Publié le 15 octobre 1979

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU DINER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. HUA GUOFENG, PREMIER MINISTRE DU CONSEIL DES AFFAIRES D'ETAT DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LUNDI 15 OCTOBRE 1979

15 octobre 1979 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU DINER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. HUA GUOFENG, PREMIER MINISTRE DU CONSEIL DES AFFAIRES D'ETAT DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE, PARIS, PALAIS DE L'ELYSEE, LUNDI 15 OCTOBRE 1979

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE` MONSIEUR LE PRESIDENT,
- MONSIEUR LE VICE-PREMIER MINISTRE,
- MONSIEUR LE MINISTRE,
- MESDAMES,
- MESSIEURS,
- LA PRESENCE EN FRANCE DU PRESIDENT DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS ET PREMIER MINISTRE - SUCCESSEUR, DANS CES TRES HAUTES FONCTIONS, D'HOMMES QUI ONT PROFONDEMENT MARQUE LEUR PAYS ET TOUTE NOTRE EPOQUE, LE PRESIDENT MAO ZEDONG ET LE PREMIER MINISTRE ZHOU ENLAI - EST, POUR LA FRANCE, UN MOTIF DE SATISFACTION ET UN GAGE D'ESPOIR.
- PROFONDE SATISFACTION CAR VOTRE VISITE EST L'OCCASION DE MESURER LE CHEMIN PARCOURU ENSEMBLE DEPUIS QUINZE ANS £ ET ELLE NOUS CONFIRME QUE C'ETAIT LE BON.
- CERTES, LA FRANCE ET LA CHINE, AUPARAVANT, NE S'IGNORAIENT PAS. D'AILLEURS COMMENT L'AURAIENT-ELLES FAIT ALORS QU'ELLES SONT, L'UNE ET L'AUTRE, D'ANCIENNES NATIONS QUI, AU-COURS DES SIECLES, ONT LIVRE LEUR MESSAGE AU MONDE. COMBIEN DE VOYAGEURS FRANCAIS ONT EXPRIME LEUR EMERVEILLEMENT DE LA CIVILISATION CHINOISE ! N'AVONS-NOUS PAS ACCUEILLI DE JEUNES CHINOIS, SOUCIEUX DE DECOUVRIR D'AUTRES MODES DE PENSER ET DE FAIRE £ JE CITERAI LE PLUS ILLUSTRE D'ENTRE EUX, ZHOU ENLAI, DONT LA MEMOIRE SERA RAPPELEE DEMAIN SUR LES LIEUX MEMES OU IL VECUT.
- LA DECISION HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE DE RECONNAITRE LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE A MARQUE LA NOUVELLE NAISSANCE DES RELATIONS FRANCO - CHINOISES. ET IL NE VOUS SERA PEUT ETRE PAS INDIFFERENT, MONSIEUR LE PRESIDENT, DE SAVOIR QUE C'EST DANS CETTE SALLE MEME, EN PRESENCE D'AILLEURS D'UN CERTAIN NOMBRE DE CEUX QUI SONT AUTOUR DE CETTE TABLE QUE CETTE DECISION A ETE ANNONCEE, AVEC UN GRAND RETENTISSEMENT, A LA PRESSE INTERNATIONALE.
- EN MEME TEMPS, ELLE A ENGAGE LA TRANSFORMATION DES RAPPORTS ENTRE LA CHINE ET LES PAYS OCCIDENTAUX. QUE DE SUSPICIONS, QUE D'INTERPRETATIONS, FREQUEMMENT MALVEILLANTES, CETTE DECISION A-T-ELLE ENGENDREES ! OR LE TEMPS A PROUVE QUE, LOIN DE POURSUIVRE UNE AVENTURE INTERESSEE OU UNE POLITIQUE EGOISTE, LA FRANCE MONTRAIT A TOUS LA VOIE RAISONNABLE ET JUSTE. C'EST BIEN AINSI QUE LA CHINE DU PRESIDENT MAO `ZEDONG` L'AVAIT COMPRIS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` LA FRANCE ET LA CHINE ONT BIEN DES RAISONS DE SE COMPRENDRE ET DE S'ESTIMER. JE MENTIONNERAI, D'ABORD, LEUR ATTACHEMENT COMMUN A L'INDEPENDANCE NATIONALE QUI EXIGE, POUR SOI-MEME, LA MAITRISE DE SON DESTIN ET QUI IMPLIQUE, A L'EGARD DES AUTRES, LE RESPECT DE LEUR SOUVERAINETE ET DE LEURS CHOIX. JE MENTIONNERAI, ENSUITE, LEUR AFFIRMATION DE L'EGALE DIGNITE DES ETATS ET DES PEUPLES.
