Publié le 1 février 1980

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE AU MENSUEL "LA VOLONTE" DE FEVRIER 1980, SUR LE FINANCEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE AU MENSUEL "LA VOLONTE" DE FEVRIER 1980, SUR LE FINANCEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

1 février 1980 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE AU MENSUEL "LA VOLONTE" DE FEVRIER 1980, SUR LE FINANCEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - PDF 233 Ko
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, CHACUN SAIT QUE L'IDEE DE CREER UNE CAISSE DE CREDITS D'EQUIPEMENT POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES VIENT DIRECTEMENT DE VOUS. S'AGIT-IL POUR LE CHEF D'ENTREPRISE PME, COMMERCANT, INDUSTRIEL OU PRESTATAIRE DE SERVICES, DE CONSTATER SIMPLEMENT L'EXISTENCE D'UN ORGANISME DE CREDIT DE PLUS, OU BIEN BENEFICIERA-T-IL, GRACE-A CE NOUVEL OUTIL, DE POSSIBILITES DE CREDIT NOUVELLES, INEDITES, OU MIEUX ENCORE DE SOURCES DE CREDIT DONT IL ETAIT JUSQU'ICI ECARTE ?
- LE PRESIDENT.- J'AI DEMANDE EN EFFET AU GOUVERNEMENT, COMME VOUS LE RAPPELEZ, DE METTRE EN_PLACE RAPIDEMENT LE CREDIT D'EQUIPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES.
- POURQUOI AVOIR ENGAGE CETTE REFORME DANS LE DOMAINE DU FINANCEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ? PARCE QUE JE SUIS CONVAINCU, DEPUIS LONGTEMPS, QU'UN SYSTEME FINANCIER EFFICACE DOIT ETRE CARACTERISE PAR TROIS TRAITS : LA SIMPLICITE DES STRUCTURES ET DES PROCEDURES, LA DECENTRALISATION, ET LA FACILITE D'ACCES. DANS CES TROIS DOMAINES NOUVEAUX, LE CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME DOIT PERMETTRE DE FAIRE DE SUBSTANTIELS PROGRES.\
`REPONSE` SIMPLIFIER : LE CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME NE VA PAS S'AJOUTER AUX ETABLISSEMENTS QUI EXISTENT DEJA. IL VA SE SUBSTITUER A EUX. EN-PARTICULIER LA REUNION DU CREDIT HOTELIER, DE LA CAISSE DES MARCHES ET DU GROUPEMENT INTERPROFESSIONNEL DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE PERMETTRA DE CLARIFIER NOS STRUCTURES FINANCIERES.
- DECENTRALISER : LE TRAIT LE PLUS CRITIQUABLE DU SYSTEME FINANCIER FRANCAIS EST LA CONCENTRATION DES HOMMES ET DES DECISIONS A PARIS. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE J'AI DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'ENGAGER UN IMPORTANT PROGRAMME DE DECENTRALISATION FINANCIERE QUI CONCERNE A DES TITRES DIVERS, TOUS LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS ET TOUTES LES PROCEDURES DE FINANCEMENT. LE CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME, LARGEMENT DECENTRALISE DES SA CREATION, MARQUERA UN PAS IMPORTANT DANS LA BONNE DIRECTION.
- FACILITER L'ACCES AU CREDIT DES PME : IL NE S'AGIT PAS DE CREER DES CREDITS NOUVEAUX NI D'ALOURDIR LES PROCEDURES ACTUELLES. MAIS IL FAUT PERMETTRE A TOUTES LES PETITES ET A TOUTES LES MOYENNES ENTREPRISES D'AVOIR ACCES, DANS DES CONDITIONS SIMPLES, A L'ENSEMBLE DES PROCEDURES DE FINANCEMENT A COURT, MOYEN ET LONG TERMES, GRACE-A LA SIMPLIFICATION ET A LA DECENTRALISATION QUI SERONT LES TRAITS ESSENTIELS DU CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME.\
QUESTION.- JUSQU'ICI, CHACUN RESTAIT CHEZ SOI : LES BANQUIERS D'UN COTE, LES CHEFS D'ENTREPRISE DE L'AUTRE. CERTES, ILS SE RENCONTRAIENT CEPENDANT ET ENTRETENAIENT DES RAPPORTS REGULIERS AU NIVEAU DE LEURS ORGANISATIONS NATIONALES REPRESENTATIVES. MAIS IL SEMBLE QUE VOUS VOULIEZ, DANS-LE-CADRE DE CETTE NOUVELLE CAISSE, QUE LA CONCERTATION ENTRE EUX AILLE PLUS LOIN, BEAUCOUP PLUS LOIN MEME PUISQUE VOUS ENVISAGEZ DE DONNER AUX CHEFS D'ENTREPRISE UN ROLE ET DES PREROGATIVES MAJEURS AU-NIVEAU DE L'ADMINISTRATION DE CETTE CAISSE. VOUDRIEZ-VOUS NOUS FAIRE PART DE VOS VUES A CET EGARD ?
- LE PRESIDENT.- J'AI PERSONNELLEMENT SOUHAITE, EN EFFET, QUE LES CHEFS D'ENTREPRISE SOIENT ASSOCIES A LA GESTION DE L'ETABLISSEMENT. POUR UNE RAISON CLAIRE : LE CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME, SIMPLE ET DECENTRALISE, CONSTITUERA UN PUISSANT OUTIL DE MODERNISATION ET D'EQUIPEMENT AU SERVICE DES ENTREPRISES DE NOTRE PAYS. MAIS POUR QUE CET OUTIL SOIT PLEINEMENT ET EFFICACEMENT UTILISE, IL FAUT QU'IL DEVIENNE D'UNE CERTAINE MANIERE L'INSTRUMENT DES PROFESSIONNELS EUX-MEMES.
