Publié le 25 octobre 1979

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'occasion de la présentation des lettres de créance de S.E. M. Stathatos, ambassadeur de Grèce en France, Paris, le 25 octobre 1979.

Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'occasion de la présentation des lettres de créance de S.E. M. Stathatos, ambassadeur de Grèce en France, Paris, le 25 octobre 1979.

25 octobre 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République, à l'occasion de la présentation des lettres de créance de S.E. M. Stathatos, ambassadeur de Grèce en France, Paris, le 25 octobre 1979. - PDF 125 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - GRECQUES` C'EST AVEC UN PLAISIR PARTICULIER QUE JE RECOIS LES LETTRES PAR LESQUELLES SON EXCELLENCE LE PRESIDENT CONSTANTIN TSATSOS VOUS ACCREDITE AUPRES DE MOI EN_QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE LA REPUBLIQUE DE GRECE EN FRANCE.
- EN VOUS DESIGNANT POUR CES HAUTES FONCTIONS, LES AUTORITES GRECQUES ONT FAIT LE CHOIX D'UN DIPLOMATE QUI A SU CONDUIRE AVEC TENACITE ET TALENT UNE NEGOCIATION CAPITALE, CELLE QUI DEVAIT DONNER A LA GRECE SA PLACE DANS LA CONSTRUCTION EUROPEENNE.
- VOUS SAVEZ L'APPUI QUE LA FRANCE N'A CESSE D'APPORTER A VOTRE PAYS DANS CETTE _ENTREPRISE LEGITIME. ELLE CONSACRE SON RETOUR DANS LA FAMILLE D'ETATS DONT LES PRINCIPES D'ORGANISATION POLITIQUE ONT ETE PUISES A LA SOURCE HELLENIQUE.
- EN ME RENDANT A ATHENES EN MAI DERNIER POUR LA SIGNATURE DU TRAITE D'ADHESION, J'AI VOULU SOULIGNER A LA FOIS LE _PRIX QUE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` ATTACHAIT A CE RETOUR ET LA DIMENSION NOUVELLE ET FECONDE QU'ALLAIT PRENDRE L'ECHANGE ENTRE SES REGIONS MEDITERRANEENNES ET ATLANTIQUES.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - GRECQUES` LES RELATIONS QUI UNISSENT LA FRANCE ET LA GRECE SONT D'UNE QUALITE EXCEPTIONNELLE. UNE COOPERATION ETROITE ET FAMILIERE S'EST ETABLIE ENTRE NOUS. QU'IL S'AGISSE DE CULTURE OU D'ECONOMIE, IL EST PEU DE SECTEURS QU'ELLE NE TOUCHE ET SON DEVELOPPEMENT SE POURSUIT DANS DES CONDITIONS QUE JE CROIS BENEFIQUES POUR NOS DEUX PAYS.
- NOUS PORTONS SUR LES AFFAIRES DU MONDE UN REGARD SEMBLABLE. POUR CELLES QUI NOUS CONCERNENT PLUS DIRECTEMENT, NOUS AVONS PRIS L'HABITUDE D'ECHANGER NOS VUES ET NOS EXPERIENCES. JE PENSE, EN-PARTICULIER, A LA MEDITERRANEE QUI BAIGNE NOS RIVES ET DONT NOUS SOUHAITONS LES UNS ET LES AUTRES, QU'ELLE UNISSE PLUS ETROITEMENT LES ETATS QUI LA BORDENT DANS LEUR EVIDENTE SOLIDARITE.
- JE SUIS CONVAINCU, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, QUE VOUS ETES PLEINEMENT AVERTI DE L'ESPRIT D'AMITIE, DE CONFIANCE ET DE CONSIDERATION QUI LIE NOS DEUX PAYS. IL EST IMPORTANT QUE, DANS LE MONDE PRESENT, AVEC SES FOYERS DE TENSION, TOUT PROCHES POUR CERTAINS, SES GRAVES PROBLEMES QUI AFFECTENT NOS ECONOMIES ET NOS SOCIETES, DES PAYS, TELS QUE LES NOTRES, TROUVENT LES VOIES D'UNE COMPREHENSION INTIME, FONDEE SUR DES PRINCIPES ET DES OBJECTIFS COMMUNS.
- C'EST A CETTE COMPREHENSION QUE JE VOUS INVITE A VOUS CONSACRER. SOYEZ ASSURE QUE VOUS TROUVEREZ AUPRES DE MOI-MEME ET DE MON GOUVERNEMENT TOUT L'APPUI QUE VOUS POURREZ SOUHAITER DANS L'ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE HAUTE MISSION.
- EN VOUS DISANT TOUS MES VOEUX DE SUCCES, JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE AU PRESIDENT TSATSOS L'EXPRESSION DE MON CORDIAL SOUVENIR ET DE L'ASSURER DES SOUHAITS TRES CHALEUREUX QUE JE FORME POUR LUI-MEME, AINSI QUE POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DU PEUPLE GREC.\

Voir tous les articles et dossiers