Publié le 19 juillet 1979

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, DURANT SON VOYAGE DANS LE PACIFIQUE, DEVANT L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, PAPEETE, JEUDI 19 JUILLET 1979

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, DURANT SON VOYAGE DANS LE PACIFIQUE, DEVANT L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, PAPEETE, JEUDI 19 JUILLET 1979

19 juillet 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, DURANT SON VOYAGE DANS LE PACIFIQUE, DEVANT L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, PAPEETE, JEUDI 19 JUILLET 1979 - PDF 667 Ko
MONSIEUR LE PRESIDENT,
- MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS TERRITORIAUX,
- PERMETTEZ-MOI D'ABORD DE VOUS DIRE LE TRES GRAND PLAISIR QUE J'EPROUVE A ETRE AUJOURD'HUI VOTRE INVITE ET A PARTICIPER D'UNE CERTAINE MANIERE A VOS DELIBERATIONS. C'EST POUR UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ISSU DU MASSIF CENTRAL, UNE SENSATION TRES EMOUVANTE QUE DE VOIR SON VISAGE SUR LE MUR DE L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE.
- VOUS VENEZ DE M'ACCUEILLIR, MONSIEUR LE PRESIDENT, AVEC BEAUCOUP D'ELOQUENCE, D'UNE MANIERE QUI ME TOUCHE ET DONT JE VOUS REMERCIE. D'UNE MANIERE, QUI D'AILLEURS ME DISPENSERAIT DE BEAUCOUP DES DEVELOPPEMENTS QUE J'AI PREVUS CAR JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS SUR VOTRE INTRODUCTION, JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS SUR VOTRE CONCLUSION ET QUANT AU DEVELOPPEMENT CENTRAL VOUS POSEZ UN CERTAIN NOMBRE DE QUESTIONS AUXQUELLES JE SOUHAITERAIS POUVOIR APPORTER DES REPONSES.
- VOTRE PRESENCE, MONSIEUR LE VICE-PRESIDENT, CELLE DE VOS CONSEILLERS DE GOUVERNEMENT, CELLE DES REPRESENTANTS DE L'ETAT, AUXQUELS VOUS AVEZ RENDU TOUT A L'HEURE, MONSIEUR LE PRESIDENT, UN HOMMAGE QUE J'AI NOTE, FONT QUE SONT REUNIS DANS CETTE ENCEINTE LES RESPONSABLES DE L'AVENIR DE LA POLYNESIE FRANCAISE.\
SUR LES GRANDS PANNEAUX DE BOIS QUI ORNENT VOS MURS, J'APERCCOIS A MA DROITE ET A MA GAUCHE LES NOMS DE LA MULTITUDE DE VOS ILES, EVOQUANT AINSI L'IMMENSITE DE LA POLYNESIE, ET DU MEME COUP FAISANT MESURER L'EXTRAORDINAIRE HARDIESSE DES PREMIERS POLYNESIENS QUI ONT DECOUVERT ET PEUPLE CES TERRES INCOMPARABLES.
- NOTRE ESPRIT A DE LA PEINE A PRENDRE LA MESURE DE CETTE IMMENSITE ET A CONCEVOIR QUE LES 140000 HABITANTS `NOMBRE` DE VOTRE TERRITOIRE SONT DISPERSES SUR UNE SUPERFICIE VASTE COMME L'EUROPE. ET C'EST POURTANT UN ASPECT FONDAMENTAL DE VOTRE SITUATION, UN ASPECT FONDAMENTAL DES PROBLEMES QUE VOUS AVEZ A RESOUDRE.
- PARLANT, ICI, AU CENTRE DE LA POLYNESIE, C'EST VERS LES HABITANTS DE CES ARCHIPELS ELOIGNES, QUE LE TEMPS QUI M'EST COMPTE NE ME PERMETTRA PAS D'ALLER VOIR CHEZ EUX, COMME JE L'AVAIS SOUHAITE, QUE SE PORTE MA PENSEE. JE LES SALUE AU NOM DE LA FRANCE, AU NOM DE LEURS COMPATRIOTES, DU PEUPLE FRANCAIS, EN LA PERSONNE DE LEURS REPRESENTANTS ICI PRESENTS. POLYNESIENS DES LOINTAINES ILES MARQUISES, DE L'ARCHIPEL DES TUAMOTOU-GAMBIER, QUE J'APERCEVAIS DES ILES AUSTRALES, SACHEZ QU'EN DEPIT DE L'ELOIGNEMENT VOUS ETES, TOUT COMME VOS CONCITOYENS DES ILES SOUS-LE-VENT, AU_COEUR DE NOS PENSEES ET DE NOS PREOCCUPATIONS AU-COURS DE CETTE REUNION D'AUJOURD'HUI.\
A VOUS QUI AVEZ ETE ELUS POUR REGLER PAR VOS DELIBERATIONS LES AFFAIRES DE CE TERRITOIRE, ET PRENDRE DES DECISIONS QUI ENGAGENT SON DEVELOPPEMENT ET SON AVENIR, JE VEUX DIRE A MON TOUR QUE LA FRANCE SE REJOUIT DE VOIR QUELS RAPPORTS HARMONIEUX SE SONT INSTAURES AVEC LA POLYNESIE DEPUIS LA MISE EN APPLICATION DE VOTRE NOUVEAU STATUT. STATUT QUI A ETE CONCU D'ABORD ET QUI ENSUITE A ETE DECIDE, VOUS LE SAVEZ, PAR UN VOTE TRES LARGE, COMME NOUS LE RAPPELAIT LE PRESIDENT VANIZETTE, DU PARLEMENT NATIONAL.
- C'ETAIT A L'EPOQUE UNE INITIATIVE QUE CERTAINS JUGEAIENT SANS DOUTE AUDACIEUSE. J'AI INVITE LE GOUVERNEMENT A LA PRENDRE CAR LE CHOIX QUI A ETE CELUI DU GOUVERNEMENT ET DU PARLEMENT, C'ETAIT LE PARI DE LA CONFIANCE. C'EST LE PARI QU'IL FAUT TOUJOURS FAIRE, C'EST LE PARI QU'IL FAUT TOUJOURS GAGNER. GRACE-A VOTRE TRAVAIL, A VOTRE SAGESSE, ON PEUT DIRE QUE CE PARI EST GAGNE.
- VOUS AVEZ EU A COEUR, DEPUIS DEUX ANS, D'EXERCER PLEINEMENT, COMME CELA ETAIT LEGITIME, LES COMPETENCES TRES ETENDUES QUE VOUS A RECONNUES LA LOI, L'ETAT SE LIMITANT DE SON COTE AUX ATTRIBUTIONS ENUMEREES DANS CE TEXTE.
- VOUS AVEZ EU A COEUR AUSSI DE VEILLER A CE QUE S'ETABLISSENT ENTRE LES DIFFERENTES INSTITUTIONS DU TERRITOIRE DES RAPPORTS CONFIANTS ET EFFICACES. LA DEMOCRATIE, EN EFFET, EST ICI VIVANTE, MAJORITE ET OPPOSITION S'Y CONFRONTENT ET CELA EST NECESSAIRE, MAIS SANS QUE SOIENT REMISES EN_CAUSE LES REGLES FIXEES PAR LE LEGISLATEUR.\
VOUS AVEZ DONC FAIT ICI LA PREUVE DE LA VALEUR DE VOTRE STATUT, DE VOTRE CAPACITE A L'APPLIQUER ET VOUS VOUS ETES DONNE LES MOYENS POLITIQUES DE GOUVERNER AVEC LA STABILITE ET LA COHERENCE NECESSAIRES A CETTE DIFFICILE ACTION.
