Publié le 31 juillet 1979

COMMUNIQUE PUBLIE A L'ISSUE DE L'AUDIENCE ACCORDEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING A M. JEAN-JACQUES BEUCLER, DEPUTE DE LA HAUTE-SAONE, SUR L'ACCUEIL DES REFUGIES D'INDOCHINE, PARIS LE 31 JUILLET 1979

31 juillet 1979 - Seul le prononcé fait foi

COMMUNIQUE PUBLIE A L'ISSUE DE L'AUDIENCE ACCORDEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING A M. JEAN-JACQUES BEUCLER, DEPUTE DE LA HAUTE-SAONE, SUR L'ACCUEIL DES REFUGIES D'INDOCHINE, PARIS LE 31 JUILLET 1979

Télécharger le .pdf
DES LE MOIS DE MAI 1975 `DATE`, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AVAIT DEMANDE A M. JEAN SAINTENY D'ORGANISER L'ACCUEIL EN FRANCE DES REFUGIES D'INDOCHINE ET DE CREER A CET EFFET UNE STRUCTURE DE COORDINATION, LE COMITE NATIONAL D'ENTRAIDE. DEPUIS CETTE DATE, M. GISCARD D'ESTAING A TENU A RECEVOIR CHAQUE ANNEE LE PRESIDENT DE CE COMITE POUR FAIRE LE POINT ET DEGAGER DES ORIENTATIONS.
- RECEVANT AUJOURD'HUI M. BEUCLER, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A SOULIGNE TROIS POINTS :
- DEVANT L'AGGRAVATION DU DRAME, NOTRE PAYS A IMMEDIATEMENT AGI. LA FRANCE A RECU PLUS DE 3000 REFUGIES PENDANT LE SEUL MOIS DE JUILLET, PORTANT A 64000 LE NOMBRE TOTAL DES VIETNAMIENS, DES CAMBODGIENS ET DES LAOTIENS QUI ONT, DEPUIS 1975, TROUVE ASILE SUR SON SOL.
- CET EFFORT EXCEPTIONNEL A PU ETRE ACCOMPLI, ET C'EST ESSENTIEL, SANS QUE LA QUALITE DE L'ACCUEIL ET LES POSSIBILITES D'INSERTION RESERVEES AUX REFUGIES SOIENT AFFECTEES. LE MERITE EN REVIENT AUX ASSOCIATIONS QUI ASSURENT DEPUIS 4 ANS, AVEC UN DEVOUEMENT EXEMPLAIRE, L'INTEGRATION DES REFUGIES. LEUR ACTION A ETE D'AUTANT PLUS EFFICACE QU'ELLES ONT RECU DE TOUTES PARTS UNE AIDE GENEREUSE. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A RENDU HOMMAGE A L'ESPRIT DE SOLIDARITE MANIFESTE PAR L'ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTE NATIONALE ET A SOULIGNE QUE CET EFFORT DE LONGUE HALEINE DEVAIT ETRE POURSUIVI.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A RAPPELE QUE LES REFUGIES QUI ONT ETE RECUEILLIS EN MER PAR DES BATEAUX BATTANT PAVILLON FRANCAIS ONT ETE PLACES SOUS LA PROTECTION DE LA FRANCE. IL A CONFIRME QUE CELLE-CI LES ACCUEILLERA SUR SON SOL SI LE PAYS D'ASILE VERS LEQUEL ILS DEMANDENT A SE DIRIGER, OU SI LES PAYS QUI PRESENTENT POUR EUX LES MEILLEURES POSSIBILITES D'INSERTION, NE SONT PAS DISPOSES A LES RECEVOIR.\

Voir tous les articles et dossiers