Publié le 15 novembre 1979

Interview de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, accordée à FR3 lors de son voyage en Midi Pyrénées, sur le plan Sud Ouest, Foix le 15 novembre 1979.

15 novembre 1979 - Seul le prononcé fait foi

Interview de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, accordée à FR3 lors de son voyage en Midi Pyrénées, sur le plan Sud Ouest, Foix le 15 novembre 1979.

Télécharger le .pdf
QUESTION.- NOUS ALLONS ABORDER AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SI VOUS LE VOULEZ BIEN, LA PARTIE PHILOSOPHIQUE, PLUTOT LE POURQUOI DE CE PLAN. MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS LE SAVEZ, ET JE VIENS DE LE DIRE, LES POPULATIONS DE CES 18 DEPARTEMENTS CONCERNES PAR LE PLAN GRAND SUD-OUEST, SONT DONC DEVANT VOUS, PAR L'INTERMEDIAIRE DES CAMERAS DES ACTUALITES TELEVISEES REGIONALES, JE CROIS QUE LA PREMIERE QUESTION QUI DOIT LES INTERESSER, SANS DOUTE, C'EST DE SAVOIR COMMENT CE PLAN EST NE, ENFIN IL Y A 13 MOIS ON A COMMENCE A EN PARLER, COMMENT CELA EST-IL VENU ?
- LE PRESIDENT.- JE VEUX SALUER LES TELESPECTATEURS DE CES TROIS REGIONS. JE SUIS ALLE EN AQUITAINE, IL Y A QUELQUES SEMAINES. JE RENDRAI VISITE AU LANGUEDOC - ROUSSILLON. ICI, EN MIDI - PYRENEES, JE VISITERAI QUATRE DEPARTEMENTS SUR LES HUIT ET JE SALUE LES HABITANTS DES QUATRE DEPARTEMENTS QUE JE NE POURRAI PAS VISITER CETTE FOIS, QUI SONT LES HAUTES-PYRENEES, LE GERS, LE TARN-ET-GARONNE ET LE LOT. JE VISITERAI LES QUATRE AUTRES DEPARTEMENTS DANS LES DEUX JOURS PROCHAINS.
- POURQUOI CE PLAN ? QUAND L'IDEE EST-ELLE NEE ? C'EST UNE IDEE QUE J'AI DEPUIS LONGTEMPS. J'AI TOUJOURS PENSE QU'IL Y AVAIT AU SUD-OUEST DE LA FRANCE, UNE VASTE REGION QUI VA DE L'ATLANTIQUE A LA MEDITERRANEE, AVEC DE GRANDES CAPACITES. DE GRANDES CAPACITES HUMAINES, UNE TRES BONNE SITUATION GEOGRAPHIQUE, UN TRES BON NIVEAU D'EDUCATION ET DE CULTURE. MAIS QUI N'A PAS CONNU JUSQU'ICI LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL A LAQUELLE ELLE ASPIRE ET QUI POURRAIT LA RENDRE COMPARABLE A TELLE OU TELLE AUTRE REGION, DONT LE DEVELOPPEMENT A ETE PLUS RAPIDE DANS NOTRE PAYS.\
`REPONSE` JE ME SUIS TOUJOURS DIT IL FAUT FAIRE UN PLAN D'ENSEMBLE POUR LE SUD-OUEST ET UN PLAN D'UNE CERTAINE DUREE. NOS PLANS NATIONAUX SONT DE CINQ ANS, EN CINQ ANS ON NE TRANSFORME PAS LES CONDITIONS_DE_VIE D'UNE GRANDE REGION, IL FAUT PLUS DE TEMPS, C'EST POURQUOI J'AI REFLECHI A UN PLAN DE DIX ANS. ALORS QUAND A-T-ON COMMENCE A LE PROPOSER. CE N'EST PAS A LA VEILLE D'UNE ELECTION, JE VOUS LE DIT TOUT DE SUITE, C'EST AU LENDEMAIN D'UNE ELECTION. APRES L'ELECTION `LEGISLATIVE` DE MARS 1978 `DATE` JE ME SUIS DIT QU'IL FALLAIT ENTREPRENDRE EN FRANCE LA PREPARATION DE L'AVENIR, DE CET AVENIR QUE NOUS VOYONS MAINTENANT SE RAPPROCHER DE NOUS AVEC SES PROBLEMES INTERNATIONAUX, LA RARETE DE L'ENERGIE, LE COUT DES MATIERES PREMIERES, LA CONCURRENCE PLUS SEVERE. IL FALLAIT QUE LA FRANCE SE PREPARE ET NOTAMMENT QUE LES GRANDES REGIONS PUISSENT ETRE DOTEES DES MOYENS DE DEVELOPPEMENT NECESSAIRES. C'EST AU PRINTEMPS DE 78 `1978` QUE POUR LA PREMIERE FOIS J'AI PARLE AU CONSEIL DES MINISTRES DE LA NECESSITE D'UN TEL PLAN ET C'EST EN JUILLET 1978 `DATE` QU'IL A ETE DECIDE DE LE LANCER ET D'EN ENTREPRENDRE LA PREPARATION. CETTE PREPARATION A DURE DE JUILLET 78 A NOVEMBRE 79 `1979`, DONC PLUS D'UN AN ET ELLE VA ME PERMETTRE D'ANNONCER SAMEDI LES GRANDES LIGNES DE CE PLAN QUE LE GOUVERNEMENT A ADOPTE MERCREDI DERNIER.\
QUESTION.- ALORS QUI DIT REUSSITE D'UN PLAN IMPLIQUE UNE CONCERTATION EVIDEMMENT AVEC UN CERTAIN NOMBRE DE PARTIES QUI SONT LES PARTENAIRES. CETTE CONCERTATION VOUS L'AVEZ SOLLICITEE, EST-CE QU'ELLE A JOUE PLEINEMENT DANS L'ELABORATION DU PLAN ?
- LE PRESIDENT.- JE CROIS QU'ON PEUT DIRE QUE OUI. NATURELLEMENT DANS UNE CONCERTATION CHACUN NE RETROUVE PAS NECESSAIREMENT TOUTES LES IDEES QU'IL A APPORTEES PUISQU'IL FAUT FAIRE UNE SYNTHESE £ MAIS CETTE CONCERTATION A ETE FAITE A TOUS LES NIVEAUX £ JE RAPPELLERAI LES NIVEAUX ESSENTIELS : D'ABORD TOUS LES DEPARTEMENTS, ON A DEMANDE AUX CONSEILS_GENERAUX DES 18 DEPARTEMENTS DE CES TROIS REGIONS D'ETABLIR LEURS PROPOSITIONS, LEURS REFLEXIONS EN_VUE DE LA PREPARATION DE CE PLAN. IL A ETE ENSUITE PREPARE AVEC LES TROIS REGIONS CONCERNEES, C'EST-A-DIRE LES TROIS CONSEILS_REGIONAUX D'AQUITAINE, MIDI - PYRENEES ET LANGUEDOC - ROUSSILLON.
- J'AI RECU MOI-MEME A L'ELYSEE, DEUX FOIS, LES PRINCIPAUX RESPONSABLES REGIONAUX ET DEPARTEMENTAUX POUR AVOIR UN ECHANGE_DE_VUES AVEC EUX. ON A CHARGE LE DELEGUE NATIONAL A L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE `ANDRE CHADEAU` ACCOMPAGNE D'UN PREFET QUI ETAIT UN ANCIEN PREFET DE REGION PRECISEMENT DE MIDI - PYRENEES `TONY ROCHE` DE PROCEDER A CETTE CONCERTATION ET A CES CONSULTATIONS. AU TOTAL, PLUS DE 10000 PERSONNES `NOMBRE`, ELUS POLITIQUES, SOCIO-PROFESSIONNELS ONT PARTICIPE A LA PREPARATION DU PLAN. NATURELLEMENT LA CONCERTATION NE DOIT PAS S'ARRETER LA, PUISQU'UN PLAN C'EST AUSSI UNE REALISATION ET J'AURAI L'OCCASION DE DIRE A MAZAMET COMMENT LA CONCERTATION DOIT SE POURSUIVRE.\
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ VOUS-MEME BROSSE TOUT A L'HEURE LE PORTRAIT PHYSIQUE DE CE GRAND SUD-OUEST. IL Y A DIX-HUIT `NOMBRE` DEPARTEMENTS, NOUS LE SAVONS, EST-CE QUE VOUS NE CRAIGNEZ PAS QUE CETTE NOUVELLE ENTITE SOIT UN PEU VASTE ET QUE A NOUVEAU NOUS NOUS TROUVIONS DEVANT LE PROBLEME DE L'ELOIGNEMENT DE L'ADMINISTRE ET DE L'ADMINISTRATION, DU CENTRE DE DECISIONS ET DU LIEU OU C'EST APPLIQUE ?