- J'AI NOTE, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA REFLEXION QUE VOUS AVEZ FAITE ET QUE J'APPROUVE, SUR LE FAIT QUE CE STATUT DOIT CONNAITRE LA STABILITE NECESSAIRE. LORSQU'ON A PRIS L'INITIATIVE D'APPORTER UNE TRANSFORMATION PROFONDE A UN _ETAT OU A UNE PRATIQUE INSTITUTIONNELLE, IL FAUT ENSUITE FAIRE FONCTIONNER L'_ETAT NOUVEAU DES INSTITUTIONS. C'EST CE QUE VOUS FAITES ET JE SOUHAITE QUE VOUS LE FASSIEZ DE LA MANIERE LA PLUS STABLE ET LA PLUS CONFIANTE POSSIBLE. A L'INVERSE, BIEN ENTENDU, L'ETAT RESPECTERA L'ESPRIT ET LA LETTRE DE LA LOI ET NE CHERCHERA PAR AUCUN MOYEN INDIRECT A REMETTRE EN_CAUSE TELLE OU TELLE DES PREROGATIVES QUI VOUS SONT DESORMAIS RECONNUES.\
QUAND ON L'A COMPAREE A CELLE DE NOMBREUX PAYS ET EN-PARTICULIER A CELLE DE CERTAINS ETATS DE LA REGION, IL FAUT AVOIR LA FRANCHISE DE DIRE QUE LA SITUATION DU TERRITOIRE EST, A CERTAINS EGARDS, TRES ENVIABLE. JE SAIS BIEN QUE NOUS AVONS TOUS, TOUJOURS, LES UNS ET LES AUTRES, DANS NOTRE FONCTION REPRESENTATIVE, DANS NOTRE ACTION POLITIQUE, A TRAITER LES DIFFICULTES ET DONC A SOULIGNER LES PROBLEMES ET LES MANQUES, MAIS MOI QUI VIENS DE SURVOLER DEPUIS UN MOIS UNE ASSEZ LARGE PARTIE DU MONDE JE PEUX VOUS DIRE QUE LORSQU'ON ARRIVE CHEZ VOUS, QUE L'ON VOIT VOTRE CAPITALE, QUE L'ON VOIT L'_ETAT DE LA POPULATION, QUE L'ON VOIT LA QUALITE DE VOTRE VIE POLITIQUE, ON PEUT DIRE QUE COMPAREE A BEAUCOUP D'AUTRES, LA SITUATION DU TERRITOIRE EST EFFECTIVEMENT ENVIABLE. L'EDUCATION DE VOS ENFANTS EST CONDUITE DANS DES CONDITIONS TRES COMPARABLES A CELLES DE LA METROPOLE, BIEN QUE JE N'IGNORE PAS LES PROBLEMES DIFFICILES ET IMPORTANTS DE PEDAGOGIE QUI DEVRONT ETRE TRAITES. LA SANTE PUBLIQUE EST ASSUREE, LA MOYENNE DES SALAIRES ET DES TRAITEMENTS EST SATISFAISANTE, BIEN QU'ELLE RECELE DES DISPARITES EXCESSIVES. LE REVENU MOYEN PAR HABITANT, VOISIN, VOUS LE SAVEZ, DE 360000 F `SOMME` CFP `FRANC PACIFIQUE` PAR AN, PLACE, A L'HEURE ACTUELLE, LA POLYNESIE A UN RANG QUI EST PROCHE DE CELUI DES PAYS DEVELOPPES ET LA COMPARAISON AVEC CERTAINES ILES VOISINES EST A CET EGARD, TRES DEMONSTRATIVE.
- LES BASES DE CETTE PROSPERITE SONT CONNUES, VOUS LES AVEZ RAPPELEES TOUT A L'HEURE, MONSIEUR LE PRESIDENT, L'ACTIVITE CREEE PAR LE CENTRE D'EXPERIMENTATION DU PACIFIQUE ET LE SECTEUR PUBLIC Y CONTRIBUENT POUR UNE GRANDE PART, UNE TROP GRANDE SANS DOUTE. ET, IL FAUDRA RECHERCHER DANS L'AVENIR UN EQUILIBRE PLUS SATISFAISANT.\
MAIS LA POLYNESIE A PU, GRACE-A ELLES, EFFECTUER DE REMARQUABLES PROGRES ET N'A PAS EU A SOUFFRIR, AUTANT QU'ON AURAIT PU LE CRAINDRE, DE LA SEVERE CRISE ECONOMIQUE DES DERNIERES ANNEES.
- DE CETTE SITUATION, LE TERRITOIRE DOIT MAINTENANT TIRER LE MEILLEUR PARTI, EN PENSANT A L'AVENIR. C'EST-A-DIRE EN PENSANT A CETTE JEUNESSE, A LAQUELLE IL FAUDRA FOURNIR LES EMPLOIS AUXQUELS SES MAITRES L'AURONT PREPAREE. POUR CELA, IL FAUT PARVENIR A-PARTIR DES BASES FOURNIES PAR VOTRE ECONOMIE DE TRANSFERT, A DEVELOPPER VOS PROPRES RESSOURCES ET DONC LE SECTEUR PRODUCTIF QUI CREERA PROGRESSIVEMENT DU TRAVAIL POUR TOUS.