- NOTRE AMBITION EST DE FAVORISER L'AVENEMENT D'UN MONDE LIBERE DE L'ESPRIT DE BLOC ET D'AFFRONTEMENT, UN MONDE DANS LEQUEL AUCUNE NATION NE POURRAIT ETRE SOUMISE A UNE DOMINATION ETRANGERE, UN MONDE OU LES ENERGIES SERAIENT MOBILISEES AU SEUL BENEFICE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL. TELLE EST LA BASE SUR LAQUELLE LA FRANCE, COMME LA CHINE, FONDENT LEUR CONTRIBUTION RESPECTIVE A LA SOLUTION DES PROBLEMES DE NOTRE TEMPS.
- J'AI DIT, MONSIEUR LE PRESIDENT, QUE VOTRE VISITE ETAIT AUSSI UNE OCCASION D'ESPOIR. AVEC LEUR PERSONNALITE PROPRE, LEURS EXPERIENCES PARTICULIERES, LES SYSTEMES POLITIQUES ET SOCIAUX QU'ILS ONT CHOISIS, LEUR ELOIGNEMENT GEOGRAPHIQUE, NOS DEUX PAYS SE COMPRENNENT. ILS DIALOGUENT, ILS COOPERENT.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` OR, DANS LE MONDE PRESENT, DE NOMBREUX SUJETS S'OFFRENT A UN APPROFONDISSEMENT DE LEUR DIALOGUE. C'EST D'ABORD L'INQUIETUDE DONT TEMOIGNE ET QU'ENTRETIENT L'ACCUMULATION DES ARMEMENTS DANS LE MONDE.
- AU-COURS DE LEUR LONGUE HISTOIRE, LA CHINE ET LA FRANCE ONT COMPRIS L'IMPORTANCE DU DROIT DE CHAQUE NATION A GARANTIR SA SECURITE.
- LA VOLONTE DE SE DEFENDRE N'EST PAS LA VOLONTE D'AGRESSION. AU CONTRAIRE, PARCE QU'ELLES SE SONT DOTEES DE FORCES `NUCLEAIRES` A LA MESURE D'UNE GRANDE NATION, LA CHINE ET LA FRANCE PEUVENT S'ATTACHER A COMBATTRE TOUT CE QU'A DE MENACANT LA COURSE ACTUELLE AUX ARMEMENTS. SUR CE PROBLEME CAPITAL, ELLES SE PRONONCENT EN TERMES PROCHES POUR UN DESARMEMENT PROGRESSIF ET EQUILIBRE QUI PARTE DES REALITES ACTUELLES DES ARSENAUX ET TIENNE _COMPTE DES PARTICULARITES REGIONALES. JE ME FELICITE QUE LES IDEES QUE NOUS AVONS CONTRIBUE A INTRODUIRE DANS LES DISCUSSIONS SUR LE DESARMEMENT PERMETTENT A LA CHINE DE REJOINDRE CE DEBAT ESSENTIEL, COMME NOUS L'AVONS NOUS-MEME FAIT. SI L'ACCUMULATION DES ARMEMENTS ENTRETIENT LA MEFIANCE, ELLE EN EST AUSSI LE RESULTAT. LA SECURITE EST INSEPARABLE DE LA REDUCTION DES TENSIONS. C'EST POURQUOI LA FRANCE ATTACHE UN GRAND _PRIX A LA DETENTE QUI A OUVERT, EN EUROPE, LES VOIES DU DIALOGUE ET DE LA COOPERATION. IL NE S'AGIT PAS D'UNE POLITIQUE RESIGNEE OU BEATE. ELLE APPELLE, AU CONTRAIRE, A L'EFFORT POUR PRESERVER L'ACQUIS ET ENTRETENIR L'ELAN, ET POUR EN ETENDRE LES EFFETS A TOUS LES ASPECTS DES RELATIONS ENTRE ETATS ET A TOUTES LES PARTIES DU MONDE, COMME J'AI ETE LE PREMIER A LE SOULIGNER. ALORS, LA DETENTE REPONDRA PLEINEMENT AU GRAND ESPOIR QU'ELLE A SUSCITE DANS L'HUMANITE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` LA FRANCE S'EST DONNEE POUR REGLE DE SUBSTITUER LA COOPERATION A LA CONFRONTATION. LA CONSTRUCTION EUROPEENNE EN EST L'EXEMPLE.
