Publié le 15 novembre 1979

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'hôtel de ville de Saint-Girons, le 15 novembre 1979.

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'hôtel de ville de Saint-Girons, le 15 novembre 1979.

15 novembre 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'hôtel de ville de Saint-Girons, le 15 novembre 1979. - PDF 420 Ko
MONSIEUR LE MAIRE,
- MONSIEUR LE DEPUTE,
- MONSIEUR LE CONSEILLER_GENERAL,
- MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX,
- MESSIEURS LES MAIRES,
- MESDAMES,
- MESSIEURS,
- MES CHERS AMIS,
- JE VOUS REMERCIE, MONSIEUR LE MAIRE `JEAN BUFFELAN`, DE VOS PAROLES DE BIENVENUE. C'EST AU NOM DE VOTRE CONSEIL_MUNICIPAL ET DES SAINT-GIRONNAISES ET DES SAINT-GIRONNAIS QUE VOUS ACCUEILLEZ AUJOURD'HUI, POUR LA PREMIERE FOIS DE VOTRE TRES LONGUE HISTOIRE, LE CHEF_DE_L_ETAT, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. MAIS, EN MEME TEMPS, VOUS M'ACCUEILLEZ D'UNE CERTAINE MANIERE, AU NOM DE TOUTES LES COMMUNES DE MIDI - PYRENEES, PUISQUE CETTE ETAPE A SAINT-GIRONS EST LA PREMIERE D'UN VOYAGE OFFICIEL QUI ME CONDUIRA DANS QUATRE DEPARTEMENTS DE LA REGION. ET J'AI TENU A COMMENCER PAR CHEZ VOUS POUR Y ETRE ACCUEILLI PAR VOUS-MEME, MONSIEUR LE MAIRE, DONT JE CONNAIS LA CARRIERE DANS LES TRES HAUTES FONCTIONS DE LA MAGISTRATURE QUE VOUS AVEZ EXERCEES ET PAR LE DYNAMIQUE CONSEILLER_GENERAL DU CANTON.
- POURQUOI SUIS-JE VENU DANS L'ARIEGE ? CERTAINS ONT INSISTE A_JUSTE_TITRE, ET VOUS L'AVEZ FAIT A L'INSTANT SUR LES DIFFICULTES DE L'ARIEGE, POUR SOULIGNER LE DEPEUPLEMENT DE VOTRE DEPARTEMENT DEPUIS UN SIECLE £ VOUS AVEZ RAPPELE LE TRES LOURD TRIBUT HUMAIN, UN DES PLUS LOURDS DE FRANCE, QU'IL A PAYE AU-COURS DES DEUX CONFLITS MONDIAUX, LES TRES GRANDS SACRIFICES DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE QUI S'EGRENENT SUR TOUS LES MONUMENTS AUX MORTS DE VOTRE DEPARTEMENT ET EGALEMENT SA PARTICIPATION ACTIVE ET COURAGEUSE A LA RESISTANCE. C'ETAIT UN PREMIER MOTIF POUR VENIR CHEZ VOUS.
- LE SECOND MOTIF, C'EST QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE NE REND PAS SEULEMENT, OU PRINCIPALEMENT VISITE, AUX REGIONS, AUX DEPARTEMENTS, AUX VILLES QUI SONT DANS LES SITUATIONS LES PLUS FAVORABLES. IL A, AU CONTRAIRE, LE DEVOIR DANS SA FONCTION D'ALLER RENCONTRER SUR_PLACE CEUX QUI VIVENT DANS DES REGIONS OU DANS DES CONDITIONS_DE_VIE QUI SONT PLUS DIFFICILES. DE FACON, D'UNE_PART, A ECOUTER L'EXPOSE DE LEURS PROBLEMES COMME CELUI QUE VOUS VENEZ DE FAIRE, MONSIEUR LE MAIRE, ET, D'AUTRE_PART, A POUVOIR LEUR APPORTER LA REPONSE DE LA SOLIDARITE NATIONALE POUR ORGANISER, ORGANISER ENFIN, LE DEVELOPPEMENT DU GRAND SUD-OUEST DE LA FRANCE.\
ICI, A SAINT-GIRONS, DANS LE COUSERANS, CE QU'ON VOIT, CE QU'ON APERCOIT, EST EN REALITE LE RESUME DES PROBLEMES DE CETTE GRANDE REGION. QUE VOIT-ON, EN EFFET, CHEZ VOUS ?