- VOUS AVEZ MENTIONNE, MONSIEUR LE PRESIDENT, UN CERTAIN NOMBRE DE RUBRIQUES. JE LE FERAI A MON TOUR.
- IL FAUT A CE TERRITOIRE UNE AMBITIEUSE POLITIQUE TOURISTIQUE, UNE AMBITIEUSE POLITIQUE AGRICOLE, UNE AMBITIEUSE POLITIQUE D'EXPLOITATION DE LA MER. TELLE EST LA TACHE QUI VOUS APPELLE ET LA FRANCE, COMME ELLE L'A FAIT JUSQU'A PRESENT, EST RESOLUE A VOUS Y AIDER.\
A VOUS Y AIDER COMMENT ?
- ELLE VOUS AIDERA A DEVELOPPER VOTRE TOURISME EN APPORTANT SON _CONCOURS TECHNIQUE A LA DEFINITION ET A LA MISE EN_OEUVRE DE VOTRE STRATEGIE QUI DOIT ETRE ADAPTEE AU CARACTERE, A LA DIMENSION, A L'ENVIRONNEMENT DE VOTRE TERRITOIRE ET EN ADAPTANT LA CAPACITE DE TRANSPORT AERIEN A LA DEMANDE NOUVELLE QUI S'EXPRIMERA.
- ELLE VOUS AIDERA SUR-LE-PLAN DE LA MER PAR L'ACTIVITE DE SES CENTRES DE RECHERCHE, PAR SES TECHNICIENS ET, UN JOUR QUE JE SOUHAITE PROCHAIN, PAR LA VENUE DE SES ARMEMENTS DE PECHE DANS LE PACIFIQUE, AFIN DE VOUS AIDER A METTRE EN EXPLOITATION VOTRE IMMENSE DOMAINE MARITIME DONT LA RICHESSE DOIT, POUR L'ESSENTIEL ETRE CONSACREE AU DEVELOPPEMENT DE VOTRE TERRITOIRE.
- ELLE VOUS AIDERA AINSI A DEVELOPPER VOTRE AGRICULTURE PARTOUT OU DES TERRES SONT DISPONIBLES, SOIT QU'IL S'AGISSE DE DEVELOPPER DES CULTURES VIVRIERES, SOIT QU'IL S'AGISSE DE DEVELOPPER, COMME CERTAINES ENTREPRISES LE FONT A L'HEURE ACTUELLE, DES CULTURES D'EXPORTATION.
- LA FRANCE CONTRIBUERA, PLUS ENCORE QUE PAR LE PASSE, AUX INVESTISSEMENTS NECESSAIRES A VOTRE CROISSANCE. L'AN PROCHAIN, LE VOLUME DES PRETS DE LA CAISSE CENTRALE DE COOPERATION ECONOMIQUE SERA AUGMENTE DE MANIERE SUBSTANTIELLE POUR PARTICIPER AU FINANCEMENT DES PROJETS ECONOMIQUES RENTABLES QUE SAURA ELABORER LE TERRITOIRE. DANS-LE-CADRE DE LA NEGOCIATION DES NOUVEAUX ACCORDS D'ASSOCIATION DES TERRITOIRES D'OUTRE-MER `TOM` A LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE, A LAQUELLE PARTICIPERA LE TERRITOIRE, LA FRANCE EST DETERMINEE A OBTENIR DES INTERVENTIONS BEAUCOUP PLUS IMPORTANTES DES FONDS ET DES MECANISMES COMMUNAUTAIRES.
- DE CE COMBAT POUR LE PROGRES, DE CE COMBAT QUE VOUS AVEZ ENTREPRIS ET QUE NOUS SOUHAITONS CONDUIRE ENSEMBLE, DOIT NAITRE PEU A PEU UNE ECONOMIE PLUS DIVERSIFIEE. ELLE COUVRIRA, PAR SES PROPRES RESSOURCES, UNE PART PLUS IMPORTANTE DE VOS BESOINS ET REPONDRA MIEUX A L'ASPIRATION FONDAMENTALE DES HOMMES ET DES FEMMES DE CE PAYS A LA DIGNITE PAR LE TRAVAIL.\
MAIS, EN MEME TEMPS, MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS, VOUS DEVREZ EGALEMENT VOUS SOUCIER DU SORT DE TOUS LES HABITANTS DE CE PAYS, ET SURTOUT DES PLUS DEFAVORISES ET J'ECOUTAIS, BIEN ENTENDU, AVEC ATTENTION, MONSIEUR LE PRESIDENT, CE QUE VOUS DISIEZ A L'INSTANT SUR CE SUJET. IL N'Y A PAS DE VERITABLE DEMOCRATIE SANS SOLIDARITE EFFECTIVE. ET CETTE SOLIDARITE, VOUS APERCEVEZ QU'ELLE TROUVERAIT SES LIMITES DANS-LE-CADRE DES RESSOURCES DU TERRITOIRE ET QU'ELLE PEUT ETRE PLUS EFFICACE SI ELLE S'ACCOMPAGNE DE LA SOLIDARITE NATIONALE. LA CAPACITE QUI EST LA VOTRE DE CONDUIRE VOS AFFAIRES SELON VOS PROPRES REGLES VOUS REND RESPONSABLE DANS UNE LARGE MESURE DE LA SOLIDARITE ENTRE LES DIFFERENTES CATEGORIES SOCIALES DU TERRITOIRE. VOUS AVEZ CONSCIENCE, JE LE SAIS, DE CETTE NECESSITE DE NE PAS LAISSER UNE PARTIE DE LA POPULATION A L'ECART DU PROGRES. IL FAUT FAIRE DAVANTAGE DANS CE DOMAINE VITAL POUR ETABLIR LA COHESION SOCIALE ET ASSURER L'AVENIR.
- L'ETAT EST RESOLU A ENGAGER, AVEC LE TERRITOIRE ET AVEC LES COMMUNES, DES INITIATIVES NOUVELLES DANS LE SECTEUR DE LA POLITIQUE SOCIALE.
- VOUS AVEZ D'ABORD PARLE DU LOGEMENT. EN 1979 `ANNEE` ET 1980 SERA CONDUITE UNE INTERVENTION PILOTE DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT TRES SOCIAL. 125 MILLIONS DE FRANCS PACIFIQUE `SOMME` Y SERONT CONSACRES POUR AIDER LES COMMUNES AUX ACQUISITIONS FONCIERES INDISPENSABLES POUR VIABILISER CERTAINS QUARTIERS INSALUBRES ET METTRE AU-POINT DES MODELES DE LOGEMENTS POUR LES PLUS DEMUNIS. ET, NATURELLEMENT, UNE TELLE ACTION DOIT ETRE CONDUITE DANS LE SOUCI DE S'INSERER DANS LA REALITE DU PAYSAGE ET DU MODE_DE_VIE DE VOS COMMUNES. SI, COMME JE LE SOUHAITE, LE BILAN DE CETTE EXPERIENCE PARAISSAIT POSITIF, L'INTERVENTION SERAIT ALORS RECONDUITE A UNE PLUS GRANDE ECHELLE A-PARTIR DE 1981.\
POUR DONNER AUX DEMANDEURS D'EMPLOIS, ET NOTAMMENT AUX JEUNES CHOMEURS, UN MINIMUM D'ACTIVITE PROFESSIONNELLE, VOUS SAVEZ QUE L'ETAT PROPOSE AU TERRITOIRE D'OUVRIR DES CHANTIERS DE DEVELOPPEMENT QUI EFFECTUERONT, L'AN PROCHAIN, AU PROFIT DES COLLECTIVITES LOCALES DES TRAVAUX D'INTERET PUBLIC. L'ETAT ENGAGERA 90 MILLIONS DE FRANCS CFP `SOMME` EN 1980 DANS CETTE ACTION. ELLE SERA CONDUITE CONTRACTUELLEMENT AVEC LE TERRITOIRE QUI SERA APPELE A FOURNIR UN EFFORT EQUIVALENT.