- N'EN ETES-VOUS PAS VOUS-MEME CONVAINCU, MONSIEUR LE PRESIDENT, QUI ALLEZ CONSACRER A QUATRE MEMBRES `FRANCE ` RFA ` GRANDE-BRETAGNE ` ITALIE` DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE` VOTRE PREMIERE VISITE EN OCCIDENT ? LA LIBERTE DE CIRCULATION DES HOMMES ET DES IDEES, LA LIBERTE DES ECHANGES, L'ETROITE CONCERTATION ENTRE LES GOUVERNEMENTS, DANS LE RESPECT DE LA SOUVERAINETE ET DE LA PERSONNALITE DE CHACUN DE NOS ETATS, ONT SUCCEDE AUX RIVALITES SANGLANTES ET STERILES.
- NOUS CONDUISONS CETTE _ENTREPRISE EN DEMEURANT LARGEMENT OUVERTS SUR L'EXTERIEUR. LA CHINE LE SAIT PUISQU'ELLE EST LIEE, DEPUIS QUINZE MOIS, A LA COMMUNAUTE PAR UN ACCORD COMMERCIAL ET QUE, LE 1ER JANVIER PROCHAIN `1980 ` DATE`, ELLE DEVIENDRA L'UN DES BENEFICIAIRES DU SYSTEME EUROPEEN DES PREFERENCES GENERALISEES. ELLE CONNAIT AUSSI, J'EN SUIS CONVAINCU, LA COOPERATION SANS EXCLUSIVE ET D'UNE AMPLEUR INEGALEE QUE LA COMMUNAUTE PRATIQUE AVEC LES PAYS EN DEVELOPPEMENT, NOTAMMENT DANS-LE-CADRE DE LA CONVENTION DE LOME QUI L'UNIT A 57 ETATS DU TIERS-MONDE.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL INCERTAIN, LES NATIONS DU MONDE ASPIRENT A LA COOPERATION ET AU DIALOGUE. C'EST LE SENS DES DIALOGUES DONT LA FRANCE A PRIS L'INITIATIVE OU QU'ELLE ENCOURAGE POUR UNE PLUS JUSTE REPARTITION DES RESSOURCES ET DES TECHNIQUES. C'EST EGALEMENT L'ESPRIT DES RELATIONS QU'ELLE ENTRETIENT AVEC LE CONTINENT AFRICAIN POUR QUE SES JEUNES NATIONS PUISSENT, A L'ABRI DES INFLUENCES EXTERIEURES, SE CONSACRER A LEUR DEVELOPPEMENT. C'EST ENFIN L'AMBITION DE CE QU'IL EST CONVENU D'APPELER LE TRILOGUE, QUE NOUS NOUS PROPOSONS D'OUVRIR ENTRE LES ETATS EUROPEENS, ARABES ET AFRICAINS.
- L'EXAMEN DES SUJETS D'INTERET COMMUN AUQUEL NOUS ALLONS PROCEDER FERA NECESSAIREMENT PLACE A LA SITUATION DANS LE SUD-EST ASIATIQUE, REGION A LAQUELLE LA FRANCE EST ATTACHEE PAR LE SOUVENIR ET PAR L'AFFECTION. VOUS SAVEZ QUE NOUS N'AVONS PAS MENAGE NOS EFFORTS POUR QU'UNE SOLUTION HUMAINE ET RAISONNABLE SOIT DONNEE A LA TRAGEDIE DES REFUGIES. NOUS AVONS PRIS, DANS LEUR ACCUEIL, NOTRE PART £ CELLE-CI COMPTE PARMI LES PLUS IMPORTANTES DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE.
- S'AGISSANT PARTICULIEREMENT DU CAMBODGE, NOUS SOMMES PROFONDEMENT EMUS PAR LE SORT DE SA MALHEUREUSE POPULATION, MENACEE DANS SON EXISTENCE MEME. LA COMME AILLEURS, RIEN NE POURRA ETRE RESOLU HORS DU RESPECT DES PRINCIPES D'INDEPENDANCE, D'INTEGRITE TERRITORIALE ET DE NON-INGERENCE. ALORS SEULEMENT LE PEUPLE DU CAMBODGE POURRA CHOISIR LIBREMENT SON DESTIN ET AFFIRMER SA PERSONNALITE NATIONALE, DANS LA PAIX ET DANS L'AMITIE AVEC SES VOISINS.\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - CHINOISES` MONSIEUR LE PRESIDENT, C'EST AVEC UNE PROFONDE SYMPATHIE QUE LA FRANCE A VU VOTRE GRAND PAYS REPRENDRE LA PLACE QUI DOIT ETRE LA SIENNE PARMI LES NATIONS. C'EST AVEC LA MEME SYMPATHIE QU'ELLE A VU CHOISIR LA VOIE DU PROGRES ECONOMIQUE ET DES ECHANGES DE TOUS ORDRES AVEC L'EXTERIEUR. ELLE CONSIDERE QUE L'EXISTENCE D'UNE CHINE FORTE ET PROSPERE EST UN FACTEUR ESSENTIEL DE L'EQUILIBRE ET DE LA PAIX DANS LE MONDE.
- NOUS SOMMES DONC PRETS A CONTRIBUER A LA REUSSITE DE VOTRE PROGRAMME DE MODERNISATION. DEJA LA FRANCE ET LA CHINE SONT LIEES PAR UN ACCORD DE COOPERATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE ET UN ACCORD DE COOPERATION ECONOMIQUE A LONG TERME £ CE SONT LES PREMIERS TEXTES DE CET ORDRE QUE LA CHINE AIT CONCLU AVEC UN PAYS OCCIDENTAL. UN IMPORTANT COURANT DE CONTACTS OFFICIELS, COMME DE RELATIONS HUMAINES S'EST CREE ENTRE NOS DEUX PAYS. LES ECHANGES COMMERCIAUX FRANCO - CHINOIS ENCORE INSUFFISANTS SE SONT AMELIORES DEPUIS DEUX ANS. NOTRE COOPERATION, DANS LE DOMAINE CULTUREL ET ARTISTIQUE, SE DEVELOPPE RAPIDEMMENT £ ELLE TOUCHE, DANS LES DOMAINES SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE, LES SECTEURS LES PLUS DIVERS : JE MENTIONNERAI NOTAMMENT L'AGRICULTURE, L'ESPACE, L'INFORMATIQUE, LES TELECOMMUNICATIONS, LA MEDECINE. MAIS NOUS POUVONS ET NOUS DEVONS FAIRE MIEUX ENCORE. CE SERA EGALEMENT LE SUJET DE NOS ENTRETIENS.
- JE VOUS CONVIE DONC, MONSIEUR LE PRESIDENT, A APPROFONDIR NOTRE DIALOGUE, A LUI DONNER UN CARACTERE REGULIER, A RENFORCER NOTRE COOPERATION DANS L'ESTIME, LE RESPECT ET L'AMITIE QUI MARQUENT LES RELATIONS ENTRE NOS PAYS, NOS GOUVERNEMENTS ET NOS PEUPLES.
- MESDAMES, MESSIEURS, JE VOUS INVITE MAINTENANT A LEVER VOTRE VERRE EN L'HONNEUR DU PRESIDENT HUA GUOFENG, A LA PROSPERITE ET AU BONHEUR DU GRAND PEUPLE CHINOIS DONT NOUS ADMIRONS DEPUIS TOUJOURS LA PERSONNALITE ET LA CIVILISATION, AINSI QU'A L'AMITIE ET A LA COOPERATION ENTRE LA FRANCE ET LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE.\

Voir tous les articles et dossiers