- D'ABORD, UN PAYS MAGNIFIQUE. LES PYRENEES SEMBLENT AVOIR CONCENTRE ICI CE QU'ELLES ONT DE PLUS BEAU : LA VALLEE HEUREUSE DU SALAT, LES CRETES DES "PETITES-PYRENEES", LES HAUTES VALLEES AUX NOMS QUI CHANTENT - BALLONGUE, BETHMALE, BIROS, ERCE, MASSAT, USTOU ... ON VOIT ENSUITE UN PAYS FIER DE SON PASSE ET DE SA CULTURE, QUI ONT LAISSE A SAINT-LIZIER UN TEMOIGNAGE D'UNE IMPRESSIONNANTE GRANDEUR. UNE ECONOMIE VARIEE QUI CONNAIT DES PROBLEMES, MAIS OU L'INDUSTRIE ET LE COMMERCE COMPLETENT L'AGRICULTURE TRADITIONNELLE.
- ON Y VOIT AUSSI UN PAYS DANS LEQUEL LA JEUNESSE VEUT VIVRE. UN PAYS MENACE PAR UNE LENTE HEMORRAGIE DEMOGRAPHIQUE. EN 1846 `ANNEE`, IL Y AVAIT 100000 `NOMBRE` HABITANTS DANS LE COUSERANS, ILS SONT AUJOURD'HUI 30000. PLUSIEURS MILLIERS D'HECTARES SONT RETOURNES A LA FRICHE. LES SCIERIES ET LES LAITERIES DOIVENT PARFOIS FAIRE VENIR LEURS MATIERES PREMIERES DES DEPARTEMENTS VOISINS.
- CETTE SITUATION N'EST PAS PROPRE AU COUSERANS : ON LA RETROUVE DANS BEAUCOUP DE NOS CANTONS RURAUX DU SUD-OUEST DE LA FRANCE. ON LES RETROUVE DANS TOUTES LES ZONES DE MOYENNE MONTAGNE COMME CELLES QUE JE CONNAIS BIEN, EN AUVERGNE, ET D'OU VIENT, COMME MOI-MEME, LE NOUVEAU SECRETAIRE_D_ETAT A L'AGRICULTURE `MICHEL DEBATISSE`. D'AILLEURS, SI J'AVAIS FERME LES YEUX DANS L'HELICOPTERE PENDANT UN INSTANT ET SI J'AVAIS REGARDE SOUDAIN PAR LE HUBLOT, J'AURAIS EU DU MAL A SAVOIR SI J'ETAIS DANS L'ARIEGE OU DANS TEL OU TEL CANTON DE MON DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME. ET C'EST POURQUOI L'AVENIR DU COUSERANS EST UN AVENIR QUI NOUS CONCERNE TOUS. PARCE QU'IL POSE LES MEMES PROBLEMES QUE CEUX QUE NOUS AVONS A RESOUDRE A L'ECHELLE NATIONALE.\
CET AVENIR, IL VA SE JOUER DANS LES DIX ANS QUI VIENNENT. ET C'EST POURQUOI J'AI PROPOSE AU GOUVERNEMENT, PUIS AUX ELUS DE VOTRE REGION D'ELABORER NON PAS UN PLAN TRES COURT QUI N'AURAIT PAS PERMIS DE RESOUDRE TOUS LES PROBLEMES, MAIS PRECISEMENT UN PLAN DE DIX ANS `PLAN SUD-OUEST`. ICI, TROIS EXPLOITANTS AGRICOLES SUR QUATRE ONT PLUS DE 50 `AGE` ANS ET LA STRUCTURE DEMOGRAPHIQUE