- C'EST POURQUOI, J'AI DEMANDE AU MINISTRE DE L'ECONOMIE DE PREVOIR UNE REPRESENTATION IMPORTANTE ET INFLUENTE DES CHEFS D'ENTREPRISE, ET DE LEURS REPRESENTANTS, AU-SEIN DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU CREDIT D'EQUIPEMENT DES PME.\
QUESTION.- LES CHEFS D'ENTREPRISE PME, VOUS NE L'IGNOREZ PAS, MONSIEUR LE PRESIDENT, CONSTITUENT UNE CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE PARTICULIEREMENT ALLERGIQUE A TOUTE FORMULE ETATIQUE ET, COMME ILS DISENT SOUVENT, TECHNOCRATIQUE. ILS S'ETAIENT EFFRAYES PAR EXEMPLE EN 1978 `ANNEE` D'UN PROJET CONTENU DANS LE PROGRAMME_COMMUN VISANT A LA _CONSTITUTION D'UNE "BANQUE NATIONALE D'INVESTISSEMENTS" AINSI QUE DE L'ANNONCE DE LA NATIONALISATION DU CREDIT COMME DE LA DISPARITION DES BANQUES PRIVEES. DANS VOTRE PROPRE PROJET, LA "PLURALITE DES SOURCES DE CREDIT" DEMEURERA-T-ELLE ? L'ADMINISTRATION DE CE NOUVEL ORGANISME NE RISQUERA-T-ELLE PAS D'ABOUTIR A UNE "FONCTIONNARISATION" - MEME PARTIELLE - DES SOURCES, COMME DES FORMES DU CREDIT ?
- LE PRESIDENT.- JE TIENS A VOUS RASSURER PLEINEMENT. IL NE S'AGIT EN AUCUNE MANIERE DE CREER UNE NOUVELLE ADMINISTRATION, MAIS DE METTRE A LA DISPOSITION DES PROFESSIONNELS UN OUTIL SOUPLE, ADAPTABLE ET DECENTRALISE. BIEN ENTENDU, LE CREDIT D'EQUIPEMENT POURRA COMPLETER L'ACTION DES BANQUES, MAIS IL NE DEVRA EN AUCUN CAS PORTER ATTEINTE A LA LIBRE CONCURRENCE ENTRE LES BANQUES ET LES DIFFERENTS ORGANISMES DE CREDIT.
- CETTE PLURALITE DES SOURCES DE CREDIT ET CETTE CONCURRENCE SONT ESSENTIELLES. ELLES CONSTITUENT LE MEILLEUR GARANT DE L'INITIATIVE ET DE LA LIBERTE DE CHOIX DU CHEF D'ENTREPRISE. J'Y SUIS PERSONNELLEMENT TRES ATTACHE, COMME VOUS LE SAVEZ.\
QUESTION.- QUEL MESSAGE POURRIEZ-VOUS TRANSMETTRE A NOS LECTEURS CHEFS D'ENTREPRISE POUR - DANS LA PERIODE DIFFICILE QUE LE PAYS TRAVERSE - LES INCITER A INVESTIR ?
- LE PRESIDENT.- NOTRE PAYS A DEMONTRE, AU-COURS DE L'ANNEE 1979, QU'IL ETAIT CAPABLE DE SE HISSER AU PREMIER RANG DES NATIONS INDUSTRIELLES : UN TAUX DE CROISSANCE SOUTENU, PLUS IMPORTANT PAR EXEMPLE QUE CELUI DE LA PLUPART DES GRANDS PAYS £ UNE BALANCE DES PAIEMENTS EXCEDENTAIRE £ UN FRANC FORT `MONNAIE`. TOUT CELA MONTRE BIEN QUE L'EFFORT DE TOUS LES FRANCAIS, ET PARTICULIEREMENT DES CHEFS D'ENTREPRISE, N'EST PAS FOURNI EN VAIN.
- J'AI TOUJOURS ETE CONVAINCU QUE NOTRE PAYS ETAIT STIMULE PAR LES DIFFICULTES, TANT IL DISPOSE DE VIGOUREUSES RESSOURCES INTELLECTUELLES ET MORALES.
- LA HAUSSE DES PRIX DES PRODUITS PETROLIERS SE TRADUIT, BIEN SUR, PAR UNE ENORME PONCTION SUR NOTRE REVENU NATIONAL. MAIS ELLE OUVRE, EN MEME TEMPS, DE NOUVEAUX MARCHES : LES ECONOMIES D'ENERGIES, LES ENERGIES NOUVELLES. LES CHEFS D'ENTREPRISE FRANCAIS ONT BIEN COMPRIS, EN 1979 `ANNEE` QU'IL CONVENAIT DE S'ADAPTER IMMEDIATEMENT A LA NOUVELLE STRUCTURE DES PRIX DE L'ENERGIE. LES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D'ENERGIE AIDES PAR L'AGENCE POUR LES ECONOMIES D'ENERGIE ONT ETE MULTIPLIES PAR CINQ DE 1978 A 1979.
- JE SUIS CONVAINCU QUE LES CHEFS D'ENTREPRISE FERONT CONFIANCE, EN 1980 COMME EN 1979, A LA SOLIDITE DE NOTRE ECONOMIE ET AU BON SENS DES FRANCAIS, EN PROCEDANT, SANS TARDER, AUX INVESTISSEMENTS DE MODERNISATION ET D'ADAPTATION QUI SONT PLUS NECESSAIRES QUE JAMAIS.\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers