Publié le 14 juillet 1979

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE A LA TELEVISION A L'OCCASION DE LA FETE NATIONALE, PALAIS DE L'ELYSEE, SAMEDI 14 JUILLET 1979

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE A LA TELEVISION A L'OCCASION DE LA FETE NATIONALE, PALAIS DE L'ELYSEE, SAMEDI 14 JUILLET 1979

14 juillet 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, ACCORDEE A LA TELEVISION A L'OCCASION DE LA FETE NATIONALE, PALAIS DE L'ELYSEE, SAMEDI 14 JUILLET 1979 - PDF 186 Ko
QUESTION.- (M. PAUL AMAR - ANTENNE_2) MONSIEUR LE PRESIDENT, BONJOUR, POUR LA QUATRIEME FOIS DEPUIS LE DEBUT DE VOTRE SEPTENNAT, LE DEFILE A EU _LIEU AILLEURS QUE SUR LES CHAMPS ELYSEES, EN L'OCCURENCE ENTRE LA REPUBLIQUE ET LA BASTILLE £ POURQUOI CE CHOIX ?
- LE PRESIDENT.- POUR UNE RAISON TOUT A FAIT SIMPLE. NOUS SOMMES LE 14 JUILLET 1979 `DATE` ET 79 CELA VEUT DIRE 190 ANS DEPUIS LA PRISE DE LA BASTILLE. LE 14 JUILLET, C'EST LA PRISE DE LA BASTILLE £ IL ETAIT NATUREL QUE LA COMMEMORATION CETTE ANNEE SE FASSE ENTRE LA REPUBLIQUE ET LA BASTILLE. IL AURAIT ETE PLUS LOGIQUE D'AILLEURS D'ALLER DE LA BASTILLE A LA REPUBLIQUE.
- IL EST IMPORTANT QUE LE DEFILE DU 14 JUILLET, QUE LA FETE NATIONALE, ASSOCIENT SUCCESSIVEMENT LES DIFFERENTS QUARTIERS DE PARIS ET PAS SEULEMENT LES QUARTIERS SUR LESQUELS SE DEROULE TRADITIONNELLEMENT CE DEFILE. CE SONT DONC LES DEUX RAISONS. L'ANNEE PROCHAINE, PAR LA REGLE DE L'ALTERNANCE, A NOUVEAU LE DEFILE AURA _LIEU SUR LES CHAMPS ELYSEES
-\
QUESTION.- (M. PATRICE DUHAMEL - TF1) MONSIEUR LE PRESIDENT, CE DEFILE DU 14 JUILLET EST TRADITIONNELLEMENT L'OCCASION DE FAIRE LE POINT SUR L'ARMEE ET SUR SES MISSIONS. ALORS, QUEL EST L'_ETAT DE SANTE DE L'ARMEE AUJOURD'HUI ET QUEL EST, SELON VOUS, SA MISSION PRIORITAIRE ?
- LE PRESIDENT.- NOTRE DEFENSE EST ACTUELLEMENT EN BON _ETAT. C'EST LE RESULTAT D'UN EFFORT : EFFORT D'ORGANISATION, EFFORT DE COMMANDEMENT, EFFORT D'ENTRAINEMENT ET EN MEME TEMPS MISE A LA DISPOSITION DE NOTRE DEFENSE DES MOYENS DONT ELLE AVAIT BESOIN, NOTAMMENT DES MOYENS FINANCIERS. A CET EGARD, LE GOUVERNEMENT DANS SES PROPOSITIONS, LE PARLEMENT DANS SES VOTES, ONT PERMIS AU-COURS DES DERNIERES ANNEES DE DONNER A NOTRE DEFENSE LES MOYENS NECESSAIRES. ON EN VOIT LE RESULTAT A LA FOIS DANS LA TENUE DE NOS FORCES ET EN MEME TEMPS DANS LES MOYENS MATERIELS DONT ELLES DISPOSENT. CET EFFORT SERA POURSUIVI EN 1980. NOUS AVONS EXAMINE CETTE SEMAINE AVEC LE PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE` ET LE MINISTRE DE LA DEFENSE `YVON BOURGES` LA QUESTION DU NIVEAU DES RESSOURCES `BUDGET` A CONSACRER A LA DEFENSE EN 1980 `ANNEE` £ CELLES-CI PERMETTRONT LA POURSUITE DE L'AMELIORATION
-\
QUESTION.- (M. PAUL AMAR - ANTENNE_2) MONSIEUR LE PRESIDENT, DES AVIONS ONT SURVOLE LE DEFILE CE MATIN, MAIS ILS ETAIENT MOINS NOMBREUX QUE D'HABITUDE POUR DES RAISONS D'ECONOMIE D'ENERGIE. ALORS QUEL PEUT ETRE L'IMPACT D'UNE TELLE INITIATIVE AUPRES DE L'OPINION PUBLIQUE ?
- LE PRESIDENT.- MA PREOCCUPATION EST LA SUIVANTE : IL EST TRES IMPORTANT QUE NOS FORCES CONTINUENT A ETRE ENTRAINEES ET NOTAMMENT QUE NOS AVIONS VOLENT, DANS-LE-CADRE DE LEUR MISSION D'ENTRAINEMENT, QUE NOS BATEAUX NAVIGUENT ET QUE NOTRE ARMEE DE TERRE PUISSE AVOIR SUR LE TERRAIN LES ACTIVITES NECESSAIRES ET NOTAMMENT LES ACTIVITES D'ENTRAINEMENT DES JEUNES APPELES £ POUR CELA NOUS DEVONS REDUIRE DANS LES AUTRES DOMAINES NOTRE CONSOMMATION D'ENERGIE. C'EST POURQUOI J'AI DEMANDE AU MINISTRE DE LA DEFENSE `YVON BOURGES` DE LIMITER LE DEFILE AERIEN A CE QUI ETAIT UTILE A L'ENTRAINEMENT DE NOS FORCES AERIENNES. C'EST CE QUI A ETE FAIT ET CELA REPRESENTE UNE ECONOMIE QUI N'EST PAS NEGLIGEABLE
-\
QUESTION.- (M. PATRICE DUHAMEL - TF1) MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS PARTEZ DEMAIN SOIR POUR UN LONG VOYAGE, DES MILLIERS DE KILOMETRES £ VOUS ALLEZ VISITER UN CERTAIN NOMBRE DE TERRITOIRES D'OUTRE-MER `TOM` : NOUMEA, WALLIS ET FUTUNA, TAHITI...
- LE PRESIDENT.- LA POLYNESIE, LES TUAMOTOU.
- QUESTION.- ALORS POURQUOI CE VOYAGE DANS LES TERRITOIRES D'OUTRE-MER ET QUE DIREZ-VOUS A CES FRANCAIS DU LOINTAIN SUR LA SITUATION GENERALE DE LA FRANCE EN CETTE MI-JUILLET 1979 ?
- LE PRESIDENT.- POURQUOI CE VOYAGE ? PARCE QUE CES TERRITOIRES FONT PARTIE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, QU'ILS L'ONT D'AILLEURS RAPPELE RECEMMENT, NE SERAIT-CE QUE PAR LES ELECTIONS `ASSEMBLEE TERRITORIALE` QUI VIENNENT D'AVOIR _LIEU EN NOUVELLE-CALEDONIE. DANS LES RESPONSABILITES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE IL Y A CELLE D'ALLER RENDRE VISITE A CES TERRITOIRES QUI FONT PARTIE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET DONT IL EST LE PRESIDENT AU MEME _TITRE QUE VIS-A-VIS DE TOUS LES AUTRES FRANCAIS.
- LE DERNIER PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE QUI Y SOIT ALLE EST LE GENERAL DE GAULLE EN 1966 `ANNEE`, IL Y A DONC TREIZE ANS £ IL ETAIT NORMAL QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE AILLE LEUR RENDRE VISITE. EN MEME TEMPS, C'EST POUR MOI L'OCCASION DE FAIRE LE POINT DE LA SITUATION DE CES TERRITOIRES, AU-PLAN POLITIQUE APRES LE TRES GRAND EFFORT DE DECENTRALISATION QUI A ETE ACCOMPLI AU-COURS DES DERNIERES ANNEES DE FACON A PERMETTRE A LA POPULATION, ET A SES ELUS D'EXERCER DAVANTAGE DE RESPONSABILITES DANS-LE-CADRE DE LA GESTION DE LEURS PROPRES AFFAIRES £ ET EN MEME TEMPS DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE CES TERRITOIRES PUISQU'ILS ONT SOUFFERT DE LA CRISE ET QU'IL FAUT DONC EXAMINER AVEC EUX LE MOYEN D'AMELIORER LEUR DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL. LE LANGAGE QUE JE PARLERAI SERA LE LANGAGE DE LA FRATERNITE ET DE L'EGALITE
-\

Voir tous les articles et dossiers