Publié le 14 juin 1979

COMMUNIQUE CONJOINT PUBLIE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET DE MME TURBAY AYALA, PARIS, LE 14 JUIN 1979

COMMUNIQUE CONJOINT PUBLIE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET DE MME TURBAY AYALA, PARIS, LE 14 JUIN 1979

14 juin 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger COMMUNIQUE CONJOINT PUBLIE A L'ISSUE DE LA VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET DE MME TURBAY AYALA, PARIS, LE 14 JUIN 1979 - PDF 328 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - COLOMBIENNES` A L'INVITATION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET MADAME TURBAY ONT EFFECTUE UNE VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU 12 AU 14 JUIN 1979 `DATE`.
- LES DEUX CHEFS_D_ETAT ONT EU PLUSIEURS ENTRETIENS AU-COURS DE CETTE VISITE. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET MADAME GISCARD D'ESTAING ONT OFFERT UN DINER EN L'HONNEUR DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET DE MADAME TURBAY AYALA, AINSI QUE DES MEMBRES DE LA DELEGATION PRESIDENTIELLE COLOMBIENNE £ DE NOMBREUSES PERSONNALITES DES SECTEURS POLITIQUE, ECONOMIQUE, CULTUREL ET SOCIAL FRANCAIS Y ONT ETE CONVIEES. POUR REMERCIER LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET MADAME GISCARD D'ESTAING DE LEUR ACCUEIL, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE ET MADAME TURBAY AYALA ONT, A LEUR TOUR, OFFERT EN LEUR HONNEUR UN DINER AUQUEL ONT ASSISTE EGALEMENT DE HAUTES PERSONNALITES POLITIQUES, ECONOMIQUES, CULTURELLES ET FINANCIERES FRANCAISES ET COLOMBIENNES.
- CETTE VISITE, QUI S'EST DEROULEE DANS UN CLIMAT PARTICULIEREMENT AMICAL A PERMIS AUX DEUX PRESIDENTS D'ECHANGER LEURS VUES SUR LES GRANDS PROBLEMES DE L'ACTUALITE INTERNATIONALE ET SUR L'EVOLUTION DE LEURS REGIONS RESPECTIVES DANS LE CONTEXTE MONDIAL. ILS ONT EXAMINE DANS LE DETAIL LES RELATIONS ENTRE LEURS DEUX PAYS ET LES MOYENS DE LES DEVELOPPER, CONFORMEMENT A LA TRADITION D'AMITIE ET A LA VOLONTE DE COOPERATION QUI EXISTENT ENTRE LEURS PEUPLES.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE A FAIT UNE VISITE A LA MAIRIE DE PARIS OU IL A ETE RECU PAR M. JACQUES CHIRAC, MAIRE DE PARIS, QUI A OFFERT UNE RECEPTION EN L'HONNEUR DE SES HOTES ILLUSTRES.
- M. ALAIN POHER, PRESIDENT DU SENAT A OFFERT UN DEJEUNER DANS LES SALONS DU PALAIS DU LUXEMBOURG EN L'HONNEUR DU PRESIDENT DE COLOMBIE, DE SON EPOUSE ET DE LEUR SUITE
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - COLOMBIENNES` AU-COURS D'UNE CEREMONIE D'UNE PARTICULIERE SOLENNITE, LE PRESIDENT TURBAY AYALA, ACCOMPAGNE DE M. MAURICE PLANTIER, SECRETAIRE_D_ETAT AUX ANCIENS COMBATTANTS ET DU GENERAL DE BARRY, GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS, A DEPOSE UNE GERBE SUR LA TOMBE DU SOLDAT INCONNU A L'ARC_DE_TRIOMPHE.
- ONT PARTICIPE AUX ENTRETIENS ENTRE LES DEUX CHEFS_D_ETAT, POUR LA PARTIE FRANCAISE :
- M. JEAN FRANCOIS-PONCET, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, M. YVON BOURGES, MINISTRE DE LA DEFENSE, M. JEAN-FRANCOIS DENIAU, MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR, M. JOEL LE THEULE, MINISTRE DES TRANSPORTS ET M. OLIVIER STIRN, SECRETAIRE_D_ETAT AUX AFFAIRES ETRANGERES.
- POUR LA PARTIE COLOMBIENNE : M. DIEGO URIBE VARGAS, MINISTRE DES RELATIONS EXTERIEURES, M. LUIS CARLOS CAMACHO LEYVA, MINISTRE DE LA DEFENSE ET M. GILBERTO ECHEVERRI MEJIA, MINISTRE DU DEVELOPPEMENT
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - COLOMBIENNES` EN EXAMINANT LES PRINCIPAUX POINTS DE L'ACTUALITE INTERNATIONALE LES CHEFS_D_ETAT ONT REAFFIRME LEUR ATTACHEMENT AUX PRINCIPES ET OBJECTIFS DE LA CHARTE DES NATIONS-UNIES. ILS ONT SOULIGNE L'IMPORTANCE DE L'ORGANISATION `ONU` EN TANT QUE TRIBUNE OUVERTE, SUR UNE BASE D'EGALITE, A TOUTES LES NATIONS. ILS ONT REAFFIRME SON ROLE FONDAMENTAL AU SERVICE DE LA PAIX DANS LE MONDE ET L'UTILITE DE SON ACTION POUR DEVELOPPER, PAR LA VOIE DU DIALOGUE, LA COOPERATION INTERNATIONALE, NOTAMMENT ENTRE LE NORD ET LE SUD `CCEI ` DIALOGUE_NORD-SUD`.
- LES PRESIDENTS ONT EXPRIME LA NECESSITE DE PARVENIR A DES MESURES DE DESARMEMENT VERITABLE AYANT POUR BUT FINAL UN DESARMEMENT _GENERAL ET COMPLET SOUS CONTROLE INTERNATIONAL EFFICACE, DANS LE RESPECT DU DROIT DE CHAQUE ETAT A LA SECURITE. ILS ONT MANIFESTE LEUR INTENTION DE POURSUIVRE LEUR CONCERTATION A CE SUJET EN_VUE DE LA REALISATION DES OBJECTIFS QU'ILS SE SONT FIXES.
- LES PRESIDENTS ONT REAFFIRME LEUR VOLONTE DE COOPERER, AU-SEIN DES ORGANISMES INTERNATIONAUX SPECIALISES DONT ILS SONT MEMBRES, AFIN DE PROMOUVOIR, SUR UNE BASE EQUITABLE, DES SOLUTIONS EFFICACES. ILS SE SONT REFERES, EN-PARTICULIER A DES DOMAINES DANS LESQUELS LES EXPERTS DES DEUX PAYS PEUVENT APPORTER LE _FRUIT DE LEUR FORMATION HUMANISTE, DE LEUR TRADITION DEMOCRATIQUE ET D'EXPERIENCES COMPLEMENTAIRES
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - COLOMBIENNES` LES PRESIDENTS CONSIDERENT QUE LA POLITIQUE DE DETENTE CONSTITUE UN TOUT ET QUE SES PRINCIPES DOIVENT S'APPLIQUER DANS TOUTES LES PARTIES DU MONDE. DANS CET ESPRIT, ILS ONT EXPRIME LEUR PREOCCUPATION A L'EGARD DES SITUATIONS DE TENSION OU DE VIOLENCE QUI EXISTENT DANS UN CERTAIN NOMBRE DE REGIONS D'AFRIQUE, D'AMERIQUE CENTRALE, D'ASIE ET DU PROCHE-ORIENT. ILS ONT AFFIRME LEUR INTENTION DE METTRE A-PROFIT LES LIENS PARTICULIERS QU'ILS ENTRETIENNENT AVEC CES DIVERSES REGIONS POUR Y CONTRIBUER AU RETABLISSEMENT DE LA CONCORDE ET DE LA PAIX.
- LES PRESIDENTS ONT EVOQUE LES PROBLEMES POSES PAR L'AUGMENTATION DU COUT DE L'ENERGIE. ILS SONT CONVENUS DE STIMULER UNE POLITIQUE DE COOPERATION ACTIVE EN_VUE DE L'EXPLORATION ET DU DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES ENERGETIQUES. ILS ONT RAPPELE LA NECESSITE D'UNE PARTICIPATION ACCRUE DES PAYS EN DEVELOPPEMENT AUX ECHANGES INTERNATIONAUX ET D'UN ACCES PLUS LARGE AUX CONNAISANCES TECHNOLOGIQUES. ILS ONT RECONNU LA NECESSITE DE POURSUIVRE ET D'APPROFONDIR, AUX NATIONS-UNIES COMME DANS LES AUTRES ENCEINTES COMPETENTES, LE DIALOGUE ENTRE LE MONDE INDUSTRIALISE ET LE MONDE EN DEVELOPPEMENT, EN SE FIXANT COMME OBJECTIFS L'ELIMINATION DES ZONES DE PAUVRETE, LE MAINTIEN D'UN SYSTEME D'ECHANGES OUVERTS, ET L'ACCROISSEMENT DES RESSOURCES MISES A LA DISPOSITION DES PAYS DU TIERS-MONDE.
- LES PRESIDENTS ONT ANALYSE LES RELATIONS DE L'EUROPE AVEC L'AMERIQUE LATINE EN-GENERAL ET CELLES DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE AVEC LES PAYS DU PACTE ANDIN EN-PARTICULIER. ILS ONT SOULIGNE L'IMPORTANCE QUE REVETAIT LE RENFORCEMENT POUR L'AVENIR DE LEURS REGIONS RESPECTIVES ET QU'ILS ATTACHENT A CE QUE LES CONTACTS ET LA COOPERATION ETABLIS ENTRE LES DEUX GROUPES DE PAYS SOIENT ACTIVEMENT POURSUIVIS
-\
LES PRESIDENTS ONT EXAMINE LES ECHANGES COMMERCIAUX ENTRE LA COLOMBIE ET LA CEE ET LES MOYENS DE CONTINUER A LES FAIRE PROGRESSER. DANS CE CONTEXTE, ILS ONT ESTIME SOUHAITABLE DE RECHERCHER, DE PART ET D'AUTRE, LES MOYENS DE FAVORISER UN DEVELOPPEMENT AUSSI HARMONIEUX QUE POSSIBLE DES ECHANGES FRANCO - COLOMBIENS. LE PRESIDENT DE COLOMBIE A SOUHAITE, POUR SA PART, UN MEILLEUR EQUILIBRE DE LA BALANCE COMMERCIALE ENTRE LES DEUX PAYS.
- LES PRESIDENTS SE SONT MIS D'ACCORD SUR L'INTERET DE DONNER UN NOUVEL ELAN A LA COOPERATION ECONOMIQUE ENTRE LES DEUX PAYS. UN CERTAIN NOMBRE DE SECTEURS ONT ETE EXAMINES DANS LESQUELS UNE PARTICIPATION DE L'INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE FRANCAISES EST ENVISAGE. IL S'AGIT PRINCIPALEMENT DE LA MISE EN_VALEUR DES RESSOURCES MINIERES ET ENERGETIQUES, EN-PARTICULIER DU CHARBON, DES TRANSPORTS NOTAMMENT URBAINS ET SUBURBAINS, DE LA SIDERURGIE, DE L'ESPACE, DE LA CHIMIE, DE L'AGRICULTURE ET DU SECTEUR AGRO-ALIMENTAIRE.
- LES PRESIDENTS ONT CONSIDERE AVEC SATISFACTION L'ACCORD INTERVENU ENTRE LES SECTEURS PRIVES, FINANCIERS ET INDUSTRIELS, FRANCAIS ET COLOMBIENS, POUR L'INSTALLATION, DANS LA VALLEE DE CAUCA, D'UNE USINE DE PATE A PAPIER QUI PRODUIRA 100000 `NOMBRE` TONNES PAR AN, A-PARTIR DE LA BAGASSE. DANS LE MEME ESPRIT, ILS SE SONT FELICITES DES CONTACTS QUI ONT ETE PRIS AVEC LES MEMBRES DU CENTRE NATIONAL DU PATRONAT FRANCAIS `CNPF` DURANT LA VISITE.
- LES PRESIDENTS SONT CONVENUS QU'UN FINANCEMENT PRIVILEGIE COMPORTANT UN PRET GOUVERNEMENTAL POURRAIT ETRE MIS EN_PLACE DANS L'ANNEE. CE PRET SERAIT AFFECTE AU FINANCEMENT DE PROJETS PRECIS A DETERMINER D'UN COMMUN ACCORD NOTAMMENT DANS LES SECTEURS DE LA SANTE, DE L'ESPACE ET DE L'ELECTRICITE
-\
LES PRESIDENTS SONT CONVENUS DE RECHERCHER TOUS LES MOYENS DE DEVELOPPER ENTRE LES DEUX PAYS UNE COOPERATION TECHNIQUE EFFICACE QUI PUISSE ETRE CONSIDEREE COMME UN MODELE D'EQUILIBRE EN AMERIQUE LATINE.
- LES OPERATIONS INTEGREES CONCERNANT LA MEDECINE, L'AGRICULTURE ET L'ADMINISTRATION PUBLIQUE SERONT ETENDUES A LA FORMATION DES CADRES SUPERIEURS PRIVES ET PUBLICS COLOMBIENS. UN INSTITUT DES HAUTES ETUDES POUR LE DEVELOPPEMENT AU FONCTIONNEMENT DUQUEL LES ORGANISMES FRANCAIS ET NOTAMMENT L'INSTITUT D'ETUDES POLITIQUES `SCIENCES PO ` IEP` DE PARIS PRETERONT LEUR _CONCOURS, SERA CREE DES CETTE ANNEE A BOGOTA.
- LES DEUX PRESIDENTS ONT MANIFESTE LEUR GRAND INTERET POUR LA POURSUITE D'UNE COOPERATION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DE TRES HAUT NIVEAU DANS LES DOMAINES DE LA FORMATION ET DE LA SPECIALISATION D'INGENIEURS, DE LA RECHERCHE ET DE L'EXPLOITATION GEOLOGIQUE ET MINIERE, AINSI QUE DE L'ESPACE.
- LES DEUX PRESIDENTS ONT SOULIGNE L'IMPORTANCE QU'ILS ATTACHENT A L'ETUDE DE LEURS LANGUES RESPECTIVES ET AU BON FONCTIONNEMENT DES ETABLISSEMENTS FRANCO - COLOMBIENS QUI S'Y CONSACRENT. ILS SE SONT FELICITES DE L'AUGMENTATION DES ECHANGES CULTURELS ET ARTISTIQUES.
- LES DEUX PRESIDENTS ONT DECIDE D'ACTUALISER LA CONVENTION CULTURELLE FRANCO - COLOMBIENNE DU 31 JUILLET 1952 `DATE`. A CET EFFET UN ACCORD_CADRE DE COOPERATION CULTURELLE A ETE SIGNE PAR LES DEUX MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DURANT LA VISITE.
- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE A EXPRIME SA GRATITUDE POUR L'ACCUEIL CHALEUREUX QU'IL A RECU DURANT SA VISITE A PARIS ET IL A INVITE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE A SE RENDRE EN VISITE OFFICIELLE EN COLOMBIE. CETTE INVITATION A ETE ACCEPTEE AVEC GRAND PLAISIR. LA DATE DE LA VISITE SERA FIXEE PAR LA VOIE DIPLOMATIQUE\

Voir tous les articles et dossiers