- LE PRESIDENT.- NON, VOTRE INTERROGATION, VOTRE CRITIQUE, SERAIENT JUSTIFIEES SI ON AVAIT L'IDEE DE FAIRE UNE ADMINISTRATION DU GRAND SUD-OUEST. IL N'EN EST PAS QUESTION. IL EST QUESTION DE FAIRE UN PLAN QUI SERA ENSUITE MIS EN_OEUVRE PAR LES PROCEDURES NORMALES, C'EST-A-DIRE PAR LES TROIS REGIONS ET PAR LES DIX-HUIT DEPARTEMENTS CONCERNES. SIMPLEMENT QUAND VOUS REGARDEZ UNE CARTE DE FRANCE ET D'EUROPE VOUS VOYEZ BIEN QU'IL Y A UNE SOLIDARITE DE FAITS ENTRE CES TROIS REGIONS ET, PAR EXEMPLE, SI ON VEUT FAIRE DE GRANDS EQUIPEMENTS ROUTIERS, ON NE PEUT PAS LES FAIRE DANS UNE SEULE REGION, LES GRANDS EQUIPEMENTS TRANSVERSAUX TRAVERSENT NECESSAIREMENT L'ENSEMBLE DE CES TROIS REGIONS. DE MEME SI L'ON DOIT FAIRE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE POUR CES REGIONS, ON S'APERCOIT QUE LES PRODUCTIONS SONT TRES SOUVENT SEMBLABLES ET QUE LA MEME POLITIQUE DOIT S'APPLIQUER. IL NE S'AGIT DONC PAS DE CREER UNE REGION SUPPLEMENTAIRE, MAIS IL S'AGIT D'AVOIR UNE CONCEPTION D'ENSEMBLE QUI SOIT VALABLE POUR CES TROIS REGIONS `MIDI - PYRENEES ` AQUITAINE ` LANGUEDOC - ROUSSILLON`.\
QUESTION.- ALORS IL EST UN MOT QUE VOUS AVEZ ENTENDU DEJA PENDANT LE DEBUT DU VOYAGE, QUE VOUS ENTENDREZ SANS DOUTE SOUVENT PAR LA SUITE, C'EST LE MOT CHOMAGE. EST-CE QUE LE PLAN GRAND SUD-OUEST PREND EN-COMPTE CE TERRIBLE MOT ET PREVOIT QUELQUE CHOSE A CE SUJET ?
- LE PRESIDENT.- DANS LES RAISONS QUE J'AI DONNEES POUR LE LANCEMENT DU PLAN DU GRAND SUD-OUEST, IL Y AVAIT CERTAINES CONSTATATIONS. CONSTATATION D'ABORD QUE LE TAUX D'INDUSTRIALISATION DU GRAND SUD-OUEST EST INFERIEUR A LA MOYENNE NATIONALE. LA PART DE LA POPULATION QUI TRAVAILLE DANS L'INDUSTRIE EST PLUS FAIBLE. ON SAIT BIEN QUE L'INDUSTRIE EST CREATRICE D'EMPLOIS, DE VALEUR AJOUTEE, DE SALAIRES ET DE REVENUS, QU'IL ETAIT DONC IMPORTANT D'AUGMENTER CE TAUX D'INDUSTRIALISATION.