- JE SAIS QUE VOUS AVEZ RECEMMENT DECIDE DE METTRE EN_PLACE UN REGIME DE PROTECTION SOCIALE DU MONDE RURAL, MONSIEUR LE VICE-PRESIDENT, VOUS M'EN AVEZ ENTRETENU DANS MON BUREAU £ MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ FAIT ALLUSION TOUT A L'HEURE DANS VOTRE INTERVENTION. ET JE CROIS, EN EFFET, QU'IL N'EST PAS POSSIBLE DE LAISSER A L'ECART DU SYSTEME DE PROTECTION SOCIALE UNE PARTIE QUI EST SANS DOUTE LA PLUS DEMUNIE DE VOTRE POPULATION. ET, IL EST VRAI QUE LES RESSOURCES DU TERRITOIRE NE LUI PERMETTENT PAS DE FAIRE_FACE A LUI SEUL AU DEVELOPPEMENT D'UNE TELLE AIDE. C'EST POURQUOI, J'AI INDIQUE CE MATIN QUE LE GOUVERNEMENT VA RECHERCHER AVEC VOUS LA MANIERE DE CONTRIBUER A CETTE AIDE DIRECTE EN_FAVEUR DES PLUS DEFAVORISES DE VOS CONCITOYENS. ET, NOTAMMENT, MM. LES PARLEMENTAIRES, VOUS AUREZ L'OCCASION D'ENTENDRE LES REFLEXIONS ET LES PROPOSITIONS DU GOUVERNEMENT A CET EGARD.\
IL VOUS FAUT AUSSI EQUILIBRER VOTRE DEVELOPPEMENT SUR LA TOTALITE DU TERRITOIRE, ET C'EST UNE NECESSITE MAJEURE POUR VOTRE AVENIR. L'EXODE DES HABITANTS DES ARCHIPELS VERS TAHITI DOIT ETRE ENRAYE ET POUR CELA IL FAUT FAIRE DE CHACUNE DE VOS ILES, DE VOS GROUPES D'ILES, UN PETIT CENTRE DE VIE ET D'ACTIVITES OU LES JEUNES POURRONT RESTER OU REVENIR CAR ILS AURONT SUR_PLACE DES EMPLOIS ET DES EQUIPEMENTS CORRESPONDANT A LEURS ASPIRATIONS.
- CETTE POLITIQUE, C'EST CELLE DE LA REVITALISATION DES ARCHIPELS. VOUS L'AVEZ COURAGEUSEMENT ENGAGEE PAR UNE SERIE DE MESURES PORTANT SUR LES TRANSPORTS MARITIMES, SUR LA COUVERTURE SANITAIRE, SUR L'EDUCATION, SUR LES PRIX DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE.
- ET PARCE QUE CETTE POLITIQUE EST UNE ACTION DE LONGUE HALEINE, PARCE QU'ELLE EST COUTEUSE, PARCE QU'ELLE S'ADRESSE A VOS CONCITOYENS QUI ONT LE MOINS BENEFICIE DE LA PROSPERITE DES ANNEES DERNIERES, POUR TOUTES CES RAISONS, LA FRANCE EST RESOLUE A VOUS AIDER A LA REUSSIR.\
CETTE ANNEE, A ETE CREE LE FONDS D'AIDE AU DEVELOPPEMENT DES ILES DE POLYNESIE QUI BENEFICIE D'UN CREDIT BUDGETAIRE DE 160 MILLIONS DE FRANCS CFP `SOMME` POUR AIDER LES PRODUCTEURS DE COPRAH, POUR AIDER LES ARCHIPELS A REALISER LES EQUIPEMENTS INDISPENSABLES A LEUR DEVELOPPEMENT, POUR AIDER LES FAMILLES DECIDEES A SE REINSTALLER DANS LEUR ILE.
- DANS CETTE _ENTREPRISE, LES COMMUNES JOUENT, BIEN SIUR, UN ROLE DE PREMIER PLAN ET LE TERRITOIRE, A_JUSTE_TITRE, LES AIDE PAR L'AUGMENTATION CONSTANTE DE LA DOTATION DU FONDS INTERCOMMUNAL DE PEREQUATION. L'ETAT A DECIDE, LUI AUSSI, COMME JE L'AVAIS PROMIS L'AN DERNIER AU VICE-PRESIDENT SANFORD, D'ACCROITRE SUBSTANTIELLEMENT LES MOYENS DE VOS COMMUNES. JE PEUX VOUS DIRE QUE POUR LE FAIRE, BIEN ENTENDU, IL A FALLU SURMONTER UN CERTAIN NOMBRE DE RETICENCES, UN CERTAIN NOMBRE D'HABITUDES QUI TENDAIENT A FAIRE CONSERVER CES RESSOURCES PAR CEUX QUI AVAIENT L'HABITUDE DE LES PARTAGER ENTRE EUX. LE GOUVERNEMENT L'A FAIT EN LEUR ATTRIBUANT, DES CETTE ANNEE, LE BENEFICE DE LA DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT, VOUS L'AVEZ RAPPELE, MONSIEUR LE PRESIDENT, QUI SE MONTE A 653 MILLIONS DE FRANCS PACIFIQUE POUR L'ENSEMBLE DES COMMUNES.\
JE VOUDRAIS AUSSI VOUS DIRE MA SATISFACTION POUR LA MANIERE DONT SE DEVELOPPE ENTRE L'ETAT ET LE TERRITOIRE LA POLITIQUE ORIGINALE DES CONVENTIONS. CES ENGAGEMENTS CONTRACTUELS QUE VOS ELUS, AVEC LE SECRETAIRE_D_ETAT CHARGE DES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE-MER `PAUL DIJOUD`, ONT NEGOCIE AVEC LES MINISTERES TECHNIQUES, SONT A MES YEUX DES ILLUSTRATIONS ET JE CROIS DES EXEMPLES DE LA _NATURE NOUVELLE DES RAPPORTS ENTRE LE TERRITOIRE ET L'ETAT. AU-TITRE DE L'ANNEE 1979, C'EST A 490 MILLIONS DE FRANCS CFP `SOMME` QUE PEUT ETRE EVALUEE L'INTERVENTION CONTRACTUELLE DE L'ETAT. VOUS AVEZ CITE UN CHIFFRE DE CONVENTIONS, MONSIEUR LE PRESIDENT, J'ESPERE QUE C'EST LE MEME QUE LE MIEN. LE MIEN EST QUE TREIZE CONVENTIONS ONT ETE SIGNEES AVEC LES DIFFERENTS MINISTERES ET QUE D'AUTRES SONT, A L'HEURE ACTUELLE, EN PREPARATION.
- DESORMAIS, PAR CE MOYEN QUI VOUS PERMET DE MIEUX PLANIFIER VOTRE EFFORT, LA TOTALITE DES MINISTERES TECHNIQUES EST ENGAGEE DANS LE DEVELOPPEMENT DE LA POLYNESIE. ET JE PEUX VOUS DIRE AUSSI QUE CECI RESULTE D'UNE DE MES INITIATIVES PERSONNELLES. CAR J'AVAIS CONSTATE QUE LES PROCEDURES ANTERIEURES FAISAIENT QUE CERTAINS GRANDS MINISTERES DITS TECHNIQUES QUI ONT DES RESPONSABILITES DIRECTES EN-MATIERE D'EDUCATION, DE SANTE, D'EQUIPEMENT ET D'AUTRES N'AVAIENT PAS LES MOYENS ADMINISTRATIFS DE CONSACRER UNE PART SUFFISANTE DE LEUR DOTATION A UN CERTAIN NOMBRE D'ACTIONS OUTRE-MER ET QU'IL FALLAIT ILLUSTRER CETTE ORIENTATION DES MINISTERES TECHNIQUES PAR UNE DEFINITION PLUS STRICTE ET PLUS PRECISE ET DE PREFERENCE UNE DEFINITION CONTRACTUELLE.\
POUR ALLEGER ENCORE LA CHARGE DU TERRITOIRE ET LUI PERMETTRE DE CONSACRER DE PLUS GRANDS MOYENS A SON EQUIPEMENT, LE GOUVERNEMENT A DECIDE D'INTEGRER SUR CINQ ANS `DUREE` 564 `NOMBRE` AGENTS CONTRACTUELS POLYNESIENS A LA FONCTION_PUBLIQUE D'ETAT. LE MINISTERE DE L'EDUCATION COMPLETERA CETTE ACTION EN PRENANT EN CHARGE PROGRESSIVEMENT L'ENSEMBLE DES INSTITUTEURS. A CET ALLEGEMENT SUBSTANTIEL POUR L'AVENIR S'AJOUTE LA RESSOURCE SUPPLEMENTAIRE DE 1090 MILLIONS DE FRANCS CFP `SOMME` AU MOINS, QUE PROCURE AU TERRITOIRE POUR 1979 `ANNEE` LA NOUVELLE CONVENTION PASSEE AVEC LE MINISTERE DE LA DEFENSE SUR LES IMPORTATIONS DU CENTRE D'EXPERIMENTATION DU PACIFIQUE. SI L'ON CHERCHE AINSI, ON PEUT DIRE QU'AU TOTAL, L'INTERVENTION DE L'ETAT EN POLYNESIE FRANCAISE DEPASSERA, CETTE ANNEE, 18 `MONTANT ` SOMME` MILLIARDS DE FRANCS PACIFIQUE. C'EST DIRE A QUEL POINT NOTRE SOLIDARITE EST GRANDE, C'EST DIRE A QUEL POINT LA FRANCE EST ENGAGEE AVEC VOUS, DANS LE GRAND COMBAT DU DEVELOPPEMENT.\
TELLES SONT, MONSIEUR LE PRESIDENT, MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS, LES CONDITIONS DANS LESQUELLES NOUS ALLONS CONTINUER A OEUVRER ENSEMBLE POUR LE BIEN DE LA POLYNESIE.
- NOUS ALLONS LE FAIRE DANS UN MONDE DIFFICILE. ET NOUS NE DEVONS PAS FERMER LES YEUX OU QUE NOUS SOYONS, VOUS-MEMES DANS L'IMMENSITE DE VOTRE OCEAN, SUR LES REALITES DE CE MONDE. SI NOUS REUSSISSONS ENSEMBLE A FAIRE PROGRESSER LA SECURITE, LA LIBERTE, L'AMELIORATION DU NIVEAU_DE_VIE, DES CONDITIONS SOCIALES, DE L'EDUCATION, DE L'EMPLOI, VOUS AUREZ ACCOMPLI, NOUS AURONS ACCOMPLI ENSEMBLE UNE GRANDE OEUVRE.\
DANS VOTRE CONCLUSION, MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS EVOQUIEZ LES DEUX ROLES QUE DOIVENT JOUER CEUX QUI VIVENT DANS LA POLYNESIE FRANCAISE. CE SONT A LA FOIS LES POLYNESIENS DE LA FRANCE, C'EST-A-DIRE CEUX QUI APPORTENT A NOTRE CULTURE, A NOTRE OUVERTURE D'ESPRIT, A NOTRE RECHERCHE, DES ORIGINES, DES MODES_DE_VIE ET DES CROYANCES, L'EXTRAORDINAIRE RICHESSE DE LA POLYNESIE ET EN MEME TEMPS CE SONT LES FRANCAIS DU PACIFIQUE, C'EST-A-DIRE QU'ILS ONT UN AUTRE MESSAGE A APPORTER DANS CETTE PARTIE DU MONDE. UNE PARTIE DU MONDE DONT JE SUIS CONVAINCU QU'ELLE EST APPELEE A CONNAITRE DANS LES DECENNIES A VENIR UN TRES GRAND DEVELOPPEMENT, PUISQU'ELLE A L'ESPACE ET LA MER. ET JE SOUHAITE QUE NOTRE PAYS QUI A TOUJOURS ETE PRESENT DANS LES GRANDS DEVELOPPEMENTS DU MONDE PUISSE EXPRIMER GRACE-A VOTRE ACTION, GRACE A LA CAPACITE QUE VOUS MONTREREZ A DEVELOPPER ET A AMELIORER L'ORGANISATION SOCIALE DE CE TERRITOIRE, QUE LES FRANCAIS DU PACIFIQUE PUISSENT APPARAITRE POUR CE QU'ILS DOIVENT ETRE C'EST-A-DIRE COMME L'EXEMPLE DE CETTE PARTIE DU MONDE. ET C'EST POURQUOI JE VOUS DEMANDE DE MESURER QU'AUJOURD'HUI PLUS QUE JAMAIS, EN TEMOIGNANT A LA POLYNESIE SA SOLIDARITE, LA FRANCE VOUS PROUVE A LA FOIS SON ATTACHEMENT, ET EN MEME TEMPS VOUS EXPRIME SA CONFIANCE, CAR ELLE SE SENT ASSUREE DE VOTRE SAGESSE DANS L'EXERCICE DE VOS RESPONSABILITES ET DE VOTRE FIDELITE DE FRANCAIS DU PACIFIQUE, EN MEME TEMPS QUE DE POLYNESIENS.
- VIVE LA POLYNESIE FRANCAISE !
- VIVE LA FRANCE !\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers