Publié le 26 juillet 1979

ALLOCUTION DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. MAHMOUD NASSER RATTANSEY, AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE UNIE DE TANZANIE PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 26 JUILLET 1979

26 juillet 1979 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. MAHMOUD NASSER RATTANSEY, AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE UNIE DE TANZANIE PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 26 JUILLET 1979

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - TANZANIENNES` MONSIEUR L'AMBASSADEUR,
- C'EST AVEC UN GRAND PLAISIR QUE JE RECOIS AUJOURD'HUI LES LETTRES PAR LESQUELLES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE UNIE DE TANZANIE, VOUS ACCREDITE AUPRES DE MOI-MEME ET DE MON GOUVERNEMENT, EN_QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE.
- JE SUIS CONVAINCU QUE LES GRANDES QUALITES HUMAINES ET PROFESSIONNELLES QUE VOUS AVEZ MANIFESTEES AU-COURS DE VOTRE CARRIERE ET, NOTAMMENT, A L'OCCASION D'UN PRECEDENT SEJOUR A PARIS, COMME CONSEILLER AUPRES DE VOTRE AMBASSADE, APPORTERONT UNE CONTRIBUTION PRECIEUSE A LA COMPREHENSION ET A LA CONFIANCE QUI DOIVENT PRESIDER AUX RELATIONS ENTRE NOS DEUX PAYS.
- LA FRANCE CONNAIT LE ROLE JOUE SUR LA SCENE AFRICAINE PAR LE PRESIDENT NYERERE, AINSI QUE L'INFLUENCE ET L'AUTORITE DONT IL BENEFICIE. ELLE SAIT L'INTERET AGISSANT QUE LA TANZANIE PORTE A TOUTES LES AFFAIRES DE SON CONTINENT ET LA VOLONTE QUI L'ANIME DE PROMOUVOIR LE DROIT DE TOUS LES HOMMES A UNE EGALE DIGNITE ET CELUI DES PEUPLES A DISPOSER D'EUX-MEMES. TEL EST AUSSI LE SENS DE L'ACTION QUE LA FRANCE A MENEE EN AFRIQUE, LA OU ELLE AVAIT DES RESPONSABILITES PROPRES, ET QU'ELLE CONTINUE DE MENER POUR CONTRIBUER AU REGLEMENT DES TENSIONS ET DES CRISES QUE CONNAIT LE CONTINENT, NOTAMMENT EN AFRIQUE AUSTRALE
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - TANZANIENNES` IL Y A DONC, ENTRE LA FRANCE ET LA TANZANIE, MATIERE A UN DIALOGUE PLUS REGULIER ET PLUS APPROFONDI. SI NOUS ENTRETENONS AVEC UN CERTAIN NOMBRE DE PAYS AFRICAINS DES LIENS ETROITS QUE L'HISTOIRE ET LA CULTURE ONT TISSES ET SI NOUS ATTACHONS UN GRAND _PRIX A CETTE SOLIDARITE INTIME, NOUS N'ENTENDONS PAS LIMITER LE CERCLE DE NOS PARTENAIRES NI N'ASPIRONS A AUCUNE RELATION EXCLUSIVE. TOUS LES ETATS D'AFRIQUE POUR NOUS, DEVRAIENT ETRE EN_MESURE DE CONCENTRER LEURS ENERGIES, LEURS RESSOURCES SUR LES TACHES PRIORITAIRES DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL, DANS UN CLIMAT DE PAIX ET DE SECURITE. NOTRE ACTION NE SE FIXE PAS D'AUTRE OBJECTIF QUE DE LES Y AIDER, DANS LE RESPECT DE LEUR SOUVERAINETE ET DE LEURS OPTIONS.
- C'EST AUSSI UNE AUTRE AMBITION QUE NOUS PROPOSONS AUJOURD'HUI A CES ETATS, AUX COTES DES PAYS ARABES ET DE CEUX DE L'EUROPE OCCIDENTALE. NOUS INVITONS CES TROIS FAMILLES DE NATIONS, LIEES PAR LES SOLIDARITES PROFONDES DE LA GEOGRAPHIE, DE L'HISTOIRE DE LA CULTURE, A SE RASSEMBLER EN UNE CONFERENCE QUI CONSACRERAIT LEURS LIENS ET LES PREPARERAIT A ETRE ENSEMBLE UN DES PILIERS D'UN ORDRE INTERNATIONAL NOUVEAU
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - TANZANIENNES` VOUS TROUVEREZ ICI, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, DES INTERLOCUTEURS ATTENTIFS, SOUCIEUX DE VOUS EXPLIQUER LA POLITIQUE DE LA FRANCE ET PRETS A ENTENDRE LES PREOCCUPATIONS DE LA TANZANIE. C'EST CERTAINEMENT LA TACHE QUE VOUS A CONFIEE LE PRESIDENT NYERERE QUI J'EN SUIS CONVAINCU, ESTIME, COMME MOI-MEME, QUE NOS DEUX PAYS PEUVENT ET DOIVENT MIEUX SE CONNAITRE ET MIEUX SE COMPRENDRE.
- NOUS SOMMES DONC PRETS A ENGAGER AVEC LA TANZANIE UNE COOPERATION PLUS LARGE A LAQUELLE VOUS SOUHAITEZ VOUS CONSACRER. LE ROLE JOUE PAR NOS DEUX PAYS, QUE VOUS AVEZ CARACTERISE DANS DES TERMES BIENVENUS, NOUS Y INVITE. SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE ET TECHNOLOGIQUE, NOUS SOMMES EGALEMENT DISPOSES A EXAMINER AVEC VOUS LE _CONCOURS QUE NOUS POURRIONS APPORTER A VOTRE DEVELOPPEMENT.
- EN FORMULANT LE SOUHAIT QUE VOTRE MISSION SOIT COURONNEE DE SUCCES, JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE LES ASSURANCES DE MA HAUTE CONSIDERATION AU PRESIDENT NYERERE AINSI QUE LES VOEUX QUE JE FORME POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DU PEUPLE TANZANIEN
-\

Voir tous les articles et dossiers