- D'AUTRE_PART, LE TAUX MOYEN DE CHOMAGE DANS LE GRAND SUD-OUEST EST SUPERIEUR A LA MOYENNE NATIONALE £ LA AUSSI IL FAUT FAIRE UN EFFORT POUR LA CREATION D'EMPLOIS. LES CHIFFRES QUE J'AURAI L'OCCASION D'ANNONCER A MAZAMET SE TRADUIRONT PAR DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES IMPORTANTS A-PARTIR DE 1980 `ANNEE` DANS LE GRAND SUD-OUEST. CES TRAVAUX, BIEN ENTENDU, SERONT FAITS PAR DES ENTREPRISES ET ILS SERONT DONC CREATEURS D'EMPLOIS. CE QUI FAIT QUE LE PLAN DEVRAIT CREER DES EMPLOIS A DEUX DETENTES. D'ABORD TOUT DE SUITE PAR LES TRAVAUX QU'IL ENGENDRERA ET ENSUITE PAR L'EFFORT D'INDUSTRIALISATION ET DE MISE EN_VALEUR DES RESSOURCES NATURELLES DU SUD-OUEST, AGRICULTURE ET ENERGIE.\
QUESTION.- LES REGIONS CONCERNEES, MONSIEUR LE PRESIDENT, SONT MERIDIONALES, ELLES S'INSCRIVENT DANS DES TRADITIONS ET DES CULTURES (AU PLURIEL) PARTICULIERES, EN PLUS C'EST UN RESERVOIR UNIVERSITAIRE TRES IMPORTANT, EST-CE QUE LE PLAN A TENU _COMPTE DE CETTE CARACTERISTIQUE ?
- LE PRESIDENT.- IL EN TIENDRA _COMPTE ET C'EST UN DES ELEMENTS QUE J'AI AJOUTES PERSONNELLEMENT. DANS LE PREMIER PROJET QUI M'AVAIT ETE PRESENTE IL N'Y AVAIT PAS D'ELEMENT CULTUREL, ET CONNAISSANT LE GRAND SUD-OUEST, ETANT MOI-MEME ORIGINAIRE DE CE GRAND SUD-OUEST, J'AI PENSE QU'UN PLAN DE DIX ANS QUI IGNORERAIT L'ASPECT CULTUREL DU GRAND SUD-OUEST SERAIT INCOMPLET ET C'EST POURQUOI QU'IL S'AGISSE DU DEVELOPPEMENT UNIVERSITAIRE, QU'IL S'AGISSE DES PROBLEMES D'EDUCATION ET DE FORMATION, NOTAMMENT AU-NIVEAU DES COLLEGES ET DES LYCEES QUI M'ONT ETE SIGNALES COMME IMPORTANTS ET DIFFICILES DANS LES TROIS REGIONS, QU'IL S'AGISSE DE LA VIE CULTURELLE DE CES REGIONS AU POINT_DE_VUE DE LA CONSERVATION DE LEURS TRADITIONS, DU SOIN APPORTE AU MAINTIEN DES LANGUES LOCALES LORSQUE CELLES-CI SONT UTILISEES, IL Y AURA UN VOLET CULTUREL DU PLAN SUD-OUEST.
- QUESTION.- CREATION DE PARCS `NATURELS` EVENTUELLEMENT ?
- LE PRESIDENT.- NOUS SOMMES ICI EN ARIEGE OU LE PROBLEME S'EST POSE, NATURELLEMENT CELA NE PEUT SE FAIRE QU'AVEC L'ACCORD DES ELUS DES DEPARTEMENTS CONCERNES ET IL FAUT REGARDER AVEC SOIN QUELS SONT LES AVANTAGES QUE LES POPULATIONS PEUVENT EN RETIRER ET SI LE BILAN EST POSITIF ALORS ON PEUT PRENDRE EN EFFET UNE DECISION POSITIVE.
- QUESTION.- EH BIEN, MONSIEUR LE PRESIDENT, JE VOUS REMERCIE D'AVOIR ACCEPTE DE PARTICIPER EN DIRECT A CES TROIS JOURNAUX TELEVISES DE LANGUEDOC - ROUSSILLON, MIDI - PYRENEES ET AQUITAINE. ET SI VOUS VOULEZ BIEN NOUS ALLONS MAINTENANT VOIR COMMENT A COMMENCE LA JOURNEE DU VOYAGE PRESIDENTIEL EN NOUS RENDANT A SAINT-GIRONS AUX ALENTOURS DE 15 H 00.
- LE PRESIDENT.- VOUS ME PERMETTEZ DE DIRE UN MOT, UN MOT TRES COURT, SIMPLEMENT POUR REMERCIER LA POPULATION DE SAINT-GIRONS, LA POPULATION DE FOIX ET LA POPULATION DE L'ARIEGE POUR L'ACCUEIL QU'ELLES ONT RESERVE AUJOURD'HUI AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. J'AI ETE TRES SENSIBLE A LA QUALITE, A L'AMITIE DE LEUR ACCUEIL.\

Voir tous les articles et dossiers