DE L'ARTISANAT ET DU COMMERCE EST A PEINE PLUS FAVORABLE. TOUT DEPENDRA DONC DE LA FACON DONT LA JEUNESSE ARIEGEOISE SAURA PRENDRE EN_MAIN LE DESTIN DE SON PAYS DANS CES DIX PROCHAINES ANNEES. CETTE JEUNESSE EST LA. ELLE VEUT VIVRE. ELLE A HERITE DE SES AINES LA FIERTE, L'IMAGINATION ET LE COURAGE. POUR QUE L'ARIEGE GAGNE, POUR QUE L'ARIEGE VIVE, NOUS DEVONS L'AIDER. L'AIDER, CELA SIGNIFIE TROIS TYPES D'ACTIONS : SOUTENIR LES VILLES, REANIMER LES ZONES RURALES, DEVELOPPER LES RICHESSES NATURELLES SOUS-EXPLOITEES.\
IL FAUT D'ABORD SOUTENIR LES VILLES. LES VILLES DU COUSERANS RESTENT LES POINTS FORTS, LES POINTS D'ANCRAGE D'UN TISSU ECONOMIQUE FRAGILE.
- VOUS AVEZ EVOQUE, A L'INSTANT, MONSIEUR LE MAIRE, LES PROJETS DE VOTRE MUNICIPALITE. JE PUIS VOUS DIRE AUJOURD'HUI QUE LE MINISTRE DE LA SANTE `JACQUES BARROT` A RETENU LE PROJET D'HUMANISATION DE L'HOPITAL DE ROZES. LES ETUDES COMPLEMENTAIRES NECESSAIRES SERONT FINANCEES EN 1980, A LA HAUTEUR DE 600000 FRANCS `SOMME`.
- EN_OUTRE, L'ETAT SUBVENTIONNERA A 40 % `STATISTIQUE` EN 1980 `ANNEE` LA CONSTRUCTION DU GYMNASE DU LYCEE D'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL D'EYCHEIL. J'AI COMPRIS, MONSIEUR LE MAIRE, QUE VOTRE INTENTION ETAIT D'OUVRIR LARGEMENT CETTE SALLE, EN DEHORS DES HEURES DE COURS, A L'ENSEMBLE DE LA POPULATION ET DE LUI DONNER UNE VOCATION POLYVALENTE.
- LE COUSERANS ET L'ARIEGE POSSEDENT A SAINT-LIZIER UN ENSEMBLE MONUMENTAL DONT LE DEPARTEMENT NE PEUT PAS SUPPORTER SEUL LES CHARGES D'ENTRETIEN. LE FESTIVAL MUSICAL DE SAINT-LIZIER EST UNE INITIATIVE HEUREUSE POUR ANIMER CE HAUT LIEU HISTORIQUE : LE PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE` M'A DIT L'ANNEE DERNIERE LORSQU'IL EST VENU, LA QUALITE DE CETTE MANIFESTATION. POUR COMPLETER CES EFFORTS LOCAUX, LE GOUVERNEMENT A DECIDE L'INSTALLATION, DANS LE PALAIS DES EVEQUES, DE LA PHONOTHEQUE DE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE. LE DEPARTEMENT A DEJA PRIS A SA CHARGE 300000 FRANCS DE DEPENSES D'ETUDES. LES COUTS D'INSTALLATION SERONT ENTIEREMENT FINANCES PAR L'ETAT.
- CHACUN COMPREND L'IMPORTANCE ET LE SYMBOLE DE CETTE DECISION. SAINT-LIZIER REMPLIRA DESORMAIS UNE FONCTION NATIONALE.\
LE DEUXIEME EFFORT DE L'ETAT DOIT PORTER SUR LE MAINTIEN D'ACTIVITES DANS LES ZONES RURALES. CELA DEPEND D'ABORD DES MOYENS DE COMMUNICATIONS. C'EST POURQUOI L'EFFORT EXCEPTIONNEL ENGAGE EN 1979 EN_FAVEUR DE LA VOIRIE DEPARTEMENTALE DE MONTAGNE SERA RENOUVELE EN 1980 : L'ETAT ACCORDERA A CE TITRE 1200000 FRANCS DE CREDITS SPECIFIQUES AUXQUELS S'AJOUTERONT, EGALEMENT HORS ENVELOPPE, 220000 FRANCS POUR LA VOIRIE COMMUNALE DE MONTAGNE.
- CELA DEPEND AUSSI DU MAINTIEN DES SERVICES COLLECTIFS, DES SERVICES PUBLICS DANS DE PETITES LOCALITES. PAR SERVICES COLLECTIFS, J'ENTENDS D'ABORD, NATURELLEMENT, LES ADMINISTRATIONS. J'AI SIGNE, LE 16 OCTOBRE `1979 ` DATE` DERNIER, UN DECRET QUI ORGANISE UNE PETITE REVOLUTION ADMINISTRATIVE. CE TEXTE DONNE AU PREFET LA POSSIBILITE DE CONFIER AUX BUREAUX DE POSTES UNE SERIE D'OPERATIONS ADMINISTRATIVES QUI EXIGEAIENT JUSQU'ALORS UN DEPLACEMENT AU CHEF-LIEU D'ARRONDISSEMENT. ET JE SOUHAITE QUE PAR LES INITIATIVES QUE VOUS PRENDREZ, MONSIEUR LE PREFET, L'ARIEGE APPARAISSE, A CET EGARD, COMME UN DEPARTEMENT-PILOTE DANS L'UTILISATION QUI SERA FAITE DE SON RESEAU POSTAL DE TRES BONNE QUALITE POUR AMELIORER LES SERVICES ADMINISTRATIFS RENDUS AUX CITOYENS.\
MAIS LES SERVICES COLLECTIFS, EN ZONE DE MONTAGNE CE SONT AUSSI CEUX DES ARTISANS ET DES PETITS COMMERCANTS. UNE DES PREMIERES QUESTIONS QU'ON POURRAIT POSER EN ARRIVANT EN ARIEGE SERAIT : "QUE DEVIENNENT LES BOULANGERS ?" J'AI APPRIS QU'A SENTEIN, QU'A AULUS, LE DEPART DU DERNIER BOULANGER AVAIT ETE RESSENTI LOCALEMENT COMME UN DRAME.
- JE SOUHAITE QU'EN_LIAISON AVEC LES CHAMBRES DE COMMERCE ET DE METIERS L'ADMINISTRATION RECENSE LES FONDS DE COMMERCE COMME LES EXPLOITATIONS AGRICOLES QUI RISQUENT DE TOMBER EN DESHERENCE, ET INTERVIENNE A TEMPS POUR FACILITER LES INSTALLATIONS DE JEUNES. A CET EGARD, ET POUR L'AGRICULTURE, DEUX POLITIQUES IMPORTANTES SERONT POURSUIVIES EN 1980 ET DANS LES ANNEES SUIVANTES, IL S'AGIT, D'UNE_PART, DE L'AIDE SPECIALE A L'AGRICULTURE DE MONTAGNE, QUI DEVRAIT ETRE ORGANISEE A UN NIVEAU TEL QU'ELLE PERMETTE LE MAINTIEN DE L'ACTIVITE AGRICOLE DANS LES ZONES DE MOYENNE ET DE HAUTE MONTAGNE DE NOTRE PAYS. ET, D'AUTRE_PART, LE VOTE DE LA LOI D'ORIENTATION AGRICOLE TRAITANT EN-PARTICULIER LE PROBLEME FONCIER ET L'ENSEMBLE DES PROBLEMES LIES A L'INSTALLATION DES JEUNES AGRICULTEURS.\
L'ETAT - C'EST LE TROISIEME OBJECTIF - DOIT ENFIN AIDER LE COUSERANS A METTRE EN_VALEUR SES RICHESSES NATURELLES. CE SERA, POUR L'ENSEMBLE DU GRAND SUD-OUEST, UN DES POINTS FORTS DU PLAN.
- RICHESSES AGRICOLES, RICHESSES FORESTIERES, RICHESSES TOURISTIQUES : J'AURAI L'OCCASION D'EN PARLER TOUT A L'HEURE DEVANT LES ELUS DU DEPARTEMENT. RICHESSES ENERGETIQUES AUSSI : C'EST UN SUJET CHER AUX SAINT-GIRONNAIS, QUI HONORENT ENCORE LE SOUVENIR D'ARISTIDE BERGES, L'INVENTEUR DE LA HOUILLE BLANCHE.
- LORS DE LA PREPARATION DU PLAN DU GRAND SUD-OUEST, DE NOMBREUSES COMMUNES PYRENEENNES ONT DEMANDE L'AUTORISATION DE POUVOIR EQUIPER ELLES-MEMES DE PETITES CHUTES D'EAU EN MICRO-CENTRALES ELECTRIQUES. LE COUSERANS A UN PROJET DE CE GENRE A TAURIGNAN-CASTET. IL Y EN A BEAUCOUP D'AUTRES, NOTAMMENT DANS LES HAUTES-PYRENEES.
- LE GOUVERNEMENT PRENDRA LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR AUTORISER CES OPERATIONS ET DECONCENTRER LES PROCEDURES.\
BEAUCOUP DE CES ACTIONS S'INSCRIVENT DANS LE CONTRAT DE PAYS QUE LE COUSERANS A VOULU ET QUE LE DERNIER COMITE INTERMINISTERIEL D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE A PRIS EN CONSIDERATION. QUAND J'AI PRIS CONNAISSANCE DE CETTE CHARTE DU DEVELOPPEMENT DE VOTRE ARRONDISSEMENT, J'AI ETE FRAPPE PAR L'EFFORT FAIT POUR DEFINIR DES PRIORITES ET POUR ASSURER LEUR COHERENCE. EFFORT D'AUTANT PLUS MERITOIRE QUE LES ELUS DU COUSERANS APPARTIENNENT A TOUTES LES FORMATIONS POLITIQUES ET ONT DES PERSONNALITES TRES DIFFERENTES.
- CE FAISANT, LE COUSERANS A DONNE UN EXEMPLE QUE NOUS POUVONS TOUS MEDITER. CHACUN A FAIT DES CONCESSIONS. JE N'AI PAS LE SENTIMENT QUE PERSONNE Y AIT PERDU LA FACE NI QUE QUICONQUE, EN DONNANT SON ACCORD, AIT SACRIFIE SON DROIT A LA DIFFERENCE OU SA PREFERENCE POUR SES CONVICTIONS PERSONNELLES. SIMPLEMENT, PARCE QUE L'AVENIR DU COUSERANS ETAIT EN JEU, ON S'EST MIS D'ACCORD SUR LES MOYENS DE LE SERVIR ET DE LE SAUVER.
- MONSIEUR LE MAIRE, CE QUI A ETE FAIT A SAINT-GIRONS EST UN BON EXEMPLE POUR TOUS. ET JE SOUHAITE QU'AVEC L'AIDE DES POUVOIRS PUBLICS, AVEC L'AIDE DES INSTANCES DEPARTEMENTALES ET REGIONALES, LES VOIES QUI ONT ETE TRACEES APPARAISSENT COMME DES VOIES D'AVENIR ASSURANT COMME JE LE SOUHAITE LA RENAISSANCE DU COUSERANS ET DE SON CHEF-LIEU.
- VIVE SAINT-GIRONS !
- VIVE LE COUSERANS !
- VIVE LA REPUBLIQUE !
- VIVE LA FRANCE !\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers