Publié le 15 novembre 1979

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'hôtel de ville de Foix, le 15 novembre 1979.

15 novembre 1979 - Seul le prononcé fait foi

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'hôtel de ville de Foix, le 15 novembre 1979.

Télécharger le .pdf
MONSIEUR LE MAIRE,
- MESSIEURS LES DEPUTES,
- MESDAMES,
- MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX DE FOIX,
- MES CHERES FUXEENNES ET MES CHERS FUXEENS,
- L'ORGANISATION D'UN VOYAGE PRESIDENTIEL EXIGE DES CHOIX DIFFICILES CAR IL FAUDRAIT TOUT VOIR ET C'EST IMPOSSIBLE. LA REGION MIDI - PYRENEES, AVEC SES 18 DEPARTEMENTS, EST, AVEC RHONE - ALPES, CELLE QUI EN POSSEDE LE PLUS GRAND NOMBRE. ET JE NE PEUX, CETTE FOIS, EN VISITER QUE QUATRE. J'AI CHOISI, POUR COMMENCER, L'ARIEGE.
- L'ARIEGE, PARCE QUE NOUS SOMMES ICI AU_COEUR DES PYRENEES, A LA FRONTIERE ENTRE LE LANGUEDOC ET LA GASCOGNE. DES PYRENEES QUI SONT TOUTES PROCHES PUISQUE L'HERITAGE HISTORIQUE DES COMTES DE FOIX FAIT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LE CO-PRINCE DES VALLEES D'ANDORRE, ET DONC LE CHEF D'UN ETAT PYRENEEN.
- DES PYRENEES QUE LE PLAN DU GRAND SUD-OUEST ET LES PERSPECTIVES D'ELARGISSEMENT DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` VONT PROFONDEMENT TRANSFORMER.
- L'ARIEGE, PARCE QUE C'EST UN DES DEPARTEMENTS DE FRANCE OU LA NATURE EST LA PLUS BELLE ET OU, CEPENDANT, L'EXODE RURAL EST LE PLUS RAPIDE. C'EST-A-DIRE QUE LES FEMMES ET LES HOMMES Y VIENNENT A MANQUER AU MOMENT OU POURTANT ILS SERAIENT LE PLUS NECESSAIRES.
- L'ARIEGE, ENFIN, PARCE QUE CE DEPARTEMENT EST RESTE TROP LONGTEMPS IGNORE DE LA COMMUNAUTE NATIONALE.
- VOUS L'AVEZ RAPPELE, MONSIEUR LE MAIRE : AUCUN CHEF_DE_L_ETAT AUCUN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N'ETAIT VENU A FOIX DEPUIS 20 ANS. ET JE COMPRENDS, CAR J'APPARTIENS MOI AUSSI A UN PAYS DE MONTAGNE, CE QUE PEUT ETRE L'ISOLEMENT GEOGRAPHIQUE ET, PLUS ENCORE, PSYCHOLOGIQUE.
- IL EST DES CRAINTES, IL EST DES ESPOIRS, IL EST MEME DES CRITIQUES QUE L'ON ENTEND MAL DE PARIS. C'EST POURQUOI JE SUIS VENU SUR_PLACE POUR ECOUTER, A TRAVERS VOUS TOUS, LA VOIX DE L'ARIEGE. ET POUR Y FAIRE ENTENDRE, AVEC LA MEME FRANCHISE, LA VOIX DE LA FRANCE. ET JE VOUS REMERCIE, MONSIEUR LE MAIRE, JE REMERCIE LES MEMBRES DE VOTRE CONSEIL_MUNICIPAL ET LA POPULATION DE FOIX, DE L'ACCUEIL QUE VOUS M'AVEZ RESERVE.\
MONSIEUR LE MAIRE, AVANT DE REPONDRE SUR LES PROBLEMES DE VOTRE VILLE, JE VOUDRAIS, AU CHEF-LIEU DU DEPARTEMENT, EVOQUER QUELQUES INSTANTS L'AVENIR DE L'ARIEGE.
- J'AI SUIVI, DEPUIS QUELQUES SEMAINES, LA PRESSE REGIONALE ET LOCALE. J'AI CONSTATE COMBIEN ETAIT OUVERT LE DEBAT SUR LA SITUATION ECONOMIQUE ET SUR L'AVENIR DU DEPARTEMENT. J'AI ETE SURPRIS DE CERTAINS PROPOS SELON LESQUELS L'ARIEGE N'AURAIT PAS D'AVENIR ECONOMIQUE. J'AI LA CONVICTION CONTRAIRE : L'ARIEGE A UN AVENIR ECONOMIQUE. LA VRAIE QUESTION A MES YEUX EST DE SAVOIR SI CET AVENIR SERA L'OEUVRE DES ARIEGEOIS EUX-MEMES.
- ON SAIT QUE L'EUROPE MANQUE DE MATIERES PREMIERES. ON SAIT MOINS QU'ELLE MANQUE D'ESPACE, ET NOTAMMENT D'ESPACES NATURELS. OU TROUVER - JE NE DIS PAS SEULEMENT POUR Y PASSER SES VACANCES MAIS POUR Y VIVRE ET POUR Y INVESTIR - UN PAYS COMME LE VOTRE QUI CONNAISSE DEJA L'ART DE BATIR CERTAINES INDUSTRIES A LA CAMPAGNE, ET QUI DISPOSE DE RICHESSES NATURELLES ENCORE INSUFFISAMMENT EXPLOITEES : L'HYDRO-ELECTRICITE, LE BOIS, ET MEME L'AGRICULTURE ?
- L'ARIEGE DU DEBUT DU SIECLE ETAIT PARCOURUE, DIT-ON,PAR DES CHERCHEURS D'OR 'METAL'. CELLE DE LA FIN DE CE SIECLE SERA VISITEE PAR DE NOUVEAUX ORPAILLEURS, QUI AURONT COMPRIS OU EST LA VRAIE RICHESSE.
- C'EST POURQUOI, QUELLES QUE SOIENT VOS PREOCCUPATIONS, ET J'EN CONNAIS LA GRAVITE, MONSIEUR LE MAIRE, MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL_GENERAL, JE NE SUIS PAS INQUIET SUR L'AVENIR A LONG TERME DE L'ECONOMIE ARIEGEOISE. MAIS LA TACHE QUI NOUS INCOMBE, L'OBJECTIF QUE JE VOUS PROPOSE, C'EST DE FAIRE QUE CET AVENIR SOIT L'OEUVRE DES ARIEGEOISES ET DES ARIEGEOIS EUX-MEMES.
- SI TEL EST L'OBJECTIF, L'ETAT DOIT, EVIDEMMENT, SE GARDER DE SE SUBSTITUER AUX INITIATIVES LOCALES. MAIS, IL A PAR CONTRE LE DEVOIR D'AIDER LES ARIEGEOIS A DEFINIR LEURS OBJECTIFS ET A SURMONTER LES HANDICAPS NATURELS.
- LE PLAN DU GRAND SUD-OUEST, QUE JE PRESENTERAI APRES DEMAIN A L'ENSEMBLE DES 18 DEPARTEMENTS DES 3 REGIONS, APPORTERA LA CONTRIBUTION DE L'ETAT A CET EFFORT. JE SUIS PERSUADE MESSIEURS LES ELUS QUE VOUS EN MESUREREZ L'AMPLEUR.
- JE VOUDRAIS VOUS INDIQUER ICI UNE PART DE CE QUI CONCERNE L'ARIEGE.\
COMME VOUS LE SOUHAITIEZ, ET COMME L'A PROPOSE NOTAMMENT LE CONSEIL_GENERAL, CES ACTIONS PORTERONT A LA FOIS SUR LES VOIES DE COMMUNICATION, L'AGRICULTURE, L'ARTISANAT, L'INDUSTRIE ET LE TOURISME.
- C'EST EN TENANT _COMPTE NOTAMMENT DES INTERETS DE L'ARIEGE, QUE LE GOUVERNEMENT A DECIDE DE FAIRE DE LA ROUTE NATIONALE NO 20 `RN_20`, L'UN DES DEUX NOUVEAUX GRANDS AXES TRANSPYRENEENS. CETTE ROUTE, QUI TRAVERSE VOTRE VILLE, SERA DONC PORTEE AU-COURS DU PLAN AU GABARIT NECESSAIRE JUSQU'AU PUYMORENS.
- CONCRETEMENT, EN 1980, LES TRAVAUX POURRONT PORTER SUR DEUX PORTIONS. D'UNE_PART, L'AMENAGEMENT DE CRENEAUX DE DEPASSEMENT ENTRE TARASCON ET AX-LES-THERMES. D'AUTRE_PART, L'ENGAGEMENT DE LA DEVIATION DE PAMIERS AU-TITRE D'UN CONTRAT REGIONAL QUI SERA PROPOSE A MIDI - PYRENEES.
- EN_OUTRE, DANS-LE-CADRE DE CE CONTRAT, L'ETAT APPORTERA UNE CONTRIBUTION PARTICULIERE POUR LA LIAISON LAVELANET - MIREPOIX - CASTELNAUDARY. LES CENTRES INDUSTRIELS DE L'EST ARIEGEOIS SERONT AINSI RELIES DANS DE BONNES CONDITIONS AU GRAND AXE TOULOUSE - NARBONNE.
- POUR CES TRAVAUX, COMME POUR TOUS CEUX QUI SERONT FINANCES AU-TITRE DU PLAN GRAND SUD-OUEST, JE DEMANDE A L'ADMINISTRATION DE VEILLER A S'ADRESSER, CHAQUE FOIS QU'IL EST POSSIBLE, AUX ENTREPRISES LOCALES. NATURELLEMENT, IL FAUT EVITER QUE CELLES-CI RISQUENT D'EN ABUSER DANS LEURS PRIX. ET JE SAIS, A CET EGARD, QUE CERTAINS PROBLEMES SE SONT POSES A PAMIERS. C'EST POURQUOI LES MAITRES D'OUVRAGES PUBLICS RECEVRONT DES INSTRUCTIONS PARTICULIERES.\
POUR L'AGRICULTURE, TROIS PRIORITES SERONT RETENUES. PRIORITE A L'HYDRAULIQUE : LA TRES FORTE MAJORATION DES CREDITS DU GRAND SUD-OUEST PERMETTRA D'ENGAGER, DES 1980, LE BARRAGE DE MONTBEL AINSI QUE LE PROGRAMME D'ASSAINISSEMENT DES BOULBENES ET L'IRRIGATION DE LA BASSE-ARIEGE.
- PRIORITE A L'ACTION FONCIERE ET A LA MISE EN_VALEUR DES TERRES INCULTES, NOTAMMENT AU PROFIT DES JEUNES. L'ENVELOPPE DU GRAND SUD-OUEST POUR LES OPERATIONS GROUPEES D'ACTION FONCIERE SERA MAJOREE DE 80 % `STATISTIQUE` EN 1980 `ANNEE`. UNE PART SUBSTANTIELLE IRA A L'ARIEGE.
- PRIORITE ENFIN AU DEVELOPPEMENT DE L'ELEVAGE ET A LA VALORISATION DE LA PRODUCTION DE VIANDE : UNE ACTION PARTICULIERE SERA ENGAGEE PAR LE FORMA AU PROFIT DES RACES PYRENEENNES.\
LA RENAISSANCE DE L'ARTISANAT DE PRODUCTION EST UNE DES GRANDES CARACTERISTIQUES DE L'ECONOMIE CONTEMPORAINE. EN ARIEGE, UN PREMIER RESULTAT A ETE OBTENU AVEC LA STABILISATION DU NOMBRE DES ENTREPRISES ARTISANALES AUTOUR DE 3000. CE RESULTAT RESTE INSUFFISANT SI L'ON CONSIDERE QUE LA MOYENNE D'AGE DES ARTISANS DU DEPARTEMENT DEPASSE LA CINQUANTAINE `50 ANS`.
- LE PROGRAMME DU GRAND SUD-OUEST COMPRENDRA UN IMPORTANT PROGRAMME D'AIDE A L'ARTISANAT, CONCU AUTOUR DE DEUX OBJECTIFS : DEVELOPPER L'ASSISTANCE TECHNIQUE POUR FAIRE DES ARTISANS DE VERITABLES CHEFS D'ENTREPRISE ET ENCOURAGER L'ORIENTATION DES PRODUCTIONS VERS LES SECTEURS D'AVENIR QUE SONT LE TRAVAIL DU BOIS, L'AGRO-ALIMENTAIRE, LES ECONOMIES D'ENERGIE, LA REFECTION DE L'HABITAT ANCIEN.\
MAIS C'EST DE L'INDUSTRIE QUE DEPEND AUJOURD'HUI LA VERITABLE INDEPENDANCE ECONOMIQUE. CETTE INDUSTRIE ARIEGEOISE, IL FAUT L'AIDER A RESISTER A UNE CONCURRENCE ANORMALE. IL FAUT AUSSI L'AIDER A SE DIVERSIFIER ET A SE RAJEUNIR.
- L'INDICATEUR DE LA BONNE SANTE D'UNE ECONOMIE, C'EST LE TAUX DE NATALITE DES ENTREPRISES. CE DONT A BESOIN L'ARIEGE, COMME POUR LE GRAND SUD-OUEST, C'EST D'UN TAUX DE NATALITE DES ENTREPRISES ARTISANALES ET INDUSTRIELLES PLUS FORT QUE DANS LES DECENNIES PASSEES. LE DELEGUE A L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE AURA DE QUOI VERSER LES PRIMES NECESSAIRES. ENCORE FAUT-IL QUE SOIENT PRESENTES UN NOMBRE SUFFISANT DE PROJETS LOCAUX.
- CETTE REMARQUE VAUT EGALEMENT POUR LE TOURISME. LES PYRENEES SOUS-ESTIMENT LARGEMENT LEURS IMMENSES RICHESSES TOURISTIQUES. L'HISTOIRE DE LA CIVILISATION EUROPEENNE EST PONCTUEE DES GRANDES MIGRATIONS POPULAIRES QUI ONT CONDUIT MYSTERIEUSEMENT LES FOULES VERS LES SANCTUAIRES, VERS LES SOURCES PURES, VERS LES LIEUX SOLAIRES. TOUTES LES GRANDES EPOQUES DE SPLENDEUR PYRENEENNE SONT LIEES AU TOURISME POPULAIRE : PELERINAGES DU MOYEN-AGE, THERMALISME DU SIECLE DERNIER. NUL DOUTE QUE L'EPOQUE MODERNE DU TOURISME VERT ET DE LA LARGE CIRCULATION DE TOURISTES EN EUROPE SERA UN NOUVEL AGE D'EXPANSION POUR LES PYRENEES FRANCAISES. POUR LES AIDER, UN PROGRAMME INTER-REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DU TOURISME RURAL SERA LANCE EN 1980. IL SERA DOTE POUR LA PREMIERE ANNEE D'UN CREDIT DE 21 MILLIONS DE FRANCS `SOMME`.\
PARMI SES ATOUTS, L'ARIEGE A LA CHANCE DE POSSEDER LA CAPITALE HISTORIQUE DES COMTES DE FOIX : LA VILLE, MONSIEUR LE MAIRE, A LA DESTINEE DE LAQUELLE VOUS PRESIDEZ ET QUI PORTE D'AILLEURS LES ARMES QUI SONT DESORMAIS CELLES DU CO-PRINCE FRANCAIS D'ANDORRE.
- CERTES, LA FRANCE COMPTE DES CHEFS-LIEUX PLUS PEUPLES. MAIS LA RENOMMEE D'UNE AGGLOMERATION NE SE MESURE PAS A SA TAILLE. CE QUI EST L'IMPORTANT POUR UNE VILLE, C'EST DE BIEN REMPLIR SA FONCTION ECONOMIQUE ET DE GARANTIR A SES HABITANTS LA QUALITE DU CADRE_DE_VIE.
- LA FONCTION DE FOIX EST A LA FOIS ADMINISTRATIVE, COMMERCIALE ET TOURISTIQUE. CETTE FONCTION, MONSIEUR LE MAIRE, VOTRE VILLE LA REMPLIT POUR LE BIEN DE SES HABITANTS ET AU PROFIT DE TOUTE L'ARIEGE.
- L'ETAT SOUHAITE L'AIDER DANS CETTE TACHE.\
IL `L'ETAT` LE FERA TOUT D'ABORD EN SOUTENANT L'ECONOMIE ARIEGEOISE. IL LE FERA EGALEMENT PAR DES ACTIONS QUI VOUS INTERESSENT DIRECTEMENT. C'EST POURQUOI J'AI LE PLAISIR DE VOUS DONNER DE BONNES NOUVELLES DE TROIS DOSSIERS QUI VOUS PREOCCUPENT.
- LE MINISTRE DE L'INTERIEUR SUBVENTIONNERA EN 1980 `ANNEE`, A HAUTEUR DE 900000 FRANCS LA TROISIEME TRANCHE DU BOULEVARD DE L'ARIEGE.
- LES AMENAGEMENTS TECHNIQUES INTERIEURS DU CENTRE CULTUREL QUE VOUS AVEZ RAPPELES DANS VOTRE ALLOCUTION, RECEVRONT DU MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION UNE PARTICIPATION FINANCIERE D'UN MILLION DE FRANCS.
- ENFIN, LE PROJET DE BIBLIOTHEQUE CENTRALE DE PRETS POURRA ETRE FINANCE EN 1981.
- J'AI DEMANDE AU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION `JEAN-PHILIPPE LECAT` DE VENIR EN ARIEGE POUR ETUDIER SUR_PLACE VOS PROJETS ET LES POSSIBILITES D'UTILISATION DES MONUMENTS HISTORIQUES DU DEPARTEMENT. L'ENSEIGNANT QUE VOUS ETES, L'HOMME DE CULTURE QUE VOUS ETES AUSSI, MONSIEUR LE MAIRE, SERA SENSIBLE A CES ACTIONS EN_FAVEUR DE LA VIE CULTURELLE DE VOTRE CITE.
- J'AI NOTE ENFIN LES OBSERVATIONS QUE VOUS AVEZ FAITES SUR L'_ETAT DU TOIT D'UN DES PRINCIPAUX ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT DE VOTRE VILLE `FOIX`, J'AURAI L'OCCASION D'INDIQUER APRES-DEMAIN L'ACCROISSEMENT IMPORTANT DES CREDITS AFFECTES A L'EDUCATION DANS LES REGIONS DU GRAND SUD-OUEST A-PARTIR DE 1980 ET JE PENSE QU'A L'INTERIEUR DE CETTE ENVELOPPE, TOUT SERA FAIT POUR DEGAGER LES RESSOURCES VOUS PERMETTANT LA REMISE EN_ETAT DE CET EDIFICE.
- VOUS LE VOYEZ, MONSIEUR LE MAIRE, MESDAMES, MESSIEURS, L'ETAT S'EFFORCE D'AIDER LES VILLES MOYENNES - ET EN-PARTICULIER CELLES DU GRAND SUD-OUEST - A CONSERVER LEUR VITALITE ET LEUR DYNAMISME.\
MONSIEUR LE MAIRE `OLIVIER CAROL`, JE VOUS DIRAI ENFIN QUE VOUS AVEZ EVOQUE - ET IL ETAIT NATUREL DE LE FAIRE - LES POINTS SUR LESQUELS LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE N'EMPORTAIT PAS VOTRE ADHESION. VOUS AVEZ PORTE SUR ELLE UN JUGEMENT ET JE VOUS DIRAI QUE, ATTACHE PAR MES FONCTIONS A BIEN CONNAITRE, A BIEN JUGER L'HISTOIRE DE NOTRE PAYS, J'OBSERVE QUE LES JUGEMENTS EXACTS SUR LES ACTIONS POLITIQUES CONDUITES EN FRANCE, SONT PORTES SUR L'HISTOIRE. ET JE SOUHAITE QU'UN JOUR, CELLE-CI VEUILLE BIEN RECONNAITRE LA QUALITE ET L'UTILITE DES EFFORTS QUE LES FRANCAIS ONT ENTREPRIS DANS LES ANNEES 70 `1970` POUR FAIRE_FACE AUX CIRCONSTANCES DIFFICILES DE LA VIE NATIONALE ET INTERNATIONALE.
- J'AI NOTE DANS VOTRE DISCOURS, MONSIEUR LE MAIRE, QUE VOUS FAISIEZ L'ELOGE DES QUATORZE COMTES DE FOIX ET DE L'ACTION QU'ILS ONT CONDUITE ICI IL Y A PLUSIEURS SIECLES. JE NE SUIS PAS SUR QU'A L'EPOQUE CONTEMPORAINE VOUS EUSSIEZ FAIT LE MEME ELOGE DE L'ACTION DES COMTES DE FOIX. MAIS EN EVOQUANT, COMME IL ETAIT NATUREL DE LE FAIRE, LES CRITIQUES DE LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE, VOUS AVEZ MONTRE, VOUS AVEZ RAPPELE QUE DANS UN ETAT DEMOCRATIQUE LA CONVICTION ET LA COURTOISIE NE SONT PAS INCONCILIABLES. POUR POUVOIR SE COMPRENDRE, SINON TOUJOURS S'ACCORDER, IL FAUT D'ABORD SE PARLER. LA FORCE DE LA DEMOCRATIE NE RESIDE PAS DANS LE MONOLOGUE. ELLE RESIDE DANS LE DIALOGUE, LE DIALOGUE PERMANENT ET NATUREL ENTRE LES HOMMES ET LES OPINIONS.\
NOUS APPARTENONS A UNE GENERATION QUI A EU BEAUCOUP DE REPROCHES A FAIRE A LA GENERATION D'AVANT-GUERRE, OU TOUT AU MOINS A CERTAINS DE SES DIRIGEANTS : ILS ONT USE, A L'EPOQUE, LEURS GRANDS TALENTS EN QUERELLES IDEOLOGIQUES, SANS VOIR OU ETAIT LE VERITABLE DANGER POUR LA FRANCE ET POUR LES FRANCAIS. LES ANNEES NOIRES QU'A CONNUES L'ARIEGE ONT PAYE LES ERREURS DES ANNEES FOLLES.
- CE QUI EST IMPORTANT, LORSQU'ON CONDUIT, PAR LE VOTE DEMOCRATIQUE, LA POLITIQUE DE LA FRANCE, CE N'EST PAS L'OPINION DES SONDAGES, EPHEMERE MEME QUAND ELLE EST FAVORABLE. CE QUI EST IMPORTANT, C'EST CE QUI SE LIT DANS LE REGARD DE NOS ENFANTS. C'EST LE JUGEMENT QUE NOS ENFANTS, LORSQU'ILS SERONT A LEUR TOUR A LA TETE DES AFFAIRES DE LA FRANCE, PORTERONT SUR NOTRE ACTION PUBLIQUE. ET JE NE VOUDRAIS PAS QU'ILS PUISSENT DIRE QUE NOUS AVONS SACRIFIE LA PREPARATION DE LEUR AVENIR A JE NE SAIS QUELLES QUERELLES DE PRESEANCES IDEOLOGIQUES.
- C'EST POURQUOI J'AI ETE HEUREUX, MONSIEUR LE MAIRE, D'ENTENDRE VOS OBSERVATIONS £ J'AI ETE HEUREUX AUSSI D'APPORTER UN CERTAIN NOMBRE D'ELEMENTS D'INFORMATIONS ET DE JUGEMENTS AUX HABITANTS DE VOTRE VILLE.
- JE SOUHAITE BONNE CHANCE A FOIX, QUI NE CRAINT PAS LE DIALOGUE, ET A L'ARIEGE, QUI NE DOIT PAS AVOIR PEUR DE SON AVENIR.
- VIVE FOIX !
- VIVE LA REPUBLIQUE !
- VIVE LA FRANCE !\

Voir tous les articles et dossiers