LA SUIVANTE : C'EST DE CONSIDERER QUE C'EST A EUX QUE REVIENT LA RESPONSABILITE DE PRENDRE LES DECISIONS EN CE QUI CONCERNE LEUR PROPRE SECURITE. DANS LES CONVERSATIONS QUE J'AURAI AVEC LES DIRIGEANTS, VOUS VERREZ QUE CECI REVIENT TOUJOURS. LEUR IDEE, C'EST QUE LA SECURITE C'EST LA COMPETENCE DES ETATS DE LA REGION.
- QUESTION.- SANS RECHERCHER DE PROTECTION AUPRES DE TELLE OU TELLE SUPER-PUISSANCE ?
- LE PRESIDENT.- A MON AVIS NON SEULEMENT SANS RECHERCHER MAIS MEME SANS VOULOIR QUE S'INSTAURE UNE PROTECTION DE LA PART DE TELLE OU TELLE PUISSANCE, BIEN ENTENDU, J'AI INDIQUE AUX DIRIGEANTS DE CET ETAT QUE NOUS CONSIDERIONS QUE LA SECURITE DE LA REGION AVAIT UNE IMPORTANCE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- MAIS JUSTEMENT, CERTAINS VOIENT DANS CETTE AFFIRMATION, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA VOLONTE DE LA FRANCE DE PRENDRE LA PLACE A D'AUTRES QUI SONT DEJA DANS LE GOLFE `PERSIQUE`.
- LE PRESIDENT.- LA VERITE, C'EST QUE LA FRANCE PREND SA PLACE. LA FRANCE N'AVAIT PAS DE PLACE, ELLE EN PREND UNE. ELLE NE CHERCHE PAS A REPRENDRE LA PLACE DES AUTRES. ELLE CHERCHE A PRENDRE LA SIENNE ET JE M'APERCOIS QUE CETTE PLACE DE LA FRANCE EST ACCUEILLIE AVEC BEAUCOUP DE BIENVEILLANCE, BEAUCOUP DE BONNE VOLONTE DE LA PART DES INTERLOCUTEURS QUE JE RENCONTRE. LA PLACE DE LA FRANCE, L'INFLUENCE DE LA FRANE EST ICI RECHERCHEE ET DESIREE ET D'AILLEURS L'IMAGE QUI EST DONNEE DE LA FRANCE DANS CETTE REGION DU MONDE, C'EST L'IMAGE D'UN PAYS QUE L'ON RESPECTE ET DONT ON APPROUVE A L'HEURE ACTUELLE LES ORIENTATIONS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ARABES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, IL Y A BEAUCOUP DE FRANCAIS QUI NOUS REGARDENT, QUI CONDUISENT LEUR AUTOMOBILE ET QUI SUPPORTENT LES HAUSSES SUCCESSIVES DE L'ESSENCE. ILS DOIVENT SE DIRE AUJOURD'HUI QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST CHEZ LES FOURNISSEURS DE CE FAMEUX SUPER, DE CETTE FAMEUSE ESSENCE : "EST-CE QU'IL NE POURRAIT PAS FAIRE QUELQUE CHOSE POUR NOUS" ?
- LE PRESIDENT.- JE NE VAIS PAS ENTRER DANS CE TYPE DE DISCUSSION TEL N'EST PAS MON ROLE. MON ROLE EST DE REPRESENTER LA POLITIQUE DE LA FRANCE DANS LA MESURE OU LA FRANCE PEUT APPORTER UNE CONTRIBUTION AUX PROBLEMES FONDAMENTAUX DE LA REGION. CE QUE JE PEUX VOUS DIRE, C'EST QUE LA POLITIQUE DE LA FRANCE EST APPRECIEE ET QUE MES INTERLOCUTEURS ONT TEMOIGNE D'UN TRES GRAND SOUCI DE VOIR LA FRANCE EPARGNEE PAR LES RISQUES ET LES INCERTITUDES QUI PEUVENT AFFECTER SON APPROVISIONNEMENT `PETROLIER`.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - JORDANIENNES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, PROCHAINE ETAPE : LA RENCONTRE AVEC LE ROI HUSSEIN ET LA, LE PROCHE-ORIENT A L'ORDRE_DU_JOUR ?
- LE PRESIDENT.- NOUS PARLERONS DES PROBLEMES DES RELATIONS DE LA JORDANIE ET DE LA FRANCE PUISQU'AUCUN CHEF_D_ETAT FRANCAIS NE S'EST RENDU EN JORDANIE, ET NOUS PARLERONS BIEN ENTENDU DES PROBLEMES DE LA REGION ET J'AURAI L'OCCASION DE PRONONCER UN DISCOURS A CETTE OCCASION.\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers