Publié le 16 octobre 1979

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE L'INAUGURATION D'UNE PLAQUE COMMEMORATIVE EN HOMMAGE A M. ZHOU ENLAI, EN PRESENCE DE M. HUA GUOFENG, PARIS, MARDI 16 OCTOBRE 1979

16 octobre 1979 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE L'INAUGURATION D'UNE PLAQUE COMMEMORATIVE EN HOMMAGE A M. ZHOU ENLAI, EN PRESENCE DE M. HUA GUOFENG, PARIS, MARDI 16 OCTOBRE 1979

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` MONSIEUR LE PRESIDENT,
- MONSIEUR LE VICE-PREMIER MINISTRE,
- MESSIEURS LES MINISTRES,
- MONSIEUR LE MAIRE DE PARIS,
- MADAME LE DEPUTE,
- MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX,
- PARFOIS LA RENCONTRE DE DEUX NATIONS PREND LE VISAGE D'UN HOMME. LE PREMIER MINISTRE ZHOU ENLAI EST VENU ICI, IL Y A PRES DE SOIXANTE ANS, ATTIRE PAR UNE IMAGE DE LA FRANCE IDENTIFIEE AUX IDEAUX DE NOTRE REVOLUTION, CHERCHANT L'INSPIRATION D'UN COMBAT QUI DEVAIT RENDRE A LA CHINE SON INDEPENDANCE ET AU PEUPLE CHINOIS SA DIGNITE.
- C'ETAIT L'EPOQUE OU LES PREMIERS PENSEURS DU MOUVEMENT DE LIBERATION DE VOTRE PAYS, COMME VIENT DE LE RAPPELER M. LE MAIRE DE PARIS `JACQUES CHIRAC`, S'INSPIRAIENT DES OEUVRES LES PLUS GENEREUSES DE NOTRE LITTERATURE, L'EPOQUE OU DE JEUNES CHINOIS SE RASSEMBLAIENT AUTOUR D'UN JOURNAL DONT ILS IMPRIMAIENT LE TITRE EN FRANCAIS : "LA JEUNESSE".
- ZHOU ENLAI A DECRIT, DANS UN DE SES PLUS BEAUX POEMES, CE VOYAGE QUI, DIT-IL, DANS "LE DEROULEMENT INCESSANT DES VAGUES ET DES COURANTS", LE PORTAIT, LUI ET SES CAMARADES, VERS LES RIVAGES DE LA FRANCE, PATRIE DE LA LIBERTE". C'ETAIT L'IMAGE QU'IL GARDA DE NOTRE PAYS, A TRAVERS CES ANNEES DE LUTTE OU, AUX COTES DU PRESIDENT MAO ZEDONG, IL DIRIGEAIT LA REVOLUTION CHINOISE.
- IL MULTIPLIA LES EFFORTS, COMME D'AUTRES CHEZ NOUS, POUR QUE LA FRANCE, QU'IL AVAIT AIMEE, ET QUE LA CHINE, QU'IL AVAIT CONTRIBUE A SE LIBERER, SE RETROUVENT ET SE RECONNAISSENT.\
LA DECISION PRISE VOICI QUINZE ANS PAR LE GENERAL DE GAULLE ET PAR LE PRESIDENT MAO ZEDONG D'ETABLIR DES RELATIONS DIPLOMATIQUES ENTRE NOS DEUX PAYS MARQUAIT L'ABOUTISSEMENT DE CES EFFORTS.
- ELLE ETAIT AUSSI LE DEBUT D'UNE NOUVELLE PAGE, CELLE DU DIALOGUE ENTRE DEUX NATIONS QUI, SUR DES BASES ET A TRAVERS DES PREOCCUPATIONS DIFFERENTES, PARTAGENT UN ATTACHEMENT EGAL AUX GRANDS PRINCIPES DE LA TRADITION REVOLUTIONNAIRE QUE SONT LE RESPECT DE L'INDEPENDANCE NATIONALE, LA LIBRE DETERMINATION DES PEUPLES, LA CONSTRUCTION D'UN ORDRE INTERNATIONAL PLUS JUSTE.
- NOUS AURIONS AIME, MONSIEUR LE PRESIDENT, L'ACCUEILLIR ICI, COMME HOTE OFFICIEL DE NOTRE PAYS, COMME NOUS SAVONS QU'IL EN AVAIT LE DESIR. MAIS LE DESTIN NE L'A PAS PERMIS.
- ZHOU ENLAI N'ETAIT PAS SEULEMENT UN AMI. A TRAVERS LES ANNEES DE RENCONTRE, DE DIALOGUE ET D'ESTIME, IL ETAIT DEVENU POUR BEAUCOUP DE FRANCAISES ET DE FRANCAIS LE VISAGE MEME DE LA CHINE. ET NOUS SOMMES HEUREUX QUE LA CHINE AIT EU SON VISAGE.
- CET HOMME DE GRANDE FINESSE, D'UNE INTELLIGENCE EXCEPTIONNELLE, D'UNE IMMENSE CULTURE, ETAIT L'HERITIER DIRECT D'UNE CIVILISATION QUI A FASCINE LE MONDE. IL AVAIT SU A LA FOIS CRITIQUER ET CONSERVER CET HERITAGE, ETRE LE VISAGE ET LA VOIX D'UNE CHINE ETERNELLE, MAIS AUSSI D'UNE CHINE NOUVELLE QUE LE MONDE N'AVAIT ENCORE JAMAIS ENTENDUE. REFUSANT DE SOUMETTRE LA CONDITION HUMAINE A LA FATALITE, IL S'ETAIT MIS AU SERVICE D'UN PEUPLE QUI BRISAIT SES CHAINES POUR APPORTER SA CONTRIBUTION AU PROGRES DE L'HUMANITE. IL RESTA A SON POSTE JUSQU'A CE QUE LA MORT L'EMPORTAT. COMME IL L'AVAIT CHOISI, SES CENDRES ONT ETE REPANDUES SYMBOLIQUEMENT, COMME UNE SEMENCE, SUR LA TERRE DE CHINE.
- A CET HOMME QUI N'A PAS VOULU DE MONUMENT A SA MEMOIRE, NOUS AVONS SOUHAITE RENDRE HOMMAGE EN CET ENDROIT OU COMMENCA SON COMBAT, ET OU NAQUIT SON AMITIE POUR LA FRANCE.
- MONSIEUR LE PRESIDENT, MESDAMES, MESSIEURS, AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS, JE SALUE LA GRANDE MEMOIRE DE ZHOU ENLAI ET J'ADRESSE UN MESSAGE D'AMITIE ET DE CONSIDERATION AU PEUPLE CHINOIS.\

Voir tous les articles et dossiers